16/01/2020

F-35 : un remplaçant pour ALIS !

lockheed martin,f-35,alis,odin,maintenance avions de combat,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Le Système Autonomic Logistics Information (ALIS) en ligne informatisé du chasseur furtif F-35 fabriqué par Lockheed Martin ne marche pas, il souffre de nombreux retards. Ce système fortement critiqué sera remplacé par un autre réseau créé par Lockheed Martin. La confirmation a été faite ce mardi par le Pentagone.

Rappel :

A l’origine, le système d’information logistique autonome (ALIS) a été conçu pour soutenir les opérations quotidiennes de la flotte de F-35, allant de la planification des missions et de la planification des vols aux réparations et à la maintenance programmée, ainsi que le suivi et la commande de pièces.

Les problèmes d’ALIS :

lockheed martin,f-35,alis,odin,maintenance avions de combat,blog défense,les nouvelles de l'aviation

La grande taille des serveurs d’ALIS pose des problèmes de transport, de plus le système doit être connecté. Or, dans un environnement de brouillage électronique et de cyberguerre, sans oublier le simple problème d’approvisionnement en électricité dans un contexte de guerre généralisée, rien ne garantit le bon fonctionnement du système. De plus, des doutes apparaissent en ce qui concerne la résistance dans un environnement à haute température typique des opérations au Moyen-Orient par exemple.

La problématique de l’ultra-connectivité est aussi mise en cause, que se passerait-il pour l’ensemble des utilisateurs du F-35, si l’un des pays client se faisait « pirater » son système de maintenance ? Les risques de perturbations pourraient se répandre à travers le système et venir infecter l’ensemble des flottes de F-35.

Le dernier problème soulevé par le fonctionnement d’ALIS provient des essais par le Corps des Marines à bord des navires d'assaut amphibie. En effet, les tests n'ont pas évalué la déployabilité du système et de fait « ALIS » n’est pas opérationnel. Si le système ALIS a pu être transporté et mis en place, l’ensemble de celui-ci n’a pas été testé dans son ensemble à ce jour.

Dans une déclaration en réponse aux conclusions du GAO, les responsables du programme F-35 au sein du Pentagone ont déclaré : «il n'y avait pas de surprises" dans le rapport, les questions associées à ALIS sont bien connues des services, des partenaires internationaux et de l'industrie. Le système ALIS a rendu difficile la maintenance des F-35 en service, alors qu'il était censé la faciliter.

Pour exemple, une unité de l'Air Force a estimé qu'elle passait l'équivalent de plus de 45’000 heures par an à effectuer des tâches supplémentaires et des solutions manuelles parce qu'ALIS ne fonctionnait pas comme il le fallait", a déclaré le GAO dans un rapport de novembre dernier.

De plus, ce printemps Lockheed Martin a dû se résigner à avouer que le système ALIS ne fait que transmettre des mises à jour aux utilisateurs, des données spécifiques de ceux-ci sont ainsi récupérées et envoyée à LM. Le problème de l’hyperconnectivité et de la souveraineté de l’utilisateur est posée.

 Operational Data Integrated Network (ODIN):

Le Pentagone a déclaré que ALIS serait remplacé par le réseau intégré de données opérationnelles (ODIN) de Lockheed Martin, qui sera rationalisé pour plus d'efficacité. Lockheed Martin, le maître d'œuvre du F-35, travaillerait sur ODIN (Operational Data Integrated Network) dans le cadre du profil de financement actuel d'ALIS sans frais supplémentaires pour le contribuable. Selon LM, le système ODIN aura remplacé ALIS dans tous les F-35 en décembre 2022, à l'exception de ceux déployés à distance ou sur des navires. ODIN sera basé dans le cloud et conçu pour fournir des données en temps quasi réel sur les performances des avions et des systèmes dans le cadre de dispositions de cybersécurité renforcées. Mais pour l'heure, pas de garantie d'une meilleure souverainé des données !

De son côté le Government Accountability Office (GAO) a estimé qu'ALIS aurait déjà coûté plus de 16,7 milliards de dollars sur son « cycle de vie » actuelle.

lockheed martin,f-35,alis,odin,maintenance avions de combat,blog défense,les nouvelles de l'aviation

Photo : 1 F-35 2 Techniciens de maintenance F-35 à distance @LM

 

Commentaires

Un énième correctif apporté à cet éternel prototype , mais construit en grande série qu'aura été le F35 depuis son premier vol . Mais celui-ci est de taille car il touche à un des axes structurant du programme F35 . A l'énoncé de ce qui semble être une extraordinaire désinvolture et/ou incompétence de LM dans la définition du projet et sa réalisation , on ne peut , une fois encore , que s'interroger , quand on voit les sommes énormes qui tombent à nouveau dans son escarcelle , si le géant de l'industrie aéronautique militaire américaine , fonctionnant visiblement en roue libre , n'en profite pas une nouvelle fois pour repasser par la case "départ" de ce gigantesque monopoly qui occupe l'actualité aéronautique mondiale , et ramasser la mise...
Je pose encore une fois la question : si le contribuable américain est une vache à lait assez grasse , qu'en est-il pour les pays acheteurs , notamment européens , qui voient une nouvelle fois augmenter la note , et reculer le moment ou ils disposeront enfin d'un avion 100% opérationnel , si cela arrive un jour .Qu'en pensent nos amis farouches défenseurs du F35 ici , séduits on a pu l'être au début par son aspect novateur , mais qui se sont toujours refusés à admettre les travers répétitifs qui ont fait de ce programme un feuilleton passionnant , et dont le dernier épisode n'est sans doute pas écrit ?!
Plus sérieusement , il faut reconnaître que cet avion n'est pas le backbone de l'arme aérienne américaine qu'il était censé être . Les brèves incursions opérationnelles montrées avec force commentaires mériteraient d'être analysées à l'aune de la logistique nécessitée , et elles doivent interroger les états-majors concernés dans les pays où il est en passe de constituer le seul type d'appareil disponible .


A l'endroit de tous nos amis intervenant ici , farouches défenseurs du F35

Écrit par : philbeau | 16/01/2020

Très bonne réaction de Philbeau à laquelle j'aurais aimé repondre, mais ce serait une perte de temps, seuls les textes rejoignant la pensée du modérateur étant publiés, la méfiance et le complotisme ayant gangrené l'objectivité des publications mises en ligne. Attendons donc la fin du marché suisse pour que prenne fin cet épisode assez ridicule en espérant retrouver un blog garant de la représentativité de la pluralité des avis! Comme si les suisses allaient consulter nos avis pour voter lors du référendum, .....pffff pourtant certains en sont visiblement convaincus. Allez ça finira par passer ....

Écrit par : Robert | 16/01/2020

Le F-35 est un merveilleux outil d'affaiblissement économique des Etats, transférant l'argent public (c'est-à-dire celui du contribuable-pigeon) vers une société privée qui fait n'importe quoi avec la bénédiction d'un gouvernement à sa botte. Mais le F-35, c'est comme le Père Noël ou les petits hommes verts: il y a toujours quelqu'un pour y croire...

Écrit par : Luc | 17/01/2020

Le scandale,car s'en est un,c'est d'avoir vendu un prototype non opérationnel, et fait payer d' avance aux acheteurs sa mise au point alors qu'il était refusé au départ par la navy (monoréacteur)
Le plus extraordinaire,ce sont les déclarations de Trump pour dénoncer l' OTAN comme obsolète et son chantage commercial de rage taxatoire sur le commerce de l'UE.
«Avec des amis pareils,on n'a pas besoin d' ennemis » (dixit D. Tusk)

Écrit par : Ssirius | 17/01/2020

@PK : Merci Pascal pour cet article bien détaillé.

Le F-35 ne m'est jamais apparut comme bien adapté à notre force aérienne et je m'interroge si cette annonce du remplacement d'ALIS pourrait influencer le choix suisse. L'aveux du dysfonctionnement du système ALIS et son remplacement par un autre qui ne semble pas offrir plus d'autonomie à l'utilisateur ne semble pas augmenter les chances de l'avion de LM, je me trompe?

Écrit par : Jo-ailes | 17/01/2020

2 ans pour sortir un logiciel qu'ils n'ont pas réussi à faire depuis 5 ou 10 ans, je suis curieux de savoir comment ils vont s'y prendre. Sachant qu'ils vont devoir mettre le paquet sur la sécurité, un des gros manques d'ALIS.
Ils vont sans doute récupérer des briques d'ALIS, mais je ne serais pas étonné qu'ils fassent des impasses, ou un ensemble de systèmes indépendants.
En tout cas ça ne fait pas très sérieux pour un appareil déjà vendu depuis quelques années.

Écrit par : bluesmartini | 17/01/2020

philebeau, je ne peux que soutenir votre commentaire et analyse.
Je penses que malheureusement ces tares seront flagrantes lors de contacts plus profonds avec la réalité opérationnel de haute intensité.

Écrit par : Loïc | 17/01/2020

Mon Dieu voici ODIN dieu Nordique qui débarque!
l'histoire nous apprend qu'il est considéré comme le patron de MAGIE, de la poésie, des prophéties, de la guerre et de la chasse.
Eh bien nous voila rassuré, par un tour de magie à la sauce LM, tout va être réglé!!!

Écrit par : forêt10 | 17/01/2020

@philbeau: "si le géant de l'industrie aéronautique militaire américaine , fonctionnant visiblement en roue libre ,"...
.
Le constat est amèrement partagé sur LM qui a visiblement un carnet de chèques en blanc, mais ce qui m'inquiète, c'est qu'il existe une autre entreprise américaine fonctionnant en roue libre et pour laquelle j'avais de la considération : Boeing.
.
Entre LM qui vit de subventions, et Boeing où toute la chaîne de prod. était au courant d'un énorme problème, mais qui a laissé faire jusqu'au désastre, il y a de quoi s'inquiéter pour l'industrie US.

Écrit par : v_atekor | 17/01/2020

@ v_atekor :d'accord avec vous : on a l'impression que LM est atteint du syndrome Boeing , ue course effrenée à la rentabilité financière , comme tous les mastodontes de Wall Street . Sauf qu'en aéronautique ,forcer les processus prend une toute autre ampleur . On peut en effet être inquiet pour cette industrie aux US , qui est en train de détruire son savoir-faire et plomber ses capacités . Rebondir , vu les enjeux colossaux , prendra du temps .

Écrit par : philbeau | 17/01/2020

Cet avion sera une "tuile", un peu comme le F104.
Une grosse tuile, mais une tuile quand même.

Écrit par : Gian | 18/01/2020

@Gian: je ne suis pas d'accord avec vous en ce qui concerne le F-104 Starfighter. L'avion était très rapide fiable et remarquablement stable en vol. Mais cet avion était un intercepteur de bombardier uniquement. Le fait en Europe (Allemagne et Italie) de l'avoir modifié pour faire de l'attaque au sol et par conséquent du vol à basse altitude étati stupide. C'est cette action de le détourner de ce pourquoi il a été conçu, qui en a fait le "faiseur de veuves", rien d'autre.

Écrit par : Steeve | 18/01/2020

Ce que démontre ce changement de stratégie, c'est que le F35 a le potentiel d'adaptation le plus important parmi tous les avions militaires actuels ! Un avion comme celui là ne peut se définir en fonction de ce qu'il est mais de ce qu'il sera. Et a ce jeux là c'est celui qui a le plus gros potentiel. Le budget total étant a hauteur de 1000 miliards !!
Le monde libre a opté pour le F35, charge à LM de faire de cet avion un succès technique au niveau de son succès commercial certain.
Ce qui inquiète, c'est le temps écoulé pour enfin prendre cette décision essentielle !!
(Ps : vu la phobie compotisme perçue sur le blog, je precise que je n'ai aucun lien avec LM).

Écrit par : Joke | 18/01/2020

Au moins Lockheed Martin ont admis que l'ALIS ne marchait que très aléatoirement. Espérons que le code n'est pas complètement à jeter et que l'usage du cloud se fera hors Internet. J'espère aussi que les porte-avions / LHA /LHD seront quand même mis à jour pour les versions de maintenance d'ALIS en attendant d'aller vers ODIN.

Comme la plupart des commentateurs ici j'ai mes doutes sur ce système, très ambitieux, et une première sur avion de combat. Si les forces aériennes clientes veulent un coût par heure de vol plus bas, on ne peut qu'encourager LM à faire ce qu'il faut. L'histoire informatique est remplie de ce genre de projets qui ont fini par ne pas réaliser les ambitions voulues voir ont été abandonnées après quelques années d'errement, si ce n'est dans l'informatique/électronique miliaire (le projet de Nimrod AEW3 par exemple).

A noter que le DoD américain a engagé une startup californienne specialisée dans l'AI pour améliorer la prévision de maintenances (apparement 1/3 de maintenance prédites en avance jusqu'ici), ce qui pourrait bien aider les choses à avancer niveau coûts.

Je me demande aussi si les SCAF et Tempest auront aussi ce genre de système de diagnostic à l'avenir?

Écrit par : Noth | 19/01/2020

@joke

"je precise que je n'ai aucun lien avec LM"

et c'est sans ça le plus inquietant/affligeant ...
(au moins, payé par LM, vous auriez eu l'excuse de juste faire votre job)

Écrit par : Laurent10 | 19/01/2020

@ Laurent 10,

Perso, j'avais eu l'élégance de ne nommer personne, mais si vous vous sentez visé...
Faut voir les perles sur l'article sur le PS en suisse !! Faut arrêter de fumer la moquette les gars ...!!

Écrit par : JONAS | 19/01/2020

@jonas/joke

"Perso, j'avais eu l'élégance de ne nommer personne, mais si vous vous sentez visé..."

1° JONAS, j'en deduis que vous etes JOKE

2° sentir visé de quoi ?????

le texte de Joke n'est qu'une suite d'invocation quasi mystique voir religieuse (le tres saint F35 toussa)

et pour le budget "de 1000 miliards" ... les actionnaires de LM tiennent a remercier tous les genereux contributeur
(pour memoire, le programme JSF etait a l'origine un programme low cost, etait ....)

Écrit par : Laurent10 | 21/01/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.