08/03/2019

Le dernier vol de l’EA-6B « Prowler » !

VMAQ-2-Death-Jesters-25.jpg

Ce 8 mars 2019 est marqué par le dernier vol de l’avion de guerre-électronique Grumman EA-6B « Prowler » en service au sein de l’US Marines Corps (USMC). Le dernier escadron, le VMAQ-2 a effectué son dernier vol aujourd’hui, refermant définitivement une page de l’histoire de cet avion.  L’avion a été retiré de l’US Navy en 2015, seul restaient les aéronefs actifs au sein du Corps des Marines.

Ce  dernier escadron doté de l’EA-6B de l’USMC a débuté progressivement sa désactivation en octobre dernier pour la finaliser aujourd’hui. «La désactivation du VMAQ-2 marque la fin du service de l’AE-6B dans le Corps des marines, ainsi que son emploi continu en tant qu’atout tactique aérien d’attaque électronique aéroporté (AEA)», a déclaré le Capitaine Sarah Burns, porte-parole au sein de l’USMC.

Au cours de ses dernières années, l’appareil a été encore très actif dans le combat en Syrie, bloquant des militants et protégeant les pilotes américains des systèmes de défense aérienne ennemis.


Le Grumman EA-6 « Prowler » : 

Le Grumman EA-6B « Prowler » est un avion biréacteur construit sur la base de l’A-6 « Intruder ». Par rapport à l'Intruder, le fuselage a été allongé d'un mètre (notamment pour loger les 2 membres d'équipage supplémentaires) et le poids à vide augmenté de plus de 3 000 kg (entre autres par les équipements électroniques).

L’EA-6B avait pour missions mission de mener une guerre électronique aéroportée à l'appui d'opérations, inclure la suppression des radars ennemis et des missiles sol-air utilisant des missiles de brouillage électronique et antiradiations à grande vitesse, ainsi que la collecte de renseignements tactiques dans un rôle de soutien électronique passif.

La base de l'équipement est le système de brouillage AN/ALQ-99 Tactical Jamming System. Le pod au sommet de la dérive contient différents détecteurs destinés à repérer les émissions des radars adverses en vue de leur brouillage. Le « Prowler » pouvait également emporter jusqu'à 4 nacelles d'équipements complémentaires sous les ailes, et  être armé de missiles antiradar AGM-88 « Harm ».

Conçu pour opérer à partir des porte-avions ou de bases avancées, le « Prowler » est un système complètement intégré de guerre électronique de longue distance, tout temps et à capacité avancée. La mission primaire de l'appareil est de protéger les attaques aériennes et les forces au sol en contrant les activités électroniques adverses et en obtenant des informations sur les émissions électronique dans la zone de combat.

L’EA-6B « Prowler » est remplacé par le Boeing EA-18G « Growler ».

9198268ce5cd6e2a03c58ae2b5440281.jpg

Photos : les derniers EA-6 du VMAQ-2 @USMC

 

ETIHAD, un vol entièrement féminin!

 

5882B2AB-E965-4A96-B3CB-8F72F1ACD389.jpeg

 

Le transporteur d’Abou Dhabi fête à sa manière la journée mondiale de la femme avec un vol entièrement féminin.  Ce matin, le vol  EY017 d’Abou Dhabi à Londres a marqué une étape important en ce jour du 8 mars avec le premier vol de la compagnie composé d’un équipage de conduite entièrement féminin. Ce vol souligne ainsi le rôle essentiel joué par les collaboratrices aux postes opérationnels et de la direction.

La capitaine française Sophie Blanchard et la capitaine irlandaise Faela Stevenson ont piloté l’Airbus A380 aux côtés des Premiers officiers Pirre Susana Leese de Finlande et Liesbeth Baldewijns de Belgique. Le poste de pilotage a travaillé main dans la main avec les 19 membres d'équipage  de cabine de 13 nationalités.

Amina Taher, vice-présidente, Affaires générales chez Etihad Aviation Group, a déclaré à propos de la journée: «À Etihad, nous ne connectons pas que des lieux, nous connectons des personnes. À l'occasion de la Journée internationale de la femme, nous sommes très fiers de compter sur des milliers de femmes fortes, ambitieuses et talentueuses qui travaillent avec nous tout au long et en dessous de la chaîne de valeur, dans les domaines des opérations, du fret, de l'ingénierie et de fonctions spécialisées telles que comme le droit aérien, la médecine et la finance.

 L’opération a réuni des femmes occupant des postes comprenant des pilotes et des membres du personnel de cabine, des ingénieurs, des techniciens, un responsable de la sécurité technique, un régulateur de vol et un contrôleur de charge.

Le 8 mars est également l’anniversaire de la première femme à recevoir une licence de pilote: l’aviatrice française Elise Raymonde de Laroche en 1910, ce qui en fait un jour doublement approprié pour la réussite du pari féminin d’Etihad.

Les femmes sont représentées dans chacune des sept divisions du groupe aviation et voyages, et plus de la moitié du personnel national d’Etihad aux Émirats arabes unis est une femme.

 

AD3EDC80-2FC4-438A-867D-9C65667B35F8.jpeg

Photos : Le vol entièrement féminin d’Etihad Airways