30/07/2019

Taïwan, les F-16 opérationnels pour la lutte antinavires !

0457666D-A722-44E9-9628-649F22E7007E.jpeg

L’annonce aurait pu être relativement anodine, mais Taipei signe ici une mise en garde très claire vis-à-vis de la Marine de guerre chinoise. En effet, cette dernière a débuté des manœuvres navales de grandes envergures dans le dans le détroit de Taiwan près de Dongshandao, à environ 55 km de Kinmen. Ces exercices vont durer jusqu’au 2 août.

De son côté Taïwan est décidé à ne pas se laisser intimider par le grand voisin chinois. En contre -partie, l'armée de l'air taïwanaise a envoyé deux avions de chasse Lockheed-Martin F-16 « Viper »  armés de missiles Raytheon  AGM-84 « Harpoon » simuler une attaque de grande valeur sur des cibles maritime au large de la côte sud-est de Taiwan. Les cibles étaient représentées par des navires désaffectés.

Après avoir quitté la base aérienne de Hualien vers 6h20, les pilotes ont d’abord réalisé une simulation de ciblage avec les systèmes de missiles « Harpoon ». Cette phase de l'exercice comprenait également des manœuvres d'évitement et a été complétée à 7h 20. Au cours de la seconde phase de l'exercice, les deux pilotes ont lancé simultanément les missiles « Harpoon »  à 8h35. Les deux navires ont été frappés avec succès. Les deux F-16 sont tous deux rentrés sans incident à la base aérienne de Hualien à 9h40. Il s’agit du premier tir réel de missiles AGM-84 effectué par les F-16 modernisé en service à Taïwan.

La petite anecdote :

L’un des deux navires cibles avait été baptisé « Liaoning », soit le nom de l’actuel porte-avions chinois.

Mise à jour des F-16 :

Taïwan a commencé à moderniser ses F-16 dès 2017, afin de combler le retard technologique vis-à-vis de l’imposant et menaçant voisin chinois. Celui-ci, a en effet sérieusement renforcé sa position avec la mise en ligne des Shenyang J-10 « Dragon Véloce » et l’arrivée des Shenyang J-11 (Sukhoi 27 chinois).

La modernisation des F-16 taïwanais comprend l’adjonction d’un nouveau radar de type AESA soit le Northrop-Grumman APG-83, une avionique modernisée, un cockpit tout écrans compatible avec des lunettes de vision nocturne, une central de navigation GPS, un nouveau système de guerre électronique de type l’ALQ-176 couplé avec système de leurres ALQ-184 (V) 7.  En matière de communication les appareils recevront de nouvelles radios numériques, ainsi qu’une liaison de donnée (Link16) améliorée. Les pilotes recevront un viseur de casque permettant l’emploi du missile Raytheon AIM-9X «hyper véloce» en remplacement des AIM-9PM actuels.

Question motorisation, les moteurs Pratt & Whitney F100-PW-220 seront portés à la norme -229E plus puissant et permettant de réduire le temps de maintenance.

Taïwan a passé commande de nacelles de ciblage, mais n’a pour l’heure pas précisé le modèle choisit entre le AN/AAQ-33 SNIPER ou AN/AAQ-28 LITENING plus ancien. Concernant l’armement, les F-16 seront dotés en plus de l’AIM-9X de missiles AIM-120C7 AMRAAM et d’une variété d’armes guidées d’attaque au sol comme les bombes GBU-10 Enhanced Paveway II ou GBU-56 JDAM Laser.

Taiwan a reçu des missiles Raytheon AGM-84L « Harpoon » BlockII et du matériel connexe. Dont des unités de contrôle de guidage « Harpoon », 30 conteneurs, 30 pylônes de lancement, ainsi que des kits de configuration AGM-84G à AGM-84L. La vente comprenait des équipements de maintenance et services de test.

Photo : F-16D Taïwanais doté de missiles Harpoon et AMRAAM@ Taipei News

 

Commentaires

Et en attendant, la Chine a interdit aujourd'hui à ces citoyens (à titre individuelles) de faire du tourisme à Taïwan.

Écrit par : Frédéric | 31/07/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.