28/08/2019

La Turquie se rapproche-t-elle d’un achat d’avion russe ?

814441-sukhoi-su57-maks-2019.jpg

Salon international de l'aviation et de l'espace MAKS-2019 à Zhukovsky, fantasme ou réalité, la question d’un rapprochement entre Ankara et Moscou sur l’achat éventuel d’un avion de combat est aujourd’hui sur toutes les lèvres. Il faut dire que les dernières déclarations des deux parties semblent annoncer une telle hypothèse.

Les déclarations :

Vladimir Poutine et le président turc Recep Tayyip Erdogan ont pris la parole à l'ouverture du 14e Salon international de l'aviation et de l'espace MAKS-2019 et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’idée d’un nouveau rapprochement semble se dessiner. 

Le Président Poutine a déclaré aux journalistes ce matin que la Russie était prête à "discuter activement" de nouvelles ventes, voire de la production en commun d'armes, à la suite de l'acquisition par la Turquie d'un système de défense antiaérien avancé S-400. "Nous avons parlé de la coopération sur l'avion de combat Su-35" et "du travail possible même sur le nouvel avion Su-57", a déclaré Poutine après avoir inspecté le poste de pilotage de l'avion de cinquième génération en compagnie du Président turc.  

De son côté, M. Erdogan a déclaré que la Turquie souhaitait continuer "la solidarité dans de nombreux domaines de l'industrie de la défense" avec la Russie, y compris dans les avions de combat, et "nous allons nous développer rapidement".

Hormis les livraisons actuelles du système sol-air S-400, les deux pays sont en pourparlers sur la livraison de systèmes de guerre électroniques russes.  Dmitry Shugayev, l’actuel responsable du Service fédéral de la coopération militaire et technique de Russie a déclaré : "Les discussions d'aujourd'hui avec mon homologue turc, le chef de la direction turque de l'industrie de la défense, Ismail Demir, seront certainement importantes. » Selon Shugayev, Ankara serait intéressée par l’achat d’avions russes, compte tenu de la suspension par la Turquie du programme des F-35. "Nous savons que la Turquie et les Etats-Unis sont dans l'impasse en ce qui concerne les avions F-35, nous avons donc un grand intérêt pour nos avions. Il est trop tôt pour parler de pourparlers au sujet de contrats spécifiques. Comme d'habitude, nous devons d'abord tenir des consultations ", a-t-il souligné.

Puis, les deux pays ont annoncé conjointement, qu’ils renforceraient leur coopération en matière de défense. 

Visite de plusieurs systèmes : 

yourfile.jpg

Le Président turc a visité plusieurs stands en compagnie de V.Poutine, avec bien entendu le dernier avion de chasse russe, le  Su-57, l'avion de chasse Su-35, l'hélicoptère moyen Ka-62 et l'hélicoptère utilitaire lourd Mi-38. Ensuite, ils ont inspecté l'avion amphibie Be-200 et l’avion commercial MC-21, où ils ont examiné le cockpit et la cabine passagers.

 Photos :Su-57 au Salon MAKS19 Erdogan & Poutine devant le Su-57 @ Salon MAKS19 press

 

Commentaires

Bye bye l’OTAN.....maintenant....la suite...je suis impatient de voir ça..

Écrit par : Lotser68 | 29/08/2019

de toute façon, ne pouvant plus avoir d'avion américain, étant de plus en plus rejeté par l'Europe, le Turquie n'a plus d'autres choix que d'acheter du matériel russe. Je trouve logique que des pays dirigés par des dictatures se rapproches et s'éloignent des pays démocratiques.
En tout cas en faisant cela elle signerait clairement sont renvoi de l'Otan

Écrit par : Albert66 | 30/08/2019

@Albert66, d'autant que non seulement le grand gagnant va etre Poutine,qui poursuit le méme but que Trump en ce moment ;cela dit mais les conséquences sont tres incertaines , le verrou Moyen Oriental qui existait peu ou prou depuis quelques années va se dissoudre dans on ne sait quoi..Ce n'est pas fini..

Écrit par : Lotser68 | 31/08/2019

Un problème de moins pour l‘OTAN. Les pays limitrophes de la mer Noire remplirons bien le vide.
Il reste juste a espérer que la Turquie comtinue a remplir ses obligations selon le traité de Lausanne de 1923 en ce quimconcerne le Bosphore.... Au jour d‘aujourd‘hui, les signatures du passé sur un traité ne valent malheureusement plus grand chose (merci Donald Trump).

Écrit par : Al&X | 31/08/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.