02/09/2019

Le KJ-600 AEW, le Hawkeye chinois ! 

article_5cb205606781f8_64462559.jpg

La Chine travaille à l’amélioration de sa capacité de détection et d’alerte lointaine pour venir équiper son aéronavale.  L’actuel porte-avions chinois le Liaoning ne peut compter aujourd’hui que sur des hélicoptères aéroportés d’alerte avancée et sur un système radar intégré pour détecter les ennemis, ce qui limite considérablement la détection en profondeur du dispositif aéronaval contrairement à la marine américaine qui dispose du « Hawkeye ».

Le KJ-600 AEW&C :

La marine chinoise ne peut déployer pour l’instant un avion d'alerte et de contrôle (AEW & C) aéroporté pouvant être déployé en tant que centre de commandement dans le ciel, collectant des informations et coordonnant les navires pour former une force de frappe plus puissante. Cette faiblesse et en passe d’être corrigée avec l’arrivée prochaine du KJ-600. Construit par la société Xian Aircraft Corporation (XAC), le KJ-600 pèse environ 30 tonnes et est propulsé par deux turbopropulseurs FWJ-6C. Le KJ-600 est basé sur l'expérience acquise avec le démonstrateur technologique JZY-0, une variante à quatre gouvernails de l'avion de transport Y-7. En raison de son poids élevé et de sa puissance moteur limitée, le KJ-600 est conçu pour décoller du porte-avions en utilisant uniquement une catapulte. L’appareil ressemble à si méprendre au E-2 « Hawkeye » de Northrop-Grumman. Le KJ-600 serait équipé d’un radar construit par l’Institut 603 de type AESA à basse fréquence, efficace contre les avions furtifs. Reste que le KJ-600 doit encore ffectuer son vol inaugural prochainement.

Destiné à la prochaine génération de porte-avions ?

Une réplique d'un avion d'alerte avancée KJ-600 aéroporté a été photographiée installée sur un pont de réplique de porte-avions ne nouvelle génération en août 2018. Selon plusieurs observateurs, l’avion devrait venir équiper la prochaine génération de porte-avions chinois utilisant un système de catapulte électromagnétique de type EMALS.

article_5cb20476434659_13761041.png

Photos : 1 Image de synthèse du KJ-600 AEW&C @XAC 2 Maquette d’essais sur une réplique de porte-avions@ CCTV

 

Des B777 additionnels pour KLM !

C5A11AC4-BD96-448A-82A0-CF44CEB08C41.jpeg

KLM Royal Dutch Airlines a annoncé aujourd'hui une commande portant sur deux autres avions  de type Boeing B777-300ER (Extended Range). La commande, évaluée à 751 millions de dollars au prix catalogue de l’avionneur. 

« KLM est l'un des principaux opérateurs de réseaux du monde et un pionnier de l'aviation et nous sommes ravis que la compagnie aérienne a une nouvelle fois choisi le Boeing B777-300ER pour renforcer sa flotte long-courrier pour l'avenir », a déclaré Ihssane Mounir, vice - président senior du commerce ventes et marketing pour The Boeing Company. « L'intérêt continu de KLM dans les B777-300ER montre l'attrait durable et la valeur du « 777 », grâce à ses économies d'exploitation exceptionnelles, des performances supérieures et la popularité parmi les passagers. »

Le B777-300ER peut accueillir jusqu'à 396 passagers dans une configuration à deux classes et a une portée maximale de 7370 miles nautiques (13.650 km). L'avion est à deux couloirs les plus fiables du monde avec une fiabilité de calendrier de 99,5% . Opérant à partir de sa base à Amsterdam, le Groupe KLM dessert un réseau mondial de 92 villes européennes et 70 destinations intercontinentales avec une flotte de 209 avions. Le transporteur exploite 29 B777, dont 14 B777-300ER. Il vole également et B787 et B747.

KLM, la plus ancienne compagnie aérienne du monde opérant toujours sous son nom d'origine, fête son centenaire cette année. En 2004, elle a fusionné avec Air France pour créer le plus grand groupe européen de transport aérien. Air France-KLM est également l'un des plus grands opérateurs de la famille B777 avec près de 100 entre les flottes combinées.

Photo : B777-300ER aux couleurs de KLM @ Boeing