07/06/2019

Air2030 : Essais du F-35A 

DSC_7941.jpg

Quatrième appareil en course pour le programme du futur avion de combat des Forces aériennes suisses, le Lockheed Martin F-35A « Lightning II » a débuté sa série de tests dans notre pays.

air2030,lockheed martin,f-35a lightning 2,payerne,nouvel avion de combat,ddps,blog défense,aviation militaire,romandie aviation,les nouvelles de l'aviation

Le Lockheed Martin F-35A « Lightning II » : 

Et ce n’est pas moins de quatre F-35A qui ont fait le déplacement. Les appareils appartenant au 34ème escadron « Rude  Rams » sont arrivés en provenance de la base aérienne de Hills dans l’Utah sur la base aérienne de Payerne. Précédé d’un avion de transport Boeing C-17A "Globemaster III" du 437Th AW/315Th  "Charleston" de l’AMC "Air Mobility Command". Ce dernier s’est posé le mercredi 29 mai pour amener la logistique nécessaire aux essais.

Le F-35A/F3 est un avion de combat de la 5ème génération doté de capacités furtives. Avion monoplace ne nécessitant pas l’obligation d’une version biplace pour la transition, le F-35 a été conçu spécifiquement autour d’une architecture informatique très puissante pour permettre une totale fusion de l’ensemble des capteurs multispectraux. Il est le premier avion entièrement conçu pour fonctionner dans ce que l’on appelle la guerre en réseau (Network Centric Warfare). Le F-35A peut ainsi effectuer des missions de renseignement, de surveillance et de reconnaissance et menés directement des opérations de guerre électronique, ainsi que la supériorité aérienne sans oublier l’attaque au sol. Doté d’un cockpit de nouvelle génération avec un écran géant central tactile couleurs qui ne nécessite plus le besoin de boutons de sélection. A noter que le traditionnel viseur tête haute (HUD) est supprimé, l’ensemble des informations sont ainsi partagées entre l’écran et le viseur de casque Rockwell Collins ESA Vision Systems LLC, « Helmet Mounted Display System ». Le pilote dispose de la liaison de données TADIL-J (Tactical Digital Information Link) soit une version améliorée de la Link16 de l’Otan. Le TADIL-J a été conçu comme une liaison de données améliorée utilisée pour échanger des informations en temps quasi-réel (NRT). Il s’agit d’un système de communication, de navigation et d’identification qui facilite l’échange d’informations entre les systèmes de commandement, de contrôle, de communication, d’informatique et de renseignement (C4I) tactiques. Le composant d’émission et de réception radio de TADIL-J est le système commun de distribution d’informations tactiques (JTIDS). L’avion est également le premier à disposer d’un système de mise à jour et de logistique en ligne qui répond au nom d’ALIS (Autonomic Logistics Information System). Le système intègre les fonctionnalités suivantes : la maintenance, les pronostics de pannes, la chaîne d’approvisionnement, les services d’assistance aux clients. Actionneurs électro-hydrostatique, le F-35 dispose pour la première fois des actionneurs électro-hydrostatiques (EHA) agissant en tant que commandes de vol principale, ce qui inclut le gouvernail, les empennages horizontaux et la surface de contrôle du flaperon. Les actionneurs des commandes de vol, bien qu’ils possèdent des systèmes hydrauliques internes à boucle fermée, sont contrôlés et alimentés par électricité et non de manière hydraulique, ce qui permet une capacité de survie accrue et un risque réduit.


Les systèmes du F-35/F3 testés en Suisse :

Radar AESA : 

Le F-35A est équipé du radar à balayage électronique AESA conçu AN/APG-81conçu par Northrop-Grumman. Le système dispose des modes air-air et air-sol, suivi de terrain, cartographie à haute résolution, détection de véhicules terrestres, de l’écoute passive et des capacités de brouillage. 

DSC_7938_2.jpg

L’EOTS : 

Le système de ciblage électro-optique de poursuite infrarouge (EOTS) AN/AAQ-40 produit par Lockheed Martin est un système de localisation et désignation de cible air-air et air-sol comprenant un FLIR, une caméra TV à haute définition et un système laser (télémétrie, désignation de cible). Le système est composé d’une fenêtre en saphir durable et est relié à l'ordinateur central intégré de l'avion via une interface à fibre optique à haute vitesse. Le système EOTS améliore la connaissance de la situation des pilotes de F-35 et permet aux équipages d'aéronefs d'identifier les zones d'intérêt, d'effectuer des reconnaissances et de livrer avec précision des armes à guidage laser et GPS.

AN/ASQ-239 Barracuda :

Le système AN / ASQ-239 conçu par BAe Systems protège le F-35 grâce à une technologie avancée afin de contrer les menaces actuelles et émergentes. La suite offre une alerte radar entièrement intégrée, une aide au ciblage et une autoprotection, pour détecter et contrer les menaces aériennes et terrestres.

Le système fournit au pilote une connaissance maximale de la situation, aidant à identifier, surveiller, analyser et répondre aux menaces potentielles. Une avionique et des capteurs avancés fournissent une vue en temps réel et à 360 degrés de l'espace de combat, aidant à maximiser les distances de détection et offrant au pilote des options pour échapper, engager, contrer ou bloquer les menaces.

AN/AAQ-37 (DAS) :

Le système d’alerte missile de Northrop Grumman Electronic System DAS (Distributed Aperture System) AN/AAQ-37 comprend 6 détecteurs  infrarouges répartis en différents points de façon à fournir une vision à 360° autour de l'avion. Le système est combiné à un brouilleur Sanders/ITT ALQ-214.

Radios & IFF :  

Le F-35A est doté système de navigation et de combat Northrop Grumman AN/ASQ-242, qui inclut :le système de communication Harris Corporation Multifunction Advanced Data link (MADL)  avec une radio SINCGARS, une radio cryptée HAVE QUICK et un interrogateur/ transpondeur IFF Mode5.

Données techniques & armement du F-35A/F3 :

Un moteur Pratt & Whitney F135 de 125kN et 178kN avec postcombustion. Masse à vide 13’170kg, maximale 25’600kg. Vitesse Mach 1,6. Plafond pratique 18’500m. Vitesse ascensionnelle plus de 180 m/s. Rayon d’action 1’080km.

Armement : 

10 point d’emport : 4 internes et 6 externes. 1 canon General Dynamics GAU-22 de 25mm. Air-air : AIM-9X Sidewinder, IRIS-T, ASRAAM, AIM-120 AMRAAM, METEOR. Air-sol : AGM-((AARGM, AGM-158 JASSM Brimstone, AGM-169 JCM. Antinavire : JSM, LRASM. Bombes : Mark 82, Mark 84, Small Diameter Bombe, JDAM, AGM-154 JSOW. 

La version disponible en 2025 :

Le F-35A/F4 : 

Si notre pays devait opter pour le F-35A, nous recevrions en 2025 le standard F4. Ce standard devrait prendre en compte un certains nombres d’améliorations en ce qui concerne le viseur de casque, l’optronique, les capacités d’engagement ainsi que le règlement de certains nombre de problèmes de l’avion. Les coûts d’achat et d’heures de vol devraient également continuer de baisser.

DSC_7948.jpg

Liens sur les essais précédents :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2019/04/30/air2030-es...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2019/04/12/air3020-l-...

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2019/05/21/air2030-es...

 

Photos :F-35A à Payerne @ P.Kümmerling

Commentaires

Jusque ici chaque concurrent (Airbus boeing dassault) a envoyé deux exemplaires de son avion en Suisse. Quatre F-35 rien que ça. Si j'étais mauvaise langue je dirai que Lockeed-Martin n'a pas vraiment confiance en la fiabilité de son avion et cherche a compenser une faible disponibilité (tomber en panne avant un vol d'essai ça la fout vraiment mal niveau image) par le nombre.
Ou peut être est-ce lié au fait que le F-35 est le seul appareil ne disposant pas d'une version biplace. Pas de vol avec un pilote suisse dans le cockpit de ce bijou technologique avant achat. C'est bien dommage !!

Écrit par : buse | 07/06/2019

Bin c'est mal barré en Turquie : le Pentagone a suspendu la formation des nouveaux pilotes de F-35 et a déclaré à la Turquie que les étudiants actuels devaient quitter le pays avant le 31 juillet.

Écrit par : Martin | 07/06/2019

@Buse: On pourrait le croire en effet,mais il y a deux autres raisons: D'une part celà permettra lors du dernier vol, soit le vol libre de présenter les opérations en réseau. De plus, selon un pilote de l'USAF, le F-35 vole toujours à quatre.

Écrit par : Pk | 07/06/2019

Un F35 en réseau est-il bien utile pour notre aviation ? De plus notre aviation vole en majorité par deux et là théoriquement il devrait voler par quatre ?
Vivement le dernier concurrent pour finir cette compétition et faire le point des plus et des moins de chacun.
Concernant l’arrivée la semaine prochaine du gripen ? Quel sera le modèle et quel versions vont venir : le 39-9 et 39-10 ou les premiers de série qui rejoindront le tarmac de Payerne.

Écrit par : michel | 07/06/2019

@pk
"De plus, selon un pilote de l'USAF, le F-35 vole toujours à quatre."
Interessant : une telle configuration pourrait en principe éventuellement permettre de former en théorie un radar interférométrique.

Écrit par : herciv | 07/06/2019

@pk : "De plus, selon un pilote de l'USAF, le F-35 vole toujours à quatre."
.
??? Oui ? C'est un pilote de l'USAF qui a sorti ça ? Sa femme est ingénieur chez LM et ils sont entrain de divorcer ? C'est énorme !
.
Si l'idée c'est de faire des économies par temps de paix, et qu'il faut 4 machines pour faire le boulot que les concurrents font seuls, ça va faire cher la mission !

Écrit par : v_atekor | 07/06/2019

@Michel: La guerre en réseau sera l'élément clef du nouvel avion peu importe le choix. Si vous relisez mes commentaires sur les versions livrables en 2025, tous seront dotés d'une telle capacité. C'est d'ailleurs un élément clef dans le futur dispositif air2030, qui permettre de faire fonctionner le futur avion en binôme avec le système sol-air. Soit, la guerre en réseau.

Écrit par : Pk | 07/06/2019

Superbe machine, mais voilà les problèmes sont bien là: Le coût du F-35 en Australie. "d'ici la fin de la transition de la flotte de F-111 / Classic Hornet à celle de F-35 / Super Hornet / Growler en 2022-2023, le coût annuel du maintien en puissance des combats aériens sera passé de 260 millions de dollars à environ 1,1 milliard de dollars" aspistrategist.org.au/the-cost-of-de

Écrit par : Stanislas | 07/06/2019

"Le F-35 vole toujours à 4"... Un dont le moteur fonctionne, un dont les commandes de vol fonctionnent, un dont le radar fonctionne, un dont le siège éjectable fonctionne :-) ?

Écrit par : Luc | 08/06/2019

Le F-35 pour la Suisse n'a pas de sens. Elle va faire quoi avec un avion d'attaque furtif? Un pays voulant rester neutre va-t-il se connecter avec les systèmes de l'OTAN? Et avec son prix on ne pourra acheter qu'une petite flotte.

Écrit par : GBU | 08/06/2019

On connaît l’histoire du F111, il était prévu d’en commandé une grande quantité et au final ce sont moins de 600 avions produit suite a divers problèmes opérationnels et de divergence, au final la production c’est arrêté, car le gouvernement militaire ne voulait pas plus d’avions et avait déjà une idée théorique sur une nouvelle gamme d’avions ?
Il semblerait qu’avec le F35 on retourne dans les années 1960, un F35 avec beaucoup de problèmes qui risque d’être produit a moins de 1’000 exemplaires, on retrouvera le gouvernement militaire avec des hypothèses d’un futur avion ou d’un autre projet qui mettra fin au programme F35.

Écrit par : michel | 08/06/2019

@GBU le prix n'est pas un problème, le prix de l'unité tend déjà vers les 90 millions et est estimé à 80 vers 2025 par Lockheed Martin. Quand on compare avec le Typhoon et le Rafale, c'est bien moins cher. Par contre le prix de vol par heure lui reste à 35 000 USD et c'est là que le bât blesse. LM disent pouvoir baisser à 25K en 2025 mais le Pentagone en doute fortement.

Pour la remarque sur la connexion avec les systèmes de l'OTAN, il n'y a pas eu besoin de le faire avec le F/A-18, et aucune raison de le faire avec le F-35. Un avion furtif permet à un pays neutre d'intercepter par surprise un appareil faisant intrusion dans son ciel, je ne vois pas où est le problème. Etre neutre est-ce vouloir que nos appareils soient constamment traqués par les non-neutres pour vérifier qu'ils n'agissent pas en neutralité? Ridicule comme raisonnement, le secret militaire demeure.

Il y aussi une évolution intéressante venant de LM parue ces jours, le système de montage des AIM-120 en soute interne, actuellement limité à deux par rack, va pouvoir monter à 3, donc 6 en configuration clean (aucun emport sous les ailes). De quoi bien dissuader, même en vol à deux appareils.

Écrit par : Noth | 08/06/2019

@Noth: Le marketing de LM marche bien chez vous, c'est leur grande force. "Un avion furtif permet à un pays neutre d'intercepter par surprise un appareil faisant intrusion dans son ciel" !! Visiblement vous ne connaisser pas les standards opérationnels. En temps paix, pas besin d'un avion furtif pour allez intercepter un intru. Et en temps de guerre, si l'on prend le cas de la Suisse, ce n'est pas un appareils qui arrivrait mais plsuieurs dizaines, sacahnt que celà veut dire que nos pays voisins n'ont pu stopper l'adversaire. Autement dit, il faut dans ce cas de figure décoller à pleine charge avec des missiles sous les ailes. Plus de futilité et engager à grande distance. L'argument de LM ne tient pas la route.

Écrit par : Marco | 08/06/2019

Petite note parue ce vendredi dans différents médias spécialisés : Lockheed ne prétend plus de manière irréfutable que le coût unitaire de son F-35A aurait chuté à 80 millions de dollars ou moins.
Dire que le coût du F-35 est «compétitif» par rapport à celui des avions traditionnels, est comparable à celui des avions bimoteurs, forcément plus chers.
En ce qui concerne l'affirmation selon laquelle l'industrie suisse pourrait fournir des pièces pour les futurs F-35, cela est intrinsèquement trompeur, l'industrie suisse ne pouvant remporter des contrats que si elle offrait les pièces conformes les moins chères, qui, compte tenu du taux de change du franc suisse, et des coûts de production suisses , serait extrêmement improbable.
Cependant, cette affirmation invraisemblable est utile pour masquer le fait qu’en raison des règlements du programme, Lockheed ne peut offrir aucune compensation industrielle sur le F-35; cela ne peut que garantir que les entreprises suisses pourront se faire concurrence pour le travail.
Et qualifier le F-35 de «combattant de la défense aérienne le plus capable du monde» est une blague qui amusera les pilotes de F-22, Eurofighter, Su-35 et MiG-31 à travers le monde.

A celà vous ajoutez le fait que Lockheed ne donne pas les codes sources et que cette demande fait partie intégrante du cahier des charges d'armasuisse. Et pour terminer, Lockheed reconnait que le système ALIS espionne ses utilisateurs " et Oui" ! Pour réponse ils prétendent que la nouvelle version d'ALIS offrira une protection qui pourra être activée par le client pour protéger ses données. Sauf, que rien nedit que celle-ci puisse être totale ni si elle sera véritablement efficace. La confiance est donc rompue avec un avionneur qui a jusqu'ici caché la vérité.

Écrit par : Steeve | 08/06/2019

@ Steeve tout à fait d’accord …

De toute façon le F35 va finir aux oubliettes, il sera marqué comme avion avec la plus grande quantité de défauts et l’un des plus chers de sa catégorie.
Le F35 est la pour faire la transition en attente des 6e générations … un avion qui sera construit qu’en petite quantité similaire au F22.
Je pense qu’il ne faut pas trop s’attarder sur cet avion, car il restera l’avion le plus imparfait de tous les temps.
Mettons les 4 concurrents en avant : Eurofighter, Rafale, F18E/F, Gripen E … ce qui sera déterminant sera le prix de l’avion, le prix sur l’heure de vol et le prix sur sa maintenance.
Un point important sera le taux de disponibilité … on sait qu’un avion demande plus de suivi donc tout ceci coute.
Autre chose est le carburant ou biocarburant qui je pense sera pris en compte ?

Écrit par : michel | 09/06/2019

@steeve
"Petite note parue ce vendredi dans différents médias spécialisés : Lockheed ne prétend plus de manière irréfutable que le coût unitaire de son F-35A aurait chuté à 80 millions de dollars ou moins."
Un lien svp ?

Écrit par : Herciv | 09/06/2019

Même si les coûts à l'heure de vol doivent descendre à 25'000 $, les faire voler à 4 coûterait près de 100'000 FrS de l'heure... Est-ce que notre force aérienne en aurait le budget? J'en doute, même par deux à 50'000 FrS.

@PK : J'aimerai bien qu'on m'assure que, même si ça devait être le meilleur appareil durant ces évaluations et que ses capacités en réseau est et resteront largement supérieures aux autres appareils, on ne l'achètera pas. ^^

Écrit par : Jo-ailes | 10/06/2019

@Jo-ailes: Perso je n'y crois pas pour plusieurs raisons: Pas de codes sources, nombreux problèmes non réglés, coûts à l'heure de vol non maîtrisés et compensations insuffisantes.

Écrit par : Pk | 10/06/2019

@PK : Merci pour votre réponse, j'espère que nous ne seront pas les seuls de cet avis... ^^

Écrit par : Jo-ailes | 10/06/2019

Et voilà le bashing anti F35 continue !! Personne ne se demande pourquoi il a déjà été choisi par la plupart des pays européens de pointe à la place de tous ses concurents!! Il faut croire que les évaluateurs sont de parfaits incompétents ou a la solde de lockheed Martin. On dirait que les Usa sont aussi devenus des imbéciles qui ne savent plus faire des avions. Dites moi combien d'avions militaires les Usa on ils produits ?? La comparaison avec l'Europe ne tient pas la ligne!! Decidement cet avion semble faire peur à beaucoup de gens !! Calomniez il en restera toujours quelque chose. La spécialité en Europe au lieu du brin d'humilité nécessaire après notre Concorde et notre Airbus a 380!!
Croyez le ou pas, les problèmes du F35 seront résolus et il deviendra probablement un standard de la génération 5+. Je n'ai jamais vu les USA perdre de l'argent sur un projet comme celui la au grand dam de ses détracteurs.

Autre surprise. Personne ne parle de l'hiver furtivité ni de la super croisière. Facteurs essentiels pour survivre dans le champs de bataille aérien du futur!! Pas un mot dans tous les posts?? Sans doute parceque aucun des avions concurrents n'est équipé de ces technologies... c'est surprenant et interpelle fortement...

Écrit par : Dberic | 10/06/2019

@Dberic: Vous bossez pout LM ? Non parce que visiblement lorsque vous écrivez "Personne ne se demande pourquoi il a déjà été choisi par la plupart des pays européens de pointe à la place de tous ses concurents". Si vous aviez juste prit la peine d'analyser la manière dont ces chpoix ont été fait, vous vous rendriez compte de la manière dont LM travailler.

Il n'y pas de bashing F-35, ici ! Par contre, un retour des nombreuses critiques qui viennent notamment des USA et du GAO ainis que par d'autres utilisateurs. Nous ne faisons que reproduire des vérités qui fonct suite à des études gouvernementale dont Les Cours des comptes.

Écrit par : Marco | 10/06/2019

@DBeric: Vous ne suivez visiblement pas ce blog, ni l'actualité aéromilitaire en général, car la question de savoir pourquoi certains choix ont été faits est pratiquement celle qui accapare les conversations depuis 2001. Dans le militaire la première réponse est (toujours) politique.
.
Quant à la furtivité, elle aussi elle a été très très débattue, et les arguments qui ont été opposés, et les développements de moyens de détections ont fait que ce n'est plus le point fort mis en avant par LM pour son F35. Notez que cette notion mise en retrait par LM ne semble pas non plus centrale dans le SCAF puisque Dassault s'oriente vers une dérive et vous seriez de mauvaise grâce d'affirmer que le scaf est obsolète avant son premier vol.
.
La supercroisière, si personne n'en parle, c'est qu'a priori tous les appareils présents (sauf le gripen ?) peuvent voler en supersonique sans PC. Le meilleur dans cette catégorie est l'Eurofigther qui a quasiment été créé autour de cette notion primordiale alors que les Russes étaient en Allemagne de l'Est. A vrai dire, le seul qui n'est pas mûr pour la supercroisière est le F35. Il le sera un jour mais pour le moment il est encore limité au vol subsonique dans bien des configurations.
.
Quant aux points forts que LM met en avant sur son F35 c'est précisément la guerre en réseau que justement PK détaille dans cet article, notion qui arrive cependant sur plusieurs des concurrents présentés en Suisse.

Écrit par : v_atekor | 10/06/2019

@Marco je répondais à la question de l'utilité del a furtivité pour l'aviation d'un pays neutre. Et que ce soit en temps de guerre ou en temps de paix le F-35 opère avec ses armes en soute, sauf quand la supériorité aérienne est établie. Je ne vois pas le problème pour un pays neutre d'employer un appareil furtif. Ne me donnez pas de leçons sur les "normes en opérations" je n'ai pas de leçons à recevoir à ce niveau merci.

Ensuite, vous tous qui accusez d'être à la solde de LM, non je ne le suis pas, et je ne suis pas non plus un bot russe. Que vos discussions anti-américaines fassent autorité pour vous c'est votre problème, et je ne nie pas certains défauts du F-35, mais il reste meilleur que les appareils qu'il va remplacer, et il continuera de gagner des marchés. Les appareils européens ne font pas le poids fassent aux arguments du F-35, sauf pour le coût par heure. Les francophones veulent toujours plus de Rafale, faites du cocorico autant que vous le voulez mais les pratiques de vente de Dassault n'ont rien à envier à LM en terme de tentatives de corruption.

Les rapports de Cour des Comptes US n'intéressent que certains politiques là-bas, personne ne s'en soucient autrement. Mais les michel, v_atekor, et compagnie eux prennent ces rapports pour de l'eau bénite, il n'en est rien.

Votre problème à tous est que vous baignez dans des forums où vous ne supporter pas la contradiction. Et pourtant le F-35 continue d'avancer, au plus grand plaisir des forces qui en sont équipées.

Écrit par : Noth | 10/06/2019

La grande question : quel système d’arme est assez mature en 2019, et a un potentiel de développement *assuré* jusqu’en 2040? Donc à quel constructeur faire confiance?
Notez que les dates des premiers vols et des premières mise-en-service importent très peu. Tous les appareils proposés ont déjà reçu des mises-à -jours conséquentes. Nous avons là le nec plus ultra occidental. C’est fascinant de pouvoir y assister personnellement.

Le plus logique semble le F/A-18E (évolution de nos F/A-18C), le délicat politiquement sera le Gripen E, le plus approprié aux exigences semble être l’Eurofighter, le Rafale avait les meilleurs notes de l’évaluation précédente mais son prix était trop élevé, finalement le plus révolutionnaire serait le F-35A.
S’il était si mauvais, on aurait des retours négatifs des pilotes qui l’ont testé.
Son gros problème, c’est surtout son prix et ses ambitions en parties surfaites.

Attendons-nous à une surprise! Je crains cependant que la votation qui pointe son nez ne torpille le tout...

Écrit par : Al&X | 10/06/2019

Bien que je sois de l’avis que le F-35 n’est pas un choix naturel par rapport aux besoins suisses il y a tout de même d’éternelles contre vérité qu’il faut nier.

La furtivité passive est un élément majeur dans l’argument de vente du F-35 encore aujourd’hui... car tous les professionnels de défense confirment que cette capacité est OBLIGATOIRE pour tout avion de combat des 40 prochaines années . La preuve implacable de cela est que 3 des 4 concurrents de cet appel d’offre (Rafale, F-18, Typhoon) vont être remplacés par des successeurs furtifs (SCAF, Advanced Hornet, Tempest).
Il est donc déjà difficile pour ceux voulant vendre le Rafale, le F-18 ou le Typhoon à la Suisse d’expliquer que leur non furtivité par rapport au F-35 n’est pas un soucis ... alors que les nations productrices s’activent pour les remplacer par des avions furtifs.

La non furtivité est donc clairement un handicap lourd pour les avions de combat des 40 prochaines années, ce qui pourrait titiller les suisses.

Ensuite il faut séparer les caractéristiques spécifiques actuellement opérationnelles du F-35 et celles par encore fournies dans la version actuelle .

Aujourd’hui le F-35 est effectivement doté de capacités de renseignement et reconnaissance très importantes pour un chasseur ... et clairement supérieures à ses concurrents.
Le F-35 est aussi doté de capacités importantes de guerre électronique... toute comparaison reste difficile sur ces sujets mais tout porte à croire que ces capacités du F-35 sont de bonne qualité.
Le F-35 dispose d’un fort pouvoir d’accélération et d’une agilité entre le F-18 et le F-16.
Son plafond opérationnel est très élevé par contre sa vitesse est limitée à Mach 1.6 et son autonomie à 1100km.

Choisir le F-35 c’est choisir un avion limitant fortement le besoin d’avions de soutien , doté d’une bulle défensive très élaborée et bien sûr doté de capacités ISTAR et de guerre en réseau assez uniques sur le marché pour encore quelques années .

Pour l’instant il reste au F-35 à valider ses capacités avancées avec son logiciel enfin au point dans sa version complète (un jour ??) , son nouveau moteur et son EOTS avancé .

Mais même si le coût d’achat du F-35 est aujourd’hui clairement au niveau par rapport à ses concurrents... ses coûts d’usage restent élevés sans preuves de baisse claire. Le choix de cet avion par les suisses ne pourrait se justifier que par une volonté d’avoir un avion performant pour plus de 40 ans .... malgré son coût d’usage et les soucis géostratégiques qu’il pose ... par rapport aux concurrents qui seront remplacés dans 20 ans.

Écrit par : Dany40 | 11/06/2019

@Noth: Furtivité et bien justement le F-35 et bien seul concurrent a ne pas disposer du mode SuperCroisière, bref en mode supersonique de quoi allumer les détecteurs infrarouge de l’adversaire.

Et si je vous relis, selon vous les rapports des différentes Cours des Comptes sont inutiles ? Bidons ? Vous avez visiblement une drôle de vision de l’équité politique, sans parler des plaintes des pays utilisateurs qui se multiplient. Et encore une fois il ne s’agit pas d’inepties venant des forums mais bien d’un retour d’information.

Écrit par : Marco | 11/06/2019

Les efforts sur ce blog pour dénigrer le f35 sont du même ordre que ceux apparus sur les blogs lors de l'appel d'offre en Belgique!!
Comme par "hasard" tous les arguments "pour" sont discrédités et remis en question par une quirielle de "connaisseurs" au service de la vérité technique. Permettez moi de dire aux suisses, pour avoir été aux premières loge du processus d'attribution du futur avion belge , que des interférences étranges avec la politique vont bientôt se manifester! Notamment contre les décideurs politiques sur le dossier car des services de l'ombre sont à l'oeuvre ici.
Ne vous étonnez pas si malgré tout le F35 est retenu comme en Belgique!! C'est le meilleur des 4. Les experts des armées ne peuvent pas TOUS se tromper!

Écrit par : Dberic | 11/06/2019

@Dbic: Non le F-35 n’est pas critiqué sur ses points forts mais sur ses faiblesses qui perdurent depuis 10ans. Les problèmes seront réglés dites-vous ? Probablement, mais quant et à quel prix ?
La Suisse n’optera pas pour cet avion pour les raisons suivantes : coûts à l’heure vol prohibitif, pas de code sources, insuffisances en matière d’offsets.

Écrit par : Martin | 11/06/2019

"Les efforts sur ce blog pour dénigrer le f35 sont du même ordre que ceux apparus sur les blogs lors de l'appel d'offre en Belgique!!"
.
Comme quoi, il s'agit du même avion avec les mêmes qualités... et les même défauts.
.
"Les experts des armées ne peuvent pas TOUS se tromper!"
Les experts des armés ne choisissent pas. L'importation d'arme est avant tout un choix politique, et le cas Belge est l'un des plus caricaturaux.
.
Les Belges ont avant tout choisi de poursuivre leur partage avec les pays-bas. Ensuite ils ont choisi les Etats-Unis (avec tous leurs efforts diplomates pour expliquer qu'ils répartissent entre UE et US...).
.
Le choix de la Suisse sera avant tout politique, et c'est la principale lecture qui sera faite à l'intérieur et à l'extérieur du pays. Choisissez le Gripen, et vous aurez "on a choisi un avion d'un pays neutre". Choisissez le Rafale "On a un bon deal avec les Français sur [activité au choix : réglementation bancaire, pilatus etc.]". Choisissez le F18 et ce sera "on a choisi la continuité de la relation avec les US". Et pour le F35... et bien ça va être compliqué à vendre !
.
Deuxième point : le prix. Coût d'achat, coût en opération. L'argent est le nerf de la guerre, et au sens littéral quand on parle de systèmes d'armes.
.
Le reste c'est du flan. L'avion qui sera acheté n'a quasiment aucune chance d'être engagé, il pourrait tirer des boulettes de papiers que ça ne changerait pas un iota aux débats.

Écrit par : v_atekor | 11/06/2019

@DBeric: En ce qui me concerne, je veux bien essayer de me faire à l'idée que le F-35 n'a aucun problème, que ce que dit la cour des compte US est totalement inventé, que l'objectif industriel initial d'obtenir le quasi-monopole des chasseurs occidentaux est une excellente chose, qu'il a les meilleures performances, etc. Mais je considère que le coût opérationnel avancé par son constructeur, même s'il devait descendre à 25'000 dollars/heure, est trop élevé pour la Suisse. Pour moi, s'il est nécessaire d'acheter de nouveaux appareils, il est encore plus important de pouvoir les faire voler. Laisser ses appareils au sol faute de budget ne servirait qu'à discréditer l'armée qui est déjà bien assez mise à mal.

"Ne vous étonnez pas si malgré tout le F35 est retenu comme en Belgique!! C'est le meilleur des 4. Les experts des armées ne peuvent pas TOUS se tromper!"
Chouette, puisqu'il y a 5 appareils en évaluation, il doit donc y avoir un appareil qui est plus adapté à la Suisse! ;o)
Sérieusement, si on se compare à la Belgique qui ni exactement le même relief ni les même nécessités, la Suisse n'a pas besoin d'un vecteur de bombe nucléaire américaine (ni d'un autre pays d'ailleurs), une capacité qui ne pouvait que faire sélectionner le F-35 en Belgique.

À part ça, je trouve que la compétition est très ouverte et je fais confiance en nos experts pour choisir l'avion le plus adapté aux besoins suisses et qui ne sera pas forcément le meilleur avion au monde.

Écrit par : Jo-ailes | 11/06/2019

Il règne comme un silence de plomb sur le crash d'un Rafle en Egypte au mois de février sauf erreur.

Il semblerait que ce crash ait semé la panique coté français.

Est-ce que le nombre de crash en rapport aux heures de vol et au nombre d'unité construite fait partie du cahier des charges d'air 2030 ?

Comme les informations sont très filtrées concernant ce crash, est-ce que l'un d'entre-vous en sait d'avantage ?

Écrit par : Corto | 11/06/2019

@Dberic et Dany40: malheureusement voyez-vous pas besoin de faire du bashing F35, les articles se multiplient sur le sujet en voici un nouvel exemple : https://www.pogo.org/analysis/2019/06/the-f-35-and-the-captured-state/

Écrit par : Mathieu | 11/06/2019

@v_atekor,

Lorsque vous parlez des coûts, aurais-je bien compris que le Rafale serait moins cher, dans son ensemble et concernant les codes sources, êtes-vous certains que quelqu'un comprenne quelque chose dans les codes de centaines de modules interactifs comme dans le cas du Rafale ?

Écrit par : Corto | 11/06/2019

Merci pour les réactions à mon posts. Je ne vous donne pas tort au sens strict, mais pourquoi est ce que les chinois et les russes font tout pour retrouver le F35 japonais perdu récemment si il n'est qu'une enclume volante ?
Cet avion n'a pas coûté aussi cher à cause de sa structure et conception, qui donne plutôt l'impression d'avoir été bâclée. (Il ne faut pas oublier que ce n'est qu'une pâle copie d'un avion russe à décollage vertical des années70). Ce qui rend cet avion unique ce sont ses nouvelles technologie dont croyez moi nous ne savons pas encore tout!! Ce qui expliquerai ses coûts faramineux.
Oui, il ne vole pas de façon optimum, mais alors qu'on parle de performances structurelles et de vol, peut-être que l'essentiel est ailleurs!
Un avion ne passe pas au niveau 5+ avec un réacteur vertical des petites ailes et des mini soutes à bombes ??? La lecture que nous faisons de cet avion me semble erronée, il y a quelque chose qui cloche ! Je n'ai pas visité les hangars de LM pour le savoir,....et malheureusement nous devrons sans doute attendre quelques années pour que cela se confirme.

Écrit par : Dberic | 11/06/2019

@Dberic: Encore une fois le F 35 à ses avantages notamment dans la guerre en réseau, et son revêtement furtif d’ou l’intérêt des chinois et des russes. Les critiques concernent différents points du projet et la gestion de ceux-ci.

Écrit par : Mathieu | 11/06/2019

@dberic

"les chinois et les russes font tout pour retrouver le F35 japonais perdu récemment si il n'est qu'une enclume volante ?"

arf, la recupération de materiel adverse n'est pas une nouveauté

* bon ou mauvais, il est toujours bien de savoir de quel armement dispose votre adversaire potentiel

* bonne ou moins bonne, de la technologie gratuite c'est toujours bon a prendre

"Ce qui rend cet avion unique ce sont ses nouvelles technologie dont croyez moi nous ne savons pas encore tout!! Ce qui expliquerai ses coûts faramineux.
Oui, il ne vole pas de façon optimum, mais alors qu'on parle de performances structurelles et de vol, peut-être que l'essentiel est ailleurs!
Un avion ne passe pas au niveau 5+ avec un réacteur vertical des petites ailes et des mini soutes à bombes ??? La lecture que nous faisons de cet avion me semble erronée, il y a quelque chose qui cloche ! Je n'ai pas visité les hangars de LM pour le savoir,....et malheureusement nous devrons sans doute attendre quelques années pour que cela se confirme."

la nous sommes en plein fantasme

mais je vous rassure SI LM a un avion "miracle" caché dans ses hangars ... celui-ci ne sera pas largement propose a l'export mais reservé a l'USAF/navy (comme le F22) ou, au mieux, proposé qu'a certains alliées des USA

Écrit par : Laurent10 | 11/06/2019

@deberic

"Autre surprise. Personne ne parle de l'hiver furtivité ni de la super croisière. Facteurs essentiels pour survivre dans le champs de bataille aérien du futur!! Pas un mot dans tous les posts?? Sans doute parceque aucun des avions concurrents n'est équipé de ces technologies... "

essayez de vous documenter un minimum avant de venir faire la leçon aux autres

la supercroisiere est une capacité dont le F35 est incapable

mais la dite supercroisiere (vol supersonique sans postcombustion) fait partie des capacité des rafale, eurofighter et gripen NG

en clair dans cette competition, seul le F35 et le F/A18 en sont dépourvu

Écrit par : Laurent10 | 11/06/2019

@ Laurent,

Donc à vous lire le Danemark, Italie, Norvège, Pays-Bas et Royaume-Uni, Belgique et Japon sont à côté de la plaque! Rien que des pays sous influence us ou victimes de la raison d'état n'est pas ?. Mais heureusement "vous "avez tout compris. Permettez moi de vous dire que des données confidentielles sur cet avion ne sont pas mises à disposition de tout le monde mais réservées aux officiels. Ce qui expliquerait beaucoup de choses.
Un conseil, ne criez donc pas au complot quand la suisse passera commande du F35 elle aussi. ;-) Permettez moi un avis tout personnel, le rafale ne se vendra jamais ailleurs que dans le tiers monde.

Écrit par : Dberic | 11/06/2019

@Corto : concernant les codes sources.
1/ Oui, je pense qu'il y a des gens capables non seulement d'y "comprendre quelque chose", mais en plus de le prendre en main. Globalement il y a des informaticiens capables de prendre en main des projets complexes ou très complexes. Il y a même régulièrement de jeunes ingénieurs qui entrent chez Dassault et Thales qui doivent se former tout le temps à la maîtrise de codes existants pour intervenir dessus. Donc oui, c'est non seulement faisable, mais clairement, c'est très commun. Si vous avez bossé sur des projets un peu "gros" vous savez que c'est même un standard dans cette industrie, que ce soit sur du militaire archi protégé chez Thales ou Rayethon ou sur de l'opensource côté noyau linux.
.
2/ la possession des codes n'a pas toujours pour finalité de reprendre le contenu, mais parfois de vérifier qu'il est conforme à ce qu'on peu en attendre. id est : pas d'espion, pas de virus, pas de backdoor.

Écrit par : v_atekor | 11/06/2019

@ Laurent j'avais oublié l'Italie, l'Australie, la Coree du sud, encore des gros naïfs trop crédules à vous entendre. Et surtout Israel, les plus grands imbéciles de la terre en matière d'armement n'est ce pas !!
Enfin, pour votre information, le réacteur du F35 est le monomoteur le plus puissant du monde et l'un des critères du cahier de charge était la supercroisiere. Comment pouvez vous soutenir que ce réacteur ne supporte pas la super croisière ? Les 2 réacteurs du rafale ensemble poussent moins que celui du F35!!

Écrit par : Dberic | 11/06/2019

Posséder des avions de 5è génération sans posséder de awacs ou de système satellites de communication et de possibilité de synchronisation, actuellement indispensable dans tous les conflits, semble désuet !

La Suisse n'est pas prête pour coordonner une flotte de F-35, il faudrait d'abord qu'elle s'équipe en moyens d'ajustement radars et sans au minimum un avion awacs, c'est peine perdue.

Écrit par : Corto | 11/06/2019

@Corto: il serait bon de vous renseigner un peu plus sur les sujets avant de prétendre à vouloir prodiguer vos conseils. Si vous aviez pris la peine de lire mes articles simplement sur le projet air2030, vous auriez compris que quelque soit l’avion choisi celui-ci évoluera en réseau. La question n’est pas uniquement réservée au F-35. La Suisse collabore notamment avec la France et l’Europe en ce qui concerne le réseau de satellites.
Autre élément, l’arrivée de la guerre en réseau fait aujourd’hui penser que demain il n’y aura plus forcément des besoins d’avions de type AWACS.
Et pour terminer le réseau de radars en Suisse et en cours de modernisation.

Écrit par : Pk | 12/06/2019

@dberic
"Enfin, pour votre information, le réacteur du F35 est le monomoteur le plus puissant du monde et l'un des critères du cahier de charge était la supercroisiere. Comment pouvez vous soutenir que ce réacteur ne supporte pas la super croisière ? Les 2 réacteurs du rafale ensemble poussent moins que celui du F35!!"

je le soutiens car le F35 n'a pas la capacité de vol supercroisiere, c'est factuel

LM lui meme le reconnait

maintenant si vous nous donnez votre avis d'ingenieur "au doigt mouillé", a "l'instinct" ...

Écrit par : Laurent10 | 12/06/2019

@ Laurent,

"Merci pour l'avis de l'ingénieur au doigt mouillé".
En ce qui concerne le F35, il y a actuellement trop de spéculation sur cet avion pour tirer des conclusions hâtives sur ses capacités. Attendons donc qu'il entre en activité dans les pays qui l'ont choisis.
Ce que je sais, c'est qu'il a été qualifié par le rapport d'experts Belges comme "bien supérieur à tout ce qui existe". Mais avec une carte rouge pour les problèmes structurels et de capacité de vol à résoudre avec les nouveaux standards qui seront livrés dans le futur. Quel contraste quand même entre l'avis des militaires qui ont évalués l'avion et ce qui se lit dans la presse américaine colportée un peu partout. L'avenir nous dira ce qu'il en est!
PS: On se recontacte une fois la décision suisse prise :)
Bàv,

Écrit par : Dberic | 12/06/2019

@dberic : Vous ne savez pas de quoi vous parlez. Les réacteurs des A320 poussent plus que ceux du F35 (140kN contre 120kN) et ils ne peuvent pourtant pas évoluer en supersonique. La puissance brute d'un réacteur n'a pas directement à voir avec la vitesse de l'avion.
.
Les deux "petits" M88 du rafale poussent ensemble 100kN, soit 20% de moins que le F135, mais pour un avion 25% plus léger (-10t contre +13t), le Typhoon avec ses deux petits EJ2000 pousse 120kN, autant que le F35 avec 2 tonnes en moins.
.
Le F35 ne peut pas faire de supercroisière, et a priori il n'est pas prévu qu'il puisse un jour le faire : "The F135 and F136 engines are not designed to supercruise". Il n'y a pas si longtemps il ne pouvait même pas faire de supersonique tout court, et il ne le peut toujours pas dans de nombreuses configurations.
.
Note que le supersonique et la supercroisière sont avant tout des caractéristiques d'intercepteurs, comme le Typhon, le F22, Mig31... Et c'est ce dont la Suisse a vraiment besoin, car il est plus probable qu'il faille intercepter depuis Payerne un liner évoluant à mach 0.9 en direction de Genève que de réaliser une attaque surprise contre un radar allemand !
.
Il n'est pas choquant pour un bombardier d'évoluer en subsonique, et si il peut ponctuellement passer en supersonique avec PC, c'est mieux, mais rien de particulièrement choquant si ce n'est pas le cas, la plupart des bombardiers sont subsoniques. Ca confirme simplement que le F35 est avant tout un bombardier de pénétration dans des espaces très défendus.
.
La question est de savoir si la Suisse a besoin d'un bombardier pour pénétrer les défenses Autrichiennes. LM met en avant les "autres" points forts de son avion (la guerre en réseau) car pour ses missions principales, le F35 n'est pas adapté aux besoins Suisse.

Écrit par : v_atekor | 12/06/2019

@Dberic : Les informations quant à la supercroisière ne relèvent pas de la spéculation, ce sont les informations constructeurs (LM et P&W). Et encore une fois : rien de choquant pour ce type d'avion. Par ailleurs le F35 est en exploitation dans plusieurs armées : au moins : US, Israël, Japon.
.
Quant aux Belges : de base, les armées crachent rarement dans la soupe, surtout lorsqu'elles se serrent la ceinture. Par ailleurs, je ne pense pas qu'un rapport pondu dans les conditions du débat Belge soit propice à avoir une information neutre. Alors si les militaires ont "un peu" enjolivé la situation pour éviter de se prendre en boomerang la moindre critique dans la figure...

Écrit par : v_atekor | 12/06/2019

@Dberic
"Ce que je sais, c'est qu'il a été qualifié par le rapport d'experts Belges comme "bien supérieur à tout ce qui existe"."
A partir du moment où les critères ont été:
- la possibilité d'emport de la bombe nucléaire B61 (celles stationnées à Kleine Brogel)
- une capacité furtive passive pour missions d'attaque
difficile de ne pas se dire que le cahier des charges a été rédigé en fonction de l'appareil que l'on voulait acheter et que, du coup, on en arrive à la conclusion citée ci-dessus.

Écrit par : jlambert | 12/06/2019

@ V_Atekor
A vous lire, les USA, le Japon, Israel, le Danemark, la Finlande, l'Australie, les Pays-Bas, le Royaume unis, la Belgique, l'Italie et la Norvège sont sous influence pour l'achat d'un avion inadéquat ???
On a 80% des armées de pointe du monde libre là!!??
Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose, hein!!!
Sans doute qu'ils auraient du acheter des Rafales (SIC :adaptés à leurs besoins) qui ne se sont vendus qu'à l'Egypte, l'Inde et le Quatar.
Je ne commenterai pas l'équation, elle parle d'elle même !!!
On se retrouve sur le blog "après décision".

Écrit par : Dberic | 12/06/2019

@DBeric: les problèmes sont bel et bien confirmés et loin d’être terminés : With the F-35 operational for the @USAirForce, @USMC and @USNavy, the Pentagon has turned its focus to future upgrades and sustainment costs. But make no mistake: The battle to fix the F-35’s technical shortfalls is far from over. Check out @defense_news tomorrow to learn more.

Écrit par : Marco | 12/06/2019

@Dberic: encore une petite couche toute fraîche : Supersonic speeds could cause big problems for the F-35′s stealth coating trib.al/UMLeFUo

Écrit par : Marco | 12/06/2019

@Dberic. Détournez le sujet pour masquer votre incompétence, mais ça ne change rien.
.
D'abord les besoins des USA et du RU ne sont pas les mêmes que ceux de la Suisse. Ces deux pays ont une force de projection conséquente et ont objectivement l'utilité d'avion de bombardement en zone contesté.
.
Ensuite certains des pays que vous citez n'ont tranché pour aucun appareil (la Finlande), d'autres ont participé directement à sa conception/fabrication de l'avion, à tout le moins ils devaient en être client. Certains ont néanmoins fait marche arrière (l'Italie).
.
Enfin certains (le Japon, l'Australie) l'ont fait clairement sous influence : il ont acheté le soutien américain. Rien de mal à ça, acheter une arme c'est acheter une alliance. Le Qatar et l'Inde ne font que ça lorsqu'ils achètent le Rafale à la France.
.
TOUS les pays ont fait leur choix selon des raisons politiques avant tout, et dans ces raisons politique on trouve très souvent au premier rang la protection de la puissance militaire américaine dans son ensemble, et plutôt les sous-marins de la classe Ohio que les F35.
.
Quant aux 80% des forces libres. Je vous laisse la formule.
.
Pour la petite histoire : je suis espagnol, me cataloguer comme fanboy du Rafale me fait sourire et en dit plus sur votre aveuglement que sur ma position.

Écrit par : v_atekor | 12/06/2019

V_Atekor,
Mon incompétence comme vous dites n'a pas d'impact sur ce dossier.
Les suisses feront leur choix en ame et conscience pour rejoindre soit le groupe de l'Inde, du Quatar et de l'Égypte soit celui des nations de pointe du monde libre. La bonne journée monsieur.

Écrit par : Dberic | 12/06/2019

Lockheed Martin c'est entre autre le F16, le SR 71, le F22, le U2, le F117 le P38. Que des avions ratés, n'est ce pas!
Et là, on veut nous faire croire qu'ils ne savent plus faire d'avions et qu'ils faudrait acheter un vieil avion français qui ne s'est vendu que dans 3 pays du tiers monde!!!
Gonflé quand même, pour be pas dire risible !!!

Écrit par : Dberic | 12/06/2019

Pour ceux qui débarque concernant le f-35 ;
le GAO indique plus de 140 millions de dollar
Le controller général (du département de la défense US) lui indique moins de 110 millions.
La différence entre les deux est la différence entre le coût sorti d'usine et le coût de mise en l'air.
https://twitter.com/JoedeBrig/status/1138677833784594435

Ce coût n'inclus aucun coput de développement qui sont pourtant facturé à tout le monde.
Exemple pour le prochain block sur la première mise à jour le coût de développement sera de 1.6 milliar dont 20% pour les non US.

Écrit par : herciv | 12/06/2019

@pk
"La Suisse collabore notamment avec la France et l’Europe en ce qui concerne le réseau de satellites."
Avez-vous des détails de cette coopération :
- sur quels projets ?
- intégration des équipes suisses dans l'équipe programme
- partage de flux ou achat de photo ?
- Workshare ?

Écrit par : herciv | 12/06/2019

A bah maintenant on sait pourquoi ils était 4 à voler en Suisse :
“Fleet pilots agreed it is very difficult to max perform the aircraft” in those circumstances, the document notes.
The U.S. Navy and Marine Corps as well as the United Kingdom have noted the deficiency as a leading priority.
The fleet will, in the near term, mitigate the issue by enforcing minimum separation rules between aircraft in flight, the documents said.
https://www.defensenews.com/smr/hidden-troubles-f35/2019/06/12/when-us-navy-and-marine-f-35-pilots-most-need-performance-the-aircraft-becomes-erratic/

Écrit par : herciv | 12/06/2019

@Dberic : Non de très bons avion, le F16 a l’origine c’est General Dynamics avant sont rachat! Mais voilà sur le F35 ils se sont plantés !

The 13 deficiencies include:

The F-35’s logistics system currently has no way for foreign F-35 operators to keep their secret data from being sent to the United States.
The spare parts inventory shown by the F-35’s logistics system does not always reflect reality, causing occasional mission cancellations.
Cabin pressure spikes in the cockpit of the F-35 have been known to cause barotrauma, the word given to extreme ear and sinus pain.
In very cold conditions — defined as at or near minus 30 degrees Fahrenheit — the F-35 will erroneously report that one of its batteries have failed, sometimes prompting missions to be aborted.
Supersonic flight in excess of Mach 1.2 can cause structural damage and blistering to the stealth coating of the F-35B and F-35C.
After doing certain maneuvers, F-35B and F-35C pilots are not always able to completely control the aircraft’s pitch, roll and yaw.
If the F-35A and F-35B blows a tire upon landing, the impact could also take out both hydraulic lines and pose a loss-of-aircraft risk.
A “green glow” sometimes appears on the helmet-mounted display, washing out the imagery in the helmet and making it difficult to land the F-35C on an aircraft carrier.
On nights with little starlight, the night vision camera sometimes displays green striations that make it difficult for all variants to see the horizon or to land on ships.
The sea search mode of the F-35’s radar only illuminates a small slice of the sea’s surface.
When the F-35B vertically lands on very hot days, older engines may be unable to produce the required thrust to keep the jet airborne, resulting in a hard landing.

Écrit par : Marco | 12/06/2019

@marco
attention à prendre en compte le contexte budgétaire de la FY2020 au US. La navy lâche des infos à la presse tout en rappelant que LM a peut-être des solutions. La navy rappel au congrès qu'elle veut bien quelques f-35 B&C mais clairement elle veut plus de f-18 ASH. Si le congrès n'obtempère pas, la navy peut couler le programme en une seule conférence de presse.

Écrit par : Herciv | 12/06/2019

@herciv : Vu ton article. C'est la fameuse technique de développement concurrente qui les a foutu dedans et qui est entrain de faire exploser les prix bien comme il faut. Mes 10ct que le prochain oiseau sera fait à l'ancienne, avec des protos et des chaînes de prod dans les pays acheteurs...
.
Entre cette approche d'industrialisation et les contraintes VSTOL qui se sont révélées intenables sur la version bitubes d'origine, ça a fait déraper le projet... Enfin à ce point là ce n'est plus du dérapage, c'est de la conduite sur une piste de patins à glace.
.
Qu'il est loin le F16 !

Écrit par : v_atekor | 12/06/2019

@v-atekor
Je ne sais pas si c'est pas plus grave. Tu te rends compte qu'ils n'ont pas réussi à faire un vrai chasseur sans problème depuis plus de 20 ans. Sur quoi va s'appuyer la génération d'ingénieur qui monte ?
Les problèmes de BOEING sont finalement du même acabit, la complexité trop importante des appareils qui ne peut être appréhendé qu'à condition d'une très grande expérience dans le domaine.
Ce ne sont pas les simulateur et autres logiciels (même CATIA) d'aide à la conception qui permettront de tout prendre en compte mais la stabilité des équipes de conceptions et un lent renouvellement. Vu les cadences d'embauche chez LM j'ai un gros doute sur leur Turn-over …
ET puis face à un ingénieur qui sait de quoi il parle, le marketing n'ouvre pas sa bouche. Là dans le cas de BOEING et de LM on a bien compris que c'est le marketing qui impose sa voix.
Encore une fois la concurrency n'est pas anormal dans l'aéronautique, ce qui est anormal c'est de l'appliquer sur un projet pas suffisamment mature. là encore on sent l'absence d'ingénieur charismatique chez Lm pour imposer un point de vue technique fondamentale.

Écrit par : herciv | 12/06/2019

@Herciv: j’évite votre dernier post sur le scoring, car non seulement il y a des erreurs, mais en plus le tout est assez subjectif et ne colle pas de manière précise avec les véritables essais. Il y a un fort risque de confusions.

Écrit par : Pk | 12/06/2019

Merci MARCO de reconnaitre la valeur de LM qui a produit quelques uns des meilleurs avions du 20ème siècle. Dont des avions d'avant garde à la pointe de la technologie comme le SR71 précurseur en matière de vol à haute vitesse et haute altitude, le F117 précurseur de la furtivité, le F22 condensé des deux. Et après la production de ces fleurons, on vient nous dire que le dernier né F35 serait un désastre miné par la mauvaise gestion du projet et la cupidité des sous traitants??? Moi j'y crois pas!!!
Certes il y a des défauts à solutionner sur cet avion, mais ils ne sont pas plus importants ni plus nombreux que ceux qu'on du rencontrer ses illustres prédécesseurs au cours de leur développement.
Et pour la x ème fois, l'innovation de cet avion (une constante chez LM) n'est pas dans sa voilure ou sa capacité de vol, mais dans ses technologies de contrôle de l'information et probablement de survie. Oui, il ne vole pas vite, oui, il vole mal, oui il ne peut pas porter beaucoup d'armes offensives. Mais personne ne se demande si cet avion n'ouvrirait pas un nouveau chapitre de la guerre aérienne comme LM l'a souvent fait avec ses avions innovants par le passé. Peut être que la supériorité aérienne ne sera bientôt plus liée aux avantages tactiques connus jusqu'ici, mais que LM initie de nouveaux paradigme en la matière. La vieille Europe
toujours en retard d'une guerre ne le comprend pas encore. Ce qui est sur, c'est que cet avion fout la trouille à beaucoup de monde!!
Vous me direz que produire des technologies à plus de 1000 milliards n'est pas à la porté de n'importe qui. Je rigole déjà du SCAF franco allemand à 10 milliards d'euros et du Tempest anglais à 2 milliards de livres,....mais que des petits joueurs! Le choix suisse sera déterminant et confirmera mes hypothèses.... ou pas!
Mais je ne pense pas que tout le monde ne peux pas se tromper en même temps!

Écrit par : Dberic | 12/06/2019

@Dberic: ne me faite dire ce que je n'ai pas dit!! Lockheed a produit de bons avions pad LM ! Le F-16 encore une fois vient de chez General Dynamic! Quant au F-35 c'est une daube, ivous n'avez qu'aprendre en compte les liens que j'ai mis ici.

Si d'aventure vous penser que la Suisse va choisir le F-35, vous êtes effectivement dans la croyance" moi je crois mais à l'Eglise dans la vrai vie je ne vois que les certitudes. Regardez simplement la demande Suisse et vous verrez que l'avion n'a aucune chance : pas de codes sources donc pas de lien avec le système sol-air, Offsets insuffisantes, prix à l'heure de vol non maîtrisé et bien d'autres...

Écrit par : Marco | 12/06/2019

@Dberic : Ah vous avez changé votre fusil d'épaule en réalisant que le supercruise c'était mort et qu'avec 30 ans entre l'annonce des appareils furtifs F117 et F22 puis les développement du F35, il y a eu tout le temps pour développer des stratégies de détections ? Vous mettez maintenant l'accent sur la technologies de "maîtrise de l'information" : les communicants sont encore passés par là. Vous n'en maîtrisez pas tellement le concept puisque c'est exactement ce dont parle PK dans son article sur les avancées de la guerre en réseau et que vous critiquiez un peu plus haut, avant de vous être fait rappelé à l'odre ?
.
Oui, c'est une avancée, qui est d'ailleurs suivie par les autres appareils en compétition a minima : F18, Rafale, et Gripen ; et pas seulement sur les avions du reste. Ca va du fantassin jusqu'au satellite. Pour info, le Rafale sera prêt en 2024 sur ce sujet pour la livraison à la Suisse. Je n'ai guère de doute sur la capacité des autres concurrents à suivre cette évolution dans les temps.
.
Vous avez un sens de l'humour particulier, et visiblement pas partagé côté finances. Car un projet à 1000 milliards c'est vraiment de l'argent fichu par les fenêtre. Je ne sais pas qui vous paie, mais visiblement vous ne payez pas d'impôts.
.
Vos paroles sur la « vieille Europe » (dont ne fait pas partie l'Espagne qui embarque cependant sur le SCAF) tiennent du fantasme. La dictée des communicants de LM encore prise en faute.
.
Non, cet avion ne fou la trouille à personne. Il est une évolution attendue et annoncée depuis 30 ans, le temps qu'il faut pour développer des défenses adaptées ; l'histoire du bouclier et de l'épée continue. Il est arrivé plus d'une fois que les approches hypertechno du moment soient pris en défauts. Cléopatre a perdu la guerre avec les navires les plus sophistiquées du moment, ses très chers vaisseaux blindés et armés d'éperons ont été contraints de s'ensabler par une flotte des barques ultra légères. y
.
Les autres appareils en compétition restent complètement dans le jeu, y compris chez les armes ennemis. Et c'est sans doute le problème, car je ne pense pas que les Russie et les Chinois dépensent 1000 milliards pour réaliser une réponse crédible.
.
Encore une fois, n'y pas "tout le monde" qui se trompe en même temps. Il y a ceux qui ont une panoplie d'arme complète dont le F35 n'est qu'une pièce parmi d'autres, et ceux qui n'ont pas la vocation ni les moyens d'aligner 4 types de bombardiers stratégiques, 3 types de bombardiers tactique, autant d'appareils pour le CAS, 3 pour la supériorité aérienne, etc... Et ceux qui n'ont ni l'envie ni les moyens d'être les gendarmes du monde, ont des solutions de défenses nettement moins coûteuses sans être moins crédibles.

Écrit par : v_atekor | 12/06/2019

@dberic

"Et surtout Israel, les plus grands imbéciles de la terre en matière d'armement n'est ce pas !!"

Israel est tout sauf le bon exemple a donner pour soutenir le F35 ....

chronologiquement:
Israel demande des F15 supplémentaire, l'administration americaine lui repond que, dans le cadre de l'aide US, seul le F35 est disponible

Israel prend donc des F35 (en version F35I) => qui dans le cadre de l'aide US sont en fait gratuit (donc d'un tres bon rapport qualité/prix)

et le F35 fait tellement forte impression aux israeliens ... que pour l'avenir ils sont en train de mettre au point une nouvelle version du F15, le IAF15 !!

http://psk.blog.24heures.ch/tag/iaf-15

Écrit par : Laurent10 | 12/06/2019

@dberic

LM a aussi fabriqué le F104 starfighter affectueusement surnomme widowmaker

exemple: les allemands perdirent 292 de leurs 916 F-104 dit Fallfighter (cercueil volant) pour 119 pilotes mort

Écrit par : Laurent10 | 12/06/2019

@Mathieu

Je vous invite à lire ma petite mise au point sur le « spécialiste » F-35 pour POGO nommé Dan Grazier.
Mais surtout attention de ne pas, encore une fois , faire des interprétations dépassant les sources citées .

L’article de POGO que vous citez relève un point tout à fait réel que j’ai moi même relevé comme d’autres depuis longtemps : Lockheed Martin ne fournit pas les ressources souhaitées pour gérer de façon normale la maintenance des F-35. L’industriel a profité de très étranges largesses dans la gestion du programme de la part du Pentagone... et si un grand coup de vis a été donné depuis il reste encore cette insuffisance de la chaîne de maintenance.
Ce que les rapports relèvent donc , c’est que les taux de disponibilité du F-35 sont par nature très satisfaisants ... mais les manquements de l’industriel pour fournir les process finaux pénalisent ces performances. Cela explique que les F-35B déployés actuellement sur zone ont de bons chiffres car une chaîne de maintenance correcte a été forcée en rapport au contexte de mission. Par contre les manques en pièces détachées, mises à jour ALIS et formation de personnels militaires en autonomie des personnels LM plombent les déploiements hors opération.

Encore une fois il faut séparer dans sa réflexion l’avion F-35 « idéal » que LM aujourd’hui n’a toujours pas livré aux clients ... et le F-35 réel qui a été testé et rendu opérationnel (et envoyé sur le terrain) par ce même constructeur.
Le F-35 réel actuel n’est PAS celui des brochures publicitaires de LM ... mais cet appareil est cependant doté de capacités réelles qui font mouche chez les militaires clients .
Le F-35 réel actuel n’a pas les capacités logicielles de maintenance et de fusion de donnée qui sont promises ... et comme le relève le DOT&E le constructeur et le Pentagone précipitent les tests et évaluations des avions pour rattraper le temps perdu.
Ces lacunes de procédures forcent LM à avoir des personnels sur les unités pour suivre les évolutions et la première vie des appareils livrés. Ainsi ils rectifient les manques et valides les succès sous couvert confortable de la Concurency qui justifie merveilleusement ce fonctionnement.

Mais tout cela n’enlève rien au fait que le F-35 actuel , même si ce n’est pas encore l’avion attendu totalement , possède de vrai grandes qualités opérationnelles. LM n’est pas idiot, le constructeur savait que la bulle défensive (furtivité passive ) , et la capacité de guerre en réseau (liaison de donnée ET capacités de détection) seraient primordiales et en haut des priorités militaires.
Le F-35 est ... comme par hasard ... complètement prêt sur ces points précis (et quelques autres).

Donc attention de savoir ce qu’on veut évaluer... que ce soit le F-35 réel ou celui attendu les 2 appareils ont des atouts à faire valoir... l’actuel a le mérite d’exister avec ses capacités prioritaires opérationnelles aujourd’hui en 2019, alors que la concurrence n’est pas prête et ne le sera pas avant plusieurs années.

C’est le poids qui pèsera sur le choix Suisse comme sur les autres nations se penchant sur cet avion ... un choix de capacités uniques sur le marché pour encore 20 ans mais encore incomplètes en 2019 ... mais vouées à être impérativement complétées pour servir la première armée mondiale .
L’autre choix est d’aller sur un appareil de transition, voué à être remplacé dans 20 ans, ou bien à admettre de ne pas suivre la course aux standards majeurs dans 20 ans .

Écrit par : Dany40 | 13/06/2019

Étonnant toute cette promotion à peine voilée en faveur du Rafale sur ce blog.
Qui peut encore croire qu'un avion français puisse être vendu à des clients européens.
Depuis le mirage 4, la zone de chalandise française se trouve essentiellement au Maghreb et dans les pays arabes et épisodiquement en amérique du sud. Bref que dans des pays émergents cherchant à bénéficier de l'influence française. Avec une exception pour la Grèce qui avait acquis le 2000. Le seul pays de pointe qui avait acheté français c'est la Belgique qui a bien vite changé d'alliance avec le F16. Étonnant que ceux qui accusent les acquéreurs du F35 de soumission à l'oncle Sam ne se posent pas la même question sur les pays démocratiques auquel ils vendent leur avion. L'Égypte, le Quatar et l'Inde sont tous des pays phares en matière de liberté et où l'acquisition de ces avions a été des plus transparentes. N'estce pas...hum!
Avec un bémol pour l'Inde qui n'est pas à mettre dans le même sac que les deux autres, mais qui n'a pas percuté avec le merveilleux avion français puisqu'ils on réduit leur commande de 120 à 36!!! Et apparemment ils n'en veulent plus d'autres. Quel signal sur les qualités de ce merveilleux avion.
Le Rafale souffre entre autre de son rôle de deuxième meilleur avion dans tous les appels d'offre. Dans la sphère russe, il se positionne derrière la dernière série des sukhoïs bien moins chers, et en occident il se positionne systématiquement derrière le F35 bien plus innovant du point de vue technologique ou le Gripen moins cher et plus polyvalent !
Ah la la, la deuxième place.... la pire place pour un prétendant au premier rôle comme affectionnent souvent les français en dépit des éléments factuels.

Écrit par : Dberic | 13/06/2019

Dany 40
Est ce que ça vous ferait mal de noter que le F35 réel a déjà été évalué par les USA, l'Australie, le Japon, la Finlande, le Danmark, les pays-bas, le royaume unis, Israel ou il s'est imposé haut la main!!
Immaginez alors la plus-value du modèle virtuel à venir comme vous dites!
Quand à investir dans un avion de transition à renouveler après 20 ans, permettez moi de trouver votre argument risible vu la mise à prix des avions sur la table! Et pour la différence de prix entre le F35 et le Rafale, votre argument pousse la suisse vers le F35.
Tiens, comme par hasard, le choix raisonné de tous les autres pays. Le Rafale ne s'est imposé NULLE PART +à part dans des républiques qui sentent le souffre, comme en Inde ou la corruption liée à ce contrat à fait tomber quelques têtes !

Écrit par : Dberic | 13/06/2019

@Dberic: Non c’est ouvert et vous oubliez l’Advanced Super Hornet qui de surcroît devient l’avion le moins cher suite à la non participation d’un Gripen aux essais.

Écrit par : Martin | 13/06/2019

@Dberic : Si maintenant vous attaquez également Dany40, soutien inconditionnel du F35, vous allez vous retrouver bien seul.
.
Est ce que ça vous fait mal de considérer qu'il n'a PAS été évalué dans le cadre d'appel d'offre ni par les USA, ni par le RU, ni par le Japon ni par les Pays Bas soit parce qu'ils étaient partie prenante à la construction, soit parce qu'il n'y avait aucun débat possible ?
.
Est ce que ça vous ferai mal d'observer qu'Israël et les USA qui ont étudié la machine sous toutes ses coutures ont néanmoins acheté plusieurs lots de F15 nouvelle génération ? Est-ce que ça vous ferai mal de ne pas insulter ni la France, ni l'Inde qui a bien des défauts mais qui ne sent moins le souffre que l'Arabie, plus gros client d'arme des USA et qui aura probablement ses F35 à terme ?
.
Globalement, est ce que vous pouvez être un brin factuel dans vos réponses ?

Écrit par : v_atekor | 13/06/2019

@ V_atekor,

Vous demandez de la considération pour l'Inde et la France, aussi je vous envoie quelques articles pour vous rappeler dans quelle condition la vente du Rafalle s'est faite en Inde. Encore un fois, les contrats militaires Français sont auréolés d'un parfum de scandale. Comme avec la vente de sous marins au Pakistan qui a couté la vie à plusieurs ingénieurs à cause de retro commissions impayées ou la célèbre vente des frégates à Taiwan.
Pour votre info, le gouvernement Moody, notoirement corrompu a fini par chuter après ce énième scandale en Inde.


https://www.la-croix.com/Monde/Asie-et-Oceanie/En-Inde-contrat-Rafale-vire-scandale-politique-2018-09-05-1200966444

https://www.europe1.fr/international/vente-de-rafales-la-cour-supreme-indienne-refuse-douvrir-une-enquete-3820781

https://www.francetvinfo.fr/economie/aeronautique/rafale/vente-de-rafale-a-l-inde-la-france-a-efface-la-dette-fiscale-d-un-proche-du-premier-ministre-narendra-modi_3397473.html

Écrit par : Dberic | 13/06/2019

"Étonnant toute cette promotion à peine voilée en faveur du Rafale sur ce blog."
.
Tous les avions en compétition ont été présenté, et je ne pense pas qu'il y ait un biais particulier en faveur du Rafale. Même pas un biais de la part de PK contre le F35 qui ne correspond pas aux besoins Suisse, ce que les commentateurs répètes.
.
Je sais que vu de Suisse, l'Espagne fait partie du Maghreb et/ou de l'Amérique latine que tu as cité ; mais factuellement c'est un pays d'Europe, qui s'est équipé en France avec des Mirage F1 jusqu'en 1994 et qui participe au SCAF dont elle sera (évidemment) cliente.
.
Enfin, je sais que dans ton esprit le Typhon n'existe pas, mais il se trouve que c'est l'avion de combat le plus répandu en Europe, que c'est l'épine dorsale de la défense Européenne notamment dans l'interception puisque le F35 n'est utilisé en Europe qu'en remplacement des bombardiers Tornados...
.
Et après tout, l'Allemagne, le Royaume-Uni, l'Autriche, l'Espagne et l'Italie ne peuvent pas tous se tromper, non ?

Écrit par : v_atekor | 13/06/2019

@Dberic : je connais parfaitement ce dossier, que je suis comme d'autres (PK) depuis le début il y a presque 20 ans, encore une fois, non seulement soit vous ne le maîtrisez pas trop, soit vous l'orientez volontairement. Mais attention au retour de bâton avec LM (et Boeing, et BEA/airbus), il y a anguille sous roche sur plusieurs dossiers, jusqu'en Europe.

Écrit par : v_atekor | 13/06/2019

@ V_atekor

Si je devais vous suivre sur ce champs sulfureux des suppositions douteuses comme celle que vous faites à propos de l'Arabie Saoudite,
je trouverai intéressant de faire une corrélation directe entre les ventes d'armes françaises dans le temps et l'identité des clients; dictateurs, états totalitaires, présidents corrompus, et surtout exclusivement du tiers monde bien sur pacque moins regardant sur les rétro omissions. Tiens, tiens ???
Etonnant aussi que vous ne mentionniez pas non plus le moratoire européen contre la vente d'arme à l' AS auquel le France est opposé alors que l'Allemagne en est la promotrice.
Essayez d'être plus impartial dans vos avis, vous y gagnerez en crédibilité. ;-)

Écrit par : Dberic | 13/06/2019

@Dberic : l'Allemagne s'oppose à la fois à la France, mais aussi au Royaume Uni, à l'Italie et à l'Espagne qui vendent tous dans la région. L'EF a été fait ces 4 pays dont plusieurs veulent assurer le service après vente (et donc la vente de missiles & bombes)
.
Des armes Belges sont parties en AS probablement pour le Yemen il y a 2 semaines. Les Suisses, neutres devant la Neutralités et plus blancs que neige, ont exporté en AS du matériel d'écoute via Dubaï. Inutile de faire l'autruche : il y a du pétrole.
.
Encore une fois, d'une manière générale : une vente ou un achat d'arme est d'abord un choix politique. Je ne soutiens pas l'alliance Européenne et Américaine avec les Saoudiens, mais il faut croire que le pétrole à ses raisons que la démocratie ignore. Ce choix politique d'appuyer l'AS contre vents et marées, cet appuie contre l'Iran dans un conflit qui nous est étranger, est d'abord le fait des USA. Là encore, voyez les volumes de ventes d'armes à ce pays.

Un petit lien : http://www.rfi.fr/economie/20180312-rapport-sipri-vente-armes-moyen-orient-asie

Les USA pèsent 34% des ventes d'armes au MO, la France 6.7%. Ces stats sont de 2017 et les ventes ont augmenté de 30%.

Écrit par : v_atekor | 13/06/2019

@Dberic : En aparté : avant de poster, vérifiez vos dire. Juste par curiosité, j'ai vérifié une de vos assertions dans un domaine que je ne maîtrise pas. j'ai vérifié le fait que "le gouvernement Modi a chuté suite au scandale...".
.
Le 1er gouvernement Modi a simplement fait son temps, 5 ans : 26/05/2014-30/05/2019. Il a pris fin il y a 14 jours. A l'issue des élection, M.Modi a été reconduit et n'a pas encore présenté son gouvernement. En néophyte de la politique indienne j'aurais tendance à penser que ça plane pour eux.

Écrit par : v_atekor | 13/06/2019

@ v_atekor

Autant pour moi,sorry!
j'ai confondu le président et le premier ministre indien. Mais ça ne change pas les constatations sur le fond des affaires et du climat qui a entouré cette vente du Rafale en Inde. Je ferai attention comme demandé.

Écrit par : dberic | 13/06/2019

Juste une remarque concernant l’affaire en Inde, si vous êtes assez naïf pour croire à tout les ragots de la presse, ben franchement vous devriez vous remettre en question, surtout que tout cela était purement dans un butte électorale pour déstabiliser modi ,manque de bol ils ont échoué sur tout les niveaux, c’est beaux les accusations sans preuves et résultats modi a été réélu et son rival très incompétent c’est pris une grosse claque.

Écrit par : Adri74 | 13/06/2019

@ Adri 74

Eh ben vous manquez pas d'air vous!!
Heureusement que Google laisse des traces !!!

A tous les suisses intéressés par la votation sur leur futur avion et sur l"ethique qui l'entoure;

Tapper simplement: Rafale+ Inde sur Google pour voir l'ampleur du problème en Inde.

Écrit par : Dberic | 13/06/2019

Un article intéressant qui va dens le sens de mes propos.



https://www.avionslegendaires.net/2019/06/actu/les-400-f-35-lightning-ii-livres-franchissent-les-200-000-heures-de-vol/

Écrit par : Dberic | 14/06/2019

@Dberic
Je vous lis, je vous lis et j'aperçois, entre autres, votre grande sensibilité aux médias.
Le com de Adri74 était le bienvenu et éclairé. Vos réponses ont été révélatrices des bases du cheminement de votre pensée.
Vous citez "avions légendaires". Cependant, ce site quoique bien foutu est bien loin de faire preuve d'impartialité dans son traitement de l'actu aéronautique.
Il n'y a qu'à y suivre la modération partisane en vigueur, pour voir son curseur de crédibilité s'effondrer.
"Tapper simplement: Rafale+ Inde sur Google" et bien non et c'est justement bien trop "simple" ! Si c'est comme ça que vous faîtes vos recherches, je comprends mieux votre verrouillage "primaire" sur l'info. Ça c'est pour vous :
http://www.portail-aviation.com/blog/2018/10/14/epopee-du-rafale-en-inde-les-documents/

Écrit par : Gian | 14/06/2019

@ Gian

Constatez sur Google l'ampleur du nombre d'articles qui parlent bien de fraude concernant la vente du Rafale à l'Inde.

Mais comme la dissimulation, l'amalgame la négation des évidences sont une des grandes constantes de la grande muette française,

J'invite nos lecteurs à compléter leur recherche Google avec les mots clés suivants pour se faire une idée sur le parfum des armements français, eh oui l'étique, ça compte en Suisse cher monsieur !

1.- Génocide + France

2.- sous marin + Karachi

3. frégate Taiwan + France

Écrit par : Dberic | 14/06/2019

@Dberic: Ne pas tous mélanger, Dassault à été blanchi sur la vente du à Rafale en Inde, j’en avait fait l’écho : http://psk.blog.24heures.ch/archive/2018/12/20/rafale-indien-la-farce-est-close-866659.html

Écrit par : Pk | 14/06/2019

@Dberic
Ok, vous confirmez bien vote orientation complotiste.
En effectuant des recherches de la sorte, vous tranchez à coup de biais de confirmation. C'est comme taper acupuncture ou homéopathie + médecine ou taper 11/09 + complot ou avion/missile + pentagone. Que croyez vous que votre moteur de recherche va vous amener ? Bah, la matière demandée. Non pas par pertinence, mais bien par quantum, car les microproces ne savent pas (encore) travailler autrement.
Votre analyse, ne dépasse pas le stade du quantum. Au contraire, vous en faites un argument.
Après, je sais bien que tout n'est pas tout beau, tout rose. Mais je sais bien aussi que les théories complotistes sont séduisantes pour l'esprit, surtout celui animiste entaché d'intentionnalité.

Écrit par : Gian | 14/06/2019

@Dberic : vous ne devriez pas vous fier aux journaux, et encore moins les aborder de cette manière. Le jour où le "scandale" a éclaté, tous les journaux ont publié leur article sur ce thème. Le jour où l'Inde a disculpé Dassault et clos l'affaire, seule la presse spécialisée l'a évoqué.
.
Et c'est idem sur tous les points que vous avez soulevé jusqu'à présent. Il faut entrer dans les sujets, pas se contenter de la première page de résultats google, et d'autant plus que dans le secteur de l'armement, tous les coups sont permis ; tous, assassinats inclus.

Écrit par : v_atekor | 14/06/2019

"Mais comme la dissimulation, l'amalgame la négation des évidences sont une des grandes constantes de la grande muette française,"
.
Ah super. Donc on a 2 dossiers de corruptions d'il y a 30 ans, un problème politique toujours pas soldé pour la France, également d'il y a 25 ans. On prend maintenant les dossiers des États-Unis depuis les années 90 ou ça ira ?

Écrit par : v_atekor | 14/06/2019

@Dberic
Je vous invite à faire les recherches google suivantes:

BAE Typhoon corruption
airbus eurofighter corruption
gripen corruption
lockheed corruption
agusta corruption

Écrit par : schnorkeloch | 14/06/2019

Vous pensez vraiment que les gens se contentent des résultats Google sans lire les articles ??

Et que dire de la France qui est accusée par le Rwanda d'avoir armé les milices hutues qui ont perpétré le plus horrible des génocide du 20 ème siècle ?? Une Fakenews aussi sans doute ??
Encore un triste héritage de la Mitterrandie ....

Tiens, tiens.....encore un fait lié a un pays du tiers monde ou a un pays émergeant là ou on n'est pas trop regardant sur les procédés, une constante chez certains, hein ??!!

Écrit par : Dberic | 14/06/2019

@Dberic : Je n'en pense pas grand chose, d'autant moins de la part d'une personne qui ne prend que les informations à charge. Vous voulez que l'on parle des dossiers américains ? Les guerres du golfe, la famine provoquée par pétrole contre nourriture, par Ben Laden armé en Afghanistan par les américains, par les mensonges sur les armes de destructions massives devant l'assemblée de l'ONU ? Vous voulez que l'on parle de la guerre en Afghanistan qui dure depuis 17 ans ? De l'indéfectible soutien américain à l'Arabie ? A l'implication US au Yemen ?
.
Ou alors vous préférez que l'on parle d'Airbus condamné pour corruption en Autriche sur la vente de l'Eurofighter et suspecté en Arabie ?
.
C'est très facile de raisonner à charge, mais ça ne sert qu'à confronter son propre biais cognitif.

Écrit par : v_atekor | 14/06/2019

@Dberic
Vous vous égarez, le sujet est l'essai du F35.
Vous naviguez de Charybde en Scylla.
Connaissez vous l'allégorie de la grotte de Platon ? Vous aussi pouvez en sortir.
Et cette manière de qualifier le monde en tiers, émergents ...
Vous utilisez des codes dépassés pour l'époque à laquelle vous vivez. Et vos recherches Google (qui est un très bon outil, à condition de bien s'en servir) ne doivent pas être prises pour paroles d'évangile, tel que vous le faîtes.
Je vous souhaite beaucoup de courage pour la suite

Écrit par : Gian | 14/06/2019

Bien des commentaires sur le F-35 me semblent hors propos. Lors de récentes opérations face aux S-300 la furtivité est devenue un facteur essentiel. Le F-35 est appelé à se développer pendant les prochaines décennies et restera l'avion de référence de notre époque.
Le F-35 est un saut technologique presque unique et ses défauts résultent de cela. Peut-être même que le F-35 devrait voler accompagné de F-15 ou F-16?
Si la supériorité du F-35 pour les décennies à venir n'est pas discutable, la bonne question c'est: "un avion de combat pour la Suisse, pourquoi faire?" Le F-35 est cher, multitâches, aura besoin d'un upgrade permanent, de pilotes aguerris, est-ce de cela dont la Suisse a besoin?
Hors l'interception, la quasi totalité des besoins militaires suisses peuvent être gérés par des drones MALE ou HALE. Alors pourquoi ce petit bijou, hors prix, qui ne volera pas hors des heures de bureau!

Écrit par : Lilith | 16/06/2019

@Lilith

Commentaire plein de clairvoyance ... je suis d'accord sur le fait que le F-35 serait surdimensionné par rapport aux besoins suisses. Tant que le pays se cantonne à une police de l'air sans autre vocation offensive il peut s'appuyer sur des avions fiables et modernisés actuels.
On pourrait voir un intérêt sur les missions d'interception certes ... mais cela me semble marginal par rapport à tous les systèmes du F-35 qui seront peu utiles en opération aux suisses

Écrit par : Dany40 | 16/06/2019

Le F 35 est peut sur dimesionne pour les besoins de la suisse.

mais, malgre tout les commentaires negatifs sur le F35, je ne sais pas ce que vous pensez , mais l espagne qui est associe au programme SCAF n a pas du tout abandonne la piste F 35, car l espagne possede des porte helico et c est le F35 B qui peut remplacer ses vieux sea harrier pour la navy spain

une marine qui a des porte avions ou porte helicoptere et qui possede des F 35 est un atout face aux futurs groupes aeronavale chinois ou indien voire autres pays

un avions furtif est dans son temps contrairement au rafales gripen ou typhoon,

meme si technologies existent pour detecter ces avions furtifs

C EST UN PLUS NON NEGLIGEABLE !, JE SUIS OK AVEC BEAUCOUP DE COMMENTAIRES QUE LE f 35 A DES PROBLEMES DE JEUNESSE, MAIS ILS VONT ETRE RESOLUS AVEC LE TEMPS...

Écrit par : carlos | 16/06/2019

@Carlos : On achète pas un avion avec des suppositions, la résolution des problèmes n’est pas garantie.

Écrit par : Martin | 17/06/2019

@Carlos : L'Espagne a besoin d'un appareil VSTOL, et le F35 est le seul au monde disponible, côté appel d'offre ce sera vite vu. La question est plutôt de savoir pourquoi navantia a choisi de dimensionner le JC d'après le F35 pour se retrouver sans aucune alternative 30 ans après, même les Osprey ont un pb de gabari. Les années 90 ont été pleines de ce genre de choix.

Écrit par : v_atekor | 17/06/2019

La dernière nouvelle en date sur le F35: des éléments informatiques à bord produit par une société en main chinoise, inquiétudes au sein des pays acquéreurs : https://news.sky.com/story/sky-views-lets-hope-the-uk-has-a-strategy-to-thwart-foreign-espionage-and-rivalry-11742639

Écrit par : Mathieu | 17/06/2019

Une annonce importante au Bourget à prendre en compte dans l'évaluation du F-35 :

http://www.nationaldefensemagazine.org/articles/2019/6/17/news-from-paris-air-show-lockheed-planning-major-increase-in-range-other-capabilities-for-f-35

C'est officiel ... au lot 15 les nouveautés vont inclure l'intégration de Fuel tanks externes sur le F-35 apportant une augmentation de range annoncée de 40% (à vérifier sur le terrain bien sûr).
Cela vient se rajouter à la confirmation de ce que l'on savait déjà : Le passage de 4 à 6 armes en soute.

Reste à savoir ce qu'il en est du nouveau moteur et de l'Advanced EOTS ....

Écrit par : Dany40 | 23/06/2019

Actualité décidément brûlante avec un exercice opérationnel aux conclusions fortes :

https://theaviationist.com/2019/06/23/dutch-f-35s-perform-9000-km-long-surprise-attack-on-dutch-range-as-part-of-a-rapid-reaction-test/

Deux F-35s ont effectué des frappes après 9000km de trajet dont une traversée de l’Atlantique ... et cela avec un support minimum (un seul C-17) .... un test de déploiement rapide à longue distance qui a donné pleine satisfaction.

Étrangement ça bouge beaucoup en ce moment ... un effet Bourget peut être ?

Écrit par : Dany40 | 24/06/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.