05/04/2019

Plus d’infos sur le remplacement du Black-Hawk!

599DCA37-448C-4ABA-8611-F34D201F294D.png

Dans le cadre du programme de remplacement de la flotte d’hélicoptères « Black-Hawk », l’US Army a donné en cette fin de semaine quelques informations sur le programme.  Le programme prend la dénomination « d’hélicoptère de combat d'assaut de longue portée de demain (FLRAA). L’armée américaine dirigera le programme FLRAA. Le Commandement des opérations spéciales et le Corps des Marines des États-Unis s’associeront à ses efforts de développement en lançant leurs propres programmes d’acquisition environ deux ans plus tard.

L’étape primaire prévoit d’accélérer l'attribution d'un contrat de production d'ici le quatrième trimestre de l'exercice 2021 et vise à faire voler un giravion d'ici le troisième trimestre de l'exercice 2024. L’armée américaine souhaite que chaque aéronef ait un coût moyen de fabrication de 43 millions de dollars. Technologie oblige, le nouvel appareil sera plus cher que l’actuel Sikorsky UH-60, dont le coût tourne aux environs de 20 millions de dollars par unité

Plus de performances :

L’US Army est prête à payer plus pour son prochain hélicoptère, car elle demande un niveau de performance nettement supérieur. Par exemple, le UH-60M a une vitesse de croisière maximale de 151kt (280 km/h), tandis que le nouvel appareil devra atteindre une vitesse de croisière maximale de 280kt (519 km/h) avec un rayon de combat non ravitaillé de 300nm (556 km) et d’une portée à sens unique non ravitaillée d’au moins 2’440 nm (4’519km). L’appareil devra pouvoir transporter 12 passagers. La capacité de charge utile externe doit être d'au moins 4’536 kg (110 000 lb) pour 110 nm (204 km) à une vitesse de 140 nœuds (259 km/h). En outre l’hélicoptère devra être capable de voler dans des conditions de fortes chaleurs. Il devrait être en mesure de fournir une puissance continue maximale de 100% pour exécuter une vitesse de montée verticale de 50 pi/min (2,54 m/s) à partir d'un effet stationnaire hors du sol au début de la mission, jusqu'à 6 000 pi et 35 ° C (95%). F). Il doit pouvoir le faire en transportant 12 passagers et suffisamment de carburant pour atteindre un rayon de combat de 122 nm (226 km) avec une réserve de carburant de 30 minutes.

Pour sa part, les exigences de l’USMC sont encore plus ambitieuses, notamment un rayon de combat non ravitaillé de 450 nm (833 km) avec une autonomie de 30 minutes. Le Corps des Marines souhaite également une vitesse de croisière continue maximale de 295kt (546 km/h) à 90% de la puissance maximale continue et de 330 KTAS (611 km/h) à 100% de la puissance nominale intermédiaire.

En raison de ces demandes de performances plus élevées, l'armée américaine indique que les sociétés en course doivent soumettre des conceptions autonomes si elles considèrent qu'il est irréalisable ou trop coûteux de modifier la variante Army pour répondre aux exigences de l’USMC.

En matière d’armement le nouvel appareil doit être doté d’armes internes, y compris un système à tourelle ou à canon fixe pouvant être utilisé à des distances supérieures à 2 km, l’emport de missiles air-sol, de roquettes guidées et non guidées, ainsi que et des missiles air-air. La compatibilité doit être possible avec des drones de soutiens.

Les candidats :

Deux démonstrateurs technologiques sont engagés pour le programme FLRAA, il s’agit : de l’équipe Sikorsky-Boeing avec le  SB-1 « Defiant », qui a effectué son premier vol le 21 mars 2019, et le tiltrotor Bell V-280 « Valor », en vol depuis décembre 2017.

Le SB-1 « Defiant »:

black-hawk,sb-1 defiant,v-280 valor,us army,blog défense,aviation militaire,nouveaux hélicoptères

Le SB-1 est un hélicoptère doté d’un double rotor coaxial avec une hélice propulsive montée sur la queue. Il s’agit d’un hélicoptère de démonstration de taille moyenne destiné au programme conjoint de démonstrateurs technologiques multi-rôles de l’armée américaine. Les futurs hélicoptères issus du démonstrateur sont destinés à remplacer le Sikorsky UH-60 « Black Hawk » et le Boeing AH-64 « Apache ». Le SB-1 est en concurrence avec le Bell V-280 « Valor » pour le modèle de transport tactique. 

Le Bell V-280 « Valor » :

black-hawk,sb-1 defiant,v-280 valor,us army,blog défense,aviation militaire,nouveaux hélicoptères

Le Bell V-280 «Valor» dont le design a été présenté pour la première fois le 10 avril 2013, lors de l'Army Aviation Association of America Annual Professional Forum and Exposition à Forth Worth au Texas. Le V-280 est un aéronef multi-rôle susceptible de répondre au programme «Vertical Lift Program» du département de la Défense. Le concept du V-280 «Valor» est basé sur la gamme des « tilt-rotors » de troisième génération, fortement inspiré du V-22, mais légèrement plus petit. Une des grosses différences avec le V-22 est que les moteurs du V-280 seront fixes et ne pivotent pas avec le rotor, ce qui réduit la complexité et le nombre de pièces mobiles. 

Photos : 1 Défiant vs Valor 2 SB-1 Defiant @ Boeing-Sikorsky 3 V-280 Valor @ Bell- Textron

Commentaires

Le SB1 risquerait bien d’être pénalisé contre le V280 en terme de vitesse ? Mais aura une meilleure plateforme comme hélicoptère de combat.
Il est fort possible qu’on retrouve le V280 comme hélicoptère de transport et le SB1 comme hélicoptère de combat … au final les 2 concurrents seront gagnant.

Écrit par : michel | 05/04/2019

Les commentaires sont fermés.