27/01/2020

Finlande : essais du Rafale !

EOtXqytWsAAtz6N.jpeg

Après l’Eurofighter, c’est le Rafale de Dassault Aviation qui est engagé dans le cadre des essais du programme HX Challenge finlandais. Une semaine complète est dédiée pour chaque candidat.  

Cadre des essais : 

Des missions air-air seront effectuées contre des avions finlandais Hornet et Hawk. La planification et l'exécution du HX Challenge sont gérées par l’Air Combat Center du Satakunta Air Command. Les agences de l'armée et de la marine participent également à l'évaluation de la capacité des candidats à soutenir les opérations terrestres et maritimes. Les exigences spécifiques du HX exigent que l'avion soit capable de mener des missions air-air, air-sol, air-mer et à longue portée, ainsi que des services de renseignement, de surveillance, de reconnaissance et d'acquisition d'objectifs.

Baser l'évaluation en Finlande permet non seulement au ministère de la Défense de concevoir les tests de manière équitable pour tous les soumissionnaires, mais évalue également les performances et les capacités de chaque candidat dans l'environnement hivernal finlandais. Bien que l'avion a prouvé ses capacité pour des opérations par temps froid, des activités soutenues dans des combinaisons de températures glaciales, de neige, de pluie et de grésil ont inévitablement des effets néfastes et peuvent également affecter les performances des capteurs électro-optiques et autres.

Des tests supplémentaires peuvent être effectués ultérieurement par les fabricants dans leur propre pays et d'autres mesures seront évaluées à l'aide de simulateurs. Dans l'ensemble, le HX Challenge est conçu pour vérifier les performances déclarées de chaque candidat, plutôt que de les opposer les uns aux autres.  

Le défi HX représente la première phase du processus d'évaluation des performances. La deuxième phase sera menée dans des simulateurs pour évaluer le succès des vols de quatre avions dans les missions clés énoncées dans l'exigence, sur la base des valeurs de performance vérifiées dans l'évaluation de vol. Une troisième phase verra comment les prétendants s'en sortent dans une évaluation de « Wargaming » à long terme.

Essais du Dassault Rafale :

Le 20 janvier dernier, deux Rafale F-3R biplace, l’un appartenant à la DGA et l’autre à Dassault Aviation se sont posés sur la base aérienne de Pirkkala. L’occasion de montrer les équipements qui composent le Rafale dont les missiles MICA et Meteor. On notera la présence de la nacelle de reconnaissance et de ciblage Thalios. En Suisse les Rafale avaient présenté la nacelle SNIPER. Pour Dassault, la Finlande représente comme la Suisse l’opportunité de présenter l’avion Rafale dans un environnement spécifique et de démontrer les qualités de l’appareil. Comme à son accoutumée le Rafale est offert sans restriction de performances et sans « Black Box ».

EOy4Am7X4AATKWY.jpeg

Photos : Rafale au HX Challenge @ Finnish Air Force

 

 

 

 

Commentaires

Bonjour,
Par curiosité, des détails sur le trajet et la logistique pour poser 2 rafales en Finlande ? Ils sont passés par où et ont été ravitaillés par qui ? Car finalement cela fait aussi partie de la démonstration des capacités de l'avion, du constructeur et du pays vendeur.

Écrit par : bpapon60 | 28/01/2020

Sur un forum Français spécialisé, il y avait le suivi du vol retour du Rafale.
En gros c'est
- Baltique entre la Suède et le Gotland
- Puis survol de la Suède en ligne droite entre le nord de Oland et Malmo
- Hambourg
- Düsseldorf
- Luxembourg
- puis plein sud direction Istres

Pour ce qui est du ravitaillement, au vue de la distance, que l'avion doit être non armé et qu'il a probablement des bidons le voyage s'est fait d'une traite sans ravitailleur.

Emixam

Écrit par : Emixam | 28/01/2020

@bpapon60
"Bonjour,
Par curiosité, des détails sur le trajet et la logistique pour poser 2 rafales en Finlande ? Ils sont passés par où et ont été ravitaillés par qui ? Car finalement cela fait aussi partie de la démonstration des capacités de l'avion, du constructeur et du pays vendeur."

***

Voilà le trajet retour du B301, appareil d'essai, à destination d'Istres en toute logique:
https://i51.servimg.com/u/f51/12/05/44/68/td10.jpg

Total, environs 2400km.
La distance franchissable avec la configuration observée en Finlande (2 bidons de 2000L + 1 bidon de 1250L soit environs 7.7 tonnes de carburant) est probablement aux alentours de 3200km. À la louche.

Donc techniquement les Rafale auraient même pu rentrer en survolant la mer baltique, puis seulement le territoire du Danemark, puis la mer du Nord, avant de rentrer en territoire français par le nord aux alentours de Dunkerque ou Calais, puis de traverser la France pour se poser à Istres au sud. Un tel trajet donnerait environs 2900km.

Donc pas besoin de ravitaillement pour un tel déploiement. Ni à l'aller, ni au retour.
Et, oui, effectivement, tous les avions de combat ne sont pas aussi bien lottis. Loin de là.

Écrit par : Chasseur de trolls | 28/01/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.