18/10/2019

Premiers F-35B sur le HMS Queen Elizabeth ! 

yourfile-1.jpg

La Royal Navy a annoncé que le nouveau porte-avions HMS Queen Elizabeth avait réceptionné à son bord ses premiers avions de combat Lockheed-Martin F-35B.

Deux pilotes britanniques du 617e Escadron de la RAF ont réalisé ces premiers essais, l’Integrated Test Force (ITF), stationnée sur la base aéronavale de Patuxent River, dans le Maryland. Le premier appontage vertical d’un F-35B sur le HMS Queen Elizabeth est intervenu le 25 septembre dernier. Un premier test avec des pilote de l'USMC avait précédé celui-ci.

Le HMS Queen Elizabeth ainsi que le second bâtiment pourront embarquer jusqu’à 40 aéronefs, la Royal Navy prévoyant pour le moment un groupe aérien embarqué standard composé de 24 F-35B et des hélicoptères AW-101 « Merlin ».

A ce jour la Royal Navy a reçu un total de 18 F-35B ont été livrés aux forces britanniques, sur les 138 prévus pour les besoins de la Royal Air Force et de la Royal Navy.

Pas d’atterrissage complètement vertical :

Si, le F-35B est optimisé pour les atterrissage verticaux, il est à noter que le HMS HMS Queen Elizabeth n’a pas été conçu pour cela. De facto, les F-35B britanniques utilisent la technique Shipborne Rolling Vertical Landing (SVRL) qui consiste à utiliser à la fois la poussée verticale du moteur et la portance des ailes.  Cela permet un atterrissage en roulage avec une vitesse d'approche et une distance d'atterrissage considérablement réduites. Les atterrissages en roulis permettront au F-35B d'atterrir sur ces transporteurs avec une charge en armes et en carburant accrue et utiliseront les freins à disque contrôlés par ordinateur de l'avion.

La variante F-35B :

La variante du F-35B STOVL (Short TakeOff/Vertical Landing, ou décollage court et atterrissage vertical) cette version possède une soufflante intégrée verticalement dans le fuselage, à l'arrière du cockpit (utilisée uniquement pour le décollage ou l'atterrissage), ainsi qu'une tuyère principale orientable vers le bas. La soufflante est reliée à la turbine basse pression du réacteur principal. La capacité interne en carburant est réduite à 6,35 tonnes (- 24,22 % par rapport à la version F-35A). Cette variante du F-35 est celle qui est livrée à l'US Marines Corps et la Royal Air Force.

yourfile.jpg

Photos : F-35B sur le HMS HMS Queen Elizabeth @ Royal Navy

 

Commentaires

Une très belle vitrine technologique très impressionnante mais qui ne ferait pas long feu face aux nouveaux missiles hypersoniques chinois comme le Donfeng ou bien les torpilles ultra dynamiques russes Ckval qui sont innaretables et pourraient transpercer la coque de part en part dans aucun problème (200 noeuds). Elle n'ont même pas besoin de porter de charge explosive !!
Le temps n'est plus au gros porte-avions devenus beaucoup trop vulnérables, et les F35 ne changent pas la donne!!

Écrit par : Christophe | 18/10/2019

Pourquoi donc à chaque fois que l'on présente in porte-avions occidental, certains écrivent qu'il sont obsolètes face aux missiles chinois, mais que l'on nous parlent des porte-avions chinois, c'est le silence radio alors que les occidentaux aussi ont des missiles antinavires ?

Combien de porte-avions coulés depuis 1945 ? Zéro et pourtant ce type de navires a participé à d'innombrables opérations de combat.

Écrit par : L'amateur d'aéroplanes | 19/10/2019

@Christophe
Votre vision est quelque peu manichéenne.
Les chinois n'ont jamais prouvé pouvoir lancer un missile hypersonique intercontinental avec une précision suffisante pour toucher un navire.
Cela ne veut pas dire qu'ils n'y parviendront jamais. Mais pour l'heure ce missile n'existe qu'au niveau de la propagande. Le jour où un tel vecteur aura atteint un niveau technique mature, il y a fort à parier que les armes anti-missiles auront eux-même rehaussé leur capacité d'interception.
Si les armes que vous citez étaient si efficaces on pourrait mettre à la casse tous les bâtiments de surface.

Écrit par : François | 19/10/2019

les Ckval sont d'abord dangereuses pour celui qui les transporte ! leur enveloppe gazeuse ne leur permet pas de se diriger convenablement, le "tir tendu" ou filoguidé nécessite de s'approcher du PA ...

Quant au Donfeng pourquoi la Chine développerait-elle des PA si elle était convaincue qu'ils ne feraient pas long feu face aux missiles hypersoniques dont elle sait bien que les US en auront d'opérationnels d'ici quelques années ?

Écrit par : plutonik | 19/10/2019

@Christophe
Votre commentaire est assez unilatéral, car les Chinois prévoient de construire six porte-avions configuration CATOBAR (http://www.opex360.com/2019/10/18/la-chine-se-prepare-a-mettre-les-bouchees-doubles-pour-renforcer-ses-capacites-aeronavales/).

Pensez-vous que la marine chinoise veut perdre du temps et de l'argent pour de l'inutile ? Sans parler des Indiens qui ambitionnent d'en construire ? PS: les torpilles russes ne sont pas tellement maneuvrantes, déjà à cause de la vitesse, mais aussi en raison de la bulle d'air (cavitation) qui les entoure pour limiter les frottements de l'eau.

Quand à la précision d'un missile hypersonique sur une cible mobile, c'est encore à voir. En France, l’amiral Christophe Prazuck a indiqué début août « Mettre en avant un missile de nature balistique, qui volerait à une vitesse faramineuse et serait doté d’un autodirecteur me paraît étonnant du fait des phénomènes d’échauffement créés par de tels niveaux de vitesse. […] De plus, guider un objet qui irait à très grande vitesse vers une cible mouvante comme un bateau me paraît plutôt compliqué et, pour tout dire, je n’y crois pas »

Écrit par : Badcox57 | 19/10/2019

Perso, c'est + les options technologiques qui me choquent.

- quels avions pourraient décoller du porte avion à part le F35 ?
tout baser sur un avion qui a autant de problèmes ne donne pas une confiance aveugle.

- pas de catapulte, donc ils sont condamnés à décoller avec une charge light ... Je ne comprends pas le choix de faire un tel bâtiment avec une telle limitation.

Écrit par : ano | 19/10/2019

@ L'amateur

Ce sont tous les portes avions qui sont vulnérables ! Tant les chinois que les occidentaux. La différence c'est que les chinois n'ont pas investi des sommes folles comme les américains et les anglais. Calcul fait pour le HMS Elisabeth ce serait un shoot à 5 miliard (Bateau+ avions).
Vous immaginez la cible au milieu de la mer, et ce serait si facile maintenant!!

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/VA-111_Chkval

Écrit par : Christophe | 19/10/2019

@l'amateur. le jour où les occidentaux attaquent la Chine ou la Russie (ou vis-versa), il risque fortement d'y avoir quelques portes-avions qui finisse au fond des flots. Mais cela risque d'être le dernier des soucis de la planète, si cela devait arriver...

Et lors des Malouines, si les argentins n'avait pas retiré leur porte-avions après la perte du General Belgrano, il y a des chances que le Veinticinco de Mayo eut fini au fond de l'Atlantique sud...

Parce que bon, un porte avions est très loin d'être invulnérable, bien au contraire il est super vulnérable par lui-même. Mais en situation de crise grave, ce n'est pas quelques destroyers et sous-marins qui assureront sa protection, mais une véritable armada (les porte-avions eux-même, pour les USA en tout cas, risquant de fonctionner ensemble pour augmenter le niveau de défense). Donc arriver à s'approcher suffisamment proche du porte-avions pour le mettre en danger risque d'être compliqué. Surtout à l'époque du fonctionnement en réseau des systèmes de détection et de défense (Hawkeye ou équivalent, destroyers AA, destroyers ASW, sous-marins nucléaires, hélicoptères de patrouille ASW, etc.)

Écrit par : chris2002 | 19/10/2019

J'ai hâte de savoir à l'usage ce que cet appareil donne, mais je reste dubitatif quant à la capacité de projection. Sans réservoir supplémentaire je ne vois pas comment le F35 pourra être projeté ailleurs qu'en défense rapprochée, avec la quantité de carburant nécessaire pour le faire décoller sans catapulte.
Pour moi cette combinaison F35B/STOVL ne donnera guère mieux que ce que dispose la marine actuellement.

Écrit par : thomas | 19/10/2019

@badcox57
"Pensez-vous que la marine chinoise veut perdre du temps et de l'argent pour de l'inutile ? Sans parler des Indiens qui ambitionnent d'en construire ? "

peut etre aussi que les chinois ont fait le calcul que les conflit sont de divers niveau

chine (ou russie) vs USA => c'est le top level, le fameux "conflit a haute intensité"

avec comme principale caracteristique des pertes massives des 2 coté (ce serait different que de casser des toyota dans le desert ...)
par exemple l'USAF avait estimé du temps de la guerre froide que la flotte de A-10 (700 avions) serait anéanti en une quinzaine de jour !

a ce propos niveau porte avions, rien de neuf finalement, les Donfeng sont une nouvelle menace mais du temps de l'URSS celle-ci avait mis en place des moyens "formidable" pour detruire les porte avions US (genre attaque saturante de missile a tete nucleaire)

apres un conflit chine (ou russie) vs USA est TRES peu probable

maintenant dans les autres cas (bien plus certain), un porte avions reste, par exemple, un tres bon moyen de defense d'une voie commerciale (contre des pays de 2 ou 3 ° rang)
.
.
@L'amateur d'aéroplanes
"Combien de porte-avions coulés depuis 1945 ? Zéro et pourtant ce type de navires a participé à d'innombrables opérations de combat."

relire plus haut => les guerres contre le tiers monde ça compte pas ... mais pour faire la guerre contre le tiers monde, un porte avions est tres pratique
.
.
PS: torpilles vs porte avions US

ben depuis la fin de la guerre froide l'US navy a largement fait l'impasse sur la defense anti sous-marine (exemple: disparition des S3 viking des PA )

concretement, les chinois ce sont "amusé" a faire emerger un sous marin au milieu d'une task force US en 2006

https://www.lefigaro.fr/international/2006/11/16/01003-20061116ARTFIG90172-la_marine_chinoise_nargue_l_us_navy.php

pour ceux qui ce poseraient la question, dans le cadre d'un conflit a haute intensité, un sous-marin est parfaitement sacrifiable pour detruire un porte avion ...

Écrit par : Laurent10 | 20/10/2019

Allez rions un peu; il y a une vidéo très drôle d’un des 2 pilotes du F-35 après l’appontage
https://twitter.com/navylookout/status/1184480155810566144?s=21

À part ça, @Christophe, rien de plus dissuasif qu’un porte-avions avec sa force de projection pour justement envoyer un signal fort à des va-en-guerre.
C’est clair que contre la Chine ou la Russies, c’est risqué.
Mais l’exemple des Malouines ou de Belize parle pour ce genre d’équipement.

Dans le détroit de Taïwan, ça fait aussi son effet...

Écrit par : Al&X | 20/10/2019

Concernant la possible utilité défensive du F-35 par rapport à un porte avions, voici la réponse :

https://www.prnewswire.com/news-releases/f-35-and-aegis-combat-system-successfully-demonstrate-integration-potential-in-first-live-missile-test-300326947.html

L'idée est assez simple ... le F-35 sert de détecteur avancé et il fournit des données d'interception à l'AEGIS au delà des limites habituelles de l'horizon.
L'AEGIS peut donc réagir nettement plus tôt et le F-35 peut prendre en charge le guidage du missile défensif pour interception.
Il faut rajouter à cela les capacités de brouillage haute intensité du F-35 qui pourraient peut être mettre en difficulté un système de guidage d'un missile.

Écrit par : Dany40 | 21/10/2019

@dany40
Brouillage ne veut pas dire leurrage. Ça rend le f-35 détectable.
D'autre part et c'est le plus important ça veut dire une présence permanente en l'air, par ce que ça s'appelle du guet. Les f-35 ne sont pas optimal pour ça. Plutôt les hawkeye.

Écrit par : Herciv | 21/10/2019

De plus je voudrais comprendre pourquoi on retrouve ce chiffre de quatre f-35 à devoir voler comme lors des tests en Suisse ou comme lors du crash du f-35 japonais.
Faut-il comprendre que pour que le guet avancé par f-35 soit optimum il en faut 4 en l'air ?

Écrit par : Herciv | 21/10/2019

@Herciv: Oui, le F-35 est optimisé pour voler à quatre.

Écrit par : PK | 21/10/2019

Pour répondre à Chriustophe, ce n'est pas parce qu'il est possible de détruire un Pa qu'il faut ne pas en faire, sinon si on part du principe qu'il ne faut pas construire ce qui est destructible alors on ne construit plus d'avions, de blindés, de bateaux, de sous marins, etc.
Le PA reste une arme stratégique dissusive et qui permet une projection relativement rapide partout dans le monde. Et les guerres des 50 dernières années en montrées leurs importances. C'est clair qu'en cas de conflit majeur entre grande puissance leur espérance de vie n'est pas énorme mais sur des conflits localisés ou régionaux ils ont leur importance, et elle est grande.

Concernant les PA britannique, je reste respectueux de leur effort de se doter de deux portes avions modernes, au moins ils ne font pas notre erreur de croire que un seul suffit. Cela dit je ne comprend pas leur persistance à vouloir garder le concept de Pa avec avion VTOL, ça limite fortement les capacité d'un PA et interarmées avec d'autres batiments alliés. Ca empeche également de déployer des avions radar de type E3 Hawkeye ou des ravitailleurs. Mais bon c'est connu les anglais aiment faire différemment de tout le monde.

Écrit par : Albert66 | 21/10/2019

@dany40

Heureux de vous savoir de nouveau parmi nous!

Sauf erreur de ma part, le système aegis est réservé aux USA et au Japon (version moins performante), dons pas disponible (actuellement en tout cas) pour la Royal Navy.

Donc le dossier de LM que vous citez, ne s'applique pas en principe pour les PA anglais...

Écrit par : forêt10 | 21/10/2019

Bonjour la communauté. Premier commentaire pour ma part.

J'aimerais avoir un info sur ce F35 qui nous fait temp débattre.

Dans un rapport publié en 2013, il est déclaré que les défauts dans le réservoir de carburant et le système hydraulique rendent le F-35 beaucoup plus vulnérable aux coups de foudre et d'autres sources d'incendie, y compris les tirs ennemis, que ce qui avait été révélé précédemment, en particulier à basse altitude. Le même rapport de 2010 a également noté une dégradation des performances des trois variantes ; les taux de virage soutenu ont été réduits à 4,6 g pour le F-35A, 4,5 g pour le F-35B, et 5,0 g pour le F-35C, ce qui correspond plus à la performance d'un appareil de troisième génération, McDonnell Douglas F-4 ou Northrop F-5 qu'à celle d'un appareil de quatrième ou cinquième génération.( source Wikipédia).

Cet restriction est elle toujours d'actualité ?

Merci et super blog au passage.

Écrit par : Fabiien | 21/10/2019

@Christophe,
Je crois que vous ne comprenez pas le principe de tout cet armement de pointe développé par la Russie, la Chine, les USA et dans une certaine mesure les autres puissances nucléaires.
Les Bombardiers furtifs, les chasseurs furtifs, les sous-marins, les portes avions, les missiles, ce sont tous des armements de dissuasion. Donc en réalité, les USA savent pertinemment que leurs porte avions sont vulnérables, et ça date de bien avant la technologie hypersonique.
Ils ont fait un exercice avec la Suède, et leur sous-marin diesel a déjoué le groupe aéronaval, et a virtuellement détruit le PA...
Les USA ont décidé de louer ce sous-marin pour justement s'entraîner.
...
La dissuasion, c'est avoir la capacité de faire tellement mal que personne n'a intérêt à s'attaquer.
La Chine et les USA si ils devaient s'affronter, ce serait comme avec l'URSS, des guerre de proxy.
Et certainement pas de conflit mondial à moins de vouloir la fin de l'humanité...

Écrit par : Fab | 22/10/2019

@Fab : bon résumé. Pour prendre une image : on peut tuer un lion avec un arc, mais gare à celui qui ne fait que le blesser.

Écrit par : v_atekor | 22/10/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.