21/06/2019

Eurofighter, bisbille sur le radar AESA !

image.jpeg

Si, les quatre partenaires du programme Eurofighter ont décidé d'investir sur l’avenir de l’avion, des différents subsistent cependant en ce qui concerne le radar AESA.  L’objectif est de maintenir la pertinence opérationnelle des « Typhoon II » et de lui permettre de rester en service jusqu’à ce qu’il soit remplacé par la nouvelle génération d’avions de combat d’ici 2040.

Connu sous le nom d'évolution à long terme (LTE), le paquet d'amélioration s'appuie sur le projet « Centurion » mis au point pour donner à la Royal Air Force les capacités air-sol de la frappe du  « Tornado », qu'elle avait retirée cette année, et comprend donc l'intégration du missile air-air à longue portée Meteor et du missile air-sol Brimstone.

Les études LTE, soit : 9 mois pour l'avion et 9 mois pour son moteur sont principalement axées sur l'amélioration du poste de pilotage et des systèmes de mission. Le système de guerre électronique et le moteur.

Le retard du radar AESA a un impact sur la compétitivité :

Le statut du futur radar AESA d'Eurofighter reste toutefois trouble et n'est pas mentionné dans la déclaration d'Eurofighter du 20 juin sur l'étude LTE. Le problème vient du fait que le radar AESA CAPTOR-E ne sera pas commandé par les quatre pays partenaires. Le nouveau radar va venir équiper les Eurofighter à l’exportation comme le Qatar, mais n’est pas la priorité de pays membre du consortium Eurofighter.

Par exemple, l’Angleterre se concentre sur le F-35 tout comme l’Italie. Ces deux pays ne peuvent pour l’instant investir dans le nouveau radar. A contrario, seul l’Allemagne est intéressée à l’obtention du radar CAPTOR-E pour ses futurs Eurofighter qui doivent venir remplacer les Tornado.

Le fait que les quatre pays ne soient pas en accord sur le radar AESA provoque une augmentation des coûts qui rend également l’avion moins attractif à l’exportation. Pour tender d’inverser la tendance, Airbus prépare une offre de mise à niveau des appareils exportés existants en vue d’une modernisation avec le radar CAPTOR-E.

1920px-ILA_Berlin_2012_PD_193-2.JPG

Photos : 1 Eurofighter Luftwaffe Radar CAPTOR-E @ Airbus DS

 

 

 

Commentaires

Ce qui explique pourquoi l’offre pour air2030 provient de l’Allemagne.
La Suisse est intéressée par le Captor-E.

Écrit par : Al&X | 21/06/2019

Bonjour Pascal!

Votre (toujours bon) article m'interpelle, notamment sur le comportement d'Airbus .
Depuis 2012, ce constructeur nous promet un "super" radar AESA, or d'après votre article et d'autres sources d'informations, ce radar n'existe que sur le "papier".

En définitive, quel système a été proposé à notre examen?

Cela confirme en tout cas, ce que j'écris déjà depuis de nombreuses années, à savoir que cet avion n'a pas d'avenir, même ses concepteurs (GB, Espagne et Italie) n'y croient plus.

Alors choisir un tel engin...

Écrit par : forêt10 | 22/06/2019

@AI&X: Absolument.

Écrit par : PK | 22/06/2019

@Forêt10; Le radar CAPTOR-E existe bien et devrait être prêt pour cet automne, du côté d'armasuisse ont confirme avoir pu obtenir toutes le spécificités, lors des premeirs tests chez l'avionneur.

Le problème est toujours le même pour l'Eurofighter, soit ce qui péjore l'avion : un décalage entre les quatre protagonistes.

Écrit par : PK | 22/06/2019

Parfois je me demande si les Usa ne subventionnent pas Dassault, SAAB et Airbus-Eurofighter? Parce que pour se tirer une balle dans le pieds on fait pas mieux en proposant 3 avions différents sur un si petit marché! Conclusion en divisant pour mieux régner, les Usa rafflent les marrons du feu! Et la eu Europe, ils n'ont pas encore compris avec leurs projets Scaf et Tempest! Et SAAB va sans doute aussi proposer quelque chose!!!
Pffff, en Europe, on fait d'excellents avions mais on réfléchit pas à une stratégie de marché PRIMORDIALE !!!!

Écrit par : Dberic | 22/06/2019

@Dberic: ce commentaire n'engage que vous et ce qui est certain c'est qu'au final le F-35 va perdre, et le gagnant sera entre Boeing et Dassault.

Écrit par : Eric | 22/06/2019

Est-il possible que la Suisse demande a Northrop Grumman de construire le YB-23 Black Widow II? Le Japon s'est vu offert l'avion par la companies.

Écrit par : Furiano | 23/06/2019

@Dberic: et soit dit en passant, les américains ne font pas forcément mieux, vu qu'ils proposent 4 plateformes différentes à leurs clients (F-15, F-16, F-18 et F-35), dont plusieurs qui ont plus ou moins les mêmes caractéristiques et qui bouffent les clients potentiels de leur dernier développement le F-35.

Écrit par : chris2002 | 23/06/2019

Eric
Je ne parle pas du vainqueur du marché mais avec ironie de la politique absurde que nous avons en Europe. Un seul avion devrait etre proposé, et la on irait faire la nique aux amerloques.
Ce qui m'agace très fort, je ne vous la cache pas c'est l'attitude des français et leur traditionnelle arrogance!!
Un peu d'humilité ne leur ferait pas de tort. Surtout avec un vieil avion qui ne s'est vendu que dans des pays du tiers monde!! Et surtout que la suisse préfère dépendre strategiquement des Usa que de la France. 20 ans qu'ils achètent ricain.ce sera donc probablement le F18?

Écrit par : Dberic | 23/06/2019

Dberic : toujours aussi viscéralement antifrançais. Le jour où tous les pays du tiers-monde seront aussi riches que le Qatar je vous reparlerai.

Écrit par : v_atekor | 23/06/2019

Moi anti français ? Non, la France est une nation aéronautique de premier plan, Concorde, A380 (quoique Europeen) sont des avions de rupture exceptionnels. Meme le Tafale quoi que vieillissant est un excellent avion. Si le Rafale était americain, il aurait été acheté partout. C'est je crois l'avion qui a participé au plus d'appel d'offres et à les rater de peu. Qu'est ce qui ne va pas alors???.je vais vous le dire, c'est taille de vos g.... qui souffle plus que les tuyeres de vos avions. Et c'est une constante qui vous dessert constamment sans que vous ne sembliez vous en rendre compte, le matériel est excellent et n'est pas en cause. J'aime les américains par leur humilité alors que leurs moyens en matériel et financiers sont à un autre niveau!

Écrit par : Dberic | 23/06/2019

@forêt10 Chaque candidat présente une ou plusieurs faiblesses. Ça ne veut pas dire qu’ils ne valent rient. Nous avons eu le top de ce qui ce faut actuellement en Occident.
C’est maintenant le job d’Armasuisse de produire les rapports qui permettront enfin de prendre une décision.

Maintenant, chacun de nous a son préféré, mais de la à expliquer pour quoi il est mieux que l’autre, il y a un fossé; Armasuisse a accès a toutes les données d'évaluation... nous pas. Soyons humbles et... objectifs.

Écrit par : Al&X | 23/06/2019

@Dberic
Que vous n’appréciez pas les Français vous regarde, que vous en fassiez un tel étalage ...
Mettre tous les français dans le même sac, c’est de l’essentialisation. Essentialisation qui est la caractéristique principale du racisme.
Les ritals (pardon les ritaux) sont des voleurs, les arabes des fainéants, les noirs se ressemblent tous et c’est une grande gueule de français qui vous dit ça.
Les exemples aéronautiques que vous citez ne sont que des échecs commerciaux. Vous oubliez les tuyères Leduc, la saga Mirage ou Dassault et le Raf ne vous en déplaise est une réussite technique.
Je pense que vous ne valez pas mieux que la critique bas de gamme et facile que vous exposez et venir essayer de la « commercialiser » quand bien même la problématique est réelle n’est en rien constructive.
Sur ce, il est tard, je vais me coucher. Bonne nuit.

Écrit par : Gian | 24/06/2019

@ Gian
Assimiler mon avis a du racisme, c'est un peu poussé quand même.
Maintenant, je ne dis rien d'autre que ce que vous repetez que la France est une grande nation aéronautique. Mais ou est le probleme alors?? Vous n'aimez pas mon argument comportemental lié a une attitude dans la constante démesure qui vous dessert constament. Engagez des comportementalistes, ca vous aidera.
Pour bien connaitre les Francais, c'est ce qu'on vous enseigne dans vos écoles, de la tchatche et de l'assurance. Ce qui vous donne de graves lacune a l'international.
Observez la maniere des faire des americains et des allemands (ds des secteurs non aeriens), vous allez beaucoup apprendre!

Écrit par : Dberic | 24/06/2019

@Gian "le Raf ne vous en déplaise est une réussite technique"
.
Et même commerciale, sans même anticiper sur de nouvelles ventes à l'Inde (7e puissance économique mondiale), à la Suisse ou à d'autres. Mais la première réussie économique est encore d'avoir satisfait les besoins français. Si ma mémoire est bonne, tous les avions de Dassault n'ont pas eu cette destinée, loin s'en faut...
.
Mais en effet, ton interlocuteur est un simple troll, payé (ou pas, ce serait plus grave !) pour écorcher le nom des concurrents au F35, pour fermer les yeux sur le déséquilibre politique évident entre la France et les États-Unis. Mais je crois qu'entre toutes les contre-vérités énoncées, souligner « l'humilité » des américains est probablement la meilleure preuve de mauvaise foi (ou d'aveuglement). En résumé : "Fuck the EU - Exactly", en toute humilité, hein ?

Écrit par : v_atekor | 24/06/2019

La presse suisse-alémanique se déchaîne sur le F-35: https://m.bazonline.ch/frontpage

Écrit par : Marco | 24/06/2019

@Al&X:
Tout à fait d'accord avec vous sur ce point: "Armasuisse a accès a toutes les données d'évaluation... nous pas. Soyons humbles et... objectifs"

Toutefois, pour avoir suivi la genèse de l'Eurofighter, je peux vous affirmer que pour "MA PART" c'est un suiveur et rien d'autre.
Depuis le début, et cela remonte à 1986, (Dassault Père était alors aux commandes) Airbus, n'a eu de cesse que de torpiller le Rafale.
Alors que certains pays (hormis l'Angleterre) n'avaient (ou presque) aucune vraie expérience aéronautique, ils avaient l'outrecuisance de prendre le leadership de l'avion européeen...

Écrit par : forêt10 | 24/06/2019

Mauvais bouton!!!

@Al&X:
Tout à fait d'accord avec vous sur ce point: "Armasuisse a accès a toutes les données d'évaluation... nous pas. Soyons humbles et... objectifs"

Toutefois, pour avoir suivi la genèse de l'Eurofighter, je peux vous affirmer que pour "MA PART" c'est un suiveur et rien d'autre.
Depuis le début, et cela remonte à 1986, (Dassault Père était alors aux commandes) Airbus, n'a eu de cesse que de torpiller le Rafale et il continue avec le SCAF, mais ceci est une autre (longue) histoire, on y reviendra bientôt.
Alors que certains pays (hormis l'Angleterre) n'avaient (ou presque) aucune vraie expérience aéronautique, ils avaient l'outrecuidance de prendre le leadership de l'avion européen... (Rien de moins)

Papa Dassault à remis tout ce beau monde à sa place et il faut reconnaître qu'aujourd'hui, il avait amplement raison!

Revenons sur l'Eurofighter, hormis les anglais (un peu) qui se sert vraiment de cet avion?
- les allemands? A part faire des circonvolutions, il ne l'utilise presque pas
- les espagnols? Idem, ils préfèrent de très loin leurs F-18, ils ont même voulu réduire leur commande, et ils ne sont pas pressés de prendre les 9 derniers exemplaires encore en commande.
- les italiens? En opération avec des coalitions, ils ont utilisé et utilisent encore majoritairement leurs "vieux" Tornado.
Ils sont tellement satisfaits de leur "Eurofighter", qu'ils ont sauté sur l'occasion pour acheter des F-35.
- Reste les anglais. Si vous avez suivi leurs interventions "Opex", pendant longtemps ils ont utilisé, le Tornado. Ensuite ils n'ont eu de cesse de porter les capacités des Tornado sur l'Eurofighter.
Manifestement, ils ne sont pas convaincus du résultat, car, à l'instar de leurs homologues italiens, ils ont commandés 138 F-35 (excusez du peu!).
- Reste l'Arabie Saoudite. Si vous avez suivi les interventions de ce pays, il met en œuvre MAJORITAIREMENT le F-15 et le Tornado.

Posez-vous cette question: l'Eurofighter aurait-il pu être vendu, sans l'influence prépondérante des anglais dans les pays "acheteurs" comme l'AS, le Koweït, Oman...
La décision du Qatar est plus politique. Du style "on s'achète une conduite" en donnant un su-sucre aux anglais et aux américains et tout le monde de tait.

Donc en conclusion, certes, je ne dispose pas de toutes les informations d'Armasuisse, mais cela ne m'empêche pas, en bientôt 35 ans de m'être forgé une certaine opinion sur Airbus et "son" Eurofighter en particulier.

Maintenant "wait and see".

Écrit par : forêt10 | 24/06/2019

@Dberic
Petite question concernant votre avion unique européen. Comme proposer un avion unique alors que les besoins sont différents (ou du moins les besoins annoncés).
La France a quitté l'eurofighter en grande partie car ils voulaient un appareil "léger" ( pour un biréacteur) multi mission navalisable, alors que les deux autres gros (UK et Allemagne) voulais un gros pur intercepteur.
C'est bien beau de dire yaka fokon mais déjà si les pays ont des besoins différents un avion pour tous c'est pas possible.

Écrit par : Emixam | 24/06/2019

@Dberic
Quand à l'humilite US qui expliquerait que leurs avions se vendent beaucoup ça m'a fait beaucoup rire la seule raison de leur succès est que en tant que gendarmes du monde ils proposent un packaging avions+protection ce que la France ne peut pas offrir.
Les achats d'avion de combat sont avant tout des choix politiques pas technique, en Suisse le Rafale était de loin le meilleur appareils selon Armasuisse mais le gouvernement a décidé de prendre le gripen, en Corée du Sud l'armée avait choisi le Rafale mais après une visite de bush fils ils ont choisi le F-15 ( transformé ensuite en commande F-35), aux pays bas le Rafale réel avait la même note que le F-35 présenté sur PowerPoint par LM...

Écrit par : Emixam | 24/06/2019

Les Britanniques, italiens et saoudiens utilisaient leurs Tornados car le typhoon a été conçu comme un intercepteur.
Pour ce rôle c'est le meilleur des candidats.

Écrit par : Dknh | 24/06/2019

Bref le seul avion européen (et de plus, le plus réellement européen) le Rafale, est le seul a avoir opérationnellement et depuis plusieurs années un radar AESA. Et le seul qui dans quelques mois sera capable d'exploiter opérationnellement tous les avantages du missile METEOR.
Il faudra encore plusieurs années pour qu'un EF rattrape son retard question Radar AESA sur le Rafale (perfs actuelles, car d'ici là le Rafale aura évolué).
Quand à la version du radar AESA des EF quatariens..... .
Et ça c'est aussi l'héritage des gestions des programmes Rafale et Eurofighter.

Écrit par : georges | 24/06/2019

@Dknh
En théorie oui mais lors de la dernière évaluation réaliser par Armasuisse même sur l'interception le Rafale est plus performant que le Typhoon.
L'avion français est multi-mission alors que le Typhoon est un intercepteur qui peut éventuellement faire du bombardement. Le soucis est que même sur sa spécialité il a été mal pensé et se fait devancé par le français.
Donc un appareil spécialisé qui n'est pas le meilleur dans sa spécialité n'est pas forcément le candidat.

Écrit par : Emixam | 24/06/2019

@Dknk : eh non.
Le typhoon est médiocre en air sol, mais même dans son domaine de prédilection (intercepteur ou la chasse air air), il n'est pas le meilleur : il ne s'en sort jamais en combat aérien face à un Rafale ... tous les tests grandeur nature sur le sujet ont été accablants pour le Typhoon sur le sujet.
Le Rafale reste le seul appareil à ce jour capable de tenir tête au F22 ... pas mal pour un avion conçu au départ pour l'attaque au sol ... ;)

Écrit par : ano | 24/06/2019

@Georges: sans remettre en doutes les qualités d’un Rafale, l’expérience du radar AESA n’est pas si importante car les premiers jusqu’au F3 étaient dotés du PESA. De plus, la plus grande expérience à ce jour avec le Meteor vient des Gripen C/D et ceci malgré le radar à antenne mécanique. Un peu de modération svp.

Écrit par : Marco | 24/06/2019

@Marco
Aucun appareil n'a d'expérience avec le meteor, ni le Gripen ni le Rafale ni l'EF.
Car si les deux premiers ont réalisé des test en vol et des tirs la seule expérience qui permet de s'améliorer c'est les tests en combat réel, les simulations reste des simulations.
Par contre pour reprendre ce qui dis Georges, vu que le seul appareil avec un radar aesa en fonction est le Rafale c'est l'appareil qui pourrait tirer le maximum du Missile (si d'aventure ils sont amenés à l'utiliser).

Écrit par : Emixam | 24/06/2019

@Emixam: je ne parle pas d’engagement réel mais d’expérience opérationnelle en escadrilles !

Écrit par : Marco | 24/06/2019

Collision de deux Eurofighter en Allemagne : https://t.co/QjiiRUSJGv

Écrit par : marco | 24/06/2019

Marco, j'ai bien dit d'ici quelques mois.
Et le Gripen qu'a t il comme expérience opérationnel en escadrille avec le METEOR ???
Si le Gripen peut tirer du METEOR comme déjà le RAFALE. C'est aussi par ce qu'il a été utilisé pour la mise au point du missile et que la version du Rafale capable de le tirer pour des raisons de programmation budgétaire n'est disponible que dans quelques mois.
Ce n'est pas pour une raison technique ou manque de compétence. Si la version F3R du Rafale avait été déployé en 2017, des Rafales auraient pu porter au dessus de la Syrie des METEOR en les employant de manière optimale.

Écrit par : georges | 24/06/2019

Il faut espérer qu'il n'y aura pas de victimes.

Écrit par : georges | 24/06/2019

@georges: En service depuis le 21 juin 2016 au sein des forces suédoises. Je n’ai critiqué le Rafale ni émit de contre-raisons techniques, faut se calmer là!

Écrit par : Marco | 24/06/2019

Avé Atekor
J'apprécie ton analyse. Elle est vraiment juste et certainement plus apaisée que celle que j'aurais pu adresser @ Dberic.
C'est vrai que le coup de "l'humilité" était assez énorme !
Merci de ta réponse et au plaisir de te lire

Écrit par : Gian | 24/06/2019

Salve Gian ! Merci, au plaisir de te lire également.

Écrit par : v_atekor | 24/06/2019

@Marco malheureusement un pilote ne rentrera plus. Bien triste nouvelle

Écrit par : Al&X | 24/06/2019

Ça tourne en rond là; lui est meilleur que machin...
Les comparaisons sur le papier, c’est pour les conversations de bistrot.

Faut-il rappeler que le matériel n’assure pas la supériorité aérienne?
L’histoire l’a montré à maintes fois:
- le Me-109E était le chasseur le plus avancé de son époque
- les Centuries Série Fighter étaient les meilleurs de leurs époque
- les Spitfire égyptiens étaient meilleure que les Avia S-199
Etc....
Et pourtant, les moins bons ce sont plus que bien défendus.
Le système d’arme, c’est un élément d’un tout; ce qui est bien chez les voisins n’est peut-être pas approprié pour la Suisse; que ce soit au niveau technique, tactique voire... politique (qui est aussi un élément de notre défense).
Chaque constructeur a des priorités dans le développement du système d’armes.
Je suis toujours fasciné par les différentes approches.

Écrit par : Al&X | 25/06/2019

@Al&X : "Le système d’arme, c’est un élément d’un tout; ce qui est bien chez les voisins n’est peut-être pas approprié pour la Suisse; que ce soit au niveau technique, tactique voire... politique (qui est aussi un élément de notre défense)."
Entièrement d'accord avec vous, et je me permettrai de rajouter l'aspect financier. Des appareils en grande partie coincés au sol pour des raisons budgétaires, comme en Autriche par exemple, c'est tout de même dommage. Mais je suis certain que nos experts sauront prendre leurs responsabilités: à nous de leur faire confiance et d'accepter leur choix, même si ça ne devait pas être notre préféré.

Écrit par : Jo-ailes | 25/06/2019

@Marco "sans remettre en doutes les qualités d’un Rafale, l’expérience du radar AESA n’est pas si importante car les premiers jusqu’au F3 étaient dotés du PESA."

Perdu, car même si l'armée et la DGA savaient que la technologie PESA était moins performante que le radar mécanique et était vouée à être supplantée par l'AESA, ils l'ont quand même privilégiée au radar mécanique comme technologie de transition pour enrichir leur savoir-faire en matière de mode d'émission/réception (dont beaucoup sont similaires entre PESA et AESA), et ainsi acquérir de l'expérience pour l'arrivée de l'AESA . . .

Cela montre une fois de plus, s'il en était encore besoin, que la DGA / Dasssault / Thalès / Safran ont toujours eu une vision long-termiste pour le Rafale, et l'ont conçu dès le départ comme étant versatile et évolutif sur le TRÈS LONG TERME !

Écrit par : Obelix_38 | 25/06/2019

Pour Marco, ça ne change rien à ce que je dit, aujourd'hui et pour encore quelques années seul le Rafale est capable d'utiliser le METEOR à 100% de ses capacités.
Et d'ici quelques mois avec la mise à jour des Rafales ce sera dans la vrai vie, pas pour faire de la com.
Pour caricaturer, c'est comme équiper un soldat d'un fusil de tireur d’Élite capable de tuer à 2000m mais équipé d'une lunette précise à 1000m.

Écrit par : georges | 25/06/2019

@Georges : Marco ne remet pas en cause quoi que ce soit, mais me semble-t-il, explique simplement que les suédois ont cette petite avance en terme d’expérience même limitée avec le Meteor que les autres n’ont pas encore. Sachant que le Gripen E avec radar AESA leur sera livré dès l’année prochaine, la pleine utilisation des capacités du missile en sera facilitée.

Écrit par : Martin | 25/06/2019

@Martin : merci vous avez parfaitement compris ma démarche.

Écrit par : Marco | 25/06/2019

@pk du nouveau côté Boeing ? Il semble qu'ils soient dans une très mauvaise passe, avec Airbus qui a promis de récupérer les ventes des 737Max d'IAG, et Ryanair qui ne veut pas du 797 ?

Écrit par : v_atekor | 25/06/2019

Collision entre deux eurofighter, quelque chose ne soit pas fonctionner au niveau des radars ?

Écrit par : Victor | 26/06/2019

@Victor: Non, rien à voir. En vol serré, ou une perte de vue de l’ailier,il suffit d’une seconde d’inattention et un accident peut malheureusement survenir.

Écrit par : Pk | 26/06/2019

Victor = Corto, à tout hasard...

Écrit par : Géo | 26/06/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.