28/04/2019

Le Sukhoi Su-57 offert à l’exportation !

D4voK15WsAEUMV1.jpg

Le gouvernement russe autorise l'exportation de l'avion de chasse de cinquième génération Sukhoi Su-57. Viktor Kladov, directeur de la coopération internationale et de la politique régionale de la société de portefeuille industrielle russe Rostec Defence, a déclaré que la version de l'avion destiné aux clients internationaux s'appellera Su-57E (Export).

Il a ajouté qu'il s'attendait à ce que l'avion soit un candidat concurrentiel pour des programmes au Moyen-Orient et dans certaines régions de l'Asie-Pacifique.

Selon Kladov, le Su-57E pourrait être officiellement dévoilé au salon aéronautique de Dubaï en novembre 2019, et ce dévoilement refléterait le marché d'exportation cible du Su-57E. "Nous pensons que le Moyen-Orient est un marché attractif pour cet avion", a déclaré M. Kladov.

Pas de pression américaine :

Lors de la commercialisation de l'avion destiné à l'exportation, M. Kladov a déclaré qu'il était peu probable que les clients soient dissuadés par la loi américaine intitulée Countering's Adversaries Through Sanctions Act (CAATSA). Cette législation, introduite en août 2017, proposait des sanctions aux clients de la défense russe en réponse à l'ingérence présumée de Moscou dans l'élection présidentielle américaine de 2016 et à l'annexion de la Crimée. 

Le Sukhoi Su-57 :

726849443.jpg

Susceptible de venir remplacer l’actuel Su-27, le nouvel avion dispose d’un nombre considérable de nouveauté avec notamment le mode « Supercroisière », l’adjonction de la fusion des données et une signature radar réduite. Le Su-57 est doté d’une centrale de navigation inertielle BINS-SP2M à gyrolasers qui permet de gérer automatiquement les informations de navigation  et ceci même si le réception GPS (Glonass) ne fonctionne plus. L’avion dispose de commandes de vol électriques et multiplexées avec un système mécanique en « back-up » permettant de ramener l’appareil à destination en cas de défaillance généralisée du système électrique. Un système de communication S111-N avec deux radios cryptées UHF/VHF, une liaison de données complète le tout.

Les moteurs actuels du Su-57 Izd117 ne sont pas définitifs et représente une variante fortement modernisée de l’AL-31F équipant le Su-27 Flanker.  Le futur moteur qui est encore aux essais, l’Izd 30 permettra le mode de la « Supercroisière » avec un rapport poids puissance supérieur avec la poussée vectorielle.

On notera que le Su-57 dispose d’une extension mobiles le LEVCON (Leading Edge Vortex Controllers)qui vient se positionner devant l’aile et permet de combiner l’effet des plans canards avec celui des extensions des bords d’attaques. Ce système permet à l’avion moins sujet à des pertes de portances lors d’angles d’attaques élévés.

Le Sukhoi Su-57 dispose de cinq radars intégrés développés par NIIP Tikhomirov MIRES (Multifunction Integrated Radio-Electronic System) ce dernier est composé de deux ensembles de capteurs principaux: soit le radar AESA en bande X N036 dans le nez, deux radar AESA en bande X N036B placés à côté du cockpit en amont, deux radars AESA en bande L N036L placés sur les bords d’attaques. De fait, le Su-57 peut "voir"  sur une plage de 270° autour de l’appareil. Les performances précises des radars ne sont pas encore connues malgré tout les premiers chiffres parlent d’une capacité de détection montant jusqu’à 400 Km (donnée estimée) en air-air et en fonction de la taille de la cible avec la possibilité de détecter 62 cibles et d’en engager 16 simultanément en air-air tandis que le système peut assurer l’engagement de 4 cibles en air-sol simultanément.

En ce qui concerne la guerre-électronique, l’avion dispose du système de contremesures L402, soit un ensemble de nombreux capteurs qui assure une protection spécifique.

En ce qui concerne l’armement, l’avion emporte une vaste gamme de missiles air-air : K-74M2, K-77M et IZD80. Pour l’air-sol : le Kh-38M, Kh-58USK, Kh-59MK2 et KAB-250 sans oublier le BrahMos. Un canon GDh-301 de 30mm vient compléter l’équipement.

Photos : 1Su-57 2Cockpit @ Sukhoi

Commentaires

Les moteurs ne sont pas prêts, il n'est pas en escadron en Russie, l'avionique n'est que théorique, et son développement a pris beaucoup de retard. Qui va acheter cet avion que même les Russes hésitent à commander ?

Écrit par : iGH | 29/04/2019

"Le Sukhoi Su-57 offert à l’exportation " ...
Offert !!!!! wow C'est gratuit ? c'est pas plutot "ouvert à l'exportation" que vous vouliez écrire ? parce que offert ça veut dire que c'est cadeau. Tout le monde va en vouloir.

Écrit par : Albert66 | 29/04/2019

@iGH
Tiens, ça me rappelle un avion américain, ça...

Écrit par : jp_perfect | 29/04/2019

@Albert66: Vous cherchez des poux ? On parle volontiers d'offres c'est le cas en Suisse en ce moment. Aux USA on a jamais ofert le F-22 à l'exportation ... AH lalalA!

Écrit par : Hervé | 29/04/2019

C'est courant qu'un pays accepte de vendre un (sois disant) bijoux de technologies, présenté comme le meilleur appareil du monde, alors que lui même ne l'achète pas ?

Écrit par : mesnews | 30/04/2019

par moment, certains commentaires laissent songeur. On ne sait pas si c'est juste de l'ignorance, de la mauvaise foi, ou carrément une volonté de désinformer ...
De la même façon que le Su 27 et sa descendance a fait figure d’épouvantail à l'ouest durant plusieurs décennies, cela risque d'être la même chose avec le Su57. Cet avion est un monstre.
Évidement il est cher, et pour l'instant, la Russie a préféré acheter en NOMBRE des Su34, Su30 et 35, et elle commence aussi à recevoir les Mig35, et ils ont aussi modernisé le blackjack pour en construire un nouveau lot.
Patience, le tour du SU57 viendra ...

En passant, souvenez vous du nombre de F22 initialement planifié et finalement mis en service ... Au départ ils visaient 650 exemplaires, et on est à 100 environ ...

Écrit par : ano | 30/04/2019

@mesnews
"C'est courant qu'un pays accepte de vendre un (sois disant) bijoux de technologies, présenté comme le meilleur appareil du monde, alors que lui même ne l'achète pas ?"

1° génétiquement parlant le SU57 a des le debut ete fait pour etre exporter puisqu'il devait etre co-financer par l'Inde (mais l'inde quoi ...)

2° les russes attendent surtout que le SU57 soit finalisé pour commander, dixit ce blog
"Selon un porte-parole russe, ces moteurs seront opérationnels vers 2025. L'armée de l'air russe pourrait acheter jusqu'à 160 avions de combat Su-57, dotés de ces nouveaux moteurs.
Pour les russes, la véritable nouveauté proviendra des nouveaux moteurs, ainsi que d’une architecture électronique améliorée à partir de 2025. "

3° apres pour ce qui est de vendre un appareil en court de mise au point, c'est basiquement le cas de bon nombre d'avion (exemple le gripen E, rafale F4) => rien de neuf

Écrit par : Laurent10 | 30/04/2019

@ano : 195 F22 construits, 183 en services en tenant compte des machines perdues et des prototypes. A priori pas de cannibalisme entre avions puisque l'outillage de production est toujours dispo. pour les pièces de rechange.
.
Comme le dit Laurent10, le tour du su57 viendra... quand il sera commandé par les forces Russes, donc vers 2025 si le grand méchant loup ne l'a pas mangé entre temps. D'ici là il y aura des nouveautés un peu partout. Business as usual en somme.

Écrit par : v_atekor | 01/05/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.