14/09/2019

Des Su-30MKA & MiG29M additionnels pour l’Algérie ! 

000-Algérie-Su-30MKA.jpg

L’information n’avait pas été confirmée, jusqu’ici, mais cette fois l’agence d’exportation russe confirme que l’Algérie a officialisé l'acquisition de 16 avions de combat Sukhoi Su-30MKA, rejoignant ainsi les 58 avions déjà en service dans l'armée de l'air, ainsi que 14 MiG-29M/M2 qui s’ajoute au 32 qu’ils ont dans leur inventaire.
Ce nouveau contrat est évalué à plus plusieurs millions de dollars et comprend, l’armement, les pièces de rechange usuelles et la formatio. L’Algérie travaille depuis un certain temps a renforcer son armée de l’air pour faire face à son homologue marocain. Les tentions entre les deux pays ont augmenté depusi quelques années.
Il semble que l’accord a été conclu lors de la dernière édition du Salon aéronauqiue de Moscou MAKS19.


Sukhoi Su-30MK : 

3636705022.JPG

La génération Su-30M est une version améliorée et totalement multirôle du Su-30, destinée à l’export, ayant vu le jour en 1991. Son premier prototype, développé à partir du Su-27UB, vola pour la première fois en 1992. La masse maxi au décollage a été portée à 34,5 tonnes et la motorisation est assurée par 2 réacteurs AL-35F. L’avionique ou les systèmes embarqués comme ceux d’autoprotection et de  guerre électronique ou de communications peuvent être remplacés par des modèles occidentaux (français ou israéliens généralement). L’intégration de pods et d’armements occidentaux ainsi que de différents modèles de radars russes ou de moteurs à poussée vectorielle est possible en option. Chaque pays ayant commandé le Su-30MK ainsi que les versions supérieur MKI & MKII, dispose d’une multitude d’options.

Doté de plans canard, de moteurs à poussée vectorielle AL-31FP et radar à antenne passive N011M Bars. Son développement a été initié pour l’Inde (Su-30MKI). Le radar multimodes à antenne passive N011M Bars peut traquer 15 cibles et en engager 4 simultanément. Il serait capable de détecter un chasseur à 120-140 km, un destroyer à 120-150 km et un groupe de chars à 40-50 km.

Le MiG-29M/M2 :

3980603369.jpg

Le MiG-29M (le M2 est la version biplace) dispose d’une capacité multirôle et peut emporter des charges militaires augmentées par rapport aux versions antérieures de l’avion. Le cockpit dispose d’écrans multifonctions (EFIS). L’avion dispose du radar Phazotron NIIR N010 « Zhuk » avec capacité de suivi de terrain et mode cartographique numérique, il peut suivre 10 cibles et en engager quatre simultanément à 80km de distance. L’avion est motorisé avec deux Klimov RD-33K de 8 800 kgp avec postcombustion.

Photos : 1 Su-30MKA Su-30MKA 3 MiG-29M @ Force aérienne algérienne

Commentaires

Et ils vont les financer comment? le pays et proche de la faillite et de l'explosion social.
Les Russes ont intérêts a encaisser avant de produire et de livrer la marchandise.

https://bernardlugan.blogspot.com/2019/09/lafrique-reelle-n117-septembre-2019.html

Écrit par : Alain57 | 15/09/2019

l'Algérie n'a aucune dette cher monsieur, tu connais mal ce pays, c'est un des rares pays solvable au monde

Écrit par : nouveau | 15/09/2019

Après le fiasco franco français aboutissant à la vente de F16 américains, voilà qui va peut être inciter nos amis marocains a remplacer les F1 modernisés par un engin de nature à s'opposer au Su30 : le Rafale.

Écrit par : Dead Zone | 16/09/2019

le seul capable de s'opposer au su 30 ets le f15 américain et pour le rafale c'est pour ca que le brésiliens l'ont acheté

Écrit par : lecteur | 16/09/2019

@Lecteur : n’importe quel avion européen ou US peut affronter un SU-30. Le Brésil a choisi le Gripen E pas le Rafale. Il y a très bon article sur le sujet sur ce blog.

Écrit par : Marco | 16/09/2019

@nouveau

Un pays comme l'algérie , au bord de la crise financière (https://www.lepoint.fr/afrique/l-algerie-au-bord-de-la-cessation-de-paiements-17-09-2019-2336197_3826.php), peut s'offrir les oiseaux du Tsar Poutine,

On peut se demander avec quoi , elle va payer tous ces engins guerriers !

Écrit par : observateur | 17/09/2019

Dans le passé, il semble que les mig 29 russes vendus à l'algérie connaissent des problèmes de fiabilité (https://www.alterinfo.net/Renvoi-des-MiG-par-l-Algerie-un-coup-dur-pour-Moscou_a17050.html)

et là , les algériens continuent à être fascinés par les avions russes!

On peut se demander si les matériels russes exportés sont exactement les mêmes que ceux destinés à l'armée Russe ?

Pourquoi les algériens n'ont pas essayé d'examiner les avions autres que ceux des russes ?

Écrit par : philippeau | 17/09/2019

@Philippeau:De mémoire, les MIG 29 déficients avaient à l'époque été repris par les russes et échangés par des SU(30?) à des conditions particulièrement avantageuses pour l'Algérie. Les russes avaient aussi présenté des excuses officielles et des têtes étaient tombées chez les sous-traitants de MIG.

Écrit par : FX | 17/09/2019

@Pourquoi les algériens n'ont pas essayé d'examiner les avions autres que ceux des russes ?

Les performances ou le rapport qualité/prix d'un avion ne sont pas le seul critère. Il y a de l'histoire derrière, des relations diplomatiques, mais aussi des considérations géopolitiques et de sécurité.
Des Rafales ou des F-16 ne servent à rien si le pays fournisseur décide d'un embargo sur les pièces détachées, comme l'a vécu l'Iran et ses F-14 par exemple. L'Algérie a vu de très près le sort de la Libye.
De ce point de vue là, on peut imaginer que la Russie est un partenaire plus fiable. On se souvient de l'affaire des BPC Mistral, avec un contrat annulé en cours de livraison. C'est typique le genre de décisions avec une vision à court terme pour se faire bien voir auprès de la "communauté internationale" (c'est qui ?) mais qui font qu'on en traine les conséquences sur la réputation pendant des années.

Ce n'est que mon avis.

Écrit par : 1connu | 18/09/2019

@tconnu: avis mal étayé. La Libye se fournissait en Russie, qui n'a pas aidé. Par ailleurs la Russie est un « partenaire fiable » quand elle y a ses intérêts, qui communique largement lorsqu'elle voit ses intérêts contrariés.
.
Erreur de base : l'Algérie s'est intéressée au Rafale sous Sarkozy, peu après la signature d'une « amitié » entre les deux pays. Thales équipe ses Su30, et que l'Allemagne y exporte des armes.
.
Sur la Libye, oui l'Algérie regardait ça attentivement, et il y a eu une coïncidence curieuse entre le départ de M. Bouteflika et les attaques pro-russes en Libye, avec une visite d'État Russe en Algérie peu après qui laissent à penser que ça ne doit rien au hasard ; même si c'est l'appui inconditionnel affirmé de la partie Russe aux militaires algériens contre leur peuple qui m'inquiète après les précédents Syriens et Vénézuéliens. Il y avait des moyens de sortir par le haut de ces manifestations, mais le signal envoyé est que sortir du problème dans le sang est une option.
.
Il y a bien entendu des problèmes politiques entre l'Algérie et la France puisque l'ancienne puissance coloniale est souvent la (seule) tête à claque disponible pour justifier l'incurie des dirigeants, et qu'un achat d'avions y aurait fait le plus mauvais effet.
.
Il y a un autre problème : l'Algérie est en conflit contre le Maroc, allié de la France.

Écrit par : v_atekor | 18/09/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.