04/08/2019

L’Inde va commander des Su-30 & MiG-29 additionnels !

article_5c64925f1e29e0_69587280.png

Selon un porte-parole du gouvernement, New Delhi devrait s’engager d’ici le mois d’octobre dans une série d’achats d’armement russe en parallèle de la prochaine session de la commission intergouvernementale indo-russe sur la coopération militaire. Au menu de ces futures acquisitions on parle d’avions de combat Sukhoi Su-30MkI et de MiG-29UPG.

Les contrats porteraient donc 18 Sukhoi Su-30MKI  qui seront assemblés au sein de l’usine de HAL à Nasik. Cela porterait le total général de ces appareils achetés depuis 1999 à 240. En outre, l'armée de l'air indienne recevrait 20 intercepteurs légers MiG-29 d’occasions de la Russie (VKS) en vue de leur conversion ultérieure en MiG-29 29UPG multirôles.

Contourner les sanctions :

Ces nouveaux achats en Russie sont dû au fait que Moscou et New Delhi ont récemment mis au point un nouvel ensemble de méthodes et de procédures de paiement permettant la vente d'armes entre elles dans le contexte des sanctions américaines récemment introduites, telles que le CAATSA. . En juillet, Dmitri Shugayev, qui dirige le Service fédéral russe pour la coopération militaro-technique (FSVTS), a déclaré aux journalistes que les deux pays avaient mis en place un système leur permettant de réaliser des transactions de manière à échapper aux sanctions imposées par Washington. Un ensemble de méthodes et de mécanismes de paiement mutuellement convenus a été mis au point spécifiquement pour le contrat des S-400, impliquant les systèmes bancaires nationaux et des véhicules à usage spécifique. Une fois que cela a fonctionné, les parties ont décidé d'étendre son application à d'autres transactions majeures.

Un autre développement majeur dans les relations entre les deux pays a été la création d’un groupe de soutien après-vente commun, placé sous l’égide de la commission intergouvernementale indo-russe pour la coopération militaro-industrielle.

Le Sukhoi Su-30MKI :

4068836111.jpg

Le Sukhoi Su-30MKI ou « Super 30» bénéficie des capacités similaires à celle des avions de combat de cinquième génération. L’appareil est doté d’une avionique améliorée, d’un radar AESA de type Phazotron Zhuk-MA plus puissant, capable d’engager plus de quatre cibles simultanément et ceci également vers l’arrière. L’avion dispose d’une certaine capacité en matière de furtivité et ceci grâce à une diminution de la signature radar. L’autre nouveauté concerne l’adaptation des missiles indiens BrahMos et du KH-59M Ovod-M. L’avionique dispose d’un mode carte numérique avec une capacité de guidage longue portée TV. L’appareil est doté de la version des moteurs AL-31FP de Saturn Corporation, dont la durée d’entretien est montée à 2’000 heures en lieu et place des 1’000 actuels. Un nouveau logiciel de contrôle de la poussée vectorielle (TVC) permet une meilleure sécurisation en cas de manœuvre extrême.

Le MIG-29UPG :

MiG29.jpg

La modernisation de la flotte de MiG-29 de l’Indian Air Force (IAF) et similaire à celle  adoptée par l'armée de l'air russe à ses MiG-29SMT qui sont en service depuis 2009.

En parallèle à cette modernisation, les MIG-29 de l’IAF sont techniquement plus proches  de la version MIG-29KUB de la marine indienne qui est entrée en service en 2010. 

Cette modernisation comprend une nouvelle architecture informatisée qui fonctionne avec le nouveau radar Zhuk-M2E de type AESA capable de suivre dix cibles à 245km de Phazotron-NIIR Corp couplé avec le nouvel IRST de OLS-UEM.

L’avionique est entièrement nouvelle avec un cockpit doté d’écrans couleurs et d’éléments occidentaux comme le viseur de casque « Top-Sight » de Thales, d’une centrale de navigation SAGEM. L’avion est également doté d’une perche de ravitaillement en vol rétractable.

En ce qui concerne la guerre électronique, les MIG-29UPG sont dotés de capteurs de fabrication indienne, mais reliés à des systèmes actifs/passifs d’origine israélienne. 

Question armement, les MiG-29UPG sont dotés des mêmes systèmes que les MIG-29SMT et MIG-29KUB avec les missiles RVV-AE R-77 de portée moyenne, le missile KH-31P antinavire et les bombes à guidage optique KAB-500KR. Conçu au départ pour la supériorité aérienne le standard l’UPG permet maintenant les attaques au sol et de surface. Selon le constructeur MiG, la durée de vie des avions modernisés est étendue à 3.500 heures de vol pour 40 ans.  

Photos : 1 Su-30MKi & MiG-29 UPG  2 Su-30MKI 3 MiG-29UPG @ IAF

 

 

 

 

Commentaires

Ce qui m‘étonne quand même, c‘est l‘achat de biplaces (Su-30MKI). Est-ce encore actuel?
Les intercepteurs moderne sont monoplaces et le Software remplace l‘officier d‘armes.
Un signe que l‘avionique du Su-30 est en retrait par rapport à nos standards occidentaux?

Écrit par : Al&X | 04/08/2019

C'est étonnant de voir l'Inde prendre ces décisions si vite avec les avions russes alors qu'ils a fallu des nombreuses années et maintes rebondissement pur qu'elle achète quelques Rafale.
surpris aussi de les voir racheter des Su-30MKI qu'elle avait pourtant vivement critiqué.
Décidement l'Inde reste un gros mystère pour beaucoup

Écrit par : Albert66 | 04/08/2019

L'Inde fait preuve d'intelligence en matière de flotte aérienne, des F-21 et des SU-30 et MIG-29, j'aurai fait le même choix.

Écrit par : Martin2 | 04/08/2019

L'achat supplémentaire de SU30MKI est certainement pour rassurer HAL qui les assemblent.
La Russie est en grand partenaire stratégique de l'Inde et certainement que les achats d'équipements russes ne passent pas par les mêmes canaux.

Écrit par : Dknh | 04/08/2019

@AI&X,
Les avions bi-place ont un intérêt pour la formation.
Mais comme tous les SU-30 MKI sont bi-places, il y a d'autres éléments à prendre en comte.
Même si la numérisation a réduit le volume de travail, l'efficacité d'un équipage bien entraîné (avec une réelle expérience construite en commun).
...
La répartition "standard":
- pilote à l'avant, bien qu'à l'arrière les commandes puissent être reprises.
- le pilote gère le vol, et le combat aérien
- à l'arrière, l'officier des systèmes d'armes gère le radar au sol, gère les missions d'attaque
- la navigation est gérée en commun et d'autres tâches le son aussi.
...
Selon la complexité de la mission au moment de "délivrer de l'armement", avoir un "wizzo" est un avantage certain, le pilote ne gérant que le pilotage et la sécurité contre la défense anti aérienne.
Pendant ce temps, l'OSA gère l'armement. Et selon la technologie, il gère le guidage laser depuis le pod. Pour les pods modernes, il est possible de laisser l'informatique éclairer la cible désignée.
Mais peu importe la technologie, c'est une aide certaine.
Le désavantage c'est la réduction de l'emport (masse de l'OSA, et toutes les modifications requises pour le rendre biplace) (allongement de l'appareil...).
Donc son rayon d'action est réduit.
...
Exemple:
- Rafale B (biplace): 10'450 kg
- Rafale C (monoplace): 9'850 kg.
Donc on parle de 600 kg additionnels, et avec le pilote additionnel et son équipement, peut-être 80-100 kg.
...
C'est donc un choix stratégique à faire. La Guerre du Golfe avait mis en évidence l'importance du biplace dans les missions de reconnaissance et les missions d'attaque.
Quelques exemples des nombres entre monoplace et biplaces
Mirage 2000:
- le Mirage 2000C est monoplace
- les Mirage 2000D et N sont bi-place
Le Rafale:
- les Rafale "N" pour la dissuasion les Rafale sont des bi-places
- la marine a une majorité de monoplace
- dans l'armée de l'air, c'est "moit-moit", similaire au Mirage 2000 au final.
...
L'Inde a probablement voulu simplifier la production avec des appareils identiques.
Et il est possible aussi que les pilotes ne soient pas forcément excellentissimes (le système de castes est encore en place en Inde, et c'est pas les plus talentueux qui pilotent). Dans ces circonstances, réduire la charge de travail individuelle aide bcp.

Écrit par : Fab | 04/08/2019

@Martin ? Des F-21 ? Où cela ? Les F-16 n'ont aucune chance d'être pris vu les restrictions d'engagement qu'ont ceux du Pakistan :) Et comme Albert42, j'attends de voir effectivement ces MiG-29 atterrir en Inde avant de voir s'il s'agit d'une enienne rumeur.

Écrit par : L'amateur d'aéroplanes | 05/08/2019

@Albert66, la vente des Rafales à l'Inde n'est pas encore acceptée, une enquête pour corruption retarde l'exécution de la commande et c'est plutôt mal parti.

Écrit par : Martin2 | 05/08/2019

@aiéx

"Ce qui m‘étonne quand même, c‘est l‘achat de biplaces (Su-30MKI). Est-ce encore actuel?
Les intercepteurs moderne sont monoplaces et le Software remplace l‘officier d‘armes.
Un signe que l‘avionique du Su-30 est en retrait par rapport à nos standards occidentaux?"

1° SU35 et SU57 sont monoplace

2° le SU30mkI est surtout multirole

hors en occident pour du multirole, le biplace reste une valeur sure (rafale, version futur du F15, ...)

Écrit par : Laurent10 | 05/08/2019

@Martin2 : Vous retardez de deux épisodes, il faut suivre !
* Épisode 42 : L'enquête pour corruption est close et conclus qu'il s'agit d'une manœuvre électorale qui perd de son intérêt après les élections gagnées par le PM indien précédent.
* Épisode 43 : Dassault annonce les livraisons du Rafale à l'inde en Septembre 20&9

Je sais qu'il y a du suspens pour l'épisode 44, mais ne décrochez pas au milieu, car ce n'est que la première saison ! La seconde, c'est sur les avions embarqués, ça s'annonce passionnant !
.
Et sinon, c'est toujours JR le méchant.

Écrit par : v_atekor | 05/08/2019

@Martin2, tenez vous à jour. Cette histoire de corruption pour l'achat des Rafale est une une calomnie lancé par l'opposition à Modi par qui est tombé à l'eau il y des semaines.

Écrit par : L'amateur d'aéroplanes | 05/08/2019

@Fab Les rafales M sont tous monoplaces, il n'y a pas de rafale M biplace.

Écrit par : François | 05/08/2019

@Martin2 ... lol, vous êtes vraiment ne retard d'un wagon. en fait vous passez votre temps à ne sortir que des erreurs ou des fausses vérités, c'est navrant.

Écrit par : Albert66 | 05/08/2019

Et la commande de 110 F-21, ça faisait partie du contrat avec Dassault ?
Il suffit de voir où en est le partenariat entre Dassault et le groupe Reliance, aux dernières nouvelles, tout est au point mort.
Albert66, ce n'est pas lorsque l'on est pas d'accord qu'il faille parler de fausses vérités ou d'erreurs, quelles erreurs ?

Écrit par : Martin2 | 05/08/2019

Dans l'affaire des Rafales indiens, en premier les indiens parlaient d'un contrat s'élevant à plus de 130 Rafales, puis il est tombé à 36 Rafales entièrement construis en France, du coup le prix du Rafale est monté sauf erreur à 120 millions l'unité et voilà que l'Inde se fournit en Russie. Le SU-30 remplace-t-il le Rafale ?

Écrit par : Martin2 | 05/08/2019

Aujourd'hui, Anil Ambani, le principal partenaire de Dassault en Inde est dans une tourment financière sans précédant, il a même été obligé de vendre les meubles pour retrouver un semblant de dignité.

https://www.youtube.com/watch?v=KJxHjwP58mI

Écrit par : Martin2 | 05/08/2019

Rolala, on ne va pas reprendre toute la série... Surtout que les indiens sont doués pour les rebondissements. Donc en résumé : il y a toujours un besoin de 130 avions, 36 ont été acheté par accords d’États à États par Modi à Hollande, premières livraisons entre Septembre et Décembre 2019.
.
Les F21/F16 : c'est un lièvre, il n'y a aucune commande, et il n'y en aura pas car c'est l'avion des Pakistanais qui est en guerre de longue haleine contre l'Inde : impossible de se battre à armes égales et impossible pour les USA de soutenir les deux à la fois. La question qui se pose est plutôt autour du Tejas ou d'une autre tranche de Rafale. Enfin il y a le contrat des avions marines F18 ou Rafale.
.
Plus le temps passe plus les Mig21 indiens sont obsolètes par rapport aux avions Pakistanais et Chinois et plus il est plus il est probable que les autres tranches d'achats se fassent avec des avions/producteurs déjà en services : Sukhoi 30 pour la Russie, et Rafale pour succéder au Mirage 2000.

Écrit par : v_atekor | 05/08/2019

Bonjour,

Je pense que l'Inde va rapidement avoir besoin d’alliés et d'avions car elle vient de donner un sacrée coup de pouce à une éventuelle énième guerre au cachemire:

http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20190805-cachemire-crise-inde-revocation-autonomie

Écrit par : julien_jla | 05/08/2019

@Martin2

Il n'y a pas à dire et comme le disent Albert66 et v_atekor, vous vous y entendez pour propager de fausses informations.

1) il n'y jamais eu "plus de 130 Rafale". Le contrat initial prévoyait 126 appareils. JAMAIS un chiffre supérieur n'a été avancé.
2) Vous avancez le chiffre de 120 M / Rafale. D'où tenez ce chiffre?
Si vous avez suivi les écrits de PK, vous devriez savoir qu'il est très difficile, voire impossible d'avancer un chiffre quelconque, car nul se sait exactement ce que veut dire ou contenir le chiffre avancé.
Le seul chiffre connu, concernant cette vente, provient d'une source indienne qui indique, je cite:
"moins de 7 Md$, armement compris!" Au passage, je vous signale que le dit armement comporte entre autre des missiles Meteor dont nous ignorons le nombre...
3) Vous cherchez a dénigrer, systématiquement les partenaires locaux de Dassault en Inde. Je vous invite donc de relire ou a écouter les exposés de M Trappier dans les médias dignes de ce nom sur le sujet.
Au passage, je vous répète ce que PK, v_atekor, Albert66 et bien d'autres ont déjà écrits; que le premier Rafale sera bien livré en septembre 2019 avec l'aide des sous-traitants et/ou partenaires locaux.

Sans vouloir jouer les moralisateurs, je vous invite donc, à l'avenir de préparer vos réponses et des les étayer avec de vraies informations, afin que ce (bon) blog, ne sombre pas, comme tant d'autres, dans le chaos et la violence verbale.
D'avance, je vous en remercie.

Écrit par : forêt10 | 05/08/2019

@ Martin2

bon,alors,pour reprendre les faits,VERIFIABLES ET PROUVABLES dans la presse indienne (tous bords politiques confondus):

l'Inde dispose de 31 escadrons pour 42 exigés....

l'Inde souhaite 18 Su30 et 20 Mig29 ,soit 2 escadrons....

136 - 36 Rafale - 18 Su 30 - 20 Mig29 = ?

72 avions manquants si l'on reste sur le contrat total de 136 initialement gagné par Dassault,ou bien 86 si l'on part du principe que l'Inde,en AVRIL 2019,a lancé une RFI pour 114 appareils (en plus des 36 Rafale)


selon des sources INDIENNES,le F21 a autant de chances de devenir un avion de de l'IAF que le Rafale de devenir avion russe....

1: les indiens sont persuadés que le missile Meteor est supérieur en TOUS points à l'AMRAAM (donc,exit le F16 mod F21 qui n'est pas apte à le tirer)
2 les indiens NE VEULENT PAS LE MEME MATERIEL que le Pakistan (exit AMRAAM et....F21,donc)
3: la campagne de pub LM faite en dépit du bon sens (LM qui se rétracte publiquement sur les transferts de technologie,par exemple),qui n'est pas faite pour rassurer le potentiel client indien (qui déjà,ne veut ni du F16 fût-il F21,ni de l'AMRAAM)

Le 13 juillet 2019,un "haut responsable gouvernemental" (Ajay Kumar, secrétaire du département de la Production de la Défense) a confirmé que le premier Rafale serait livré en Septembre 2019 (entre le 18 et le 23 septembre,selon "hindustan times) ....exit vos élucubrations sur un contrat éventuellement annulé,ou des 18 Su 30 remplaçant les Rafale,surtout quand le mois dernier à Mont de Marsan,les pilotes indiens ont éffectué 300h de vol sur Rafale,pendant l'exercice Garuda 6

la "tourmente financière" dont Anil Ambani est "victime" ne concerne PAS TOUT le groupe Reliance,mais SEULEMENT la branche télécoms de ce groupe...Après effectivement s'être débarrassé de la branche "cinéma" déficitaire
Le fait qu'une branche du groupe soit fragile ne veut en aucun cas dire que tout le groupe est mort (exemples français,avec l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi,dont Renault reste le point fort,alors que Nissan recommence à être déficitaire....)

Écrit par : grosminet | 05/08/2019

@fab

"L'Inde a probablement voulu simplifier la production avec des appareils identiques.
Et il est possible aussi que les pilotes ne soient pas forcément excellentissimes (le système de castes est encore en place en Inde, et c'est pas les plus talentueux qui pilotent). Dans ces circonstances, réduire la charge de travail individuelle aide bcp."

et quand TOUS les acheteurs de F15 Strike achetent des biplace, vous dites quoi ?

Écrit par : Laurent10 | 05/08/2019

@grosminet, premièrement le groupe Nissan n'est de loin pas déficitaire, disons plus déficitaire que Renault. Vouloir comparer ce qu'il se passe dans le groupe Renault-Nissan et le groupe Reliance démontre une superficialité facile. Malgré la tempête, mieux vaut être partenaire de Nissan que de Reliance, c'est d'ailleurs Dassault qui l'avoue.

Concernant l'avenir du F-21 indien, seul l'avenir éclairera les faits, cependant le fait que l'Inde se soit soudain et officiellement retourné vers cette solution est plus que révélateur, cela malgré que Lockheed travaillait secrètement sur ce projet depuis près de 10 ans.

Concernant le missile Météor, il est encore adolescent et selon mon avis, n'a pas de futur.

Écrit par : Marc-Antoine | 05/08/2019

Pour completer ce que disent les autres, je précise à Martin2 que les 36 Rafale acheté, "sur étagère" (donc fabriqué en France sans partenariat ni offset, n'ont rien à voir avec le contrat MRCA qui prévoyait un assemblage local et de fort offsets..
A ce jour le contrat MRCA a été annulé, meme si les indiens nous ont habitué à moultes revirements de décisions .

De plus, bien que les portes avions indiens soient de type STOBAR (tremplin), le prochain sera un CATOBAR (catapulte), ce qui rendra une acquisition du Rafale Marine fort probable et logique (d'autant que la Rafale est compatible STOBAR). L'Inde a donc peut etre mis ce programme MRCA en pause en attendant l'arrivé de ce porte avion. Affaire à suivre.

Écrit par : Albert66 | 05/08/2019

Le f21 a reçu tout au plus une réponse polie de l'Inde au même titre que tous les autres prétendants au MMRCA2. Ni plus ni moins.
Pour l'instant l'avenir du rafale c'est toujours 36 dont peut-être une partie produite à nagpur. Peut-être 72 de plus pour compléter la première commande et si le choix se porte sur lui 114 encore en plus. Enfin il y a la compétition pour la navy avec peut-être 57 Rafales de plus.
Concernant les us, l'europe n'est absolument pas à la traîne en matiere de technologies. Voir même en avance dans certains domaines comme par exemple en guerre sous-marine ou dans la guerre stratosphériques ou les us ont un train de retard, ou encore dans les lasers.

Écrit par : Herciv | 05/08/2019

Albert66, concernant STOBAR ou pas, ça ne prouve rien. Boeing's F/A-18, Dassault Aviation's Rafale, Eurofighter Typhoon ne tiendront pas face à Tata industries et son partenariat avec Lockheed-Marin, les indiens tiennent ferme aux transferts de technologies et fabriquer leurs avions eux-mêmes, tous les groupes industriels indiens se sont engagés, mais le plus puissant et le plus influent en Inde reste le groupe Tata. Ne pas oublier non plus que l'Inde veut avancé face à la Chine, donc il lui faut un partenaire puissant. Egalement comme souligné plus haut, il s'agit également d'un face à face politique envers le parti Congres et ses influences dans les alliances avec les industriels indiens, néanmoins depuis 2014, les relations indo-françaises sont au point mort.

Écrit par : Marc-Antoine | 05/08/2019

ne pas oublier que le gouvernement a réduit son budget, 8 milliards de dollars pour l'achat des avions avec armements. Avec ce budget, il ne reste plus que les américains et les russes.

Écrit par : Rotax | 05/08/2019

Rotax, disons que le coût de l'heure de vol du Rafale dépasse les 18'000 dollars alors qu'avec le F-21 ça ne devrait pas dépasser les 7'000 dollars.

De plus Tata prévoit de construire 3'000 avions pour différents pays et clients, le projet semble plus que porteur.

Concernant le Kashmir, la décision du gouvernement Modi ne va rien changer dans les relations entre le Pakistan et l'Inde. L'Inde n'abandonnera pas le Kashmir, non pas à cause du Pakistan mais à cause d'un ennemi potentiel bien plus obsédant pour l'Inde : La Chine. Une Chine qui inquiète également le Pakistan en dehors de ses millions d'islamistes près à bondir sur la capitale. L'Inde n'a rien à craindre du coté pakistanais, hormis les apparences, les enjeux ne sont pas réciproques.

Écrit par : Marc-Antoine | 06/08/2019

@Laurent 10,
Merci pour votre réponse...
Pour commencer, si vous lisez bien, je donne toute une liste de justifications pour le biplace, avec une hypothèse / une possibilité dans la problématique des pilotes. Et cette hypothèse fait partie de toute une liste d'autres hypothèses.
Donc contrairement à ce que vous voulez me faire dire, je ne critique absolument pas l'Inde en particulier, mais il y a des soucis sociétaux connus en Inde, et en effet, les castes sont un problème dans certaines circonstances.
Je ne dis pas que c'est sûr que c'est un problème, mais cette question peut être citée comme une potentielle question...
Et en plus de cette explication, il serait bon de garder quelques éléments à l'esprit que le SU-30 MKI est acheté par l'Inde pour un rôle de supériorité aérienne, bien que multi-rôle. De ce fait, avoir en partie une version monoplace aurait pu être une possibilité.
...
Concernant le Strike Eagle, référez vous aux autres hypothèses. Le Strike Eagle est un avion d'attaque au sol... Donc un bi-place a un intérêt certain.
Contrairement au F15 Eagle spécialisé en combat air-air, le F15 Strike Eagle a été conçu en se concentrant sur l'attaque au sol, tout en conservant des capacités air-air... Et comme il a été conçu spécifiquement pour ce rôle d'attaque au sol premièrement, il n'a été développé qu'en biplace...
Tout comme le Tornado, le Jaguar, le Mirage 2000...
...
Le Rafale de l'armée de l'air française a suivi la répartition des Mirage 2000.
Le Su27 existe en version monoplace, donc avoir des versions monoplaces eût été possible en Inde.

Écrit par : Fab | 06/08/2019

@ Marc-Antoine
Meteor sans futur? Etonnant dans la mesure où il est parmi les tout meilleurs actuellement.
Si le Meteor n'a pas d'avenir, plus aucun des missiles air-air actuels ont de l'avenir alors?

Écrit par : Fab | 06/08/2019

Je vois qu'on parle peu du Gripen E ici, pourtant ils font forte impression en Inde.
Certes ils sont dans une gamme semblable à leur Tejas.
Mais Saab a bien compris que c'est la dernière vente possible en Inde et propose des transferts de technologie complets.
De plus, l'architecture informatique est telle qu'il est facilement possible d'y intégrer ce que les Indiens désirent (radars, missiles, avionique, capteurs, ...), soit la même approche que le Rafale.
Et Saab propose avec ce transfert de technologie de soutenir le développement et la production du Tejas Mk2.
Et en ce sens, l'offre de Saab est réellement attractive.
...
De plus, n'oublions pas que l'Inde a de vieux Mig 21 à remplacer. Le Tejas a été développé dans cette optique. Le Tejas traîne beaucoup.
Le Gripen produit localement pourrait être un compromis intéressant dans le gain d'expérience, le prix pas forcément supérieur, et le soutien d'un "dinosaure" de l'aviation militaire.
...
Des avions comme le Rafale ne peuvent de toute manière pas prétendre au remplacement du Mig 21, parce que le budget n'existe pas pour un avion aussi large. De plus, Dassault ne semble pas prêt à faire des transferts de technologie, ce qui réduit ses chances pour d'autres commandes.
Par contre les raisons de conserver 36 Rafale commandés c'est la dissuasion nucléaire. Je doute que les Rafale ne soient pas livrés du coup...
Et l'Inde en

Écrit par : Fab | 06/08/2019

Fab, si personne n'achète d'avions européens, je les vois mal se fournir en Meteor. Ensuite vous dites que,

"Je vois qu'on parle peu du Gripen E ici, pourtant ils font forte impression en Inde.
Certes ils sont dans une gamme semblable à leur Tejas."

Mais si, vous voyez très bien!

Écrit par : Rotax | 06/08/2019

Avec le commentaire de Fab, nous voyons à quel point les industries européennes peinent à développer des partenariats, si SAAB avait entreprit ses partenariats avec l'Inde il y a 20 ans, ils auraient peut-être déjà construits des milliers de Gripen ?

Vendus le Gripen à des autres pays, mais est-ce que la Suisse aurait-elle encore voulu se fournir avec un avion du (tiers-monde) ?

C'est sans doute le point le plus fort que Lockheed-Martin propose dans ce partenariat avec l'Inde, c'est de permettre à l'Inde d'acquérir de l'expérience dans ce domaine.

En comparaison, l'Inde vient de développer le missile Barak avec les israéliens, c'est vraiment du gagnant-gagnant et ce missile semble plus que prometteur et n'a jamais raté ses cibles après une bonne douzaine de tests.

Écrit par : Rotax | 06/08/2019

Excellent choix vu le ratio efficacité/ prix offert par les avions russes.
Le contrat du siècle du Rafale semble bel et bien enterré, Aïe.

Écrit par : Dberic | 06/08/2019

Le météor pas de futur ? Ah ben trop tard. les commandes sont livrées ou en cours pour la France, l'Espagne, la Suède, le RU.
.
Les commandes non livrées sont pour le Brésil, Egypte, Allemagne, Inde, Italie, Thaïlande, Corée du sud, Qatar, Arabie et Thaïlande.
.
Bref... Pour le futur je ne sais pas, mais le présent est très enviable ! MBDA embauche 1000 personnes, ceci expliquant cela. Allez postuler, ça vous évitera de raconter des bêtises.

Écrit par : v_atekor | 06/08/2019

@Dberic : non. L'Inde poursuit sa politique avec un fournisseur occidental et un fournisseur russe, qu'elle mène depuis l'après guerre. Il faut regarder les zones de conflit potentiel pour comprendre qu'elle a absolument besoin d'un fournisseur dans chaque camp.

Écrit par : v_atekor | 06/08/2019

@Rotax : Et bien Dassault a fait des partenariats avec l'Inde et a vendu des centaines de Mirages. Il faut vraiment que vous arrêtiez les lunettes déformantes.

Écrit par : v_atekor | 06/08/2019

Il semble que l'exemple indien démontre très bien le manque évident et les lacunes des européens vis-à-vis de partenariats avec des pays à la recherche de solutions en matière d'armements. Le F-21 est classé comme un avion de 4,5ème. génération et Dassault aurait très bien pu développé ce projet en partenariat avec un pays comme l'Inde, certainement que les indiens auraient apportés diverses compétences dans lesquelles la France n'en n'aurait tiré que des avantages.

Mais serait-ce que pour des raisons psychologiques d'ordre complexe que la France ne voulait s'allier avec un pays dit du "tiers-monde"

Écrit par : Rotax | 06/08/2019

Il semble que l'exemple indien démontre très bien le manque évident et les lacunes des européens vis-à-vis de partenariats avec des pays à la recherche de solutions en matière d'armements. Le F-21 est classé comme un avion de 4,5ème. génération et Dassault aurait très bien pu développé ce projet en partenariat avec un pays comme l'Inde, certainement que les indiens auraient apportés diverses compétences dans lesquelles la France n'en n'aurait tiré que des avantages.

Mais serait-ce que pour des raisons psychologiques d'ordre complexe que la France ne voulait s'allier avec un pays dit du "tiers-monde"

@v_atekor, il ne manquerait plus que les pays impliqués dans le développement du Meteor ne se fournissent pas en Meteor !

Quand aux futurs succès de ventes de ce missiles, si vous vous basez sur les promesses d'achats du Rafale, alors oui, le Meteor sera comme le Rafale, un véritable succès commercial. Concernant l'Egypte, saviez que beaucoup évitent de parler du crash d'un Rafale en janvier de cette année ?

Concernant le Brésil, la Thaïlande et la Corée du sud, je peux vous rassurer, rien de concret si ce n'est du vent.

Écrit par : Rotax | 06/08/2019

Un article interessant sur la situation française en Egypte :

https://www.egyptdailynews.com/detail/the-united-states-blocks-additional-rafale-sales-to-egypt

Écrit par : Rotax | 06/08/2019

@rotax ces commandes ne sont pas seulement sur les ventes de rafale, mais de rafales + gripen + Eurofighter et F35 et probablement d'autres (F15?)... Ce ne sont pas des promesses de ventes, mais des ventes fermes.
.
Le Brésil par exemple est parti sur des gripen avec le meteor (et il le construit justement en partenariat avec saab). La Suède qui a été livrée n'est pas partie prenante à la construction du meteor.
.
Psychologie à 2 balles : Dassault a été l'un des premiers partenaires de l'Inde. La France en général a une très longue histoire avec l'Inde, puisque le partenariat principal a été sur la création de bombes atomiques indienne, et qu'elle a longtemps pris position pour la démocratie indienne contre la Chine. C'est un allié stratégique de la France, dixit les précédents présidents, et je ne pense pas que ce soient des paroles en l'air.

Écrit par : v_atekor | 06/08/2019

@Rotax : https://www.cavok.com.br/blog/mbda-e-brasil-fecham-acordo-para-fornecer-100-misseis-meteor-para-os-gripen-da-fab/ Première tranche de de 100 missiles à livrer en 2021 ; et l'article est du 10 Juin 2019. J'ai été assez clair, ou il faut que je prenne tous les rapports de ventes du Meteor ?

Écrit par : v_atekor | 06/08/2019

@v_atekor, trouvez une seule installation ou quoi que ce soit de nucléaire en Inde made in France ?

L'Inde a été entièrement sous la coupe de l'ex-union-soviétique jusque dans les années 1980, cependant le premier réacteur nucléaire indien a été construit par les canadiens et l'Inde (avec le Pakistan) est membre du groupe CANDU, je précise que la France ne fait pas partie du groupe CANDU.

Concernant, (encore une promesse de) la France dans ses capacités de produire des réacteurs à eau pressurisée (EPR), il suffit de voir les résultats et les scandales en tous genres qui entourent ce programme ainsi que les milliards que les contributeurs française vont devoir éponger, exemple : L'EPR français qui avait été budgété à 3 milliards dépasse aujourd'hui les 14 milliards et il ne fonctionne pas, et n'est pas près de fonctionner avec 10 ans de retard, quant au réacteur commandé par la Finlande, c'est encore pire. Et c'est un peu la même chose avec le Rafale.

Pour la petite histoire, l'Inde possède des réacteurs EPR, mais ceux-ci ont été développés avec la Russie et ils fonctionnent parfaitement.

v_atekor, vous aussi, vous évitez de faire allusion au crash du Rafale en Egypte en Janvier dernier ?

Écrit par : Rotax | 06/08/2019

@Rodax : comme la plupart ici, je suis l'actualité, le rafale en Egypte c'était il y a 6 mois, et comme l'armée Egyptienne n'a pas communiqué sur ce thème (ou plus exactement elle a communiqué sur un autre avion), aucun journaliste n'a d'information vérifiable sur le sujet. Je ne vais pas reprendre tous les mois les informations passées. Si vous ne suivez pas ça vous regarde, mais évitez de propager de fausses nouvelles.
.
Sur l'Inde, non, l'Inde n'était pas sous la coupe de l'Union Soviétique et a eu une politique proche de la France : ni Est ni Ouest. D'où la vente des Jaguars dans ces années en coopération avec le Royaume-Uni.
.
Pour le nucléaire, ça n'a rien à voir, c'est 40 avant avant l'EPR et surtout durant les années 70-80.
.
Comme je vous ai démontré avec le cas du Météor par A+B que vous êtes un troll qui raconte n'importe quoi pourvu que ça lui permette d'attaquer la France, peu importe la véracité, vous vous rabattez sur le reste et vous m'obligez à vous servir la soupe. Ca suffit.

Écrit par : v_atekor | 06/08/2019

@Rotax

Le 1er août un F/A18E de la Navy s'est écrasé dans le "Star War Canyon" avec à la clef la mort HELAS du pilote.

Cela en fait-il un mauvais avion?

Écrit par : forêt10 | 06/08/2019

@v_atekor, vous confondez, ce n'est pas l'armée égyptienne qui n'a pas communiqué sur ce crash, c'est le groupe Dassault qui s'est refusé à tout commentaire.

Coté égyptien, le quotidien "The New Arab's" déclare seulement que l'armée égyptienne n'a pas commenté en détail les causes de la mort du pilote, ne pas confondre avec, je vous cite :"'armée Egyptienne n'a pas communiqué sur ce thème (ou plus exactement elle a communiqué sur un autre avion)", c'est faux, The New Arab's déclare bien que l'armée indique qu'il s'agissait d'un Rafale.

Si en plus, vous déformez les informations, en plus de la France, c'est que vous jouez à l'autruche.

Je cite The News Arab's, du 29 janvier 2019 :

"A high-ranking Egypt Air Force (EAF) pilot who has reportedly operated French-made Dassault Rafale fighter jets in missions over Libya was buried in his home village on Monday after being killed in a crash sometime last week.

The pilot was named as Major Mohtady al-Shazly. He was laid to rest in the town of El-Bagour in the north Egypt governorate of Manoufia on Monday night.

"The Armed Forced did not give us full information about the circumstances of his death, telling us he died in a routine training mission," a relative of Shazly told The New Arab's Arabic edition, asking not to be named."


Concernant le nucléaire indien, vous alléguez que :

"Sur l'Inde, non, l'Inde n'était pas sous la coupe de l'Union Soviétique et a eu une politique proche de la France : ni Est ni Ouest. D'où la vente des Jaguars dans ces années en coopération avec le Royaume-Uni.
.
Pour le nucléaire, ça n'a rien à voir, c'est 40 avant avant l'EPR et surtout durant les années 70-80."

Je ne vais pas perdre du temps, lisez ce qui suit :

https://en.wikipedia.org/wiki/Nuclear_power_in_India

Dans lequel on peut lire qu'un accord fut signé avec la France en 2010, notamment sur un projet EPR qui ne verra d'ailleurs jamais le jour et pour des livraisons d'uranium aujourd'hui sous pression par les djihadistes dans le sub-Sahara.

Personnellement, je serais très inquiet concernant la pérennité de la présence française au Niger et au Mali sans parler des relations franco-tchadiennes qui ont pris un sérieux coup de vieux, malgré que le président français grille ses cartouches en se tirant sur le pied. Suite à la visite de Natanyahu, on a vu le président Macron se précipité avec son jet à N'Djamena manifester son impuissance en ce qui concerne l'indépendance de N'Djamena vis-à-vis de la France.

Pour la petite histoire et comme les africains sont passablement bavards, savez-vous quel surnom a été donné aux Rafales stationnés au Tchad ?

Écrit par : Rotax | 06/08/2019

@forêt10, c'est bien pour cette raison que je n'ai été un fan des FA-18.

Ni de McDonnell Douglas et ni du F404. Tout étant un fan de James S McDonnell et de Donald W Douglas. Néanmoins ils ont été mangés en partie par William Edward Boeing, personnage également pionnier de l'aviation et de l'aviation militaire.

Nous pourrions également citer coté américain d'autres personnages impressionnant comme Jack Northrop, Allan Haines Loughead et Malcolm Loughead, sans oublier Glenn Luther Martin qui furent sans doute les plus importants innovateurs de l'aviation.

Écrit par : Rotax | 06/08/2019

Chers lecteurs, ne pensez pas que je sous-estime l'ingénierie française, certainement une des meilleures au monde, très astucieuse avec des écoles prestigieuses.

Non, le problème est ailleurs, suivez mon doigt, il est au niveau structurel et politique. Lorsque vous fréquentez les instituts de technologies et certaines hautes écoles vous pourrez le constater vous même en voyant les ailerons surnager des chasseurs de têtes à la recherche de données et de potentiels humains. Pareil en Suisse, ayant travaillé à l'EPFL, les seuls contacts qui me sont venus en profusion, n'étaient autres que des chasseurs travaillant pour des entreprises étrangères, principalement américaines. Dès que vous avez un projet porteur, c'est direct un billet business ou plus pour San-Francisco, coté européen, quasi rien.

Voilà le problème de l'Europe

Écrit par : Rotax | 06/08/2019

@Rotax

L'histoire se répète!

1er épisode: 14 janvier 2019;
PK postait l'article suivant:
"DASSAULT LANCE LE STANDARD F4 DU RAFALE"
Réaction immédiate de certains et notamment d'un @Corto pour dénigrer le Rafale...

2ème épisode: 06 février 2019;
PK postait l'article suivant:
"DASSAULT LIVRE LE PREMIER RAFALE AU QATAR"
Rebelote certains @@@ montent au créneau en apportant le crash en Egypte sus-cité...

3ème épisode: 04 Août 2019;
PK postait l'article suivant:
"L'INDE VA COMMANDER DES SU-30 et MIG 29 ADDITIONNEL"
Article au départ sans aucun lien direct avec le Rafale,
tertio donc, le Rafale bashing est reparti de plus bel et le crash égyptiens dont PERSONNE ne connaît les tenants et les aboutissants remonte à la surface!!!

Messieurs, je vous le répète; si vous avez de VRAIES informations; alors OUI, publiez-les, si au contraire votre but est de produire des contre-vérités ou pire encore, détruire, alors un peu de retenue, que diable...

Écrit par : forêt10 | 06/08/2019

On ne changera pas Corto. Même style, mêmes réactions, mêmes contre-vérités et même inutilité dans sa véhémence contre la France.
.
Corto, je ne sais pas ce que les français t'ont fait, mais promis ça n'a rien de personnel. Si tu en doutes, consultes...

Écrit par : v_atekor | 06/08/2019

https://militarywatchmagazine.com/article/france-s-dassault-aviation-declines-to-comment-on-egyptian-rafale-crash

Et si c'était dans l'autre camp que les informations soient trafiquées ?

Écrit par : Rotax | 06/08/2019

Le premier à avoir mentionné le Rafale sur ce blog est : Écrit par : Albert66 | 04/08/2019, ensuite : Écrit par : Fab | 04/08/2019

Écrit par : Rotax | 06/08/2019

Il semble que mes détracteurs se perdent à force de changer de sujet.
Donc impossible d'avancer dans le débat.

@v_atekor, je ne vois pas de quoi vous parlez, sans doute une parano passagère ?

Autre détail, il suffit de voir ce qu'il se passe en Europe et en France, exemple récent :

"Union Européenne : Concentration Massive des Pouvoirs au Sommet, Bruxelles ne tolérerait aucune opposition des États membres à sa réforme fiscale, le droit de l’UE prime définitivement sur le droit des États membres."

Si l'Europe pouvait faire la même chose avec ses industries et ses projets "communs" !

Écrit par : Rotax | 06/08/2019

Si tu en doutes, consultes...

Écrit par : v_atekor | 06/08/2019

Dites moi, chaque fois que vous n'êtes pas d'accord, immédiatement votre reflex consiste à envoyer vos détracteurs chez un psychiatre ?

Je ne vais continuer à perdre mon temps avec des personnes tenant de pareils propos!

Écrit par : Rotax | 06/08/2019

Dernier commentaire relatif à l'aviation française :

Le président Macron veut vendre l'aéroport Paris-Charles-de-Gaulles à ses copains, un aéroport rentable qui garanti des revenus au gouvernement.

Écrit par : Rotax | 06/08/2019

@Rotax (ou Corto ou quel que soit votre pseudo) : Vous saturez ce blog avec des affirmations hasardeuses voire fantaisistes. Si vous voulez que vos commentaires soient pris au sérieux, étayez vos affirmation par des liens crédibles et neutres.
.
Un exemple parmi d'autres, les crash d'avions de combat sont malheureusement fréquents. Le crash éventuel d'un Rafale en Egypte est un drame pour la Famille du pilote. Par contre, il est inutile de chercher une théorie du complot derrière la destruction de l'avion. Si cela est avéré, c'est un fait divers parmi tant d'autres. Pour votre information, le détail des crashs de Rafale n'est pas disponible sur le dark net. Par contre, il l'est sur wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Dassault_Rafale#Accidents

Écrit par : FredericA | 06/08/2019

@Rotax. L’aéroport de Londres-Heathrow est privatisé depuis plus de 30 et rapporte plus au Trésor britannique qu'avant.

Écrit par : L'amateur d'aéroplanes | 06/08/2019

Frédéric, ce qui est gênant pour les français, c'est cette opacité systématique venant de nos autorités et de nos responsables. La France mérite mieux que ça.

Écrit par : Julien | 07/08/2019

On trouve des commentaires d'une qualité qui laisse pantois !
"c'est le groupe Dassault qui s'est refusé à tout commentaire" et à partir de là on étaye, on développe et on zoomme sa petite problématique .
Parce qu'une personne ou un groupe n'a rien dit il faut alors absolument lui faire dire quelque chose ?
Ça me rappelle le fameux : "un silence qui en dit long", très cher aux esprits complotistes et qui permet de faire dire tout ce que l'on veut ou souhaite entendre. Rien de tel et perfidement insidieux pour distiller de la suspicion.
Et quand parallèle est fait le 06/10 par forêt10 avec un crash de F18, voilà la réponse à 2 balles faite : je n'ai jamais été fan, gna gna gnan, ni du F104, bla bla bla, et de ré-citer des noms de l'aviation pour étayer une pseudo argumentation. Sophisme, quand tu nous tiens !
@Rotax à faire feu de tout bois, vous en êtes ridicule. En tous cas, au fil de vos posts, vous dessinez de vous même l'architecture de vos cheminements mentaux.
C'est comme votre saillie sur le nucléaire et ses coûts qui prouve combien vous survolez vos sujets et êtes à côté de la plaque.

Écrit par : Gian | 08/08/2019

Messieurs

Quand on voit les russes avec le nouvel avion furtif su -57 et le drone furtif d Sukhoi S-70 Okhotnik et les US avec le f35 et les chinois avec le j20

Pourquoi Dassault continue encore avec le rafale et certains sont encore fan du rafale

ce type d'avion non furtif est dépassé et aura aucun avenir dans un monde ou les techno furtif se repand de plus en plus.

il faut peut etre se pencher du côte du F35 si on est dans le camp occidental si non ça sera la catastrophe asurée!

il faut changer de logiciel !

Écrit par : jean | 08/08/2019

@Jean: vous trouvez que le F-35 va bien ? Il est bourré de problèmes, bref il vaut mieux un Rafale ou un Super Hornet qui fonctionnent ! D’ailleurs vu l’achat aux USA du super Hornet block3 et des premiers F-15Advanced Eagle on comprend parfaitement pourquoi.

Écrit par : Marco | 08/08/2019

Les articles de ce blogs sont très passionnants, autant les commentaires sont d’une grande naïveté, celui de jean en particulier, vous croyez réellement que vos zincs furtifs auront la souplesse du rafale ou du f18, ont demande qu’à voir.

Et pour revenir à l’Inde, ils prendront jamais américains pour leurs chasseurs , les indiens sont loins d’être des nuls, ils connaissent bien la capacité américaine de bloquer les avions vendue quand ça les arrangent, les indiens ne sont pas dupes sur ce sujet là.

Écrit par : Adrien74 | 08/08/2019

@adrien

oui, vous avez raison de dire que le f35 n aura pas la souplesse des f 18 ou rafale

mais, si on a de plus en plus de missile BVR comme meteor ou Vympel R-77 russe ou pl 15 chinois,

il y aura de plus en plus des combats aerien a grande distance entre chasseurs

le chasseur qui a l'option de furtivite aura plus de chance de survivre non ?

et aussi, comment un rafale peut penetrer dans un espace aerien protege par les S 400 ou S 300 sans parler de s 500 ?

il est evident que le rafale devra suivre les f 22 ou f 35 qui ouvre la route en supprimant les DCA S 300 ou S 400


Dans ce cas, ne vaut il pas d avoir un avion furtif commne les f 22 f 35 et maintenant de su 57 russe ?

si non, le rafale , a votre avis, comment il va

Écrit par : jean | 08/08/2019

@ Jean:

Le chasseur qui aura l'option furtivité sera détecté autant que les autres par un BON radar,et encore plus par les capteurs IR...

et vu la portée actuelle des missiles "longue portée",le tout furtif n'est clairement pas l'arme absolue....Un rafale a autant (sinon plus) de chances de survivre à un météor qu'un F35....Spectra est conçu justement pour ça AUSSI


Il est évident que rien du tout!
Rafale est conçu pour effectuer une pénétration à TRES basse altitude en jouant à saute-montagne à 30m du sol,utilisant les zones d'ombre radar naturels .....La ou les autres alliés,américains principalement,préfèrent la "sécurité" de l'effectuer plus (supérieur à 100m)

alors vos S300,S400 et FUTUR S500 sont peut-être des systèmes performants,mais contre la nature et Spectra (qui sert à ça! ),il sera trop tard quand ils auront une solution de tir éfficace,le pauvre et innocent Rafale sera déjà en train de se barrer après avoir lâché son pruneau (scénario Lybien par exemple où les Raf étaient DEVANT les ricains....même s'il est vrai que la dca lybienne ne vaut pas celle de la Russie)




c'est plutôt à vous de changer de logiciel,la "furtivité" ne sert qu'à retarder le plus possible la détection radar avant de pouvoir lancer son armement....
un 4G avec des armes longue portée est autant éfficace qu'un 5G quand la stratégie est bonne...

oui mais gna gna gna,les 400km de portée du S400,bla bla bla....
ouais,enfin bon,ce n'est pas parce que les russes disent que le système est capable de traiter une cible jusqu'à 400km que le rafale sera mort en entrant dans cette bulle.....un Awacs,je veux bien,mais un rafale à ras du sol,se tirant plein pot après avoir largué sa bombe et Spectra en pleine action,c'est autre chose à foutre au sol

Écrit par : grosminet | 09/08/2019

@Grosminet : bon résumé. Assez grossièrement : faire du radada dans les dunes libyennes fait que l'écho radar comme IR est masqué par le sol. Et plus on vole haut, plus les torches à 2000°C que traînent le F35 (comme le rafale ou le Su30) se voient bien et de loin. Si on met un relief au milieu, c'est impossible. Mais même sans relief ça a de gros avantages.
.
La question de l'infrarouge, pour les généraux américain n'est plus qu'elle soit « atténuée » comme dans les années 70-80, la question est qu'elle existe car les capteurs sont aujourd'hui assez performant pour chopper la courbe de température d'une étoile à 200 années lumières de la terre...
.
La solution ce n'est pas de refroidir (car on fera toujours briller la cellule en IR, pas le choix, c'est de la physique), la solution c'est de la masquer par le reste de l'environnement. Une cellule d'avion émet de l'IR, mais il se trouve que le sol et les arbres aussi.
.
Faire le différentiel IR entre l'air et un avion est plus simple que de le faire avec un environnement complexe au sol. Plus on se rapproche du sol plus on aura de traces IR inconnues qui vont venir compliquer l'analyse. Comment savoir si on a une trace qui se déplace très vite mais qu'elle est intermittente car coupée par les obstacles naturels, ou que simplement il n'y a rien à signaler d'autre que des chauffages dans les habitations parce car c'est l'heure du repas ou la nuit et qu'il fait froid ?
.
Aujourd'hui pour faire ce distingo on filtre les échos les moins pertinents. Et filtrer des rayonnements parasites à 100m d'altitude est un jeu d'enfant, le faire à la hauteur des maisons ou des arbres est mission impossible.

Écrit par : v_atekor | 09/08/2019

Les commentaires sont fermés.