06/03/2019

La Turquie lance son hélicoptère lourd d’attaque !

atak-2-urun-gorseli.png

Le gouvernement turc a signé un contrat avec les industries aérospatiales turques dans le cadre des efforts du pays pour développer de manière indigène un nouvel hélicoptère d'attaque lourd de 10 tonnes. Connu jusqu’ici sous le nom d’ATAK-2, le projet vient de prendre le nom de « T-130 ». Le nouvel hélicoptère sera un dérivé de l’actuel T129 « ATAK ».

Le TAI T-130 :

L'hélicoptère T130 sera de type bimoteurs avec un rotor principal à cinq pales, avec une configuration de cockpit blindé en tandem pour le pilote et le mitrailleur. Il disposera d’une avionique modulaire, qui comprend un pilote automatique à quatre axes et des affichages sur casque (HMD) pour l'équipage. Les caractéristiques de performance publiées montrent un plafond de service de 20 000 pieds et une vitesse maximale de 172 noeuds, avec un plafond de 6 000 pieds HOGE (survol de l'effet de sol). En ce qui concerne la motorisation, il est possible, mais non confirmé, que le T-130 puisse être doté d’une version du TS1400 1’400 shp développé par TUSAS Engine Industries (TEI).  Ce moteur doit normalement venir équiper l’hélicoptère T-625 de Turkish Aerospace.

t1304.jpg

Les spécifications initiales suggèrent une capacité de charge utile externe de 1’200 kg (2 646 lb), sous chaque point d’emport latéral pouvant accueillir trois stations d’armes pour des roquettes guidées et non guidées de 2,75 pouces, des missiles antichars guidés et des missiles air-air. L'hélicoptère comportera également un canon de 30 mm monté sur le nez.

Les autres caractéristiques comprennent une tourelle infrarouge à projection frontale (FLIR) montée sur le nez, qui inclut une fonctionnalité de suivi de cible. La tourelle FLIR sera reliée au canon principal de 30 mm avec des images projetées sur les écrans du mitrailleur et du pilote, montés au casque, qui pourront alors contrôler le pivotement du canon avec les mouvements de la tête. L’hélicoptère comportera également une série de systèmes de guerre électronique tels que des capteurs d’alerte de missile infrarouges / ultraviolets et un système de contre-mesure infrarouge dirigée (DIRCM) monté sur la queue pour bloquer les missiles à recherche de chaleur.

img_20190222_180818.jpg

Photos :Image du futur T-130 @ TAI