01/03/2019

Modernisation des Sukhoi Su-30SM !

 

E5FEEB0B-BA3C-4443-9DA2-1200E0028981.jpeg

 

Irkouskt, le chantier de modernisation du Sukhoi Su-30SM a débuté. Les premiers Su-30SM sont actuellement en phase de mise à jour au sein d’Irkut Aircraft Corporation et le Bureau de conception de Sukhoi pour le compte du ministère de la Défense russe.  Cette mise à niveau doit permettre de renforcer les capacités de combat de l’avion  et le standardisé avec son frère le Su-35.

Les objectifs de la mise à jour concerne la détection et d’identification des cibles aériennes et dotera l’avion de nouvelles armes de précision pour frapper des cibles aériennes, terrestres et navales à plusieurs centaines de kilomètres. La capacité de la motorisation sera également au menu. Un premier lot de Su-30SM modernisés (nombre non précisé) doit avoir terminé ses essais à la fin de cette année.

Les Sukhoi Su-30SM vont notamment recevoir les moteurs AL-41F-1S qui équipent déjà le Su-35. Le nouveau moteur devrait offrir une poussée supplémentaire estimée à 4’200 lb par moteur, mais il augmenterait également la capacité de production d'énergie électrique du Su-30SM grâce au nouvel APU, ouvrant ainsi la possibilité de futures mises à niveau de l’avionique et l’adaptation possible d’un nouveau radar. En effet, l’actuel radar Bars-R N-011M PESA du Su-30SM pourrait être mis à niveau pour correspondre aux niveaux de puissance du radar Irbris du Su-35, avec une puissance maximale de 20 kW. Alors que le BAR et l’Irbis ont des antennes de taille similaire, environ 900 mm (35 pouces) de diamètre, la puissance émettrice passe de 1,5 kW en moyenne à 5, la puissance maximale de 4,5 à 20 et l’éclairage cible de 1 à 2. Les chiffres des Bars-R se situent entre les deux. Le Su-30SM peut avoir un radar dont les performances correspondent à celles du Su-35. Une puissance radar plus élevée permettrait d’utiliser des missiles à plus longue portée. Au lieu des missiles guidés actifs à moyenne portée RVV-AE utilisés dans les avions d’exportation, la force aérienne et spatiale russe (VKS) utilise le RVV-SD plus évolué, une nouvelle évolution du R-77 de base. Mais, il n’est pas impossible que cette alimentation électrique de réserve permettre à terme d’accueillir un jour un futur radar russe AESA (Active Scanning Electronic Scanning Panel) de nouvelle génération commun aux Su-30SM et Su-35.

Des commandes prévues :

Le ministère russe de la Défense prévoit de commander un premier lot de 36 nouveaux chasseurs Su-30SM améliorés. Selon le ministère russe de la Défense, les fonds nécessaires au développement des Su-30SM améliorés figuraient déjà dans le budget de 2017.

Sukhoi Su-30SM :

Les SU-30SM se différencient des Su-30MKI indiens par leurs équipements entièrement russes, leur système d'identification "ami/ennemi" et par d’autres éléments. Pour développer cette version, Sukhoi profita de son expérience avec le programme Su-35 en ce qui concerne par exemple l’avionique. Tout comme la version MKI, le SM dispose de plans canard et de tuyères à poussées vectorielle couplées aux moteurs Saturn Lyulka AL-31FP.

L’appareil dispose d’un radar à antenne à balayage électronique (PESA) de type BAR-R N-011M couplé à un IRTS OLS-30 et le système Optico-Laser-teplotelevizionnaya. L’antenne en bande X permet de suivre 30 cibles aériennes en mode piste, pendant l’exploration et d’engager 6 cibles simultanément en mode attaque. L’avionique est également de dernière génération avec écrans multifonctions (EFIS), système de positionnement par satellite GLONASS et un nouveau système de communication sécurisé S-108 NKVS-27. Par ailleurs l’avion dispose du système de mise en réseau KS-2 / R-098 (Tipovyi Kompleks Svyazi) de données de vol Intra-Flight chiffré (IFDL) qui permet la mise en réseau de jusqu'à 16 chasseurs Sukhoi. Le système de guerre électronique est basé sur le Khibiny-MV-10V, L-175B et L-175M. Le « Khibiny » russe est un système avancé de guerre électronique (EW) monté sur avion, il est capable de brouiller les systèmes d'armes radar à la pointe de la technologie. L’armement est multiple pour permettre l’engagement air-air et air-sol mais également air-surface. L’option de dissuasion nucléaire est également possible avec capacité de frappe d’interdiction et la suppression des défenses antiaériennes.

96AC284B-88F0-4AA7-824B-0ED7CBC79BBB.jpeg

 

Photos : 1 Su-30SM @Weimberg 2 Su-30SM @Dmitry Pichugin