15/01/2020

L’US Navy a choisi le TH-73A de Leonardo !

th-73a-us-navy-contract.jpg

Il semble bien que les présidences républicaines soient favorables aux aéronefs européens. Leonardo vient de remporter un second contrat aux USA pour remplacer les hélicoptères école de l’US Navy. Cette réussite fait suite au choix de l’AW139 de l’US Air Force en fin d’année dernière.

C’est la division américaine de Leonardo, soit AgustaWestland Philadelphia Corp., qui remporte un contrat de 176,5 millions de dollars pour la production de 32 hélicoptères TH-73A (dénomination pour l'US Navy) pour le renouvellement du système de formation avancé sur hélicoptère (AHTS). Le contrat comprend également les pièces de rechange initiales, l'équipement de soutien particulier, les trousses de flyaway, les treuils, les charges d'élingues, la formation des pilotes instructeurs et auxiliaire et du personnel de maintenance.

Les hélicoptères seront produit à Philadelphie, Pennsylvanie (87%); Mineral Wells, Texas (5%); et divers endroits en dehors du continent américain (8%), et devrait être achevé en octobre 2021. 

Le nouvel hélicoptère répondra aux exigences avancées en matière de formation à voilure tournante et à rotor basculant intermédiaire pour la Marine, le Corps des Marines et la Garde côtière jusqu'en 2050.

Le TH-73A/ TH-119 / AW-119 :

maxresdefault.jpg

Le TH-73A /TH-119 est une variante du célèbre AW119 spécialement conçu pour la formation militaire. Il s’agit du seul hélicoptère monomoteur moderne certifié capable de fonctionner dans des conditions de vol aux instruments (IMC), ce qui permet de disposer de plus de jours de formation disponibles qui limitent temps total pour former. Le TH-119 est un hélicoptère d’entraînement à spectre complet, ce qui signifie qu’avec une seule configuration, la Navy peut effectuer des vols d’entraînement fondamentaux, tels que des atterrissages coulissants, des vol stationnaires et des autorotations complètes (sans en décharger aucun d’entre eux pour la simulation), ainsi qu’un entraînement avancé vols, y compris NVG, instruments, navigation, tactique, monte-charge, cargaison externe et recherche et sauvetage.  

Le cockpit doté d’écrans EFIS évolués à double affichage de Genesys Aerosystems permet d’instruire l’un ou l’autre des sièges du pilote avec des capacités IFR complètes, y compris un directeur de vol et un pilote automatique complet à 3 axes. Son siège d'observation unique réglable à 180 degrés offre aux étudiants-pilotes une vue complète du cockpit, offrant un meilleur environnement d'apprentissage, même en tant que passager. Le TH-119/TH-73A combine des marges de puissance exceptionnelles, grâce à son moteur PT6-B Pratt & Whitney Canada de 1’000 shp, populaire et fiable, à la durabilité d'une cellule en métal de type cocon et à des patins renforcés stabilisés pour l'entraînement au toucher. Pour minimiser le temps passé au sol et maximiser la flexibilité opérationnelle, le TH-119/TH-73A peut faire le plein de carburant sous pression.

208900_1F.jpg

Photos : 1 & 3 TH-73A 2 cockpit @ Leonardo

 

Commentaires

Très belle réussite , encore une , de Léonardo ! Airbus hélicoptères a un beau challenger , dans l'Amérique de Trump , moins protectionniste qu'on essaie de le dire (ou plus intelligente peut-être ?)

Écrit par : philbeau | 15/01/2020

L'US Navy voulait un monomoteur équipé IFR (vol aux instruments).
Airbus-hélicoptères n'en possède pas, l'écureuil et le H130 n'existent qu'en version VFR (vol à vue), et ils n'ont pas voulu investir dans une certification IFR pour ces appareils.
Il ont donc proposé le H135 qui est bimoteur !

Leonardo a fait certifié l'AW119 en IFR, spécialement pour ce programme de l'US Navy

Écrit par : François-01 | 15/01/2020

Dommage que le Marenco Swiss Helicopter n'ait pas participé au programme...
Il aurait fait des débuts canons !

Écrit par : Fab | 16/01/2020

François-01 un intelligent de chez AIRBUS à décidé d'abandonner le EC 120 COLIBRI qui ,on le sait, un hélicoptère raté...

Écrit par : Loïc | 17/01/2020

@Loïc,
C'est facile de commenter de cette manière.
Vous faites comment pour produire de manière rentable un hélicoptère qui n'est pas commandé?
Ensuite, Airbus a un autre modèle qui est très proche du Colibri, le H130, écureuil modernisé.
Les spécifications:
- H120 - charge max: 1.7 t en interne
- H130 - charge max: 2.5 t avec charge en interne, 3.0 t avec charge en externe

- H120 - 1 pilote, 4 passagers
- H130 - 1 pilote, 7 passagers

Il se trouve qu'en termes de caractéristiques / capacités, l'AW 119 est plus proche du H130 que du H120.
Le H130 n'a que peu d'utilisateurs militaires, l'AW 119 lui au contraire est déjà très vendu. Et comme expliqué plus haut, le H130 a le défaut de ne pas exister en version IFR. Comme il s'agit d'un appareil d'entraînement pour la Navy, avoir la possibilité d'entraîner cet aspect fait partie de la formation de base. C'est donc un gros défaut, et c'est rédhibitoire.

Écrit par : Fab | 17/01/2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.