20/09/2019

Premier vol pour le drone MQ-25 de Boeing !

MQ-25_FF_3_hi-res.jpg

St-louis, Boeing et la US Navy ont effectué avec succès hier le premier vol d'essai du ravitailleur aérien sans pilote MQ-25 ™ « Stingray ». Le premier drone ravitailleur en vol MQ-25 n°T1 a effectué le vol autonome de deux heures sous la direction de pilotes d’essai de Boeing opérant depuis une station de contrôle au sol située à l’aéroport St. Louis de Mascouta. L’appareil a effectué un taxiage et un décollage autonomes, puis a emprunté un itinéraire prédéterminé pour valider les fonctions de vol de base et les opérations de l’appareil avec le poste de contrôle au sol.


Le T1 a reçu son certificat de navigabilité expérimental de la FAA en septembre, attestant que le véhicule aérien répond aux exigences de l’agence en matière de sécurité du vol. 

Le MQ-25 fournira à la marine une capacité de ravitaillement en vol sans pilote basée sur un transporteur. Cela permettra une meilleure utilisation des avions de combat au combat remplissant actuellement le rôle de tanker et élargira la portée de l’aéronavale.

3447786819.6.jpg

Rappel :

L’avionneur Boeing  a obtenu le contrat en vue de la fabrication du futur drone ravitailleur en vol  MQ-25 « Stingray » de support opérationnel destiné à  l'US Nav.  Ce premier contrat est d’un montant de 805 millions de dollars doit permettre à Boeing de développer l'ingénierie et la fabrication de quatre premiers aéronefs sans pilote.

Le drone MQ-25 « Stingray » est conçu pour fournir à la marine des États-Unis  une capacité de ravitaillement en vol . Selon la US Navy, le MQ-25 « Stingray » permettra une meilleure utilisation des avions de combat en élargissant la gamme de déploiement des  Boeing F/A-18 « Super Hornet », Boeing EA-18G « Growler » et des Lockheed Martin F-35C. Le MQ-25 fonctionnera depuis les porte-avions en utilisant les mêmes systèmes de bord communs aux avions pilotés par l’homme, comme  la catapulte de lancement et les systèmes de récupération du bâtiment.

Désigné le RAQ-25 dans la phase d’évaluation du projet de drone ravitailleur, la désignation a été modifiée en MQ-25 « Stingray ». Les exigences en matière de furtivité  permettent toujours tirer des missiles ou larguer des bombes à partir de pylônes, mais la surveillance et la destruction des cibles ne seront pas sa mission principale du nouvel engin.  Le drone MQ-25 va permettre de prolonger le rayon de combat non ravitaillé des  « Super Hornet »  à plus de 700 milles marins (1 300 km). L'objectif de la Navy est de fournir 6 800 kg (15 000 lb) de carburant à 4 à 6 avions sur une distance de 530 mi (580 mi).

PLIVBDW2K5CI7L4KOOJEG3GN2M.jpg

Photos : 1Premier vol du MQ-25 image de synthèse 3Essais au sol @ Boeing

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.