31/10/2019

La RAF réceptionne son premier P-8A « Poseidon » !

Boeing-Poseidon-MRA-Mk-1-1er-vol_UKMoD.jpg

La Royal Air Force (RAF) a reçu le premier avions de patrouille maritime Boeing P-8A (MRA.1) « Poséidon », lors d'une cérémonie officielle qui s’est tenue hier à Seattle. Un équipage de la RAF commencera à s'entraîner avec l'aéronef  sur les installations de la Naval Air Station de Jacksonville, en Floride, avant que l’avion vole en direction du Royaume-Uni en 2020, où il sera ensuite affectée sur la base aérienne de la RAF à Lossiemouth, en Écosse, au sein du 120ème Squadron.

La RAF comble enfin une capacité perdue :

Le transfert du P-8A marque un retour tardif de la capacité britannique en matière de patrouilleurs maritimes. En effet, avec la mise à la retraite des anciens avions de patrouille maritime Nimrod MR2 et avec le refus en 2010 de lancer la nouvelle versions MRA4 du Nimrod, l’Angleterre était sans avions de patrouille maritime.

En novembre 2015, le Royaume-Uni a annoncé qu'il rétablirait la capacité de patrouille maritime à voilure fixe grâce à l'achat de neuf P-8A par le biais du mécanisme américain de vente militaire à l'étranger (FMS). La demande officielle du FMS britannique a été approuvée par le département d’État des États-Unis. Une notification a été envoyée au Congrès par la DSCA (Agence de coopération pour la sécurité et la défense) du Pentagone le 24 mars 2016. Lors du salon aéronautique de Farnborough le 11 juillet 2016, le ministère de la Défense britannique a avancé l'achat, plaçant une commande pour les neuf P-8A à un coût de plus de 3 milliards de livres sterling.

Selon le calendrier, la RAF devrait réceptionner ses trois premiers P-8 en service en 2020, ce qui coïncidera avec la capacité opérationnelle initiale (CIO) du premier des deux porte-avions, le HMS Queen Elizabeth, avec la Royal Navy. Les livraisons devraient s'achever d'ici 2022.

Début de formation :

Les premiers équipages anglais ont débuté leur formation en janvier dernier sur la base aéronavale de Jacksonville en Floride. Le corps initial de 38 membres, issus de la RAF de Lossiemouth, est composé d’équipages et d’ingénieurs formés au sein de l’escadron d’entraînement de la marine américaine, le Patrol Squadron 30 (VP-30). Le personnel de la RAF est formé aux États-Unis au cours des trois prochaines années, avant la transition de la RAF, afin de former tout son personnel  sur le P-8A « Poséidon » au Royaume-Uni à Lossiemouth. Le temps de formation est d’environ 6 mois.

 Le P-8A «Poseidon» :

Le P-8A « Poseidon » est un avion de longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et antisurface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Le P-8A « Poseidon » est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Le P-8A offre une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service.

Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737 NG permet une réduction des coûts importante, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin  de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il sera possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps), brouillage. Cet avion équipé des liaisons 11 et 16 et de systèmes internet, il doit agir dans un concept de guerre en réseau en collaboration les autre aéronefs et bâtiments de surface.

Boeing a dû faire plus de 50 modifications coûtant un milliard de dollars pour adapter simplement la cellule de base du B737 pour satisfaire aux exigences de certification plus exigeante de la marine américaine. Le coût du développement est estimé à 5,5 milliards de dollars américain, tandis que le coût total (développement + appareils) est lui estimé à 20 milliards de dollars.

Note : Au sein de la RAF, le P-8A sera nommé MRA.1 « Poseidon ».

EFZRE7JWsAAwDGL.jpg

Photos : 1 Le premier MRA.1 de la RAF 2 Equipe anglaise en formation aux USA @ Boeing

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.