22/02/2019

La Suisse a choisi le mini-drone Orbiter 2B !

drone,mini-drone,armée suisse,blog défense,info aviation,romandie aviation

 

Dans le cadre de l’amélioration du renseignement du champ de bataille, l’armée suisse a prévu l’acquisition d’un mini-drone dédié à la surveillance rapprochée des unités au sol. Ce système renseignera directement l’infanterie et les unités blindées à proximité directe des zones de combat.

 Deux systèmes étaient aux essais chez armasuisse, après une première évaluation. Il s’agissait des systèmes Fly Eye du polonais WB Electronics et de l’Orbiter 2B de l’israélien Aeronautics Defense Systems (ADS). C’est ce dernier qui a été choisi. 

L’Orbiter 2B :

Dévoilé en 2014, l’Orbiter 2B d’Aeronautics Defense Systems (ADS) dispose d'un mode de navigation indépendant qui, permet à un opérateur d'effectuer une mission même si le GPS est bloqué ou s'il y a une perte de liaison avec sa suite de communications cryptée. Un système d'alerte automatique peut également envoyer des alertes concernant tout écart par rapport aux objectifs prévus d'une mission dans des conditions normales. L’Orbiter 2B dispose d’une autonomie de fonctionnement de 4 heures, il peut transporter une charge utile de 1,5 kg et pour un rayon d’action de 100 km. Il emporte  un capteur électro-optique / infrarouge avec un pointeur laser. Il dispose du logiciel MOAV qui est conçu pour servir une gamme de plates-formes UAV compatible avec les interfaces OTAN, telles que le STANAG 4609. Le système numérique est équipé d'une liaison de données. Le déploiement se fait en 7 minutes.


L’Orbiter 2B, peut notamment, être activé depuis un véhicule en mouvement, permettant ainsi un suivi continu de la cible en mouvement, l’appareil permet des sauts de fréquence pour augmenter le cryptage. L’Orbiter 2B a la capacité unique de naviguer indépendamment, ce qui permet d’achever la mission même si le GPS est bloqué ou en absence de communication. La liaison de données numériques de l'Orbiteur 2B est ajustée pour prendre en charge les bandes C et S avec une communication en duplex intégral, permettant des capacités de renseignement uniques et un traitement de l'information de haut niveau.

Facile à utiliser, il est lancé à partir d'une catapulte et atterrit à l'aide d'un parachute et d'un airbag. Opérationnel même dans les conditions météorologiques les plus difficiles, il est stabilisé par gyroscope avec une charge utile à trois capteurs et à zoom. Offrant un traitement d'image avancé, une navigation précise et une capacité d'atterrissage précise, il est facilement contrôlé à partir d'un GCS personnel.

Utilisateurs ou en commande : Israël, Finlande, Ireland, Mexique, Pérou, Pologne, Serbie, Afrique du Sud, USA, Angleterre, Thaïland.

 

95A258EA-357A-4409-A259-739738DE8104.jpeg

Photos : 1 Obiter 2B @ ADS 2 Essais en Suisse @ Armasuisse

 

Commentaires

Excellent choix !

Écrit par : Liv | 22/02/2019

Sauf erreur la Suisse va bientôt recevoir ses premières livraisons des 6 Hermes 900 Starline commandés durant cette année ?

Il ne manque plus qu'une dizaine de systèmes dôme de fer et 3 David sling et le pays pourra dormir tranquil !

Écrit par : Corto | 22/02/2019

@ Corto : l’Hermes 900 a été commandé en 2015 et sera livré prochainement, une fois le systeme Anti-abordage validé. La Suisse n’a pas prévu d’achter L’Iron Dome. Quant au David’s Sling rien n’est jouer, l’offre n’est même pas encore arrivée. Ne manger pas tout !

Écrit par : Liv | 22/02/2019

C'est moi ou ce blog est devenu un blog israélien ? Je croyais fréquenter un blog suisse...

Écrit par : philbeau | 22/02/2019

Liv, Iron Dome a été sérieusement investigué par l'ex-conseiller fédéral Guy Parmelin.

Et David Sling sans Iron Dome c'est comme Hermes sans orbiter !

Écrit par : Corto | 22/02/2019

Corto: L'ancien projet d'acquisition de système sol-air dont l'iris-SL, le CAMM-ER et l'Iron Dome est clos. Dailleurs, l'Iron Dôme n'aurait pa sété choisi, car il a été écarté en courte finale.

La Suisse n'est pas Israël, la menace n'est pas la même, notamment en ce qui concerne d'éventuel tirs de roquettes au quotidien.

Votre comparaison finale Hermes/ Orbiter est également puérile, l'Hermes est utlisé dans les armées de l'air et ou pour la reco grande distance (échelon Division) alors que l'Orbiter est utile au niveau régiment.
Votre niveau de culture militaire semble particulièrement faible tant de la connaissance que de l'analyse. Et je reste gentille..!

Écrit par : Liv | 22/02/2019

"La reco grande distance" faudra m'expliquer ?

Écrit par : Corto | 22/02/2019

On se détend !

Vous le verrez la Suisse va choisir David Sling, concernant Iron dome, expliquez-moi pourquoi les USA, le Canada et l'Inde ont achetés des systèmes Iron Dome ?

Lors des dernières attaques de missiles provenant de Syrie, 20 missiles, 16 se sont écrasés avant la frontière israélienne et 4, ceux qui ont franchit la frontière, ils ont été abattu par des anti-missiles Iron Dome, pendant le conflit avec le hamas en 2014, 95% des cibles ont été atteintes, c'était il y a 4 ans et demi.


Israël a développé Iron Dome en faisant des améliorations sur le système Patriot suite aux attaques de scuds irakiens en 1991, depuis Israël a développé ses propres antimissiles, Hetz, David Sling et Iron Dome, et les USA ont déclarés que ce sont de loin, les meilleures systèmes de défense anti-aérien connus !

Raison pour laquelle 4 batteries Hetz ont été installées à l'Alaska suite à la crise récente avec la Corée du Nord, depuis le Pentagone a commandé des systèmes Iron Dome et David Sling, accompagnés de formations continues pendant 5 ans.

Écrit par : Corto | 22/02/2019

Oulala !
Si "Corto" avait été pro-chinois, imaginez un peu le tableau !

CORTO ! CORTO ! TU - NOUS - SAOULE !

Écrit par : Gian | 23/02/2019

@Corto : Hermes 900 = drone MALE soit Moyenne altitude Long Endurance ! Quel est le drone qui a repéré les armes chimiques de Bachar au début du conflit et qui permis de les neutraliser ? L'Hermes 900.

L'Iron Dome a été acquis par le Canada et les USA en très petite quantité pour être déplacé en protection sur les théatres opérationnels, donc a proximité de zones sensibles. La Suisse n'est pas dans cette configuration. L'Inde a comandé un seul David's Sling afin de lui adapté de la technologie indienne.

Rien à voir avec vos croyances, je répète, un petit cours vous ferais du bien, lire c'est une chose comprendre en est une autre...

Écrit par : Liv | 23/02/2019

@Corto: vous avez un énorme problème de modestie et de connaissance en profondeur. PERSONNE ne peut honnêtement dire qui des trois systèmes sol-air sera choisi par notre pays. Il serait bon que vous restiez à votre place!

Écrit par : Steeve | 23/02/2019

mouais....

Iron Dôme => système mobile de défense COURTE PORTEE contres les ROQUETTES et OBUS (donc aucun intérêt pour mes voisins suisses,ni sur les territoires US et canadien)

David Sling => système mobile de défense MOYENNE PORTEE contre les ROQUETTES et missiles balistiques COURTE portée (intérêt moyen pour mes voisins suisses,puisque un missile balistique dirigé sur eux,serait je n'en doute absolument pas détruit avant par leurs voisins directs...sachant qu'aucun d'entre eux n'ont intérêt ni envie de devenir leur ennemi)...outre le fait qu'il SERAIT d'après plusieurs sources (sur le net...d'où le conditionnel! ) plus cher que la conccurence.


Les suisses veulent avant tout un système de DCA (Défense Contre Avions) avec possibilité EVENTUELLEMENT d'abattre des missiles balistiques...Patriot,Samp/T....


Quand à l'aviation,cela reste un mystère pour moi que LM propose son F35 alors que le F16V correspond tout à fait (reste à voir le prix REEL comparé au Gripen) aux demandes de l'Armée de l'Air Suisse...un mini-Rafale qui,par son prix moindre,permettrait justement d'en acheter plus....


Ah,et pour mes voisins suisses qui crachent sur le Rafale par rapport à sa taille,sachez que même en Suisse,les hangars (fussent ils souterrains! ) sont assez grands en hauteur pour loger un Rafale ....justement pour que,en cas de bombardement l'avion éventuellement caché ne soit pas écrasé ....
Et pour la longueur ou l'envergure,un rafale étant plus petit qu'un F18...

Alors oui,j'aime le Rafale,j'aimerais qu'il soit le vainqueur,MAIS A MON AVIS (donc,je ne m'engage que sur mon avis),il est "over-size" au niveau des capacités pour le besoin des suisses....
Un F16V serait idéal à acheter AUJOURD'HUI....en attendant les test "grandeur nature" sur un VRAI (pas un proto,mais un exemplaire de série) Gripen NG

Écrit par : grosminet | 23/02/2019

@grosminet

"en Suisse,les hangars (fussent ils souterrains! ) sont assez grands en hauteur pour loger un Rafale ....justement pour que,en cas de bombardement l'avion éventuellement caché ne soit pas écrasé ...."

c'est une autre epoque (et d'autres souterrains) MAIS j'ai le souvenir des mirage III suisse qui avait un train d'atterrissage avant rallongé ... pour faire legerement baisser l'arriere et pouvoir rentrer !

PS: c'etait l'anecdote du jour

Écrit par : Laurent10 | 23/02/2019

@Grosminet: D'un si la Suisse s'équipe pour lutter contre les missiles balistiques, c'est justement parce que nos voisins et plus particulièrement la partie "Est" de l'europe est (hormis la Pologne ) incapable de stopper quoi que ce soit.

En ce qui concerne les prix des trois système sol-air, le plus onéreux est le Patriot et le moins le Samp/T (avant modernisation disponible pour 2023. Le David'S Sling est se situe entre les deux.

Effectivement il est étonnant que Lockheed propose son F-35 et non le F-16. Cependant, rien ne dit que durant le processus ce dernier ne change d'avis et vienne avec une seconde offre.. on ne sait jamais.

Non le Rafale n'est pas "over-size" la question est plutôt sonr prix à l'ahcaht et à l'heure de vol rentreront-ils dans l'enveloppe financière ?

Les tests avec le Gripen auront lieu avec un "E".

Écrit par : PK | 23/02/2019

@PK: admettons que vos voisins de l'Est soient complètement nazes....les missiles ont quand même l'Allemagne,l'Autriche ou l'Italie à passer...

je ne dis pas que c'est impossible....je dis juste que pour vous envoyer une salve de missiles,faudrait quand même que celui qui oserait cette stupidité soit particulièrement en rogne contre vous,et en même temps prévienne les pays sur la trajectoire qu'ils ne sont pas la cible (et je vous assure que que,prévenu ou pas dans un tel cas de figure,je ferais abattre chacune de ces saloperies avant que ça n'arrive au dessus de mes citoyens....) avec "l'espoir" de ne pas en prendre une en retour sur un des oiseaux (missile,donc) venait à se perdre sur un territoire de l'otan...


beaucoup trop risqué de s'en prendre à la Suisse directement par une salve....alors que ses voisins,eux,sont une cible légitime (et privilégiée)...
donc,à moins que ce soit un oiseau "perdu",je doute sincèrement (et je vous le souhaite!!!) qu'un jour vous n'ayez à vous défendre contre une frappe de missiles balistiques

Pour le Rafale,SI le prix devient un élément de décision,on sait qu'il perdra face au Gripen...ou au F16 (et si,comme je le souhaite pour avoir un aperçu des performances du Gripen face à un VRAI conccurent,LM se décidait à le présenter à la place du F35)

Écrit par : Grosminet | 23/02/2019

@grosminet: Ce n'est pas la Suisse qui serait menacée directement mais bien le centre de L'Otan, la Suisse étant géopolitiquement le carrefour entre le South et le North NATO. Votre réflexion est juste.

Difficile à ce jour de dire qui remportera le contrat avion de combat. Plusieurs possibilités s'offrent aujourd'hui, le Gripen E, le Rafale, mais attention au Super Hornet BlockIII. Bref, rien n'est joué, il y a dans ce concours une véritable opportunité et un certain suspens.

Pour information plus générale, il faut comprendre que notre pays joue la carte du coût/efficacité à fond. Un exemple simple: le nouveau mortier de 8,1cm. Le choix s'est porté sur le système Expal espagnol avec des minuitions suédoises et un calculateur de tir allemand. Bref, un mixte des plus serré.

Écrit par : Pk | 23/02/2019

@PK : Dans un deal comme celui qui s'annonce , il ne faut pas mettre de côté les compensations industrielles , qui peuvent rendre le prix "sec" tout à fait acceptable . Pour ma part , si j'étais Dassault (!) , je proposerais d'établir avec les industriels suisses , et je pense à Pilatus bien sûr , une coopération future dans le domaine des jets avions-école , dans l'optique du remplacement des Alphajet qui ne va pas tarder à être nécessaire . Le deal serait gagnant pour Dassault , mais aussi pour Pilatus , qui élargirait ainsi son offre , déjà dominante dans le domaine , mais restreinte encore aux turboprops . Cela pourrait établir, pour l'un et pour l'autre , un début d'alliance à vocation européenne .
Intéressant , non ? Et il n'y ont pas pensé ?!!

Écrit par : philbeau | 24/02/2019

@Philbeau:

L'AdA est tellement intéressée de remplacer les alphajet qu'elle à commandés des.....Pilatus PC21!!!!

oui,un turbo-prop à la place d'un jet....

non pas que le PC21 soit une bouse infâme,bien au contraire!
non seulement son habitacle est presque aussi moderne que celui du Rafale,mais en plus,son coût à l'heure (sans compter son achat/location) est moindre qu'avec un jet....

Dassault n'aurait aucun intérêt à faire ça,surtout si notre AdA continue d'externaliser la "location-vente" de ses avions école...



quand à l'histoire des compensations industrielles,l'exemple de la Belgique nous à montré (et celui de la Pologne avant!!!!! ) que même quand on propose le beurre,l'argent du beurre,le c*l de la crémière et celui de la fille en prime,ce n'est pas gagné pour autant!!!

si on ne se base que sur une question bassement matérielle (le fric) : aucune chance de voir le Rafale porter la croix Suisse....et encore moins si le Gripen E est vraiment plus performant que le C....

si on se base sur les performances seules: pas sûr que le Rafy soit nettement meilleur que le Gripen,cette fois.....tant que Saab ne s'amuse pas à venir avec un carnet de promesses


une formidable occasion de savoir ce que vaut réellement le nouveau Gripen...


@PK : la carte du coût-efficacité: c'est justement la le principal défaut du Rafale: son hyper-efficacité se paye.....cher!
SI le Gripen E est vraiment meilleur que le C,alors,à MON SENS,le meilleur choix pour vous serait ce Gripen (ou éventuellement le F16,SI LM le présente finalement face aux autres,et SI il est d'un meilleur rapport coût-efficacité)

Pourtant,je suis français,et j'adore le Rafale...mais comme beaucoup d'entre-vous,je n'aime pas que mes impôts soient mal dépensés....je reste persuadé que,vu vos besoins,le Rafale est trop performant (donc trop cher) ....

A moins que Dassault ne vous le vende au prix du gripen......C!!!!

Écrit par : grosminet | 25/02/2019

@Grosminet : Je reste persuadé qu'il demeure un large marché des jets école ou plus largement d'entraînement . Faites un rapide Tour du monde de la catégorie .
Pilatus a su , par l'excellence de son produit PC21 , capter une partie du marché mais il restera de nombreux pays qui , pour des raisons diverses , seront toujours intéressés par la formule Jet .
Pilatus est une remarquable entreprise au parcours exemplaire ; ils sont passés récemment au jet pour leur gamme civile avec le PC24 ; il serait étonnant qu'il s'arrêtent en si bon chemin dans leur gamme militaire . C'est , comment dire...une question de standing , et de catalogue . Et je persiste à penser qu'être adossé à Dassault ne ferait pas si mal sur la carte de visite .
Quant à l'AdA et le PC21 ...C'est un choix un peu étrange pour une aviation de cette importance ; les forces similaires de par le monde ne font pas le même , et je pense que celui-ci n'est pas définitif. Mais c'est un autre débat .

Écrit par : philbeau | 25/02/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.