03/10/2019

Bell Textron présente le Bell 360 « Invictus » !

2019-10-01-Bell-360-Invictus-003-1024x683.jpg

Fort Worth au Texas, dans le cadre du programme FARA (Future hélicoptère d’attaque et de reconnaissance léger de l’armée de terre) le groupe Bell Textron Inc. a annoncé le lancement d'un nouvel hélicoptère baptisé, Bell 360 « Invictus ».

L’approche novatrice de Bell en matière de conception du Bell 360 « Invictus » associe des technologies éprouvées à faible risque et des processus avancés pour offrir une solution abordable, agile et létale destinée aux de champ de bataille moderne. Selon le fabricant, le Bell 360 « Invictus » respecte ou dépasse toutes les exigences énoncées dans le contrat du programme FARA.

La conception de la Bell 360 « Invictus »  met l’accent sur les performances exceptionnelles en utilisant des technologies éprouvées pour répondre aux exigences du FARA de l’Armée de terre à un coût abordable et dans les délais. Le système à rotor « Invictus » en est un exemple. Cette conception est basée sur le système de rotor du Bell 525 « Relentless », qui a été testé et éprouvé à des vitesses supérieures à 200 noeuds (KTAS). En intégrant des conceptions éprouvées et les meilleures technologies disponibles issues de programmes commerciaux et militaires. Par ailleurs, le concept avec un rotor principal unique dans une configuration à quatre pales, un fuselage doté d’un cockpit tandem à faible traînée es maîtrisé est permet une parfaite intégration dans des avions de transport. L'hélicoptère est sera doté d'un rotor de queue caréné incliné qui offre des avantage en ce qui concerne le vol à grande vitesse et en vol stationnaire. Le train d'atterrissage est également rentré pour éliminer la traînée. L’hélicoptère sera propulsé par le moteur du programme ITEP (Enhanced Turbine Engine Program) de l’US Army, développé et construit par General Electric.

Les fonctionnalités clés de L’Invictus :

Mini-Ailes pour une portance partagée afin de réduire la demande de portance du rotor en vol et permettant une forte maniabilité à grande vitesse.

Un bloc d'alimentation supplémentaire qui augmente les performances, lorsque les besoins en énergie sont élevés.

Un rotor principal articulé robuste avec une capacité de battement élevée permettant un vol à grande vitesse

Système de contrôle de vol Fly-by-Wire qui réduit la charge de travail du pilote et ouvre la voie au vol autonome.

Une vitesse de 180 nœuds.

Rayon de combat: de 135 nm (250 km) avec plus de 90 minutes de temps en station, l'aéronef devrait pouvoir voler hors de l'effet de sol à 4’000 pieds à 35 ° C.

Atteint l'effet de vol stationnaire 4K / 95F en vol stationnaire (HOGE).

Un canon de 20 mm, lanceur de munitions intégré en soute capable d'intégrer des missiles air-air et  de futures armes, ainsi que de l'inventaire actuel de munitions.

Dernière génération de capteurs pour permettre une meilleure connaissance de la situation. 

Approche des systèmes ouverts modulaires (MOSA) rendue possible par un backbone numérique de Collins Aerospace.

Conception robuste intégrant les processus de prise en charge du cycle de vie à un stade précoce afin d'assurer une disponibilité élevée d'OPTEMPO dans les opérations multi-domaines.

Le modèle de fabrication et les fils numériques compatibles avec la conception pour réduire les coûts et améliorée la fiabilité et la formation tout au long du cycle de vie de l'aéronef.

Pour Bell Textron, la conception de Bell 360 « Invictus » s’appuie sur une longue expérience et les dernières innovations commerciales de la société. Le nouvel appareil prend en compte les retours technologiques rencontrés dans le cadre des développements et de fabrication requises par le projet du  Future Vertical Lift (FVL) dans le cadre de la démonstration technologique conjointe multi-rôles (JMR TD) au cours des six dernières années.  Le premier prototype devrait voler en 2022.

IMG_3484.JPG

Photos : Image de synthèse du Bell 360 « Invictus »@ Bell Textron

 

Commentaires

Ce nouvel hélicoptère de combat et le futur remplaçant du Bell Super Cobra AH-1

Écrit par : Jean | 03/10/2019

@Jean : il sera en compétition pour remplacer l’AH-1, ainsi qu’une partie des AH-64.

Écrit par : Pk | 04/10/2019

Un petit air de RAH-66 Comanche, ils ont reprit le dessin

Écrit par : Marco | 04/10/2019

@Marco: Les lignes sont effectivement très proches.

Écrit par : Pk | 04/10/2019

@PK
c'est quoi un "bloc d'alimentation supplémentaire" ?

Écrit par : François | 04/10/2019

@ PK

Une nouvelle génération d’hélicoptère encore en étude ou sous format prototype.
Je pensais que ce nouvel hélicoptère Bell 360 serait le remplaçant unique du Super Cobra AH-1 et non aussi pour les Apaches AH-64.
En ce qui concerne le nouveau V-280 Valor, est-il prévu d’en faire une variante armée ou restera-t-il simplement un hélicoptère de transport.
Pour le remplaçant de l’Apache, j’aurai vu plus tôt le S-97 Raider donc une version de combat (encore sur papier) est présentée.

Écrit par : Jean | 04/10/2019

On constate le fenestron incliné pour participer à la portance, comme sur le H-160.

@JEan
le Bell V-280 VALOR, et le Sykorsky SB-1 Defiant (issu du S-97 raider) participent au FAR CP (Future Attack Reconnaissance Aircraft Compétitive Prototyp) prévu pour le remplacement des Bell KIOWA de l'US Army

Écrit par : François | 04/10/2019

Un ventilo qui a de la gueule, y'a pas à dire !

Dans les commentaires, il est mentionné : "il sera en compétition pour remplacer l’AH-1, ainsi qu’une partie des AH-64."
Il me semble bien (j'en suis presque sûr) que l'US Army n'a plus d'AH-1 depuis quelques années. Le programme d'acquisition FARA n'est-il pas plutôt pour remplacer les OH-58D Warrior de reconnaissance armée et d'appuis léger qui sont progressivement retirés du service depuis 2014, ainsi que les AH-64 Apache qui sont utilisés pour pallier en partie leur départ ?
Ou est-ce qu'il est fait mention des AH-1 des US Marines?

Merci d'avance pour votre éclaircissement.

Écrit par : Jo-ailes | 04/10/2019

Juste comme ça, l'US Army n'a plus de Cobra en service depuis 2001 (elle n'a d'ailleurs il me semble jamais eu de Cobra bimoteurs, qui était une demande spécifique des Marines). C'est les Marines qui ont encore des "Cobra" en service, dans une version (AH-1Z Viper) qui n'a plus rien à voir avec les premiers Cobra, et qui est assez récente (entrée en service 2010).

Hors on parle là d'un programme de l'US Army, pas de l'US Marines Corps, donc il est peu probable que ces appareils entrent en service dans l'USMC, qui a une flotte d'hélicos relativement récents (AH-1Z, UH-1Y et MV-22) ou en cours de remplacement (CH-53K).
Surtout que les diverses armes US gardent une assez grande indépendance au niveau de l'achat d'aéronefs (les Marines n'ont jamais eu d'UH-60 par exemple (si on met de cotés les quelques VH-60 VIP)), sauf sur les programmes majeurs genre F-35.

Écrit par : chris2002 | 04/10/2019

@chris2002 : Merci d'avoir confirmé mes doutes. ;o)

Écrit par : Jo-ailes | 07/10/2019

@François: réserve de puissance électrique additionnel.

Écrit par : Pk | 07/10/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.