22/10/2019

Eurofighter : modernisation du système de guerre-électronique !

yourfile.jpg

Le consortium EuroDASS (Leonardo, Elettronica, Indra et Hensoldt), qui fournit le système de guerre-électronique de défensives DASS (Defensive Aids Sub System) pour l’avion de combat Eurofighter « Typhoon II », a lancé son concept pour l’avenir du DASS, appelé «Praetorian Evolution». Le lancement a eu lieu lors de la conférence des utilisateurs EuroDASS Future Capability, à laquelle ont assisté des personnalités militaires et industrielles du Royaume-Uni, d'Italie, d'Allemagne et d'Espagne.

Rappel à propos du DASS :

L’Eurofighter dispose d’une architecture modulaire pour le système défensif, le DASS (Defensive Aids Sub System). Toutes les parties du DASS sont contrôlées par un DAC (Defensive Aids Computer). Le DAC offre une capacité entièrement automatisée pour analyser et répondre à toute menace que l’Eurofighter pourrait rencontrer. Pour fournir ces informations essentielles sur la situation extérieure, le DASS s’appuie sur différents sous-systèmes comme le détecteur d’alerte radar et son équivalent optronique, le Détecteur d’Alerte Laser (DAL) qui prévient de toute illumination lié à des télémètres lasers ou autres systèmes de guidage laser. Le Détecteurs de Départ Missiles (DDM) qui fournit des informations à 360° sur toute approche de missile, donnant ainsi le temps nécessaire pour engager des manœuvres d’évitement, en s’appuyant par exemple sur des leurres.

Le DASS existant protège le « Typhoon II » contre les menaces, notamment les missiles infrarouges (à recherche de chaleur ou infrarouge) et à guidage radar. Les capteurs intégrés et l'équipement de brouillage fournissent également une connaissance de la situation et une capacité de furtivité numérique, obtenues grâce à des techniques de tromperie électroniques avancées. Le système protège les équipages depuis plus de 20 ans, notamment pour les opérations de maintien de la paix en Libye et en Syrie. Toutefois, la position traditionnelle de domination aérienne du « Typhoon II » pourrait être menacée à l’avenir par la nature en rapide évolution des menaces aériennes et de surface, telles que les systèmes de défense antiaérienne intégrés (IADS). Le « Praetorian Evolution » représente la feuille de route proposée pour que l’Eurofighter conserve son niveau de protection de classe mondiale pendant des décennies.

Praetorian Evolution :

Le système «Praetorian Evolution » ira également au-delà du rôle protecteur traditionnel du système de guerre-électronique global DASS. Dans le futur espace de combat, le rôle du « Typhoon II » évoluera et le système  DASS  devra en faire plus, pour que le chasseur reste au cœur du futur parc d’aéronefs, aux côtés des plateformes de la 5e génération comme le programme « Tempest ». « Praetorian Evolution » proposera un certain nombre de nouvelles fonctionnalités avancées, y compris des fonctions de guerre électronique multiplateformes et des fonctions ISR de combat, telles que le ciblage de haute précision et l'identification de combat avancée.

L’architecture entièrement numérique de « Praetorian Evolution » facilitera les futures mises à niveau, tandis que les coûts du cycle de vie seront optimisés. Ce sera également l’occasion de tirer parti des dernières avancées en matière de matériel pour accroître la fiabilité et réduire les besoins en assistance logistique intégrée.

L'équipement « Praetorian Evolution » sera proposé dans le cadre d'un vaste programme d'évolution à long terme (LTE) pour l'Eurofighter « Typhoon II ». EuroDASS soumettra des options formelles avant la fin de l’année en soutien aux activités LTE du programme Eurofighter, qui seront suivies par le dépôt d’une offre finale avant la fin de 2020.

Leonardo-EURODASS.jpg

Photos : 1 Eurofighter Typhoon II 2 Composants DASS @ EuroDASS

Commentaires

Une bonne chose pour cet avion, dont le développement sera soutenu vu le nombres de clients. Mais je m'interroge concernant le programme du Rafale. Les acheteurs du Rafale ne peuvent soutenir le développement du programme, ce qui veut dire que la suisse serait liée au bon vouloir du gouvernement Francais, seul bailleur du programme!! Or chez Dassault c'est déjà tout pour le Scaf !! C'est aussi un peu le syndrome de l'A380 !(Trop peu de clients pour pérenniser un programme sur le long terme)

Écrit par : Robert | 22/10/2019

@Robert
Le Mirage 2000-D bénéficie actuellement d'une modernisation alors même que le 2000 n'est plus fabriqué depuis plus de 10 ans. Idem pour les Mirage indiens.
Dassault a toujours conçu de nouveaux chasseurs tout en modernisant les précédant.
Alors que la Version F4 du Rafale va sortir des chaines de production en 2024 Dassault réfléchi déjà à un standard "MLU" F5.
Par ailleurs, tout porte à croire que l'Inde va commander 36 Rafale supplémentaires en 2020 et que Dassault devrait en profiter pour installer une ligne de montage dans ce pays. En suite quand on sait que l'armée indienne en réclame plus d'une centaine et que sa marine souhaite 57 nouveaux chasseurs embarqués, le programme ne semble pas souffrir de problème de pérennisation.

Écrit par : François | 22/10/2019

L’eurofighter dans cette configuration prendrait-il le pas sur le panavia tornado qui va finir par une retraite méritée.
Pour l’heure le rafale avance bien grâce aux commandes, mais le jour ou le carnet sera vide, que ce passera-t-il, déjà il a mal commencé sa carrière à la vente, le rideau c’est ouvert trop tard, mais ce fermera-t-il très vite.

Écrit par : Jean | 22/10/2019

Manque toujours le radar EASA et les moteurs à poussée vectoriel qu'on ne voit pas vraiment poindre à l'horizon... A moins que l'Allemagne ne commande le Typhon pour remplacer ses Tornados, ce qui est peu probable vu la mission nucléaire tactique.

Écrit par : Noth | 22/10/2019

@Robert Côté France, le SPECTRA continu et continuera à évoluer avec les standards Rafale (F3R, F4). Le SCAF ne tourne pas le dos au Rafale puisque c'est un système qui met en réseau un ensemble de vecteurs, dont des Rafales, des drones et les futurs NGF.
En regardant ce qui se fait pour les Mirage 2000D qui sont en pleine mise à jour, ou encore les Mirages Indiens, on voit bien que les avions plus anciens ne sont pas délaissés.

Je ne connais pas les évolutions à venir de l'Eurofighter, mais je constate que l'Espagne et l'Allemagne sont aussi sur le SCAF; et que les Britanniques et Italiens lancent le Tempest aprés avoir opté pour du matos US.
C'est aussi pour ça qu'on lit un annonce d'EuroDass pour le lancement d'un concept sur plutôt qu'un communiqué suite à une commande par un client.

Écrit par : Cyril | 23/10/2019

@Noth: Oui le radar AESA tarde sur l'Eurofighter, mais il est prévu dans le cas du T3 qui sera livré au EAU et au Koweit. Si l'Allemagne opte pour celui-ci, il en sera doté tout comme la Suisse, si le choix de cette dernière s'avance dans la direction du Typhoon.

La poussée vectorielle n'est pas prévue pour l'Eurofihgter ni aucun autre aéronef occidental.

Écrit par : Eric | 23/10/2019

@Robert : malgré cette modernisation, c'est l'EF qui a le plus de chance d'être interrompu à court terme, Dassault a encore pas mal d'avions à livrer et de prospect. Autant te rassurer : je ne crois pas à une vente suisse du Rafale mais pour des raisons politiques vis-à-vis des USA, et non pour des raisons technique ou programmatique. Je parierai le F18 gagnant avec plus de 90% de probabilité ; et pour les 10% : sauf destitution de Trump.
.
Note que de même que pour le Rafale, l'interruption des fabrication de l'EF ne signifie pas que les modernisations ne continueront pas pendant 20 ans au moins.
.
A titre informatif, le vénérable mirage III est (encore !) modernisé de nos jours (certes pas en nombre et dans la version Cheeta).

Écrit par : v_atekor | 23/10/2019

@ François
Je ne dit pas que le Rafale manque de commandes potentielles, je dis qu'il n a pas assez de clients!
L'A 380 n'avait qu'un seul gros client! Cette dépendance a un seul acheteur susceptible de supporter les coûts de développement a compris tout le programme. Les risques liés à un seul client étaient trop importants. Même chose pour le Rafale qui ne se vend qu' en Inde, Quatar et Egypte. Ce qui veut dire que tous les coûts du programme devront être supportés par l'état Français faute d'autre partenaires de poids. Et comme celui qui paye décide, la suisse serait liée au bon vouloir des Français. Ce qui est stratégiquement innaceptable pour un pays qui veille jalousement sur son indépendance. Surtout en matière d'armements. Et comme la suisse n'est pas dans l'Europe,....je vous laise conclure la suite!

Écrit par : Robert | 23/10/2019

Robert, que ce soit l'EF, le Rafale ou un avion US, le Suisse n'aura pas assez de poids ni de commande pour imposer un dévellopement personnalisé.
Mais cela n'empeche pas de faire des developpement parallèle tout comme le Quatar qui a choisi d'adapter le casque viseur israelien pour leurs Rafale alors que Dassault ne propose pas ce casque.
En règle général, les améliorations que souhaitera la France sera de toute façon logique et profitable aux actuels et futurs clients, les besoins seront probablement commun entre la France et la Suisse puisqu'il s'agira surtout de modernisation et perfectionnement (optimisation du radar, casque de visée, motorisation plus puissante, modernisation de la détection d'alerte et de l'électronique, etc)

Écrit par : Albert66 | 23/10/2019

@Robert : je n'ai pas de doute sur la modernisation du Rafale et de l'EF sur 20 ans, par les pays producteurs. Cela étant, comme le souligne Albert66 les modernisations ne sont pas toutes le fait des pays producteurs, et Thales a modernisé nombre d'avions d'origine US, Européenne comme soviétique, tout comme Israël a transformé (et même copié!) nombre d'avions français livrés à l'export, et les US ont modifié des avions français et européens...
.
Remotorisation, nouveaux radars, nouveaux capteurs, nouveaux armements... La cellule reste une cellule sur laquelle la concurrence est ouverte lors des évolutions. A l'Est, il y a des mig29 équipés d'armement OTAN, au sud des mirage III et F1 équipés de réacteurs US, des mirage F1 armés de sidewinders. On parle récemment d'alphajets allemands équipés aux US de sièges éjectables martins-baker...
.
En outre, ces transformations peuvent généralement accueillir n'importe quelle évolution pourvu que la cellule (et ses moteurs) le permettent. Durant la vie de l'avion, la question est plus la robustesse et la taille de la cellule, la puissance moteur et leur dimensionnement...

Écrit par : v_atekor | 23/10/2019

@Robert: Vous un doute sur l'évolution du Rafale, de l'Eurofighter ? Prenez le temps de lire les articles très bien documentés des essais air2030 paru ici ce printemps:

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2019/05/21/air2030-essais-du-rafale-867455.html

Écrit par : Marco | 23/10/2019

@Albert66:Par le passé, la suisse a eu assez de poids pour demander un développement personnalisé de ses mirages III. Soyons honnête : que ce soit pour 1 ou 30 avions, ce qui compte, c'est le carnet de chèque.

Écrit par : v_atekor | 23/10/2019

aketor, c'est une grosse erreur de comparer les marchés et développements des années 60-70 avec ceux des années 2020-2040.

Écrit par : Albert66 | 23/10/2019

Le système Scaf a pour but de lancer un nouveau système de défense intégré. Celui ci comportera pour pièce maîtresse le New Generation fighter qui volera avec des drones vers 2040.
Dans sa phase de montée en puissance, il se pourrait que des Rafales soient sollicités. Mais ils ne sont pas présents dans la version définitive puisque ce sont des avions de 6e génération qui feront le job. La stratégie de Dassault visant a lier le Rafale au Scaf est donc une grosse esbrouffe pour rendre attirant un avion qui vole déjà depuis 20 ans. Je crois que le budget du Scaf sera à la hauteur vu les prestigieux partenaires du projet! Maintenant, je doute que les allemands, espagnols, et autres partenaires du Scaf n'acceptent de soutenir le développement du Scaf que sur des rafales francais, les allemands exigeront que leurs Eurofighters soient aussi adaptés au système. On n'ose même pas demander qui va payer pour tout ça. Ça promet de belles empoignades entre francais et allemands qui ne sont jamais d'accord sur rien. Et à condition que la France ne se retire pas du projet à mi-chemin comme elle en a l'habitude!

Écrit par : Robert | 24/10/2019

@Robert : a priori, les flottes de drones pilotés par un Rafale sont dans les cartons depuis 10 ans et prévus pour bien plus tôt que ton NGF. Ce n'est absolument pas de l'esbroufe, mais les nécessités opérationnelles d'un pays qui se sert de ses avions au combat H24 pour surveiller une zone qui fait 2 fois la taille de l'Europe. Je ne sais pas si tu imagines la plus valu que peut apporter une flotte de drone esclaves dans la zone sahélienne qui va de la Libye au Burkina, mais c'est clairement un besoin plus urgent pour les Français que pour n'importe quelle armée au monde, USA inclus.
.
A titre informatif, l'ADA n'a pas reçu tous ses appareils, et certains seront neufs en 2030, elle ne les jettera sûrement pas.

Écrit par : v_atekor | 24/10/2019

@Albert66: Oh, ça... que la situation militaire se tende un peu plus sur le pacifique et en Europe de l'Est et tu verras l'argent affluer sans tenir compte des votations.

Écrit par : v_atekor | 24/10/2019

@Robert : bien entendu qu'il sera adapté sur l'EF. La question ne se pose pas.

Écrit par : v_atekor | 24/10/2019

@Robert : "La stratégie de Dassault visant a lier le Rafale au Scaf "... "les allemands exigeront que leurs Eurofighters soient aussi adaptés au système"

Une fois de plus, vous lancer des affirmations sur l'avenir sans même jeter un oeil dans le rétroviseur. Les avions de générations précédente sont TOUJOURS capables d'interagir avec ceux de la génération suivante. A défaut, cela signifie que les F-355 US seraient incapables de réaliser des missions conjointes avec les centaines de F-15 et F-16 actuellement en service. On peut naturellement faire l'extrapolation pour TOUS les autres pays : Mirage 2000 vs Rafale en France, Su-57 vs Su-30 en Russie, F-35 vs Eurofighter en Grande Bretagne, etc.

Écrit par : FredericA | 24/10/2019

@ FredericA
Bien sûr que les avions de génération précédente pourront toujours interagir avec ceux de la génération suivante,au même titre que d'autres armes actuelles d'ailleurs. Mais ils ne constituent pas l'essentiel du projet SCAF en phase finale de développement. L'étape interactivité Rafale-SCAF ne sera que transitoire, le temps que les Rafales arrivent en fin de vie et que les nouveaux vecteurs NGF-Drones soient pleinement opérationnels. Cette mise au point est importante pour comprendre ce qu'est le projet SCAF auquel Dassault a lié son offre du Rafale,dont en Belgique notamment.

Écrit par : Robert | 24/10/2019

Bon, une fois pour toutes:

SCAF est un SYSTÈME de combat, pas seulement un nouvel avion !

SCAF inclue À TERME un avion de "6ème" génération de type furtif comme le F35, hyper manoeuvrant, doté d'une intelligence artificielle

Mais SCAF, c'est AUSSI des drones (reconnaissance, combat...), une gestion du champs de bataille hyper-connecté (avec les satellites, les tankers, les navires de la marine...) collaboratif, de nouveaux missiles encore plus performants, le tout INTER-OPERABLE avec les matériels de l'Otan...


C'est INTER-OPERABLE qui devrait vous mettre (ENFIN) la puce à l'oreille....

Qui dit inter-opérable,dit que les vieux matériels en dotation devront pouvoir être upgradés facilement pour, au minimum, guider des drones ou transporter les vecteurs de combat (nouveaux missiles, par exemple)


Niveau collaboration, rafale, GripenE et F35 le font déjà...
Rafale PEUT guider au moins un drone

La L16 permet déjà de transmettre les infos aux "véhicules équipés" (donc, scaf semble se diriger, comme l'a fait Lm avec son F35, sur un nouveau standard de communication qui devra être facilement monté sur les vieux équipements)


Tout ceci ne se fait pas en quelques heures, et en attendant que le NGF soit 100% opérationnel, il faut bien développer le reste non ?

Et donc, on développe avec quoi, si ce n'est les avions actuels comme Rafale, Ef2000.... ?

Écrit par : Grosminet | 24/10/2019

@Robert: on vous le dit sur tous les tons, et grosminet a essayé d'être clair : le scaf n'est pas une arme. C'est un système de systèmes. Ca inclus des drones, des avions (rafales, EF et autres), des satellites, éventuellement des fantassins et des navires. S'il y a d'autres avions, ils seront intégrés. Le scaf, c'est s'appuyer sur les réseaux d'armes et de capteurs (même les capteurs "humains", des fois c'est très utile), au delà de ce qui est fait aujourd'hui : la L16 ça fonctionne, mais la L22 c'est mieux.
.
La confusion que vous faite est du même ordre qu'affirmer qu'un processeur est obsolète parce qu'un nouveau réseau est en cours de gestation quelque part.
.
Le NGF remplacera à terme le Rafale, mais d'abord il faudra que les cellules existantes aient épuisé leur potentiel. Dernière livraison de Rafale français en 2025. Ajoute 40 ans de vie, ça donne un retrait en 2065.

Écrit par : v_atekor | 24/10/2019

@Robert: Vous êtes un peu à la peine sur le sujet !

Écrit par : Marco | 24/10/2019

Je ne dis pas que le système Scaf est un avion mais bien un système d'arme. Relisez moi bien.
Je ne dis pas que le Rafale n'aura pas d'interopérabilité dans le système, je dis juste que son apport sera limité puisque remplacé à terme par le NGF! Le Rafale n'est donc qu'une ÉTAPE TRANSITOIRE dans le développement du système final!
D'où mon interrogation ; pourquoi donc faire tant de foin? Je trouve que c'est très exagéré tout cela!

Écrit par : Robert | 24/10/2019

Pourquoi tant de foin : parce que même transitoire, l'"étape" durera encore 30 ans à minima.
.
La bombinette français lancée par des Mirage IV était une étape dans la doctrine de dissuasion nucléaire. Sans doute De Gaulle aurait préféré directement une flotte de sous-marins nucléaires armée de missiles intercontinentaux avec une permanence à la mer, mais ça n'est arrivé que 30 après. En pratique, il y est quand même allé par étapes, et en pratique ça a quand même été très efficace politiquement comme militairement. L'étape a parfaitement tenu ses objectifs.

Écrit par : v_atekor | 24/10/2019

V_atekor,

En définitive, tout est relié au Scaf quand on y pense, drones, missiles, systèmes lazers, bombes, bateaux, sous-marins marins et même les EF allemands etc...
En faire un argument de vente du Rafale en dit long sur la discutabilite de la stratégie de vente. En Belgique par exemple, Dassault n'a pas déposé de dossier pendant l'appel d'offre pour tenter après un partenariat structurant en liant la vente du Rafale à une participation au Scaf! Un moment il faut arrêter les gars, ça en est presque ridicule, d'autant plus que en face les ricains ne feront pas de cadeaux. C'est facile de jouer à calimero mais analysez bien les arguments du Rafale, c'est une catastrophe !!!
Je le répète, pour moi du gros gachis!
Et permettez moi aussi de sourrire de l'autre gros argument sollicité par Dassault pour vendre son avion, à savoir la construction européenne, alors que précisément ce constructeur a abandonné la table européenne du précédent projet pour aller construire son propre avion aux frais du contribuable français ! Je rapelle aussi que ce même constructeur n'est pas dans le consortium Europen Airbus! Encore une grossière erreur ! Et a mon avis ça n'a pas échappé au suisses non plus!

Écrit par : Robert | 25/10/2019

Tu refais l'histoire à charge. Mais Dassault s'était retiré pour de bon du contrat Belge, c'est l'État français qui est intervenu pour avancer sur l'Europe de la défense en proposant un parapluie nucléaire français aux Belges. Ce n'était simplement pas dans les cordes de Dassault que de proposer ça, et l'enjeu était essentiellement de politique Européenne. Ce n'était pas les 10 milliards du contrat Belge qui font la différence sur le coût de construction d'une solution de défense Européenne et sur l'option stratégique que représente l'abandon de la solution américaine en Belgique.
.
Quant à Dassault, sur l'origine de son avion, là encore il a été aux ordres. Le Rafale remonte à la guerre froide. L'Allemagne avait les Russes sur son propre territoire, il fallait un intercepteur rapide et efficace. Le problème de la France était d'abord d'intervenir en Afrique : donc d'avoir un avion embarqué et projetable, pouvant emporter de l'armement air-air, mais surtout être un camion à bombe avec une reconnaissance impeccable. La coopération n'a pas été possible parce que les besoins des armées impliquées étaient totalement incompatibles.
.
En pratique l'URSS s'est effondrée et les Russes ont reculé de 1300km, et l'Afrique reste un sac de nœuds où le Rafale fait le travail pour lequel il a été conçu. C'est surtout cette réalité politique qui rend le rafale utile et pérenne sur le long terme, alors que l'EF reste parqué en Allemagne avec des taux de disponibilité dignes du tiers monde.

Écrit par : v_atekor | 25/10/2019

V atekor,

"c'est l'État français qui est intervenu pour avancer sur l'Europe de la défense en proposant un parapluie nucléaire français aux Belges."

Je ne sais pas si tu réalises l'énormité de ce que tu avances! Je te rapelle que la Belgique est le siège de l'Otan en Europe, et que c'est nous qui avons le plus de bombes nucléaires stockées sur notre territoire. On a le record de la dissuasion nucléaire hors Usa et Russie. Considères tu que la France avait sa chance en se présentant pour proposer une nouvelle solution de défense intégrée en ne proposant que des solutions sur papier (rien de tangible) sauf un avion de combat qui volle déjà 20 ans comme aspect concret de la chose !!??

Je rigole aussi en lisant que la France serait devenue pro-Européenne. Depuis Degaulle jusqu'à Sarkozy, elle a refusé d'intégrer toute forme d'alliance pour en définitive rentrer dans l'Otan et ensuite vouloir prendre la tête d'une défense Européenne avec les allemands. Le tout en mettant en avant un avioneur isolationniste qui en dépit de tout bon sens continue à cultiver son indépendance aux frais du contribuable ? Les actes parlent plus que des bonnes intentions cher monsieur!

Écrit par : Robert | 25/10/2019

Il faudrait que tu relises ce que vous avez proposé, car a priori l'ASMP-A était du voyage. M.Macron et Mme Parly ont été assez clairs et la politique pro-européenne de M. Macron (comme de plusieurs prédécesseurs) est affichée en long en large et en travers dans la presse, jusqu'à valoir des insultes de M.Trump.
.
Et depuis 30 ans la France fait du rentre dedans pour la défense Européenne. Ce sont plutôt les anglais qui bloqu(ai)ent au niveau politique, et les allemands au niveau économique.
.
Il est archifaux de dire qu'elle n'avait pas signé d'alliance. D'abord elle n'est jamais sorti de l'Otan, seulement de son commandement intégré. Ensuite il y avait des accords de défense antérieurs (avec le Royaume Uni notamment) qui ont été reconduits postérieurement avec les accords Blair-Chirac (1998 à Saint Malo), accords bilatéraux impliquant l'Europe, enfin l'Europe impose une close de défense mutuelle. Ca pour parler des alliance en Europe, car il y en a d'autres de part le monde. Genre quand la France intervient pour sauver le Tchad contre la Libye et qu'en retour elle a les mains libres et qu'elle peut convoquer quelques années plus tard les troupes tchadiennes au Mali ; elle est également alliée au Maroc au grand dam des algériens, et ça pour ne parler que des alliances les plus visibles.

Écrit par : v_atekor | 25/10/2019

@Robert:
Que vous n'aimez, ni la France, ni Dassault et ni les produits de cette société, c'est votre droit.

Toutefois, votre prose anti-française et anti-Rafale devient lassante.

Si encore vous apportiez des éléments tangibles, sur l'OTAN, la France, Dassault, et l'Europe (vous semblez ignorer que c'est précisément le Général de Gaulle, avec son homologue allemand, qui ont initié l'Europe), on pourrait vous prêter attention, ce qui hélas, est loin d'être le cas. En outre, vous n'hésitez pas à "interpréter" voire déformer la réalité pour faire passer vos arguments, alors vos articles deviennent indigestes.

Sachez enfin, que les personnes qui sont chargées de tester les appareils en Suisse, eux, savent de quoi ils parlent et de ce dont la Suisse à besoin. Ils n'ont pas besoin d'un pseudo spécialiste pour les conseiller...

Écrit par : forêt10 | 26/10/2019

Plutôt que de passer beaucoup de temps à discourir avec vous, voici mes sources.
Je réaffirme bien que la France a quitté l'Otan en 1966 pour le réintégrer en 2009 avec Sarkozy!

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Relations_entre_la_France_et_l%27OTAN

Écrit par : Robert | 26/10/2019

Voici un article d'octobre 2019 qui illustre bien l'isolationnisme de Dassault qui veut vendre Européen quand ça l'arrange!

https://www.letemps.ch/economie/dassaultairbus-un-tandem-oblige

Écrit par : Robert | 26/10/2019

Pauvre Robert

Vous vous retrouvez contre la force obscure de nos amis … vous saviez pas que le rafale est le meilleur avion du monde, chaque armée du monde quand elle voit des rafales, elle s’enfuie, car elle y voit la flotte de vaisseaux de dark vador, a peine vu quelle a déjà disparu, la nouvelle république lui donne comme nom de code OVNI.
En 2022, vous pourrez voter pour la nouvelle république.
Que la force soit avec vous.

Écrit par : Jean | 26/10/2019

@Robert:

la France n'a jamais quitté l'OTAN en 1966 mais a retiré ses forces du commandement unifié.
Les liens avec l'OTAN sont resté très fort sur le plan industriel (normes, coproductions...) et militaire (exercices, échanges d'officiers,opérations extérieurs...)

lisez donc le lien que vous donnez

Écrit par : François de Besac | 27/10/2019

Le French & Rafale basching sur ce site en devient pathétique.
Avec un Robert qui parle comme un Dberic et un Jean qui lui assure le service après-vente. On croirait revoir les deux petits vieux du Muppet-Show qui renchérissent à chaque réplique.
Le Rafale est un avion mieux né que l'Eurofighter et il n'a pas connu les dépassements de budget de son concurrent européen (

Écrit par : Gian | 27/10/2019

@ Robert:

Dassault,constructeur "isolationniste" ?

Son activité "défense" n'est PLUS la principale depuis longtemps!

Dassault,c'est une holding avec aviation militaire,aviation civile,soutien/entretien des avions (civils et militaires),production de métaux et composites pour aviation via les BELGES de Sabca ,des logiciels (dont le fameux catia,vendu partout dans...le monde! ) ,du vin,de l'immobilier....
des filiales au Brésil,aux usa,Grece,Russie,

tout ça n'est pas à "mes" frais....


maintenant,qu'il ait conçu le rafale,c'est sur demande du gouvernement,pas une lubie de sa part qu'il finit par nous imposer....
vendre européen quand ça l'arrange????

Mirage F1 pour l'Espagne et la Grèce
Mirage 2000 pour la Grèce

Rafale proposé à la Finlande,la Suisse, échec aux Pays-Bas et Belgique (en Belgique,proposition direct de gouvernement à Gouvernement certes..) ,abandon en Grèce suite à la mise "sous tutelle" de ce pays par le FMI....


La France,en 66,n'à pas quitté l'Otan (dont elle est un des membres fondateurs,au passage),mais le COMMANDEMENT INTEGRE de l'Otan....ce n'est pas la même chose!
Nous étions toujours membres de l'alliance,mais souverains sur NOS décisions d'intervenir ou pas (dois je vous rappeler que les USA envisageaient l'intervention de l'Otan au Vietnam??????? ) et surtout de NOTRE territoire....
Pour preuve,ses interventions (sous mandat OTAN) en Bosnie,Kosovo,Macedoine et Afghanistan AVANT que Sarko arrive enfin (après les essais de Miterrand et Chirac,soit dit en passant) en 2009 à réintégrer le COMMANDEMENT INTEGRE


Ca commence à suffire la réécriture de faits pour basher ou un peuple,ou un avion issu de cette nation

QUe vous ne nous aimiez pas est votre droit,mais raconter des conneries dans le but de dénigrer,cela est justiciable en France...
Que vous n'aimiez pas Rafale,c'est votre droit....mais soyez AU MINIMUM honnête en le critiquant,pas en utilisant,comme d'autres,des arguments inventés (je vous la fait courte,hein,selon ses détracteurs,il est plus gros qu'un F18 ailes repliées,incompatible armements us,le plus cher de tous,etc etc etc...)

Écrit par : grosminet | 27/10/2019

@jean,

vous vous moquer bien de robert en "glorifiant" le chasseur rafale comme étant le meilleur du monde !

quand le pilote d'un rafale croisera la route d'un su 35 russe , celui dans le cockpit du rafale a plutot tendance à prier que le su 35 ne l'accroche pas avec son radar

car l'armement du su 35 a de quoi mettre au tapis d'un rafale plus petit que lui!

Ce n'est pas pour rien que l'algérie s'équipe du su 35 pour mettre en garde les rafales francais qui osent s'aventurer trop pres de l'espace algerien

Idem en syrie , depuis que les russes ont déployé des su 35 en syrie, la chasse israele ont diminué leurs incursions dans l'espace syrie (le su 35 a de quoi s'inquieter les f16 et f 15 de tsahal)

Dire que le rafale est le meilleur chasseur du monde ,c 'est vraiement grotesque (il en existe d'autres avions superieurs au rafale aussi ...)

Écrit par : waco | 27/10/2019

"Ca commence à suffire la réécriture de faits pour basher ou un peuple,ou un avion issu de cette nation"
Le problème, c'est que les Français bashent la Suisse depuis longtemps*. La Suisse, c'est ce petit village gaulois qui résiste à l'Empire européen mais surtout français. Et on devrait acheter un avion au seul pays ennemi que nous avons sur Terre ?
PS. Merci, M.PK, d'avoir une fois le courage de publier un de mes commentaires...
* Qui est derrière l'éviction de la Suisse de la Bourse europénne ???

Écrit par : Géo | 27/10/2019

@ waco
"l'algérie s'équipe du su 35 pour mettre en garde les rafales francais"
et la marmotte elle met le papier autour du chocolat . . .
@ robert est critiquable comme peuvent l'être des @ Dberic et des @ jean qui lors de leurs analyses ne savent se retenir d'être agressifs, juste parce que la France.
Ce blog reflète juste pour moi, combien les Suisses ne veulent pas du Rafale, tout en restant persuadé qu'un Rafale C-H serait une solution à ce Pays.

Écrit par : Gian | 27/10/2019

@ Robert

Cher ami je suis de votre côté, mais j’espère que vous n’avez pas pensé que le message vous était adressé, mais il était pour les forces obscures, au final j’aurai du écrire sur chaque ligne que le message était pour l’équipe de Dark Vador afin qu’il comprenne, mais bon voilà.

Maintenant ces forces obscures retournent ces forces à leur avantage.
C’est dommage de voir que l’on a plus de droits d’expression, chacun a sa conviction, mais si elle va pas dans le même sens que les autres, on est grillé.

Écrit par : Jean | 27/10/2019

>

Je ne pense pas que nous sommes agressifs, j’en suis désolé si votre façon de voir les choses ne correspond pas à vos convictions.

Le rafale est un bon produit français et c’est vous qui le mentionnez a chaque fois que le rafale est le meilleur avion au monde, je pense que vous devriez descendre de votre planète, car le meilleur avion au monde n’existe pas = chaque avion a ses qualités et ses défauts.

Écrit par : Jean | 27/10/2019

@Gian : "Ce blog reflète juste pour moi, combien les Suisses ne veulent pas du Rafale..."
C'est clair que du moment qu'on est anti-européen, ce qui représente tout de même près de 30% des Suisses, on aura une grosse tendance à être anti-Français quand on est romand.

Mais n'allez pas trop vite dans vos conclusions, s'il vous plait : de nombreux Suisses sont pro-Rafale également, même s'ils ne le déclarent pas forcément.
En ce qui me concerne, et même si les décisions politiques françaises m'irritent parfois (tout en étant conscient que les décisions suisses peuvent également irriter les européens), ça ne m'empêche pas d'aimer l'avion français, tout comme j'adorais à l'époque les Mirage IIIS et RS!

Si je considérais que le Gripen était probablement mieux adapté à nos besoins, principalement à cause de son coût moindre, dans les concurrents qui restent c'est l'avion français mon favori. Et ce, même si je pense que c'est le Super-Hornet qui a le plus de chance d'être choisi... (pour la plus grande joie des "anti-européens" et des "pro-impérialistes américains"?) ;o)

Écrit par : Jo-ailes | 27/10/2019

@ Jo-ailes et amis Français

Je vois que vous êtes bien parti sur la route politique, soit je vais essayer de vous expliquez.
Premièrement nous sommes pour une Europe unies (peut-être pas tous, mais on est libre de notre opinion) et j’aimerai vous faire remarquer même si la suisse n’est pas dans l’UE, nous payons chaque année des milliards à l’UE, une chose que l’UE ne nous remercie pas assez.
Après chaque pays a le choix d’être entièrement dans l’UE ou non, mais ce que la France, je dis bien la France et non les Français (je parle du gouvernement) veut nous imposé leurs lois, leurs juges et la nous devrions être commandé par Bruxelles, je ne sais pas si c’est de l’ignorance ou votre arrogance qui parle.
Je pense qu’il y a assez de Français ou de suisse dans la misère, 2 pays, mais même problème, tous ces gens ne sont pas aidés pas leur gouvernement, ces milliards qui partent en fumée des 2 coté des frontières, serais bien pour aider le peuple respectif.
Ensuite depuis combien d’années votre état agresse la suisse sur le paradis fiscal et bien d’autres, si votre gouvernement arrêté d’augmenté les taxes et baissé les impôts ce qui donnerais au peuple un pouvoir d’achat plus important et vous auriez moins d’entreprises qui délocaliserait.
Bref, amis français ne vous faites pas de soucis, la Suisse fais la même chose, donc vous voyais la France, la suisse on n’est pas si différent, mais le plus drôle vous n’avez pas compris être français ou être suisse nous sommes un peuple soumis a l’état donc des esclaves.
Vous défendez bec et ongle sur un produit national et alors que vous vendiez 10 ou 1000 rafales vous en bénéficierez pas, vous serez toujours le peuple, votre président la si bien dit dans un discourt, vous n’êtes rien, le peuple au bas salaire pour lui c’est … mais merde alors, nous somme tous des être humain et non des choses que le gouvernement déplace comme des pions.
Voilà les amis méditez comme les suisses aussi, pour le gouvernement nous sommes des pions.
Nous sommes la pour travailler, payer et crever, aucun remerciement au retour.
Sur le site de Pascal, nous sommes la échanger nos points de vue, après j’essaie de donner un avis ou de répondre comme vous le faites aussi mais on est la pour apprendre et non ce tapé dessus.

Écrit par : Jean | 28/10/2019

@Jo-ailes, il est vrai que j'ai déjà eu l'occasion de voir des Suisses manifester leur enthousiasme pour l'avion Français et ça fait vraiment plaisir.
Comme vous je pense que le SH sera choisi, la durée de vie annoncée de la cellule sera l'argument tranchant, au moins dans les commentaires.
Après, moi aussi "les décisions politiques françaises m'irritent parfois", même souvent, Astrid en est le dernier avatar.
@ Jean, lorsque vous écrivez "c’est vous qui le mentionnez a chaque fois" vous fabriquez un homme de paille, je vous laisse vous démener avec votre artefact.

Écrit par : Gian | 28/10/2019

@Jean: je vais faire TRES court!

Je vous rejoins sur un thème; j'aimerais que ce site, reste un endroit ou l'on peut échanger des idées courtoisement et non pas essayer de faire passer les siennes en martelant des contre-vérités.

Vous incriminez (de nouveau la France, jamais les autres pays, qui nous font des entourloupettes, chaque jour) comme je vous cite: "veut nous imposé leurs lois, leurs juges et la nous devrions être commandé par Bruxelles, je ne sais pas si c’est de l’ignorance ou votre arrogance qui parle".

Pour votre information, lors de l'affaire Kerviel, c'est l'Allemagne, qui la première a acheté des DVD à ce dernier pour "punir et taxer" les sois-disant coupables...
M. Sarkozy, alors à la tête de l'Europe pour 6 mois, sous la pression des 27 autres ET des USA à mis la Suisse à l'index, lors du G20! (les fameuses listes noires, puis grises et enfin aujourd'hui blanches, mais sans secret bancaire.
Je vous signale entre autre, que la gauche, était favorable à cet état de fait, tout en étant EGALEMENT favorable à l'entrée de la Suisse dans l'UE et contre l'achat de nouveaux avions.
Alors la France dans tout cela...

Bien plus grave, ce sont les USA qui ont mis nos banques (UBS et CS) à l'index, pour obtenir une "rémunération à l'amiable" de l'ordre de 20 (vingt) Milliards de FS (on pourrait doubler les achats pour notre Armée avec cette somme) et ce n'est pas fini.
Je vous informe "en passant" que si nous achetons du matériel américains, la tractation se passera sous l'égide du ROI dollar et donc de la législation américaine, avec toutes les ramifications que cela engendre (voir plus la condamnation de CS et UBS)...

Je vous signale également que l'accès de la Suisse à certaines "facilités" de l'UE n'est pas tributaire de la France, mais bien des 27 pays, et ce n'est pas les tapes dans le dos de M Junker à l'encontre de nos différents dignitaires auprès de Bruxelles qui ont changé les choses!!!

Alors OUI! pour assainir cet excellent blog, grâce à notre ami Pascal, je suis d'accord.
Pour en faire un lieu ou certains individus peuvent libérer leur morgue, NON.

Écrit par : forêt10 | 28/10/2019

@forêt10 : Merci, je n'avais pas la motivation d'inventorier tout ça... ^^


"Alors OUI! pour assainir cet excellent blog, grâce à notre ami Pascal, je suis d'accord.
Pour en faire un lieu ou certains individus peuvent libérer leur morgue, NON."

Je plussoie et je vais à nouveau tâcher de me remettre à ne commenter que le côté technique et esthétique de ces magnifiques appareils. ;o)

Écrit par : Jo-ailes | 28/10/2019

@ Grosminet et Jo ailes
Si ça vous est possible, pouvez vous faire plus court que les tartines que vous écrivez svp ?
Je veux bien repondre mais il y a trop d'arguments.
Prenez le dernier post de Jo ailes, il parle que la suisse ne veut pas le rafale, puis d'anti-francais, puis de pro-Rafales, puis de politiques francaise, puis du mirage 3, puis du Grippen, puis du Super-Hornet, puis des européens ??
Calmes toi mon vieux, tes posts sont totalement incomprehensibles!
Souviens toi de l'école; un argument maximum 2 dans une phrase. Et puis n'oublie pas que ça compte pour du beurre nos avis :-) hein!
Grosminet est plus structuré dans sa reponse mais c'est beaucoup trop long, en arrivant à la fin on ne sait plus de quoi il parle.
Allez Cool les gars, cool, on respire un grand coup,

Écrit par : Robert | 28/10/2019

@ Forêt10 je vous accorde dans les grandes lignes.

Désolé si j’ai donné un petit coup de pied dans la discussion, mais la politique est très compliqué et quand l’on commence la dedans on en fini jamais, car plus on va fouillé plus elle sentira pas bon.
Les politiciens sont comme le souffle, tout dépend duquel coté il tourne, un jour ce sont vos alliés pour ou contre une cause et le jour après ils sont contre vous.
Concernant le meilleur avion au monde, il y a cas voir sur d’autre post et vous y verrez que j’ai toujours répondu a d’autres amis du blog que le meilleur avion au monde n’exister pas.
Je ne dirais pas que j’incrimine la France, mais j’ai également mentionné la Suisse, les plus belles attaques venait bien de nos amis et voisin hormis le paradis fiscal d’où le souffle de la colère la elle venait de partout.
Je comprends qu’il y a 27 pays à la table ronde, mais 2 pays ont un fort tôt de décision qui est presque tout le temps suivi par les autres.
Bref, repartons sous de meilleurs augures qui sont l’aviation donc le domaine est plus intéressant.

Écrit par : Jean | 28/10/2019

Le système de contre-mesure DASS est similaire au F18 Growler, ce DASS serait en mesure de brouiller les centres radar de missiles, mais est-il en mesure de brouiller les radars des avions ennemis ou toute autre détection de l’ennemi.
Israël est en préparation d’un système monté sur avion qui se nomme AIR EW Systems ? Ce système est comparable au Growler et au DASS.

Écrit par : Jean | 28/10/2019

@Robert : Merci pour la remarque.
J'étais probablement aussi un peu fatigué en écrivant mon message, ce qui n'arrange rien. Mais comme Gian semble avoir compris mon texte, c'est déjà pas si mal... ;o)

Écrit par : Jo-ailes | 28/10/2019

@ Robert: ENFIN!

Enfin,un compliment envers un pur produit de France (moi,en l'occurence ^^ )

Je ne sais pas si les anti-Rafale / anti-France avaient compris,je défends juste UN DES MEILLEURS (et j'insiste bien sur ce point!!!! ) avions du monde contre de faux arguments pour tenter de le discréditer...

Toutefois,je persiste,d'un point de vu français,à penser que le Gripen E,SI toutes les promesses sont tenues,aurait été le choix de raison pour votre défense...oui,pour VOS besoins,je le trouve surdimensionné (c'est un avion parfait pour un pays opérant à l'étranger,mais pour de la "police",un peu trop......capable de tout)....

Bien sûr,je serais heureux de voir un pays européen (Europe dans le sens continental) ENFIN choisir,EN TOUTE INDEPENDANCE (pan! un petit coup au passage pour les ricains),le Rafale pour ses compétences et sa qualité...Ce serait justice pour ce formidable avion...


Robert,quand je réponds,c'est avec de vrais arguments,vérifiables,prouvés,et non avec des "je pense que car mon voisin dit que et comme j'aime pas le pays que...."...voilà pourquoi c'est parfois très long.

Écrit par : grosminet | 28/10/2019

Je suis content que nos amis sur ce blog mentionnent le gripen qui aurait été bien pour notre défense Suisse et je vous en remercie.
Personnellement j’étais pour le gripen, mais je regrette cette décision trop hâtive, après on peut dire qu’il n’était pas encore prêt ou qu’il na pas fait de parcours au combat ce qui est vrai.
Cette décision de l’annulation na pas été faite au hasard, la descente aux enfers en 2014 est restée et elle est encore présente, le peuple le voit encore aujourd’hui comme un avion de papier, sous performent, etc., une mémoire marquée au fer donc l’armée a préférée le retiré de la course au lieu d’un 2e vote catastrophique, car nous aurions pu attendre une année avant de les testé à Payerne.
Une stratégie que nous ne pourrons le prouvé, avec lui nous aurions pu en acheté un nombre supérieur pour notre force aérienne, mais aussi sur la disponibilité, car plus on a d’avions plus on a la disponibilité.

Écrit par : Jean | 28/10/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.