23/05/2019

EBACE, Pilatus cartonne avec le PC-24 !

3F12CFB9-6211-4263-AEB2-6FF0085AD55A.jpeg

Je vous l’annonçais en ouverture du salon EBACE qui se tient à Genève cette semaine, l’avionneur suisse Pilatus cartonne à nouveau avec son jet PC-24. Les ventes étaient bloquées jusqu’ici, afin de permettre la mise en place de la chaine de fabrication du premier jet d’affaire suisse et de pouvoir livrer les premiers appareils. Pour Pilatus, la tenue du salon EBACE coïncidait avec la réouverture du carnet de commande. On savait que la demande serait forte, mais visiblement, celle-ci dépasse les attentes, une nouvelles fois.  Lors de l’édition du salon EBACE de 2014, l’avionneur avait enregistré un total de 84 commandes pour son PC-24 en quelques jours. Ce chiffre représentait les deux premières années de production.

Déjà 40 commandes :

Un jour après la réouverture du carnet de commandes de Pilatus pour une nouvelle tranche de 80 avions à réaction PC-24, le fabricant en avait déjà vendu 40. "Nous avons déjà vendu la moitié des 80", a déclaré Oscar Schwenk, président de Pilatus. Afin de continuer à produire dans de bonne condition, l’avionneur  avait annoncé lundi qu'il acceptait le nombre limité de nouvelles commandes.

Augmentation de la production :

Avec une production de 40 PC-24 prévus cette année, la production passerait à 50 l'année prochaine et pourrait encore augmenter par la suite. Mais pour Pilatus, la production maximale de son site de Stans est de  60 avions maximum par an pour le PC-24. Il faut pourtant souligner que la demande dépasse déjà la capacité de production. Chez Pilatus, on envisage par exemple de préparer une deuxième installation de production à l’avenir.

Le Pilatus PC-24 :

Capable d’utiliser des pistes très courtes et peu aménagées, le PC-24 est le premier jet d’affaires du monde à pouvoir bénéficier d’une porte cargo standard. Le jet dispose également d’une cabine très spacieuse dont l’intérieur peut être adapté aux exigences personnelles du client. Tout ce qui en fait un « hyper polyvalent Jet », un avion qui est conçu pour une grande variété de missions en ligne avec les besoins individuels. Le cockpit est construit autour d’une suite avionique développée sur un concept de Pilatus baptisé « Advanced Cockpit Environnement » (ACE), avec quatre écrans de 12 pouces et un système de vision synthétique. Le PC-24 dispose d’une certification Single Pilot (un seul pilote) IFR (vol aux instruments).

Le jet offre un rayon d’action de 3’610 km avec quatre passagers (3’300 avec six passagers) et une vitesse de croisière maximale de 787 km/h. Il peut emporter jusqu'à 10 passagers en cabine pressurisée.

Son généreux compartiment bagages accessible en fond de cabine est desservi par une véritable porte cargo, située entre les ailes et le moteur, à l'instar de son petit frère à hélice, le PC-12NG. Le PC 24 peut donc, lui aussi, proposer une palette d'aménagements très diversifiée. Il est alimenté par deux réacteurs Williams FJ-44-4A montés à l'arrière du fuselage.

Avec une distance de décollage de 820m et une distance d'atterrissage de 770 m, le PC-24 est destiné à être utilisé également sur des pistes non revêtues (neige, herbe, sable).

L'appareil a également la possibilité d'atteindre rapidement un niveau de vol élevé (45 000 pieds), comme de nombreux jets d'affaire, pour échapper à l'intensité du trafic sur les principales routes aériennes et garantir ainsi, une meilleure souplesse d'utilisation dans les régions au ciel encombré.

 

Photos : PC-24 @ Pilatus

14:23 Écrit par Pascal dans aviation | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : ebace, pilatus, nbaa, jet d'affaires, bizjet |  Facebook | |

Commentaires

C'est vraiment une belle nouvelle pour Pilatus !

Écrit par : Funky | 23/05/2019

Ça ne m’etonne pas ,Pilatus sont des gens sérieux et font de supers avions..Qualite suisse quoi...
Le PC 24 est remarquable...je précise que je ne travaille pas chez Pilatus et et que je ne suis pas suisse mais faut reconnaître qu’ils sont forts.J.ai seulement volé sur PC6 et je l’ai trouvé génial..dommage qu’il ne soit plus fabriqué.

Écrit par : Lotser68 | 24/05/2019

@Lotser,
Pour information, le PC-6 est encore en production, les dernières commandes ont eu lieu jusqu'en 2018 (milieu d'année). Il est en fin de production, mais toujours produit je présume car je n'ai pas vu d'information annonçant la dernière livraison de ce modèle.
Et je pense que c'est le genre d'événement marquant pour une entreprise comme Pilatus.
Quoi qu'il en soit, je ne serais pas surpris que Pilatus revende le programme PC-6. Bombardier a revendu le programme Q400 et le Canadair à Viking Air.
Et je pense qu'il y a une opportunité pour d'autres constructeurs dans des pays au coût du travail plus faible.
Ca serait une belle opportunité !

Écrit par : john | 27/05/2019

@john
Absolument d’accord avec vous,ces avions mythiques ont encore de belles carrières devant eux...voir le Twin Otter,le Dashboard...etc...un autre exemple...le fameux Beaver.qui est un régal à piloter...

Écrit par : Lotser68 | 30/05/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.