01/02/2019

L’Allemagne n’achètera pas le F-35 !

 

luftwaffe,tornado,eurofighter,super hornet,nouvel avion de combat,blog défense

                                                        

L'Allemagne n’achètera pas l’avion de combat Lockheed-Martin F-35 pour venir remplacer la flotte actuelle de Panavia Tornado, selon des sources du ministère de la Défense. Le gouvernement allemand ne veut pas jeter de l’huile sur le feu avec le futur programme européen d’une part et de l’autre, il veut tenir ses engagements vis-à-vis du programme Eurofighter qui a besoin de soutien. Cependant, les ennuis de développement du F-35 y sont probablement aussi pour quelques choses, les critiques n’ont cessé de prendre de l’ampleur en Allemagne, ces derniers mois.

Trois possibilités :

Trois options semblent donc possibles pour le choix du nouvel avion avec l’Eurofighter et le Super Hornet/Growler qui restent en course :

  • L’achat unique d’Eurofighter T3
  • L’achat mixte d’Eurofighter et d’une flotte plus petite de Super Hornet ou mieux la version de guerre-électronique Growler.
  • Et finalement une dernière option moins privilégiée avec l’achat de Super Hornet avec ou sans le Growler.
  1.  

    luftwaffe,tornado,eurofighter,super hornet,nouvel avion de combat,blog défense

Le ministère prendra une décision finale après avoir reçu des informations détaillées de Boeing et d'Airbus. Une question reste également ouverte en ce qui concerne l’emport d’armes nucléaires américaines pour satisfaire aux obligations de l'Allemagne vis-à-vis de l'OTAN.

Pour l’instant aucun calendrier de décision n’a été donné, mais le processus pourrait prendre du temps, car le gouvernement américain devra certifier les deux avions à réaction pour transporter les armes nucléaires.

Pour la petite histoire, il s’agit du second pays après Taïwan qui décide de pas opter pour le F-35.

luftwaffe,tornado,eurofighter,super hornet,nouvel avion de combat,blog défense

Photos : 1 Tornado allemand 2 Eurofighter @ Luftwaffe 3 Super Hornet @ USN

Commentaires

Les armées qui désirent remplacer leur flotte commence à réfléchir au lieu de tomber tête baissée sur un gouffre financier.
Il semblerait qu’il faut du temps pour qu’ils ce rende compte si ont achetée un F35 le bourbier ça va être ?

Écrit par : michel | 01/02/2019

@michel : Il y a beaucoup de raisons possibles à ce choix. Je ne doute pas que la première raison soit politique comme toujours dans les armées.
.
La seconde raison financière, peut-être, le F18 coûte quand même 20M€ de moins pièce, avec des coûts de maintenances bien connus, soit globalement 25% de moins que le F35, coûts Flyaway 2020 certifiés par LM avec boule de cristal intégrée.
.
Il y a encore quelques arguments : la date de première livraison qui se fait tardive vue le calendrier de production et de mises à jour, l'usage opérationnel attendu (le choix du Growler comme option alternative...)

Écrit par : v_atekor | 01/02/2019

LA bonne nouvelle du jour !

Écrit par : Mathieu | 01/02/2019

J'exulte. Les conséquence de ce choix sont vraiment extraordinaires pour l'Europe.
L'une de ses conséquences les plus extraordinaire c'est que l'Allemagne laisse aux usa le choix de leur laisser la b-61. La b-61 n'est plus un asset de première importance pour les allemands. Doit-on en conclure que le traité d'aix la chapelle signé il y a 15 jours inclu la couverture du lebensraum allemand par le parapluie nucléaire français ? Personnellement je le pense.

Écrit par : Herciv | 01/02/2019

Et pourquoi pas l achat du rafale ?
On leurs acheté bien nos fusils d'assaut

Écrit par : Philippe | 01/02/2019

@Philippe: Simplement parce que l'allemagne est engagée sur le programme Eurofighter depuis le début. Imaginez que l'on dise à la France d'acheter de l'Eurofighter, c'est ridicule.

Écrit par : Yves | 01/02/2019

@Philippe.
Pas de Rafale même si on achète nos armes en Allemagne. Ça serait comme reconnaître leurs erreurs avec le projet Eurofighter et surtout la supériorité de la solution que la France développée seule. Et ça, ça ne passera jamais pour certains responsables Allemands et dans l'opinion publique Allemande.

Écrit par : Arnaud | 01/02/2019

C'est déja intelligent de ne pas acheter d'avions Americains quand l'Europe compte des constructeurs Allemands,Français,Suedois,Italiens,pour les Fusils Allemands ils sont très bon mais leur cahier des charges ne correspond pas a l'envie d acheter des Rafales au demeurant un tres bon avion.

Écrit par : Claude | 01/02/2019

Faut pas exagérer le f-35 n'a pas été rejeté de gaieté de cœur par les allemands. N'oubliez pas ce chef d'état major limogé l'année dernière.
Donc clairement le f-35 était vraiment dans la course mais :
- il fallait envoyer un message au français pour ne pas nous isoler plus qu'on ne l'est actuellement avec des f-35 tout autour de nous.
- la b-61 n'est plus au yeux du gouvernement allemand une cause de blocage. Voir il n'est pas impossible qu'il n'est plus le besoin stratégique d'en avoir sur leur sol voir même (on ne le sait pas encore) il n'est pas impossible qu'ils n'aient même pas besoin d'un parapluie (FRA ou US)
- il y a un besoin de relancer la construction européenne et le f-35 aurait été le pire signal possible même si de nombreuse nation en europe l'aurait choisi. Il n'est pas impossible que la France est mis sa participation dans le SCAF dans la balance.
Au final l'eurofighter et aussi paradoxalement le rafale sont conforté par ce choix puisque le SCAF doit s'appuyer sur eux pour ses débuts.
Le corrollaire c'est que le f-35 n'est plus autant favori dans les compétitions auxquels ils se confronte aux solutions européennes (Suisse, Finlande, Canada, mais ne pas oublier non plus l'Espagne).
L'autre corollaire c'est que les belges ne sont pas confortés dans leur choix, surtout que eux ont décidé d'appuyer leur choix sur la B-61.

Au final sans remettre en cause l'OTAN, l'Allemagne joue clairement l'équilibre avec la défense européenne.

Écrit par : Herciv | 01/02/2019

Ils préfèrent évaluer un avion inférieur comme le Super Hornet au lieu du Rafale. Ça serait confirmer que le rafale est supérieur au typhoon et que les français on bien fait en sortant du programme eurofighter. C'est qui serait catastrophique quand le typhoon reste concurrent du rafale en Suisse et en Finlande (cependant le F-18 est concurrent aussi d'as ces mêmes marchés :-/ )

Écrit par : GBU | 01/02/2019

c est pas nouveau surtout l espagne et l allemagne n acheterons pas de f35 MAIS DES TYPHOON deja pour relancer les chaines et ensuite ils sont engagés dans le programme scalp de airbus/dassault....

Écrit par : emmanuel | 01/02/2019

L'Allemagne ferait bien d'acheter des rafales f4.

Au moins une centaine. Ceci permettrait a leurope de pressentir le scaf...

Écrit par : Van rechem | 01/02/2019

Qu'importe les raisons, c'est une excellente nouvelle qui laisse un horizon un peu plus dégagé à l'industrie de défense européenne.
Maintenant il faut que les pays européens impliqués dans les industries de défense fassent bloc et construisent un projet compétitif pour le futur avion de combat.

Écrit par : Dany40 | 02/02/2019

Le choix allemand est une bonne nouvelle ... cela laisse une meilleure chance à l'industrie de défense européenne pour les années à venir.

Il faut cependant rester conscient qu'il y a une problématique réelle de capacités opérationnelles dans les propositions européennes à ce jour.

Le SCAF devient extrêmement urgent pour rattraper les capacités du F-35, car le besoin pour ces capacités pèse de plus en plus.

D'ailleurs les informations sur le SCAF, exprimées par ses concepteurs, mettent en lumière le soucis rencontré aujourd'hui par les allemands à l'heure du choix, et à quel point c'est un pari fort de ne pas aller sur le F-35 :

http://www.portail-aviation.com/blog/2019/01/31/le-scaf-par-ses-concepteurs/

Citations :

"Le 1er cercle du SCAF sera donc constitué d’un Rafale dans une version évoluée qui sera remplacé par un nouvel avion à terme, car il y a besoin de plus de furtivité et de plus de génération d’énergie que ce que pourra fournir le Rafale dans sa version actuelle."

"Sur la technologie, les grandes briques sont:

– La furtivité, domaine sensible s’il en est. Pour vous donner un exemple, on veut supprimer les dérives du futur avion de combat parce qu’elles génèrent un fort retour radar, mais autant on sait faire voler des avions subsoniques sans dérive comme l’a montré le nEUROn, autant pour les vols supersoniques, l’absence de dérive pose un problème de contrôle de vol."

"– La propulsion: il nous faudra des nouveaux moteurs plus chauds, avec plus de capacité de génération d’énergie."

"– Et enfin la connectivité, avec une liaison intra-patrouille haut débit mais discrète, une liaison satellite haut débit, voir des liaisons optiques. L’architecture du réseau réunira des data-center ainsi que du calcul edge embarqué sur les plateformes volant au bord du réseau. La cyber sécurité sera un enjeu primordial."

Les similitudes avec la réalité du F-35 d'aujourd'hui sont évidentes, du moteur très puissant et très chaud offrant une énorme énergie (vous avez dit moteur F-135 ?), à la furtivité passive confirmée comme étant MAJEURE pour les 40 prochaines années (faut il préciser ??) et en passant par une liaison de donnée haut débit furtive (vous avez dit MADL ?).

Encore une fois, quand on écoute les professionnels, on comprend qu'il y a eu un retard à l'allumage des industriels européens par rapport à ce que incarne le F-35. Le SCAF est LE programme venant remettre les systèmes français et européens à niveau ... mais les années d'attente pour sa mise en service vont paraitre longues

Écrit par : Dany40 | 03/02/2019

La B61, bombe lisse conçue il y a 60 ans. A l’heure des missiles et des défenses AA touffues, quel intérêt?
Donc pas de F35, même furtif pour la porter.
@philippe : les HK allemands sont fabriqués avec des aciers spéciaux Made In France.

Écrit par : john | 03/02/2019

Quel est le document signé ou publié qui témoigne de cette prise de décision formelle?
Pour l'instant, tout cela ressemble encore à des discussions.
Donc malgré les arguments techniques, industriels, économiques et politiques un retournement de situation n'est pas à exclure.

Écrit par : Tyann | 04/02/2019

@Tyann: Confirmation du Ministère allemand de Défense et demande d'une offre finale avec deux finalistes soit l'Eurofighter T3 et le Super Hornet, on peu têtre plus clair.

Pour info: la planète terre est ronde, c'est confirmé !!

Écrit par : Mathias | 04/02/2019

On nous "bassine" tous les jours avec l'europe , l'europe...! Mais l'europe n'arrive pas a s'entendre sur une défense commune , et fait ses courses au USA ! Les Allemands sont anti militaristes mais comptent sur les Américains et le bouclier nucléaire Français ....! Quant au F35 , j'en connais qui commencent a s'en mordre les doigts !

Écrit par : alain peulet | 04/02/2019

@alain peulet. ' faudra aussi penser à lire l'article.

Écrit par : v_atekor | 05/02/2019

Décision politique pour soutenir l’industrie militaire allemande, c’est compréhensible.
Malheureusement l’eurofighter et le super hornet comme d’ailleurs le rafale sont des appareils complètement dépassés s’ils sont opposés des SAMs un tant soit peu moderne.
Décision dangereuse donc, l’eurofighter sera décimé dès son premier accrochage avec la Russie. Ces eurofighters comme les rafales sont des appareils pénibles à intégrer dans les forces de l’OTAN et parfaitement inefficaces sur le plan militaire.
L’Allemagne se repose sur la force militaire américaine, ce qui est louable, mais ce qui serait encore plus louable c’est d’acheter des F-35 largement supérieurs à toute la camelote dépassé produite par l’Europe.

Écrit par : Szut | 07/02/2019

@szut

argumentaire: 0/20
troll: 20/20

Écrit par : Laurent10 | 07/02/2019

@Laurent10
Reflexe anti F-35 programmé : 20/20. Je n’en attendais pas moins d’un zombie de la reflexion
Argumentaire : 0 degré Kelvin et je suis généreux.

Écrit par : Szut | 08/02/2019

@Szut

Propos très excessifs .... et caricaturaux.

- Est ce que le F-35 est plus adapté que les avions actuels pour sécuriser une opération aérienne face aux systèmes sol air qui vont proliférer (et prolifèrent déjà ) sur les théâtres d’operations ??

Oui c’est une certitude par rapport aux nécessités de furtivité et de connectivité.

- Est ce que pour autant les Typhoon et autres Rafale ne sont plus bons à rien ??

Bien sûr que non !!

Déjà parce que les opérations aériennes sont plus complexes que ça ... si ces avions seront plus difficiles à déployer en l’etat sur un jour 1 d’opération, ils peuvent encore le faire (même si à risques plus forts nécessitant un travail de renseignement plus poussé ) et ils restent utiles pour les jours suivants (comme le futur F-15X par exemple)
Mais aussi parce que ces avions vont évoluer.... le Rafale ne pourra pas obtenir une SER acceptable pour ces opérations jour 1, mais il va être doté très certainement d’un drone furtif d’attaque comme complément qui ira faire ce job ... et le Rafale pourra même servir de chariot à bombe à ce drone comme les F-15X serviront de chariots à bombe au F-35.

Bien sûr que les Typhoon et Rafale approchent de leur fin de carrière... leur remplaçant est en route à présent à travers le programme SCAF ... mais il leur reste bien 30 ans à faire . Ce sera pas sans difficulté parfois et il serait bon que le SCAF se dépêche mais ça reste jouable.

Écrit par : Dany40 | 09/02/2019

@szut

"Reflexe anti F-35 programmé : 20/20. Je n’en attendais pas moins d’un zombie de la reflexion
Argumentaire : 0 degré Kelvin et je suis généreux."

1° j'ai simplement formule une reponse a la hauteur de votre reflexion (et j'accepte le 0 degré Kelvin)

2° pour ne pas ce poser de questions sur la valeur et le futur du F35, il ne faut tout simplement pas lire ce blog ...
(juste venir troller dans les commentaires la "magnificence" du F35 ... mais les faits sont tetus)

Écrit par : Laurent10 | 09/02/2019

....et pourquoi pas des Rafales ? Après tout , le traité d'Aix la Chapelle a été signé , la France et l'Allemagne ont des accord de défense mutuel , ou je rêve ( c'est plutôt la France qui prête son parapluie nucléaire ) on leur achète des armes des équipements ... bref ! un retour d'ascenseur serait sympa !!!

Écrit par : alain peulet | 10/02/2019

@alain peulet: Vous n'avez pa sbien compris, l'Allemagne développe actuellement et conjointement l'Eurofighter, elle ne va pas choisir le Rafale. Le Scaf c'est un autre projet et à fortiori à long terme.

Écrit par : Robin | 10/02/2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.