15/07/2019

A321 certifié biokérosène pour Delta !

delta airlines,biokérosène,biocarburant,éco-aviation,écologie et aviation,airbus,a321,les nouvelles de l'aviation



Airbus a étendu ses livraisons d’aéronefs à l’aide de mélanges de carburants durables, l’un des plus récents étant le 50e avion à réaction de la famille A320 fourni à Delta Air Lines depuis son site de production situé à Mobile, en Alabama.

Il s’agissait d’un A321, la version du plus long fuselage d’Airbus dans sa gamme de produits A320  et le premier des 20 avions de la compagnie américaine, dont les vols de livraison au cours de l’année prochaine fonctionneront à partir de carburants durables.

Des livraisons d'avions de ligne durables:

Cela confirme le ferme engagement d’Airbus de réduire au minimum l’impact environnemental du transport aérien, notamment en devenant le premier constructeur d’avions à offrir aux clients la possibilité d’accueillir de nouveaux avions de ligne avec un carburant durable dans leurs réservoirs. Ces vols de livraison sont disponibles depuis 2016, à partir du site de production du siège d'Airbus à Toulouse, en France.

Airbus propose cette option dans le cadre de sa stratégie visant à promouvoir une utilisation plus régulière des carburants durables dans le secteur de l'aviation. À plus long terme, la société envisage également de soutenir la production industrielle de carburants durables pour l’aviation dans le sud-est des Etats-Unis, la vaste région géographique dans laquelle est située l’usine de production de Mobile, en Alabama, pour les avions de ligne A320.

Delta Air Lines est le deuxième client américain à faire livrer ses appareils par Airbus à partir de la chaîne d’assemblage final de Mobile, en utilisant des mélanges de carburants durables. Le premier était JetBlue Airways, qui avait reçu un A321 chargé de 15% de carburéacteur durable en septembre 2018.

Le carburant destiné au 50ème avion de la famille A320 de Delta Air Lines, livré à partir de Mobile, a été fourni par Air BP et chargé dans l'avion à réaction par Signature Flight Support (fournisseur de services de ravitaillement en carburant d'Airbus à Mobile). Ce carburant est certifié conforme aux exigences de durabilité de la directive de l'Union européenne sur les énergies renouvelables et de la certification internationale de durabilité et de carbone.

Delta et JetBlue: principaux opérateurs des avions Airbus :

Ces vols de livraison éco-efficaces depuis Mobile sont plus que symboliques, car Delta Air Lines et JetBlue comptent parmi les principaux clients d’Airbus sur le marché américain - et dans le monde entier. Delta a commandé à Airbus plus de 400 avions de ligne à couloir unique et à fuselage large, tandis que les commandes de JetBlue totalisent près de 350 pour les lignes de produits à couloir unique.

Origine des biofuels pour l’aviation :

Le kérosène habituel est obtenu à partir du pétrole brut, les biocombustibles durables pour l’aviation sont obtenus à partir de sources comme les huiles naturelles non alimentaires et les déchets agricoles. La Federal Aviation Administration (FAA) a indiqué que ce carburant est acceptable pour une utilisation dans un aéronef. Un système de normes et de certifications mondiales sur le développement durable reconnaissant les producteurs de biomasse et de biocombustible qui adhèrent à des critères environnementaux et de responsabilité sociale stricts est déjà en vigueur.

delta airlines,biokérosène,biocarburant,éco-aviation,écologie et aviation,airbus,a321,les nouvelles de l'aviation

Emprunte du cycle des biocarburants:

Les biocombustibles durables pour l’aviation ont un effet positif pour l’environnement en réduisant significativement le volume des émissions de CO2 produites au cours du « cycle de vie » de ce type de carburant par rapport au kérosène conventionnel. Le « cycle de vie » se réfère à toutes les émissions produites au cours de l’ensemble du processus, depuis l’extraction ou la collecte de la matière première jusqu’au raffinage, au transport et à l’utilisation du carburant.

Des actions réalistes :

Les nombreux vols réalisés avec du biocarburant, les certifications déjà obtenues ou en cours avec des moteurs d’avions et les efforts au quotidien de l’industrie de l’aviation sont autant d’actions réalistes et déjà actives. Nous sommes bien loin de certaines prises de positions idéalistes proposées à l’approche de élections fédérales qui n’ont qu’un but « électoraliste ». Mettre des avertissements sur les publicités de certains transporteurs aériens, alors que ceux-là mêmes, sont les acteurs actifs sur le développement d’une aviation toujours plus propre montre l’amateurisme de certain. Les améliorations prennent du temps, mais elles sont le fruit du travail journalier de l’ensemble des actrices et acteurs du secteur de l’aviation.

 

Photo :A321 Delta fonctionnant au biokérosène @airbus

Commentaires

Une très bonne chose qui démontre que l'aviation agit et ne reste pas les bras croisés n'en déplaise à certains !!

Écrit par : Xavier | 15/07/2019

Excellent à diffuser largement !

Écrit par : Marco | 15/07/2019

Certains pourraient y voir un intérêt écologique, d’autres comme moi, économique.
Comment se comporterait un marché de la combustion qui aurait vu passer le « peak-oil » ?
Il chercherait des alternatives comme l’électricité, le gaz, les biocarburants ...

Écrit par : Gian | 16/07/2019

Très important, mais l'usage est encore confidentiel. Je ne sais pas si ce cycle de vie pour les avions a été amélioré par rapport à ce qu'il est pour l'automobile, et où les carburants "verts" coûtent plus de pétrole que le pétrole d'origine à cause de la culture des plantes & de la distillation ?
.
Une autre nouvelle, l'A220 affiche désormais une consommation spécifique de moins de 2L de carburant (/pax/100km), ce qui fait que l'avion, même à réacteur est le moyen de transport thermique le moins consommateur du marché, devant la mobylette. ATR était très actif sur ce créneau... je ne sais pas où ils en sont ?

Écrit par : v_atekor | 16/07/2019

@Gian : Le besoin de réduire constamment la consommation de kérosène fait partie de l’aviation commerciale dès ses débuts. Ceci a été accentué avec la concurrence toujours plus forte. On ne parlait pas d’écologie mais d’économie, cependant, les deux sont liés. Aujourd’hui, économie de kérosène et arrivée de bio kérosène sont d’autant plus important qu’ils se complètent.

Écrit par : Mathieu | 16/07/2019

@v_atekor: une voiture (même pas forcément hybride) qui consomme 5-6 litres au 100 avec 3-4 passagers est clairement aussi au dessous des 2 litres/pax/100 km...

Écrit par : Chris2002 | 17/07/2019

@Chris2002: D'abord la conso d'une voiture se fait dans les meilleures conditions, donc avec le conducteur seul et sans bagages. Cette conso monte clairement avec 4 passagers (+300kg).
.
En suite tu me diras combien de passagers il y a en moyenne dans les voitures, et ensuite on compare avec les avions ;-)

Écrit par : v_atekor | 17/07/2019

Une bonne chose, mais le Spin Doctor’s de Greta Thunrberg est-il au courant de ces avancées ? Il doit s’en foutre de toute manière l’objectif est ailleurs…

Écrit par : Camille | 17/07/2019

Ce qui est dingue dans cette folie climatique, c’est que les gens boivent n’importe quoi et les médias se chargent de relayés sans faire de véritable comparaison. Un exemple simple : l’électricité nécessaire au fonctionnement des serveurs de Netflix, YouTube ou Facebook, émet plus de CO2 que l’ensemble de l’aviation ci ile mondiale. Mais ça personne n’en parle et les ados qui manifestent ne le savent même pas !

Écrit par : Guy | 17/07/2019

Ils ne sont même pas informés des arnaques dont leurs parents sont victimes depuis des décennies. Celle-ci, par exemple, qui fait encore les beaux jours des survivalistes et des millénaristes: http://www.contrepoints.org/2019/07/18/349318-vive-la-surpopulation

Écrit par : Garçin Lazare | 18/07/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.