18/07/2019

Premiers contrats pour le Firebird !

https---api.thedrive.com-wp-content-uploads-2019-07-asdda22.jpg?quality=85.jpeg

Northrop Grumman a reçu ses premières commandes de la part d'agences gouvernementales américaines. Les noms de ces agences ne sont pas divulgués pour l’instant.

Le Firebird est conçu pour combiner les avantages du vol habité avec la possibilité de se déployer facilement et d’opérer dans des espaces aériens contrôlés, avec un coût inférieur et une endurance plus longue qu’un avion traditionnel.  L’avion peut être livré avec deux pilotes ou en mode drone, selon les besoins du client.

Les principales applications de la plateforme MALE (Endurance Longue Endurance à moyenne altitude) sont les opérations de renseignement, de surveillance et de reconnaissance (ISR), qui constituent une alternative aux grandes plateformes telles que les drones Triton ou Predator. La société a refusé d’indiquer un prix, mais celui-ci est inférieur à celui d’un drone sans pilote Reaper (UAV).


Le Northrop Grumman Firebirdest un avion de reconnaissance et de surveillance conçu par Scaled Composit. Le premier vol a eu lieu le 9 mai 2011. L’un des derniers appareils à avoir été supervisé Burt Rutan. Le Firebird est conçu pour voler jusqu’à 40 heures à une vitesse maximale de 370 km/h à une altitude de 30 000 pieds (9 100 m) avec une capacité de charge utile de 560 kg, Il est propulsé par un à piston Lycoming TEO-540. L’avion peut emporter de l’armement. 

Le Firebird est conçu pour emporter jusqu’à quatre nacelles de reconnaissance. L’aéronef peut visualiser simultanément des images infrarouges, collecter des vidéos à haute définition en temps réel, scanner une zone grâce à un radar et effectuer des opérations de renseignement électronique.

p1720806_main.jpg

Photos :Le Firebird @ Northrop Grumman

Commentaires

A voir la géométrie de la verrière, il semble pouvoir aller beaucoup plus haut que le 30’000 pieds annoncés. Le changement est important entre la version dans la video (prototype) et les images actuelles.
Ça fait penser à celle de l’habitacle pressurisé du Me 264.

Écrit par : Al&X | 18/07/2019

Une propulsion par moteur piston au Niveau 300....étonnant..

Écrit par : Lotser68 | 19/07/2019

@Lotser68 : "Une propulsion par moteur piston au Niveau 300....étonnant.."
Il semblerait que de plus en plus d'appareils devant avoir une autonomie importante, des drones bien souvent, sont désormais équipés de moteurs à pistons fonctionnant au Diesel. En plus de l'avantage de consommer relativement peu, ces moteurs ont des signatures sonores et thermiques plus faciles à masquer, ce qui les rends plus discrets.

Écrit par : Jo-ailes | 23/07/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.