19/12/2018

Promotion des nouveaux pilotes militaires !

 

10_20150088_lay.jpg

 

Après environ 2000 jours de formation, le temps était venu pour les candidats pilotes de 2012 de recevoir leur brevet de pilote militaire durement acquis. A Locarno, le 13 décembre 2018, ils ont également été promus au grade de premier-lieutenant.

 

image.68-Brevetierung_Militrpiloten_PK12_Locarno_131218+(60+von+146).jpg

De gauche: plt Remo «Geni» Genhart, plt Fabian «Vandi» Van der Meer, plt Robin «Binio» Wenger, plt Philipp «Mülpi» Mühlemann, plt Emanuele «Fritz» Ceschi, plt Pascal «Aldi» Haldenstein, plt Nik «Nano» Neumeister, plt Silvan «Gollum» Andereggen, plt Marco «Taxi» Huber, plt Silvan «Greench» Keller, plt Mario «Zava» Zavalloni, plt Tino «Chili» Mainardi.

"Aujourd'hui on vous met les ailes", a imagé le colonel d'Etat-major général (EMG) Markus Thöni à l'ouverture de la cérémonie de promotion, qui ne s'est pas déroulée par hasard dans la Sala Sopracenerina de Locarno. Deux des douze candidats pilotes certifiés cette année sont des "ticinesi". Pour cette raison, tous les pilotes tessinois précédents ont été invités à la cérémonie. L'ambiance était comme celle d'une "réunion de classe" : des échanges animés et de nombreuses anecdotes à raconter.

Cette année, le brevet de pilote militaire a été remis à cinq candidats pour l’avion de chasse et à sept candidats pour l’hélicoptère. Leurs surnoms de bataille sont: Aldi, Binio, Chili, Fritz, Geni, Gollum, Greench, Mülpi, Nano, Taxi, Vandi et Zava. Ils sont tous titulaires d'un baccalauréat en aviation en plus de leur formation en aéronautique.

"A la base des Forces aériennes il y a des individus", a rappelé le commandant des Forces aériennes, le divisionnaire Bernhard Müller. Il a insisté sur la nécessité d'une culture de l'erreur ouverte dans les Forces aériennes. Il s'agit de partager et d'apprendre des erreurs qu'on a commises. Voler, c'est constamment réévaluer, prendre de nouvelles décisions, chercher et trouver des solutions créatives. La sécurité aérienne passe toujours en premier plan. Pour le divisionnaire Bernhard Müller ce n'était pas seulement un jour pour célébrer, mais aussi pour commémorer les camarades qui sont morts il y a 80 ans dans la Muotathal. Il a demandé aux personnes présentes de chanter la chanson "Voglio volare", issue de cet accident: l'hymne non officiel des pilotes militaires suisses.

2018: l'année du pouvoir aux femmes : 

Le commandant des Forces aériennes s'est réjoui de l'année 2018, qui a été marquée par le "pouvoir des femmes". Dans l'armée, la première femme pilote a été instruite au F/A-18 et la première femme commandant d'escadron d'hélicoptères a été sélectionnée. Sur le plan politique, Madame Viola Amherd a été élue première conseillère fédérale à la tête du DDPS lors de l'élection du Conseil fédéral de cette année et de la redistribution des départements à partir du 1er janvier 2019.

Fier de "ses" pilotes

Visiblement fier de "ses" candidats, le commandant de l'école pilotes 85, le colonel EMG Markus "Märk" Thöni, a promu les pilotes militaires professionnels et remis les brevets auprès du drapeau suisse. Ce fut un moment émouvant pour chacun des candidats et leurs formateurs. Le colonel Thöni  a également remercié leurs familles, leurs femmes et leurs amis. Ils sont un soutien important pour les pilotes en herbe sur le long chemin qui les mènera à devenir des pilotes militaires professionnels. (Source DDPS)

 

48192559_2123556154374729_1745876288536576000_n.jpg

 

Vol inaugural pour le H160 de série !

198527_1.jpg

 

Le premier hélicoptère H160 de série, sorti de la toute nouvelle ligne d’assemblage de Marignane, a effectué une démonstration en vol le 17 décembre en présence des équipes H160 en célébration des réalisations du Programme en 2018. Cet hélicoptère, qui sera livré au client de lancement Babcock en 2020, avait déjà effectué ses premiers essais en vol le 14 décembre. La livrée originale de cet hélicoptère rend hommage aux centaines de personnes qui participeront à la certification de la plateforme d’ici la fin de l’année prochaine, à la maturité industrielle du programme et à l’entrée en service harmonieuse de l’appareil à la fabrication duquel toutes ont apporté leur petite touche. Ce premier hélicoptère de série rejoindra les trois prototypes qui ont déjà accompli plus de 1 000 heures de vol pour les dernières étapes de la campagne d’essais en vol, notamment pour confirmer que les modifications introduites dans la configuration de série sont sans incidence sur l’excellente maniabilité de l’appareil. 

Le H160 : 

Le H160 est un hélicoptères bimoteurs de moyen-tonnage, capables d’effectuer les missions les plus variées, du transport de passagers aux évacuations sanitaires, en passant par la desserte des plate-formes pétrolières. Un segment de marché qui représente plus de 30 % des ventes d’hélicoptères civils. Le H160 est un condensé de technologies, avec notamment le nouveau moteur Arrano de Turbomeca qui offre un gain de consommation de carburant de 10% à 15% comparé aux hélicoptères actuels.  Le H160 dispose d’un fuselage 100% composite plus léger. Les ingénieurs d’Airbus ont opté pour un rotor de queue décentré et un stabilisateur biplan. 

Avec 68 brevets, le H160 intègre les dernières innovations technologiques d'Airbus Helicopters visant à offrir aux passagers un confort supérieur grâce aux lames Blue Edge réductrices de bruit et à une superbe visibilité extérieure pour les passagers et les pilotes, sans oublier les fonctionnalités de sécurité supplémentaires qu'offre Helionix protection de l'enveloppe et réduction de la charge de travail du pilote. Le nouveau modèle industriel d'Airbus Helicopters, basé sur la spécialisation du site et un processus d'assemblage de composants prêt à l'emploi, qui réduit le temps de mise sur le marché du H160 à 24 semaines, offrant ainsi plus de flexibilité aux clients. Cela permettra aux clients de confirmer leur configuration de mission à un stade ultérieur en fonction des besoins du marché.

 

3885741520.jpg

Photos : 1 Le H160 de série H160 d’essais @ Airbus Helicopters