13/11/2019

Le Pseudo rapport contre la défense aérienne suisse !

Air2030.jpg

Un article paru ce jour dans la presse parle donne l’avis d’un spécialiste international de la défense sur le fait que la Suisse n’a pas besoin d’une trentaine d’avions de combat et pourrait faire mieux avec moins d’argent. L’occasion de revenir sur cet épineux dossier et de vous donner quelques précisions.

Un rapport demandé par le PS :

Ce rapport fait suite à une demande du parti socialiste suisse, qui est engagé contre le projet air2030. La parution de ce rapport fait suite à une action coordonnée après qu’une délégation du PS se soit rendue chez l’avionneur italien Leonardo. L’objectif étant de proposer comme avion le M346FA en lieu et place des quatre avions testés ce printemps. Ce rapport en allemand est constitué d’une centaine de pages.

L’intoxication :

Si, de prime abord ce rapport semble assez sérieux au début de la lecture, on s’aperçoit assez vite que « l’expert » ne maîtrise pas les éléments clefs d’une défense au sein de notre pays. Celui-ci tente bien de prendre comme exemple de pays étrangers comme référence comme l’Arabie Saoudite. Tout d’abord, je ne peux que m’interroger sur le niveau de connaissances de celui-ci, ce rapport et du niveau d’information. Il semble que cet expert ne sache pas que les ondes radar ne traversent pas les montagnes ! Voici un exemple en ce qui concerne la défense sol-air imaginé par le rapport (fig1) :

 

unnamed.png

 

Selon ce schéma, à aucun moment les radars ne sont perturbés par les montagnes ! Hors, la réalité terrain et fort différente. Toute personne ayant servi dans la DCA, sait que celle-ci et affectée par notre topographie particulière. Vous en doutez ? Voici une copie d’un schéma de détection d’une batterie RAPIER (Fig2) sur une position que j’ai eue l’occasion d’exploiter. Vous constaterez que la détection ne peut couvrir à 360°  en cause les collines et montagnes environnantes. Le système RAPIER étant  de courte portée, je vous laisse imaginer comment réagirait un système longue portée ! Le schéma utilisé par ce rapport et simplement irréaliste et trompeur.

air2030,nouvel avion de combat,système sol-air ddps,armasuisse,froce aérienne,blog défense,aviation militaire,les nouvelles de l'aviation,nef

 

Propagande pour le Patriot :

Le rapport tend a démontré de manière maladroite qu’un système sol-air serait plus intéressant et plus important qu’un avion de combat. Ce dernier néglige le fait qu’un système missiles sol-air est avant tout une arme de guerre, inopérable en temps de paix et à plus forte raison pour la police du ciel.

Mais ce rapport va plus loin, puisqu’il donne même sa propre évaluation des systèmes Raytheon Patriot et Eurosam SAMP/T. Là où les choses dérapent complètement c’est lorsque celui-ci recommande de choisir le système américain ! 

Promotion du M346FA :

Concernant le futur avion de combat, le rapport propose donc ouvertement sur  l’avion école M346 de Leonardo. Il semble clairement que l’expert ne disposait pas des dernières informations disponibles sur le sujet. En effet, notre spécialiste recommande l’achat du M346, car celui-ci ne viendrait pas remplacer les Boeing F/A-18 « Hornet » mais serait complémentaire de celui-ci sur le long terme. Pour cela, il faudrait prolonger les « Hornet » au-delà de 2030 et investir sur un nouveau radar et une nouvelle électronique. Toute la démonstration est basée sur cette théorie.

Le rapport néglige plusieurs points :

Nos « Hornet » sont déjà prolongé jusqu’en 2030, passant de 5'000 heures de vol à 6'000. Le Hornet n’est plus produit pas Boeing et a été retiré des unités de première ligne au sein de l’US Navy cette année. Par ailleurs, dès 2023, l’avion sera progressivement retiré du service par la Marine américaine. De fait, les mises à jour des logiciels ne seront plus disponibles à partir de 2023. L’obsolescence guette. Il sera donc impossible, comme le prétend ce rapport, d’y adapter un nouveau radar, ni une nouvelle électronique. De toute manière, cela ne servirait à rien, puisque le potentiel de la cellule et de pièces détachées arriveront en bout de course en 2030.

Le Leonardo M346FA :

Au vue des exigences du cahier des charges des Forces aériennes en parfaite adéquation avec les nouvelles menaces, la proposition du M346 est une farce :

Le M346FA est issus d’un aéronef école et non d’un intercepteur multirôle. De plus, l’appareil en version combat (Light Attack) spécialisés pour l’attaque au sol légère peut tout au plus se défendre en matière d’interception à courte distance. L’appareil ne dispose pas de radars modernes de type AESA avec une portée suffisante. Pires, l’avion ne possède pas la postcombustion et encore moins le nouveau mode « Supercroisière ». De plus, le M346FA ne répond pas à la norme QRA15 de l’OTAN en termes de décollage en moins de 15 minutes ! Le M346 ne peut donc pas assurer un rôle de police du ciel 24/24, soit le minimun demandé.

Incohérences et imprécisions

Le rapport précise qu’il est primordial pour la défense suisse fonctionne en réseau, hors le M346FA ne possède pas la puissance électronique pour fonctionner en réseau !

Le rapport dit : La Suisse devrait plutôt envisager un avion de combat plus petit avec une vitesse suffisante. Quelle vitesse ? On ne sait pas.

Le rapport dit : le service aérien en Suisse s’effectue dans une zone relativement petite et peu menacée. Sauf, que notre pays à la plus forte densité d’avions de ligne au quotidien, plus de 3000 et que justement la petite taille du territoire justifie un avion qui accélère vite pour rejoindre un aéronef en difficulté dans le cadre de la Police du ciel.

Le rapport justifie l’achat du M346 par le fait que le jet  d’entraînement u M-346 FA permet aux pilotes de s’entraîner au mieux. En Suisse notre avion d’entrainement est le Pilatus PC-21, moins cher et plus économe que le M346. Pourquoi donc, acheter un doublon ?

Le rapport justifie l’achat d’un système sol-air pour défendre l’espace aérien, mais ne semble pas comprendre que dans notre pays montagneux, il faut une détection au-delà des montagnes et qui puisse voir en direction du bas (vallées). Seul un avion haute performance en est capable.

Déni et prise de position hasardeuse :

Sous un déni de réalité, le rapport commandé par le PS néglige l’essentiel et les réalités terrains de notre pays. Plusieurs données transcrites sont fausses ou incomplètes.

Le DDPS a pris soin de tester quatre avions de combat et deux systèmes sol-air, selon un cahier des charges précis dans notre pays, afin de vérifier le bon fonctionnement des systèmes, l’adaptation de ceux-ci au sein de notre topographie et de notre budget. Les résultats ne sont pas encore prêts, car l’analyse est rigoureuse. Mais ce rapport donne son propre résultat sans aucun test : le M346FA et le Patriot. Les concurrents vont apprécier.

Mais ne vous trompez pas Le PS ne votera jamais l’achat du M346/Patriot, ni aucun autre projet, le but étant de tromper nos citoyennes et citoyens devant la votation qui s’annonce !

L’amateurisme ni l’espoir ne sont des solutions !

Fig1 : détection improbable proposée par rapport qui néglige la topographie de notre pays, Il s’agit clairement d’un mensonge.

Fig2 : réalité d’une surveillance à 360° en jaune du radar RAPIER limitée par la topographie.

Note : hormis, mes connaissances en aéronautique, j’ai fonctionné comme Chef d’Unité de feu RAPIER de 1996 à 2004 avec une qualification tirs réels en 2002 aux Hébrides en Ecosse. 

 

 

Commentaires

Ça y est, la désinformation commence. Et ça passe par le PS, comme en Belgique.
La deuxième étape ce sera de décrédibiliser l'armée suisse qui va être accusée d'incompétence et d'être atteinte par des faits de corruption dans ce dossier. Accrochez vous les suisses, ça va bientôt fort secouer !

Écrit par : Robert | 13/11/2019

Les socialistes nous font leur remake de la désinformation. Lors des essais dans les années 60 du Mirage, Draken et Phantom, ceux-ci avaient tenté à l’époque de proposer le Fiat G91, un avion dépassé, pires une casserole volante. L’histoire se répète.

Écrit par : Georges | 14/11/2019

Manipulation de l’information, et pire, distribution de fausses informations dans l’unique but de tromper le lecteur qui ne s’y connaît pas, tout ceci sous couvert de « faire des économies », sachant que Air 203 tombe sous le coup du budget de l’armée et non d’un budget extraordinaire.
Belle action du PS qui va bientôt tenter de décrédibiliser notre armée.

Écrit par : 79 prod. | 14/11/2019

Le PS Suisse en pleine déroute électorale dans toute sa splendeur pour essayer de remonter la pente... en se cherchant un sujet à rendre polémique, tout en passant par la case incompétence, sauf pour la désinformation, il faut bien le reconnaître, c’est très fort.
Dans ce dossier politique, le mal vient d’être fait sous nos yeux, par un parti gouvernemental... La suite des événements ne s’annonce pas bien et pas de très haut niveau.

Écrit par : PAK | 14/11/2019

C'est absolument scandaleux, un soi-disant expert qui n'est pas pilote et qui se permet d'avancer que notre pays doit acheter le M346 et le Patriot !

D'une part l'avion ne correspond pas à nos besoins malgré les tentatives d'explications, mieux l'avion n'est même pas prévu dans les essais officiels. De quoi je me mêle ? Et dans un second temps alors il se permet de mettre en avant le Patriot américain. Ben voyons, AH, mais ce Monsieur est américain, non ?

Un véritable expert s'interroge sur le fonctionnement d'un pays, et ne se permet en aucun cas de donner un choix si celui-ci ne fait pas partie des instances décisonnelles.

Écrit par : Florence | 14/11/2019

Le PS a des moyens pour payer la désinformation et soutenir Le Patriot américain et un petit jet ?

Écrit par : Riccardo | 14/11/2019

Ue fois de plus le PS fait son cirque!
1) il faut se rappeler que le PS a inscrit dans ses fondamentaux : suppression de l'Armée
2) Deux conseillers nationaux PS vont faire une "course d'école" en Italie pour visiter "Leonardo". Mais de quel droit la RTS est avisée et les suit? Est-ce là le but de notre TV?
3) Une telle attitude est indigne d'un parti ayant des places au Conseil Fédéral, on devrait les éjecter de l'exécutif fédéral.
4) Le Peuple suisse ne votera pas sur le choix de l'avion mais sur l'enveloppe financière.
5) Il faudra que la communication sur cet objet, par la Droite, soit orchestrée de main de maître et très rapidement.

Écrit par : Tzaut | 14/11/2019

Il est beau l'expert des socialistes, le M346 à un plafond pratique insuffisant pour allez faire la police du ciel en direction d'un simple avion commercial, par au niveau de la norme Quick Reaction Alert, accélération insuffisante et une belle cible en cas de conflit. Mais bravo !

Écrit par : Fabrice | 14/11/2019

Ce rapport est une vaste fumisterie sur plusieurs points. L’auteur se décrédibilise complètement tant les paradoxes sont évidents. Le pompom vient effectivement d’une part de l’incohérence de la détection radar et le simple fait de pousser Le M346 et le Patriot en avant est simplement peu professionnel.

Écrit par : Marco | 14/11/2019

Du grand n'importe quoi ! mais il y a une chose qui me parait également très grave, le fait que les journaux 24heures/TDG mettent en avant un telle désinformation. Il y là un problème de déontologie journalistique.

Écrit par : Mathilde | 14/11/2019

En effet Mathilde, mais hélas, certains journalistes mettent au placard la déontologie...

Écrit par : 79 prod. | 14/11/2019

Ah oui quand même... ! Et pour le 2nd tome, on présentera la nécessité d'ajouter aux Patriots et aux M346 deux classe Zumwalt pour défendre le Léman d'une attaque sournoise...
.
C'est un concours ? La Suisse va élire le gars le plus incompétent ? Y'a un prix ? Je peux participer ?

Écrit par : v_atekor | 14/11/2019

Effectivement, ce rapport est une grosse farce, le plus drôle c'est que l'expert déclare ceci : Nous proposons un concept alternatif plus efficace pour la protection de l'espace aérien suisse en mettant davantage l'accent sur le réseau de défense aérienne au sol". !

Ceci sans tenir compte de notre topographie (comme l'explique très bien PK). mais il y autre chose, l'expert semble travailler également pour un groupe de Défense qui promeut le système "Patriot", lui même ayant servi dans cette arme au sein de l'armée américaine. Il a donc intérêt à ce que la Suisse n'achète pas d'avions mutirôle, mais un petit jet pas cher, pour finalement commandé plus de Patriot.

Ce type n'a pas comprit que son client le PS ne voudra rien au final et de l'autre le PS semble ne pas comprendre que son cabinet d'expert joue le marketing pour le Patriot au détriment du Samp/T.

Voilà une belle brochette de guignols !

Écrit par : Steeve | 14/11/2019

C'est certain qu'il va falloir se méfier et offrir un front commun solide lors de la campagne pour ces votations.

Visiblement, le PS est à peu près aussi fort dans l'enfumage et la désinformation que la droite lors des votations sur les assurances sociales et les salaires patronaux. Dans ces derniers cas ça fonctionne assez bien, j'espère sincèrement que la gauche n'aura pas cette chance...

Écrit par : Jo-ailes | 14/11/2019

@Steeve et PK, Oui, le bureau d'expert ACAMAR LTD n'est que l'anti-chambre de Raytheon, l'équipe a participé en son temps à la vente de missile Patriot en Israël.

Ils tout intérêt à promouvoir le sol-air au détriment d'un avion de combat, sachant qu'il n'y aura pas de vote sur le sujet. Et le M346, ils s'en foutent.
Tout cela est une énorme arnaque.

Le PS, sans le savoir joue la carte de Raytheon.

Écrit par : Liv | 14/11/2019

Vous êtes tous fâchés ?

Malgré l’incompétence du PS sur le dossier militaire en général, méfiez-vous des retombés, car il va y en avoir.

Le PS gagne sa force dans la des intox et ça marche, prenez simplement la température autour de vous sur le programme air2030 et vous verrez que le % contre est plus élevé que ce que vous y pensiez.

L’avion choisi pour notre pays ne ce n’est pas encore posé, attendez attendez l’espoir fait vivre.

Les médias, journalistes, ils sont contre et ce n’est pas depuis aujourd’hui, ils sont incompétents, mais ils ont le pouvoir de vendre le faux par les médias.

Le peuple est tellement ignorant qu’il va voter contre en majorité, on va lui prouvé noir sur blanc qu’un avion plus petit, moins cher, moins bruyant fera la même chose qu’un plus cher et vous verrez ça fonctionnera.

Écrit par : Jean | 14/11/2019

@Liv "sans le savoir".... Ouais, je pense que certains le savent très très bien et qu'il a des chèques déjà négociés.

Écrit par : v_atekor | 14/11/2019

@ Liv, des liens existent effectivement entre l'expert d'ACAMAR Michael Unbehauen et l'un des Directeur de Raytheon André Buzzotta !

Écrit par : Steeve | 14/11/2019

Il faut bien comprendre que ceux qui tirent les ficelles derrière le PS ont un but caché. Derrière ce rapport de pacotille qui ne convainc personne, on tente d'insuffler dans la tête des suisses que l'option la moins chère est la meilleure, et ce afin de disqualifier les avions les plus chers de l'appel d'offre. Or le moins cher n'est pas forcément le meilleur! C'est exactement ce qu'ils ont fait avec l'appel d'offre en Belgique. Perso, je ne donne pas de nom, mais avec un peu de patience, on verra très vite à qui profite le crime !

Écrit par : Robert | 14/11/2019

Incroyable bouffonnerie.

De mon côté de l'atlantique (Québec) on a aussi des bouffons équivalents :

Québec Solidaire (Québec) et Nouveau Parti Démocratique (Canada).

Ceci dit :

Est-ce que des sondages prospectifs ont été récemment réalisés en Suisse sur les résultats possibles du futur référendum à venir sur Air2030 ?

Écrit par : Guy LeVasseur | 14/11/2019

@Steeve, Liv, : Prudence, on vérifie la possible collusion entre ACAMAR et Raytheon

Écrit par : PK | 14/11/2019

Il y a 30-50ans, l’armée était estimée dans la population, c’est comme avoir son arme à la maison, mais aujourd’hui tout a changé, la terre tourne et on revient dans les années 60 ou tout est beau, on est le frère de tout le monde, bref de la poudre aux yeux.
Les Suisses sont comme les autruches pour mettre leur tête dans le sable, on ne veut plus d’armée, mais le jour ou une armée étrangère sera a nos portes la on montera aux barricades pour protester, car il y a plus personnes pour nous protéger.
Mais au final c’est peut-être la destinée du Suisse, tellement fier, vaniteux, on est les meilleurs, plus malins que les autres, etc… ne devraient ton pas supprimer toute l’armée pour que le Suisse assume son karma.
Et je suis Suisse et pas fier de l’être.

Écrit par : Jean | 14/11/2019

Le problème n'est pas que le PS fasse sa propagande, dise n'importe quoi ! LE problème est que tous les merdias dont la toute puissante RTS vont matraquer en faveur de la propagande et désinformation socialo. Comme d'habitude depuis, surtout, le 9 février 2014...

Écrit par : Navier | 14/11/2019

Dire que je pensais qu'on avait les champion du monde en France... là... chapeau bas! Si en plus -comme je le lis dans certains commentaires- ils sont pourris au contraire d'être simplement bête*, là c'est le pompon! Militer contre les intérêts de son pays ça devrait être lourdement sanctionné. Vous faites bien de dénoncer! En tant que voisin, on a au contraire besoin d'une Suisse forte.
* Je parlais des nôtres bien entendu qui, pour se faire élire ne mettent pas forcément le pays dans un tel danger potentiel mais qui ne pensent qu'à distribuer de l'argent qu'il faut bien trouver sur le dos du peu de gens qui payent encore des impôts... Dangereux aussi ça finalement...

Écrit par : jag | 14/11/2019

Content de voir que les suisses se rendent compte de quand on les enfume!
Ah si seulement les mêmes conclusions avaient été tirées en 2012 à l'annonce du Gripen E dont on connait le destin récent...

Écrit par : chasseur de trolls | 14/11/2019

On apprend que ACAMAR a été fondé en avril 2019 et n'a jamais conseillé personne en dehors du PS ! Un peu facile de se déclarer expert international !

Écrit par : Martin | 15/11/2019

@Martin : "Un peu facile de se déclarer expert international !"
Admettons qu'il soit expert en vente chez l'américain Raytheon, qu'il va visiter une entreprise en Italie, mandaté par un parti politique suisse... il est donc expert international, non? ;o)

Écrit par : Jo-ailes | 15/11/2019

@JO-ailes: Oui, le truc cousu de fil blanc...

Écrit par : Matin | 15/11/2019

Attention a l'anti americanisme naissant svp!
Le mandat d'évaluation viens du PS suisse.
Ne pas trop vite faire d'amalgames, ça pourrait en arranger certains comme on ne comprend pas encore qui tirre les ficelles derrière tout ça.

Écrit par : Robert | 15/11/2019

Décidément, je ne comprends pas les suisses !
Quelle idée saugrenue pour ne pas dire stupide que de soumettre l'acquisition d'un engin aussi sophistiqué à des gens qui n'y conaissent rien!
Cela devrait rester l'affaire des militaires!
N'importe quel groupe de pression pourrait orienter le peuple avec des critères simples qui lui parlent, le principal étant l'argument du prix. Or certains avions moins chers ne justifient pas leur prix d'un point de vue technologique!
Mais bon sang, trop de démocratie tue la démocratie! En agissant ainsi, ils ont tué le meilleur choix pour eux; le Grippen!
Et maintenant, ça va recomencer sans doute! Ils risquent de se retrouver avec une brouette volante au final.
Acheter un avion, c'est tuer pour se défendre. Il n'y a rien de démocratique ou d'éthique là dedans !!!
On n'est pas dans l'agora greque ici!
Le choix du peuple sera ce qu'il sera mais ils n'ont pas finit de danser en suisse. Est ce que vous réalisez que même un blog comme celui ci est probablement infiltrés par des groupes de soutient qui tentent constamment d'orrienter votre opinion ?? Sans doute que non !!

Écrit par : Jules | 15/11/2019

@Jules: Oui, vous avez dans les grandes lignes raison. Notre démocratie direct a atteint ses limites. Cependant, le choix de l'avion restera militaire. La question posée au peuple sera plus simple: voulez-vous un avenir aux Forces Aériennes.

Mais effectivement, même cette question ridicule.
Pour terminer, je lis de blog depuis ses débuts, et l'auteur filtre plutôt bien les intervenant suspect. Il y a toujours un ou deux trolls, mais cela donne aussi un petit côté de provocation intéressant.

Écrit par : Martin | 15/11/2019

@Robert: je ne pense pas qu'il y ai de l'antiaméricanisme, mais une réaction spécifique à un groupe de guignol qui ne connait visiblement pas bine nos spécificités. Sinon, oui c'est bien le PS qui est visé.

Écrit par : Marco | 15/11/2019

Vraiment dommage, vos articles sont toujours de très bonne facture. Mais sitôt qu’il touche à l’achat de nouveau avion de combat, le ton monte. C’est bien dommage, et s’est pour cela que la dernière votation a été perdue. Rester professionnel, et le peuple saura faire le bon choix. De plus, il y a certainement beaucoup de votant sympathisants du PS voteront malgré tout pour le nouvel avion.
Donc en résumé, il ne s’agit pas d’attaquer bêtement le PS, mais plutôt rester professionnel et ne pas déraper. Et pour finir, la dernière votation a été perdue uniquement parce que le conseiller fédéral en charge du dossier la torpillé de lui même. Et je rappelle que ce dernier n’était pas du PS...

Écrit par : Jason | 15/11/2019

@Jules : En parlant d'Agora Grecque, il est notable que les grecs ont débattu longtemps de stratégie militaires sur l'agora... jusqu'à ce que certaines défaites leurs fassent confier la stratégie à des personnes expérimentées, qui n'étaient pas encore des généraux, mais qui avaient la même fonction.

Écrit par : v_atekor | 16/11/2019

Je me demande parfois si les anti-militaristes ne sont pas cooptés par les pro-européens, afin que la Suisse fasse partie de l'UE et de leur future armée européenne. Ou tout simplement mette le pays sous la défence et la férule de l'OTAN, à la manière de l'Islande ou des pays baltes qui ne peuvent pas assurer leurs propres défences aériennes. En tout cas ce "rapport" est du même niveau de ridicule que l'annonce de campagne du PS de vers le début de l'année (que ce blog a couvert).

Écrit par : Noth | 16/11/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.