23/12/2018

Vol inaugural pour le M-345 HET de série !

original_06_g.jpg

L’avionneur italien Leonardo a effectué le vol inaugural de la version de série de son petit jet école, le M-345 HET. L’avion doit entrer en service au sein de l’armée de l’air italienne en 2020. Ce premier vol a été réalisé à partir du site de la société à Venogono Superiore, dans le nord de l'Italie, la sortie a été effectuée par les pilotes d'essai Quirino Bucci et Giacomo Iannelli.

Le chef pilote d’essais Quirino Bucci a déclaré que l'avion avait "d'excellentes performances" avec son moteur Williams International FJ44-4M-34 montrant une "réponse exceptionnelle aux changements de puissance. Un facteur clé du rôle que jouera le M-345, en particulier pour les vols acrobatiques. Nous avons également testé les systèmes embarqués avancés et je suis extrêmement satisfait de l'excellente intégration de l'avionique et de l'interface homme-machine. "

L’Armée de l’air italienne est à commandé un premier lot de 5 M-345 (T-345A) sur une réserve éventuelle de 45 exemplaires afin de remplacer progressivement la flotte de 137 Aermacchi MB-339 de son armée de l’air, y compris celles pilotées par son équipe de voltige acrobatique Frecce Tricolori. Les livraisons commenceront en 2020. L’avion doit venir compléter le M-346 déjà en service. Cependant, le nombre exact de M-345 n’est pas encore pleinement défini hormis pour la Patrouille de démonstration. En effet, l’avion semble faire double emploi sur certains points avec son grand frère le M-346. De fait. On pourrait donc s’acheminer vers un mixte de M-345 et 346 dont le nombre reste à déterminer avec précision.

Le M-345 HET :

Pour Leonardo, le petit jet d’école offre aux élèves-pilotes un environnement d'entraînement simulant le comportement de vol, la capacité de manœuvre et l'expérience physique des avions à réaction. Le M-345 assure un niveau élevé, soit la norme de qualité qui doit être atteinte à la fin des activités de formation des élèves-pilotes.

L'avion est équipé de systèmes de bord simples et basiques nécessitant un minimum d'entretien et capables de garantir une sécurité et une fiabilité maximales. Le résultat est un avion d'entraînement très efficace alimenté par un moteur à double flux, mais avec des coûts d'achat et de cycle de vie  un peu supérieur à ceux des entraîneurs à turbopropulseurs. 

La structure du M-345, dans laquelle une large utilisation a été faite de matériaux composites, est construite pour beaucoup voler, avec une durée de vie allant jusqu'à 15’000 heures. Le moteur Williams FJ44-4M-34 sans post-combustion garantit une poussée substantielle, ce qui réduit la consommation de carburant et offre un système de contrôle numérique moderne.

original_9-g.jpeg

Les étudiants pilotes et les instructeurs sont assis sur des sièges éjectables Martin Baker Mk.IT16D de dernière génération dans un cockpit confortable, entièrement équipé d'instruments sophistiqués comprenant, entre autres, trois grands écrans multifonctions LCD - très similaires au type d'équipement que les futurs pilotes trouveront devant avion de combat. 

La division Avions de Leonardo a créé un système d'entraînement intégré capable de déplacer facilement les pilotes des entraîneurs de base vers les chasseurs de dernière génération.

La présence du système ETTS (Embedded Tactical Training Simulation) embarqué, basé sur celui offert par l'avion M-346 éprouvé, est fondamentale. Ce système est capable de simuler le scénario tactique le plus approprié en fonction des besoins d'entraînement, en faisant apparaître des forces alliées ou ennemies, simulant le fonctionnement des capteurs embarqués qui ne sont pas réellement présents ou des armes. Les pilotes sont immergés dans un environnement connu sous le nom de LVC, qui combine de manière transparente des avions volants (Live), des avions simulés (Virtual) avec d'autres forces virtuelles alliées ou ennemies (Constructive).Le M-345 équipera prochainement la célèbre patrouille italienne des Frecce Triccolori.

original_02_g.jpg

Photos :Le premier vol du M-345 HET de série, cockpit @ Leonardo

 

Commentaires

On le verrait bien en remplaçant de l'alphajet ce petit avion.
Une ou deux poignées pour la transition sur avion à réaction, plus deux autres poignées pour la PAF.
C'est les fêtes, il est permis de rêver !

Écrit par : Gian | 24/12/2018

C'est beau de rêver Gian ;)

Blague à part, c'est vrai que le M345 HET intéresse l'armée de l'air Française depuis biiiiien longtemps ( http://www.defens-aero.com/2014/09/la-france-s-interesserait-de-plus-pres-au-m-345het-d-alenia-aermacchi.html ). Le développement très lent et l'absence de commande Italienne n'a malheureusement pas plaidé en sa faveur. De même, le PC-21 est depuis entrée en service dans l'armée de l'air.

Cela étant, le fait que les PC-21 soient en location (et non un achat ferme), pourrais laisser la porte entre-ouverte pour le M345. Le Général LANATA (chef d’état-major) a d'ailleurs indiqué qu'une décision devrait être prise sur la base du retour d'expérience ( http://www.opex360.com/2018/06/26/larmee-de-lair-prevoit-de-mettre-service-nouvel-avion-dentrainement-pilatus-pc-21-septembre-2018/ ).

Est-ce que les finances suivront ? "Time will tell"... comme dirait Guillaume

Écrit par : FredericA | 25/12/2018

Les commentaires sont fermés.