28/06/2019

La Russie commande un second lot de su-57 !

1067214535.jpg

Le 27 juin, lors du Forum militaire et technique international ARMY-2019, un contrat a été signé entre le ministère de la Défense et la société Sukhoi pour la fourniture d'un second lot de 76 avions de combat Sukhoi Su-57 de cinquième génération.

À la suite de l’exécution du contrat signé, les forces armées de la Fédération de Russie recevront le chasseur polyvalent le plus perfectionné de la 5e génération, conçu pour la destruction de tous types de cibles aériennes, à la fois à longue portée et au corps à corps, détruire des cibles ennemies au sol et en surface, vaincre les systèmes de défense aérienne, surveiller l'espace aérien sur de longues bases, ainsi que la destruction du système de contrôle des opérations aériennes ennemies.

sukhoi,su-57,aviation russe,nouveaux avions de combat,aviation militaire,les nouvelles de l'aviation


Première commande :

Plus tôt en 2018, lors du forum de l'armée, un contrat avait été signé pour la livraison d'un premier lot de 12 Su-57. Le premier avion sera remis au client d’ici la fin de l’année.

Troisième lot l’année prochaine :

 

Selon le Ministère russe de la défense un troisième lot composé de 13 avions Su-57 sera au menu du programme d’acquisition l’année prochaine.

IMG_3309.JPG

Le Sukhoi Su-57 :

Le nouvel avion dispose d’un nombre considérable de nouveauté avec notamment le mode « Supercroisière », l’adjonction de la fusion des données et une signature radar réduite. Le Su-57 est doté d’une centrale de navigation inertielle BINS-SP2M à gyrolasers qui permet de gérer automatiquement les informations de navigation et ceci même si la réception GPS (Glonass) ne fonctionne plus. L’avion dispose de commandes de vol électriques et multiplexées avec un système mécanique en « back-up » permettant de ramener l’appareil à destination en cas de défaillance généralisée du système électrique. Un système de communication S111-N avec deux radios cryptées UHF/VHF, une liaison de données complète le tout.

Les moteurs actuels du Su-57 Izd117 ne sont pas définitifs et représente une variante fortement modernisée de l’AL-31F équipant le Su-27 Flanker.  Le futur moteur qui est encore aux essais, l’Izd 30 permettra le mode de la « Supercroisière » avec un rapport poids puissance supérieur avec la poussée vectorielle.

On notera que le Su-57 dispose d’une extension mobile le LEVCON (Leading Edge Vortex Controllers) qui vient se positionner devant l’aile et permet de combiner l’effet des plans canards avec celui des extensions des bords d’attaques. Ce système permet à l’avion moins sujet à des pertes de portances lors d’angles d’attaques élévés.

Le Sukhoi Su-57 dispose de cinq radars intégrés développés par NIIP Tikhomirov MIRES (MultifunctionIntegrated Radio-Electronic System) ce dernier est composé de deux ensembles de capteurs principaux: soit le radar AESA en bande X N036 dans le nez, deux radar AESA en bande X N036B placés à côté du cockpit en amont, deux radars AESA en bande L N036L placés sur les bords d’attaques. De fait, le Su-57 peut "voir"  sur une plage de 270° autour de l’appareil. Les performances précises des radars ne sont pas encore connues malgré tout les premiers chiffres parlent d’une capacité de détection montant jusqu’à 400 Km (donnée estimée) en air-air et en fonction de la taille de la cible avec la possibilité de détecter 62 cibles et d’en engager 16 simultanément en air-air tandis que le système peut assurer l’engagement de 4 cibles en air-sol simultanément.

En ce qui concerne la guerre-électronique, l’avion dispose du système de contremesures L402, soit un ensemble de nombreux capteurs qui assure une protection spécifique.

En ce qui concerne l’armement, l’avion emporte une vaste gamme de missiles air-air : K-74M2, K-77M et IZD80. Pour l’air-sol : le Kh-38M, Kh-58USK, Kh-59MK2 et KAB-250 sans oublier le BrahMos. Un canon GDh-301 de 30mm vient compléter l’équipement.

Su-57-5@UACRussia-1-900x600.jpg

Photos : Sukhoi Su-57 @VVS

Commentaires

On sent bien que le futur champ de bataille ne ressemblera en rien a ce qu'on vu jusqu'ici! Furtivité et information situationnelle semblent les nouvelles clés de la survie dans le ciel du futur. Et où en est l'Europe qui ne dispose PAS d'un seul avion furtif actuellement. Les pays européens sont en train de se tailler des croupières les uns aux autres pour essayer de vendre leur avion à tous les états qui n'auraient pas encore pressenti le changement.
Actuellement le seul avion sur le marché repondant a ces critères est le F35 avec son lot de problèmes a résoudre. Et bien que décrié, il s'est déjà vendu a 440 exemplaires dans 11 pays!! Du coup, on se dit qu'en Europe ils ont enfin compris qu'il ne faut qu'un seul avion europeen
avec les technologies adaptées a son temps ? Eh ben non! Rebelotte avec le SCAF francais, le Tempest anglais, le futur avion turc et Saab qui va aussi suivre. Et puis on s'étonne que l'oncle Sam remporte a chaque fois la mise!! Ben oui, ils sont là où il faut avec le materiel qu'il faut!! Quant a l'Europe, ils commencent a peine le développement de leurs (au pluriel) futurs avions qui voleront dans 15-20 ans et qui seront dépassés lorsqu'il arriveront sur le marché parceque le paradigme de la guerre aura entre temps encore changé!!(le syndrome a380 et concorde!) Et les USA proposeront encore le bon avion au bon moment !! Encore plus cher sans doute et peut peut-être plus problématique, mais pas grave, ils se vendra partout. L'histoire ne fait que se répéter,ça en est RISIBLE!!!!

Écrit par : Dberic | 29/06/2019

@Dberic : la furtivité peut s'obtenir autrement qu'avec un profil physique, par exemple en absorbant une partie du rayonnement des radars, en brouillant les signaux, en envoyant de faux échos, etc. Les limites de la furtivité d'avions comme le F-22 ou le Su-57 est leur grande taille, détectable par des radars à basses fréquences. L'Europe possède déjà un avion furtif, puisque Rafale absorbe par sa peinture une partie du rayonnement électromagnétique, et ses parties en matières composites ne réfléchissent pas les ondes radar. Le Rafale F3-R présente la signature radar d'un moineau.

Écrit par : Mike | 29/06/2019

Cet avion est plus bel.Milos

Écrit par : Milos SEBEK | 07/07/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.