29/03/2019

L’Inde a terminé de négocier l’achat de C-295 !

307CF57F-72A1-4C65-AD77-3B03701A589A.jpeg

Le ministère indien de la Défense a achevé les négociations sur les prix en vue d'acquérir un total de 62 avions de transport moyen Airbus Defence and Space C-295 pour l'Indian Air Force (IAF) et l'Indian Coast Guard (ICG).

Le contrat est estimé à près de 2,8 milliards d’euros (3,15 milliards d’USD).
Le programme MTA prévoit l'importation directe de 16 C-295 et l'assemblage sous licences locale des 46 aéronefs restants dans une usine près de Bangalore appartenant au groupe Tata.

Le C-295 :

Au début des années 1980, l'Espagne cherche un appareil complémentaire au C-212, le constructeur national CASA s'entend avec l'indonésien IPTN pour produire la version de base d'un appareil de transport tactique, les autres versions pouvant être produites nationalement. Le premier vol intervient le 11 novembre 1983 et l'avion entra en service dans l'Ejercito del Aire en 1988.
Le CN-235 reprend les éléments traditionnels du transport tactique : ailes et dérives hautes pour les protéger des projections venues des pistes non préparées, aile droite pour diminuer la vitesse d'approche, rampe de chargement à l'arrière. Le CN-235 peut ainsi transporter 51 combattants, 18 brancards ou 4 palettes.

En 1995, l'Espagne crée une version très modernisée, le C-295, pour compléter sa flotte. Le C-295 dispose d'une soute plus longue de 3 mètres, d'une nouvelle avionique, d'un train et d'une structure renforcés, de points d'emports sous les ailes et de moteurs Pratt & Whitney PW127G entraînant des hélices hexapales. Il peut ainsi transporter 71 combattants, 48 parachutistes, 24 civières ou 5 palettes. Il est également proposé en version Persuader pouvant accomplir des missions de chasse aux sous-marins. Le C-295 est vendu à une dizaine d'états, comme le Portugal, la Pologne, l'Algérie ou le Brésil.
Plus de 85 avions C295 sont en service aujourd’hui avec 14 opérateurs différents.

 

Commentaires

Ce qui est lamentable c'est qu'ils ne l'aient pas fait après le premier crash. Ensuite qu'il n'y ait toujours que 2 sondes d'incidence. Enfin, qu'ils aient étendu la QT des 737 non max aux max.

Écrit par : yves P | 30/03/2019

@yves P

Pourquoi l'Inde aurait-elle acheté des avions militaires après le crash du Boeing 737 de LionAir ? Et pourquoi est-ce "lamentable" qu'ils aient attendu après lecrash de celui d'Ethiopian pour le faire ?

Ensuite, il n'y a qu'une seule sonde d'incidence sur le C-295, je ne vois donc aucune pertinence dans votre commentaire...

Écrit par : Marion | 01/04/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.