09/05/2019

Une année commerciale réussie pour Pilatus !

7928D275-2404-499D-9475-5C2BB1496695.jpeg

L'exercice 2018 a été particulièrement réussi pour l’avionneur suisse Pilatus, mais complexe également. À environ 1,1 milliard de francs suisses, le chiffre d'affaires a été ramené à un milliard. Au total, les 128 avions livrés comprenaient le premier PC-24, une étape importante dans l’histoire de la société. Au total, 18 PC-24 ont été livrés à des clients au cours de la dernière année. 

La situation financière en 2018 était meilleure que l'année précédente. Avec 1’092 millions de francs suisses, le chiffre d'affaires a dépassé la barre du milliard pour la première fois depuis 2015. Le résultat d'exploitation s'élève à 157 millions de francs suisses. Et l’avenir est prometteur: après avoir enregistré des commandes d’un milliard de francs, le volume actuel des commandes s’élève à 2,1 milliards de francs, soit un peu moins de deux années de chiffre d’affaires. Au total, 128 avions ont été livrés à des clients soit : 18 PC-24, 80 PC-12 NG, 27 PC-21 et trois PC-6.

Livraison du premier PC-24 : 

La livraison du premier jet PC-24 au premier client en février 2018 a marqué une étape importante dans la phase de développement, qui s'étend sur onze ans. Le tout nouveau jet Super Versatile a fait l’objet de nombreux travaux en 2018: outre la mise à niveau rapide des opérations de production de la série PC-24, l’unité de service client et l’ensemble du réseau de service passaient également en mode «direct». Pilatus a continué d'améliorer parallèlement le PC-24 en poursuivant divers programmes de tests post-certification visant à fournir toutes les capacités de l'avion promises aux clients dès le départ. La prochaine étape est imminente: la réouverture du carnet de commandes du PC-24. 

Les activités de service à la clientèle se développent :

Si le secteur militaire revêt une importance capitale pour Pilatus, le manque de nouveaux contrats de flotte d’avions formateurs en 2018 n’est pas une source de préoccupation: il se concentre sur les travaux en amont nécessaires et a renforcé ses efforts de vente dans ce domaine. La croissance constante du service après-vente est encourageante.

La division Aviation générale a également assisté à une expansion continue de ses activités de service à la clientèle. Le volume de PC-24 en fonctionnement augmente chaque semaine, générant une croissance similaire du nombre de clients nécessitant une assistance. Le réseau de centres Pilatus agréés a été renforcé pour offrir aux clients du monde entier le niveau de service auquel ils sont en droit de s'attendre dans la ligue des avions d’affaires.

Préparer le succès à l'avenir :

À la fin de 2018, le groupe Pilatus employait 2’283 personnes, dont 127 apprentis. Plus de 150 nouveaux emplois ont été créés. 93% des collaborateurs travaillent en Suisse. Au siège de Stans, les travaux de construction du nouveau hall d'assemblage de la structure avancent: ce nouveau centre de compétence pour les opérations de construction d'aéronefs sera mis en service au printemps 2019 - un signe clair de son engagement envers le site en Suisse.

Le nouveau centre de complétion géré par la filiale américaine Pilatus Business Aircraft Ltd à Broomfield, au Colorado, a ouvert ses portes à l'automne. À Adélaïde, les travaux préparatoires à la construction d’un nouveau bâtiment appartenant à la filiale Pilatus Australia Pty Ltd. se sont poursuivis.Photos : 1 PC-24 2 PC-21 @ Pilatus

pilatus aircraft,pc-24,pc-21,pc-12,aviation suisse,nbaa,ebace,bizjet,avions écoles,jets d’affaires,romandie aviation

 

Commentaires

J'peux avoir un PC-21 siouplé ?? :-P.

Écrit par : Funky | 10/05/2019

je pensé que le PC6 porter n'était plus livrable ? je me suis trompé.

Écrit par : michel | 10/05/2019

@Michel,
Les commandes ont été stoppées il y a moins d'un an, et les livraisons des appareils commandés se sont poursuivies depuis. D'après les nouvelles après que le carnet de commande ait fermé, les livraisons se sont poursuivies jusqu'à début 2019. Donc l'année prochaine, on devrait retrouver des PC-6 dans le rapport annuel.
Pilatus travaille sur le long terme, l'avantage des entreprises privées par rapport aux entreprises cotées en bourse. Les actionnaires maximisent le profit sur le long terme, et pas le court terme.

Écrit par : Fab | 11/05/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.