17/07/2019

Turquie : la vente de F-35 stoppée !

turquie,f-35,s-300,trump,maison blanche,blog défense,aviation militaire,les nouvelles de l’aviation,romandie aviation

Dans un communiqué de la Maison Blanche, le président Trump a annoncé que les Etats-Unis annuleraient la vente de plus de 100 avions de combat  Lockheed Martin F-35A « Lightning II » destinés à  la Turquie en raison de l'acquisition d'un système de défense antimissile russe Almaz-Antei S-400 « Triumph ».

«Ce n’est pas une situation juste», a déclaré Trump aux journalistes alors qu’il entamait une réunion du Cabinet. Décalant clairement sa réticence à interdire la vente d'aéronefs, Trump a réaffirmé que la Turquie, alliée de l'OTAN, était contrainte de satisfaire ses besoins en matière de défense en achetant le système russe S-400 car l'administration Obama ne le vendrait pas au système américain Patriot.

Washington a également menacé d'imposer des sanctions à l'encontre de l'achat de la Turquie. Ankara a répondu que toute sanction serait appliquée en nature.

La livraison des composants du S-400 ont commencé la semaine dernière et se poursuivent. Le ministère turc de la Défense a annoncé qu'un douzième avion russe avec des pièces anti-aériennes avait atterri mardi à l'aérodrome de Murted, près d'Ankara. Après de longs efforts pour acheter un système de défense aérienne des États-Unis sans succès, Ankara a signé un contrat en 2017 pour l’achat des S-400 de Russie.

Depuis lors, les USA ont tenté de proposer une nouvelle offre pour le missile Patriot, mais qui a été refusée par Ankara. On notera également que la Turquie s’était approchée de l’Europe en ce qui concerne le système Eurosam SAMP/T qui aurait dû être développé dans un standard spécifique pour la Turquie.

Nouveaux équipementiers pour le F-35 : 

La Turquie produit entre 6 et 7% des pièces du F-35, au total se sont 8 entreprises turques qui produisent des composants de l’avion ou de son réacteur F-135. Avec la fin de la vente du F-35, La production doit être transférée à d’autres fournisseurs. Ce changement affectera entre 50 et 70 avions, sur une période de deux ans maximum de deux selon le Pentagone. Mais celui qui aura le plus à perdre est l’industrie turque qui se voit privée d’accès à une technologie indispensable pour le développement du futur avion de combat indigène. On parle ici d e12 ans de retard. Pour compenser, la Turquie devra se tourner vers un nouveau fournisseur, russe ou chinois. 

La Turquie hors de l’Otan ?

La question est maintenant ouverte, l’arrivée de S-400 et peut-être même une participation au système S-500 avec l’achat probable d’un avion russe ou chinois, la Turquie a-t-elle encore sa place au sein de l’Otan ? Si le contentieux entre Ankara et les Etats-Unis a pris ses racines en 2003 lorsque l’agression anglo-américaine de l’Irak de Saddam Hussein et le vide ainsi créé avec l’implosion de l’Etat baathiste ont permis aux Kurdes revanchards d’instaurer un Etat de facto indépendant aux portes de la Turquie voisine. Plus récemment, en Syrie, les Etats-Unis sont allés encore plus loin dans leur alliance militaire avec les Kurdes séparatistes de Syrie (YPG/FDS). Sans oublier que de son côté la Turquie à fâché tout le monde avec son soutien aux rebelles islamistes sunnites syriens liés à Al-Qaïda et même à Daech.

Pour autant il n’existe pas de règlement interne au sein de l’Otan en ce qui concerne les achats d’équipement militaire. La Turquie n’est en soi pas en faute. De leurs côtés, les Etats-Unis menace de lancer des sanctions contre la Turquie via la CAATSA, une loi de 2017 par laquelle Washington a déjà sanctionné l'Iran, la Russie et la Corée du Nord.

Ce qui pourrait donc bien faire basculer la Turquie hors de l’Otan concernerait l’acquisition futur de nouveaux systèmes d’armes en provenance de pays extérieurs à l’Alliance Atlantique. De son côté, la Russie doit bien rire, cette action a réussi à diviser les membres de l’Otan, tout en empêchant un encerclement de celle-ci par L’Otan et ses alliés.

Photo : F-35 turc @ Lockheed martin

Commentaires

Le porte-aéronefs Anadolu devient un simple porte-hélicoptères et la capacité de projection voulu par Erdogan sera donc très limitée

Écrit par : GBU | 17/07/2019

La situation en Turquie est plus complexe que ce qui est maintenant dépeint par la maison blanche...
Trump tente de résumer la situation à Obama = refus export = pas de F-35 = fin de l'OTAN pour la Turquie.
Concernant l'achat d'un système anti-missile / anti-aérien, la Turquie a tergiversé. Le premier appel d'offre a pris en compte les offres américaine, européenne, russe et chinoise.
La Chine a gagné ce premier appel d'offre en 2013, et que ce soit Chine ou Russie, cela aurait posé le même problème. Donc déjà avec cette info, on voit qu'Obama, et aussi le congrès majoritairement républicain ne sont pas les seuls en tort, absolument pas. Donc les propos de Trump sont déjà problématiques.
A ce moment, le gouvernement américain avait fait part de son inquiétude au gouvernement turque.
https://thediplomat.com/2013/09/why-turkeys-buying-chinese-missile-systems/
Et en Janvier 2013, voici ce que disait Erdogan: "If we get into the SCO [Shanghai Cooperation Organization], we will say good-bye to the European Union. The Shanghai Five is better — much more powerful."
...
En 2015, la Turquie abandonne le contrat avec la Chine et annonce développer son propre système. La raison était que le prix du système chinois était le même que ceux de l'OTAN, et que le transfert de technologie (seulement offert par la Chine) n'allait pas suffisamment loin.
Lors de l'été 2015, les USA et l'Allemagne avaient installé des systèmes Patriot à la frontière syrienne pour protéger la Turquie.
....
Et là où Trump semble mentir, c'est que des responsables ont mis en avant le fait que la Turquie avait cherché à acheter le système Patriot dès l'arrivée de Trump à la maison blanche.
Et la signature du contrat pour le S-400 a eu lieu à quel moment? EN SEPTEMBRE 2017... En Septembre 2017, Trump était bel et bien au pouvoir !
Voici ce que le ministre Cavusoglu avait dit: "We tried to purchase them [Patriot missiles] for 10 years during the [Barack] Obama term. We weren't able to get them, but we didn't receive any response on the Patriots [systems] in the first two years of the Trump administration, either"
https://www.dailysabah.com/diplomacy/2019/07/04/us-rhetoric-on-s-400-simmered-down-after-trump-remarks-fm-cavusoglu-says
Et il ne faut pas oublier la glissade autoritaire de la Turquie, qui a mené à un coup d'état en 2016.
Et il ne faut pas oublier le Coup d’État Turque est la glissade vers un régime autoritaire qui a plus ou moins finalisé le blocage américain.
...
Du coup, à nouveau il faut retourner en arrière et regarder les faits pour comprendre la situation actuelle. Trump ne peut absolument pas être cru sur parole. Soit il simplifie la réalité, soit il la déforme, soit il invente, et toujours en sa faveur, allant à l'encontre d'Obama, des démocrates, et en faveur de sa base électorale. Il n'a pas d'éthique. Je ne juge pas son manque d'éthique c'est son choix stratégique, et c'est légal. Maintenant, il faut que les journalistes et commentateurs le prennent en compte. Citer sa parole est insuffisant. Il a fait ça avec ses business, il l'a fait pendant les primaires, pendant la campagne, et durant son temps à la maison blanche. Par conséquent, faire des recherches pour remettre le contexte en place est absolument nécessaire.

Écrit par : Fab | 18/07/2019

@Fab
On a clairement compris votre commentaire : vous n’aimez pas Trump
Cependant, n’oublions pas que le sujet de l’article : le F35

Écrit par : Gian | 18/07/2019

@Gian,
Non, l'article est au sujet du F35 turque, de plus, cet article parle du système de défense anti-aérien ayant mené à la situation actuelle sur le F-35.
Je suis revenu sur ce sujet, en détail...
Et honnêtement, tout ce que j'écris est factuel... C'est Trump qui veut remettre la responsabilité sur Obama, et stratégiquement, il a raison, c'est plus simple.
Mais à nouveau, Trump aurait pu changer la situation et ne l'a pas fait.
Quand je dis qu'il n'a pas d'éthique, je ne dis pas cela pour le juger comme je l'explique. Mais c'est ce qui a caratérisé sa vie privée, sa vie professionnelle et sa vie publique

Écrit par : Fab | 18/07/2019

@Fab
Vous avez l’air de tellement bien le connaître que je vous laisse sur ces propos.

Écrit par : Gian | 18/07/2019

@Gian,
Quelle est donc votre opinion sur le sujet?
Le contrat pour le S-400 ne date-t-il pas de septembre 2017?
Trump et son administration n'auraient-il pas eu l'opportunité de vendre le Patriot à la Turquie avant la signature du contrat?
Se basant sur cela, ne peut-on pas conclure que les propos de Trump rejetant l'entière responsabilité sur Obama ne sont pas honnêtes?
Trump n'est pas responsable à 100% de ce qu'il se passe actuellement car il hérite d'une administration précédente. Cela concerne autant les "succès" que les "échecs". Qu'Obama ait une part de responsabilité, c'est en effet le cas. Mais si on regarde le timing, on se rend compte que Trump n'a rien fait lorsque c'était possible.

Écrit par : Fab | 18/07/2019

Mon opinion est que vous êtes dans la manipulation
Vous argumentez sur des propos qui n’ont pas été tenus et dépeignez un tableau qui vous convient au titre de la « précision »
Ne m’invitez pas, je vous en prie, à développer ce sentiment auquel votre méthode me fait penser.
Vous n’en seriez absolument pas satisfait ou pourriez simplement vous en offusquer.
Zoomer de la sorte, tenter d’orienter les débats comme vous le faites, me fait douter de vôtre intégrité rédactionnelle.
On parle de l’annulation de la vente d’une centaine d’avions de combat, des plus chers au monde, il est dit dans l’article que le contentieux Turc trouve ses racines en 2003, est évoqué un changement de paradigme Otanien et vous vous venez résumer tout ça à un manichéisme Trump-Obama ?
Soit c’est du misérabilisme intellectuel manifeste, soit il convient de retourner le b de votre pseudo et de « l’anagrammer » en AFP ... Comprenne qui pourra ou qui voudra.

Écrit par : Gian | 18/07/2019

La Turquie est-elle encore nécessaire a l’OTAN? Le contrôle de la Mer Noire est devenu moins difficile. La Roumanie, la Bulgarie ne font plus partie due pacte de Varsovie.
Par le traité de Lausanne (si! si! Pas toujours Geneve), la Turquie moderne s’est engagée a laisser libre l'accès au Bosphore. Donc les bâtiments de guerre de l’OTAN ont leurs passage.
(Bon, on dira qu’un traité n’engage aujourd’hui que celui qui le signe.... C’est nouveau dans les relations internationales ).
On retombe sur un personnage au geint carotte connu ;-)

Écrit par : Al&X | 18/07/2019

@AI&X
L'OTAN a un intérêt défensif pour la plupart de ses participants sauf les US qui en plus y trouve un intérêt commercial. Quelque part l'OTAN est un échange entre la puissance US et l'argent des autres participants à l'exception peut-être de la France.
La perte de la Turquie sur le plan commercial est une rupture de ce contrat défensif et effectivement met en danger l'appartenance de la Turquie à L'OTAN.
J'attends donc avec impatience une réaction turque autre que "nous sommes choqués" pour voir comment ils vont réagir concernant justement l'OTAN.
J'attend également une réaction sur le plan juridique des turcs parce que je ne suis pas sûr que les US aient prévu ce cas de figure pour leurs partenaires de premier rang. Il pourrait y avoir une contre attaque turque sur ce plan.
Enfin l'annulation du workshare F-35 en Turquie ne va pas de soit non plus. Rien ne dit que la Turquie ne va pas porter cette incident devant l'OMC et pourrait faire saisir des avoirs US ou chez ceux qui récupèreraient ce workshare.

Écrit par : herciv | 19/07/2019

La bonne question, en fait , c’est :

Que faisait la Turquie dans les partenaires directs du programme F-35 ?

En terme géostratégique la Turquie est une anomalie dans la liste des pays partenaires. En effet tous les autres sont des pays faisant parti du « 1er cercle » des pays alliés avec Washington... c’est à dire les pays qui s’alignent presque toujours sans hésiter sur les positions US.

Est ce que c’était une tentative pour aspirer la Turquie dans ce 1er cercle ? Est ce que le 1er cercle était juste insuffisant pour remplir le nombre de partenaires souhaités ?

Écrit par : Dany40 | 19/07/2019

@Gian,
Ma première phrase: "La situation en Turquie est plus complexe que ce qui est maintenant dépeint par la maison blanche..".
La situation dépeinte par la maison blanche (Trump):
- la version FOX https://www.foxnews.com/world/trump-f35s-turkey-obama-russia-missile-system
- les paroles de Trump sans la moindre interprétation: https://www.youtube.com/watch?v=XRR2234wobs "they wouldn't let buy the missile they wanted"... Lui non plus!
- Et voici le contenu même de cet article: "«Ce n’est pas une situation juste», a déclaré Trump aux journalistes alors qu’il entamait une réunion du Cabinet. Décalant clairement sa réticence à interdire la vente d'aéronefs, Trump a réaffirmé que la Turquie, alliée de l'OTAN, était contrainte de satisfaire ses besoins en matière de défense en achetant le système russe S-400 car l'administration Obama ne le vendrait pas au système américain Patriot."
...
L'administration Trump a mis 15 mois à répondre à la semande de missile Patriot de la part de la Turquie
http://www.hurriyetdailynews.com/us-makes-an-offer-to-turkey-for-the-sale-of-patriot-missiles-140228
Donc non, je n'argumente pas sur des propos jamais tenus. Et si c'est le cas, je serais ravi que vous me disiez lesquels...
...
Donc pour résumer mon propos:
Trump rejette la faute sur Obama pour la situation actuelle. Il se trouve que son administration a aussi une part de responsabilité, et qu'avec la majorité, il aurait pu faire passer la vente au sénat très rapidement.

Écrit par : Fab | 19/07/2019

@Fab
« Ce n’est pas une situation juste », a déclaré Trump ... Obama ne le vendrait pas au système américain Patriot.
Ce sont sur ces deux phrases là que vous appuyez tout le développé de vos commentaires ?
La « situation complexe, la situation dépeinte par la Maison Blanche, la version Fox News, la où Trump semble mentir, etc, etc ... » c’est uniquement vous qui en avez parlé. Tout ça parce que 2 phrases dans l’article ne vous conviennent pas ?
Mais il faut vous soigner mon gaillard.
Qu’est-ce que je vous ai répondu ? Que vous n’aimez pas une personne et que le sujet est le F35.
Et de là vous repartez de plus belle en enculant les mouches à droite pour un tel et à gauche pour un autre, au titre que dans la presse il est possible de lire tel ou tel développement.
Mais lâchez moi, bon dieu ! Vous êtes qui ? Pour qui vous prenez vous ?
Vos commentaires en mode 4 pages, ça me saoule. Vos développements type BFM TV, ça me gave.
Vous n’aimez pas Trump, vous ne l’aimez pas ! C’est tout ! Arrêtez de le crier sur tous les toits ça tourne au prosélytisme. Cessez donc de nous inviter à contempler l’écume de votre éjaculation verbale surmontant l’océan de votre masturbation mentale. Et de me prendre à partie, en plus !
Émigrez aux États-Unis, faites vous élire président et faites votre pluie et votre beau temps.
D’autant que ces deux phrases n’étaient pas super bien exprimées. Mais je suis content de lire un blog où des personnes se donnent la peine de diffuser de la bonne info aéro, je vais pas chipoter sur 2 phrases & 4 mots pour étaler mes « connaissances ». Basta.

Écrit par : Gian | 20/07/2019

@Gian,
Tout ce que je retiens, c'est que vous me jugez par principe, mais vous ne vous intéressez pas au contenu. Vous prenez votre opinion comme étant factuelle au lieu de regarder les faits pour vous faire vos opinions.
Je ne manipule absolument rien, je me permets de préciser la situation dans son ensemble. Et sur tous vos commentaires, vous n'avez rien dit que contredisait les FAITS...
Vous ne chipotez pas sur 4 phrases 2 mots? Dans ce cas pourquoi regarder les commentaires? Et pourquoi répondre pour ne rien dire sur le sujet?
Et niveau masturbation mentale, je présume que votre irrespect vous a fait jouir comme jamais... Au plaisir de ne plus vous respecter...

Écrit par : Fab | 20/07/2019

@ Fab,
Vous servez la soupe à Erdogan pour le victimiser. Vous cherchez à cliver vos lecteurs sur des contextes volontairement biéses.
Vos motivations interrogent ?
Pourquoi les Usa ne voudraient pas vendre une arme US a la Turquie qui jusqu'ici était leur allié dans l'Otan ? Beaucoup de gens comme vous réécrivent l'histoire pour manipuler, victimiser et au final justifier d'un sentiment anti pays musulmans. A dessin ou pas, c'est l'impression que donnent vos propos.
La Turquie a toujours été un partenaire loyal au sein de l'otan jusqu'à l'arrivée de Erdogan et de son instrumentalisation de la religion a dessin. Suite au coup d'état il a eu peur et est allé se jetter dans les bras de la Russie comme Bachar Al Assad.
Mais je vous garantis que ses jours sont comptés a la tête de la Turquie ! Et si ce n'est pas le peuple qui le vire, ce seront les Kurdes. Quant a la Turquie, elle est bien trop laique pour ne pas revenir vers l'occident et ses traditionnelles aliances.
La Turquie c'est pas Erdogan, a mon avis les F35 voleront apres le depart de celui-ci.

Écrit par : Dberic | 21/07/2019

Tout n'est pas aussi limpide que certains le pensent...

Selon le secrétaire à la Défense M Mark Esper "la flotte d'environ 300 F-35 appartenant à l'US Air Force, à la Navy et au Marine Corps ne devrait pas atteindre l'objectif de disponibilité en raison des pénuries d'approvisionnements en pièces détachées.
Seuls 30% des avions sont en état de voler...

Une dizaine de fournisseurs turcs fabriquent actuellement plus de 900 pièces de F-35, dont 400 sont des fournisseurs uniques. Bien que LM a prétendu avoir fait appel à des fournisseurs nationaux aucune solution de remplacement n'est actuellement envisageable avant au moins vingt mois.

En outre, il faudra prévoir une augmentation des coûts de l'ordre de 600 M$!

Suite au prochain numéro...

Écrit par : forêt10 | 23/07/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.