09/03/2019

Les Hawk de la RAAF modernisés !

20150512ran8504132_270.jpg

La flotte d’avions écoles BAe Hawk en service au sein de la Royal Australian Air Force (RAAF) a terminé sa modernisation. Les mises à niveau de l'avion ont commencé en 2014, dans le cadre d'un programme de mise à jour portant sur un total de 33 avions Hawk Mk127. L’Australie a reçu ses Hawk Mk127 entre 1999 et 2001.

Standard T2 :

La RAAF a donc engagé une modernisation qui a mené ses aviosn écoles Hawk à la dernière version disponible soit le T2.  La version T2 (Export) ou MK.128 fait partie de la nouvelle génération de jet (AJT) destiné au départ pour la Royal Air Force et la Royal Navy.  Le T2 comprend un affichage moderne de type LCD à la place de l'instrumentation classique, et permet la préparation pour le vol des avions de combat modernes, en particulier le tout "en verre". Le nouveau logiciel OC2 sera le même que celui retenu pour la RAF et l’Arabie Saoudite. Il utilise un moteur  Rolls-Royce Adour 951.

Trois pays ont également déjà opté pour ce modèle, l’Afrique du Sud et l’Inde et l’Arabie Saoudite.

Photo :Hawk T2 de la RAAF @ RAAF

 

 

 

Commentaires

Les PC 21 ne servent donc qu'à l'école de début ? Et la transformation sur avion de combat est bien assurée par un jet d'entraînement , en toute logique . Je suis dubitatif depuis le début sur la nouvelle doctrine de l'Armée de l'Air française qui abandonne ses Alphajet . Avec un gros point d'interrogation sur l'avenir de ceux de la 8è escadre de Cazaux .

Écrit par : philbeau | 09/03/2019

@Philbeau: Non le PC-21, offre deux options : une qualification complète comme c'est le cas en Suisse et chez d'autres clients ou en binôme pour ceux qui le souhaitent. Pour un certain nombre de FA il est encore compliqué de comprendre que le PC-21 permet un transition complète. En soit, c'est normal. Dans certaines FA comme la RAAF, il est notamment problématique de laisser tomber la formation sur jet simplement parce que les programmes engagés du point de vue technique et financier ne peuvent être remis en question en quelques mois.

Écrit par : PK | 09/03/2019

Le PC 21 est utilisé comme binôme dans bien des forces aériennes.
Mais il est possible de ne pas utiliser de jet de transition. La France a commandé un petit nombre de PC21 pour le moment, et c'est aussi pour apprendre à connaître ses capacités, et voir ce qu'il en est des capacités des pilotes ayant transitionné sur avion de chasse sans alphajet ou avec alphajet.
...
C'est une approche intelligente. Vérifier les promesses faites par Pilatus avant de prendre une décision radicale, tout en étant ouverte à celle-ci.
...
Maintenant, ce qu'il faut comprendre, c'est que les armées utilisant le PC21 en binôme avec un jet d'entraînement n'ont plus du tout la même approche que les anciens duos turbo prop / jet tels que Epsilon / Alphajet.
...
Le PC21 n'est plus seulement un avion de formation au vol. Il s'agit avant tout d'un simulateur d'avion de chasse. Les accélérations (les g) sont très proches de celles d'un Rafale. Le système permet de simuler le cockpit d'un Rafale, les missions d'un Rafale.
Donc dès le début de la formation sur cet avion, les élèves pilotes vont apprendre à appréhender le système d'arme en plus du vol.
Donc il reprend beaucoup de tâches d'un jet. Car en effet, si on prend uniquement la partie apprentissage du système d'arme, peu importe la vitesse de l'avion.
Et le jet qui lui coûte bien plus cher en heures de vol sera utilisé pour faire la transition sur jet. C'est-à-dire apprendre les différences de comportement entre un jet et un turbo-prop. Apprendre à résister à l'accélération longitudinale. Et aussi l'apprentissage de la vitesse.
...
Et ce qui différencie les armées, c'est leur taille. L'armée suisse a une armée de l'air relativement petite. Et elle part du principe qu'un avion uniquement pour cette transition coûterait inutilement cher et serait très peu utilisé. Donc autant faire la transition sur l'avion de chasse directement.
Ils partent du principe qu'un avion de chasse, combien même il y a un gap énorme de capacité, n'est pas nécessairement utilisé à son plein potentiel dès le premier vol.
Et en réalité, c'est aussi le cas pour la transition Alphajet - Rafale. Lors du premier vol, je doute que l'élève passe le mur du son, qu'il fasse de l'acrobatie...
Bref, même avec un jet d'entraînement, le PC-21 est une "révolution" dans la formation des pilotes.
Et cette révolution a été reprise lors de l'appel d'offre de l'USAF pour leurs nouveaux avions d'entraînements.

Écrit par : Fab | 10/03/2019

@PK : Je ne comprends toujours pas : Les Hawks de la RAAF ont commencé à être modernisés en 2014 , et la commande des PC 21 passée , elle , en 2015 , au titre du remplacement du PC 9. Il y a donc bien juxtaposition des appareils en ligne , et pas remplacement . De plus , le PC 21 n'est pas un avion d'armes . Comment passe-t-on à l'entraînement opérationnel des jeunes pilotes si on ne dispose que de ce type d'appareils ?
Enfin , je m'interroge aussi sur l'externalisation à outrance de la formation , confiée à Babcock . Je pense qu'il y a certaines remises en cause de ce qui marchait bien dans l'AdA qui vont poser problème .

Écrit par : philbeau | 10/03/2019

Sur l'abandon prématuré du Hawk en Suisse, il y aurait un beau sujet d'investigation à creuser...

Écrit par : UnOurs | 10/03/2019

@philbeau: Pour l'Australie qui a participé avec son indsutrie à la modernisation des Hawk il n'était pas question de sacrifié à celle-ci. Elle a donc opté pour le compromis à deux

Écrit par : Pk | 10/03/2019

@UnOurs: Oui, nous aurions pu continuer avec le Hawk un certains temps. Il semble cependant que pour des raisons principalement d'économies, il a été décidé de se séparer des Hawk dans un premier temps, de passer l'école avancée sur les Northrop F-5F dans l'attente d el'arrivée du PC-21.

Écrit par : Pk | 10/03/2019

@Fab: le PC-21 est même plus: „un simulateur de vol... volant“ (entendu chez Pilatus!)

Écrit par : Al&X | 10/03/2019

@Al&X
C'est ce que j'entendais avec "simulateur d'avion de chasse".

Écrit par : Fab | 11/03/2019

@pk
Est-ce que Pilatus a eu des retour concernant le PC-21 en France et notamment justement sa capacité à simuler le Rafale ?

Écrit par : herciv | 11/03/2019

@herciv,
Je crois que c'est encore un peu tôt pour avoir un retour sur la transition Rafale.
La durée de la formation est trop longue pour avoir des élèves qui ont appris à voler sur PC21 et qui ont quelques missions à leur actif sur Rafale.

Écrit par : Fab | 11/03/2019

Les commentaires sont fermés.