11/09/2019

La demande passagers se stabilise !

F55F28EB-01BA-4A95-B986-41EF7F967CA1.jpeg

L'Association internationale du transport aérien (IATA) a annoncé une stabilisation de la croissance de la demande mondiale de passagers pour le mois de juillet. Le kilométrage total de passagers payants (PKP) ont augmenté de 3,6%, par rapport au même mois en 2018. Par contre, on notera une baisse de 5,1% la croissance annuelle enregistrée en juin. Toutes les régions ont affiché l'augmentation du trafic. La capacité mensuelle (sièges kilomètres disponibles ou demande) ont augmenté de 3,2% et un facteur de charge ont augmenté de 0,3 points de pourcentage à 85,7%, ce qui est un nouveau sommet pour un mois.

La performance de juillet une stabilisation de la demande des passagers. Les tarifs, les guerres commerciales, et l'incertitude du Brexit contribuent à un environnement de la demande plus faible que celle enregistrée en 2018. En même temps, la tendance de la capacité a augmenté de manière modérée et contribue à la réalisation des facteurs de charge record.

Marchés passagers internationaux :

La demande des passagers internationaux en  juillet a augmenté de 2,7% par rapport à juillet 2018, ce qui était une décélération par rapport à la croissance de 5,3% enregistrée en juin. La capacité a grimpé de 2,4%, et un facteur de charge légèrement vers le haut de 0,2 points de pourcentage à 85,3%. Toutes les régions ont enregistré une croissance, menée par les compagnies aériennes en Amérique latine.

Les compagnies aériennes d'Asie-Pacifique ont vu une augmentation de 2,7% sur la période de l' année précédente, et montre une performance la plus faible depuis le début de 2013. La capacité a augmenté de 2,4% et le facteur de charge a augmenté de 0,2 point de pourcentage à 82,6%. La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine et les tensions commerciales entre la Corée du Sud et le  Japon, ainsi que les tensions politiques à Hong Kong ont pesé sur la confiance des entreprises.

Les transporteurs européens ont enregistré une modeste croissance annuelle de 3,3% en juillet, en baisse par une hausse de 5,6%. Ceci est le plus faible taux de croissance depuis la mi-2016. L'incertitude persistante sur le Brexit et le ralentissement des exportations allemandes et l'activité manufacturière a contribué à un affaiblissement dans les affaires et la confiance des consommateurs. Capacité a augmenté de 3,2%, et le facteur de charge est monté de 0,1 points de pourcentage à 89,0%, le plus élevé parmi les régions.

Les transporteurs du Moyen-Orient ont eu une augmentation de 1,6% de la demande en juillet. La faiblesse du commerce mondial, les prix du pétrole volatils et les tensions géopolitiques ont été des facteurs négatifs pour la région. La capacité en juillet a augmenté de 1,0% par rapport à il y a un an et le facteur de charge a augmenté de 0,4 point de pourcentage à 81,3%.

Le trafic des compagnies aériennes nord-américaines a grimpé de 1,5% par rapport à juillet il y a un an. Cette baisse par rapport à la croissance de 3,5% en juin dernier reflète le ralentissement aux États-Unis et les économies du Canada et des différends commerciaux. La capacité en juillet a augmenté de 0,7%, de sorte que le facteur de charge est monté de 0,7 points de pourcentage à 87,9%, le deuxième plus élevé parmi les régions.

Les compagnies aériennes latino-américaines ont connu une hausse de 4,1% augmentation du trafic en juillet, ce qui reflète la plus forte croissance parmi les régions. On notera une contraction de l’offre avec la disparition de la compagnie Avianca Brasil et les conditions commerciales plus difficiles dans certaines économies régionales. La capacité a augmenté de 2,7% et le facteur de charge a grimpé de 1,1 point de pourcentage à 85,6%.

Le trafic des compagnies aériennes africaines a augmenté de 3,6%, soit une baisse significative de la croissance de 9,8% enregistrée en juin dernier, la confiance des entreprises avec l’affaiblissement en Afrique du Sud a été compensée par les conditions économiques solides ailleurs sur le continent. La capacité a augmenté de 6,1%, et le facteur de charge a glissé de 1,7 point de pourcentage à 72,9%.

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.