17/12/2018

Japon, présentation du radar du Mitsubishi X-2 !

1051179741.jpg

Depuis quelques temps, le ministère de la Défense japonais laisse entrevoir la technologie qu’il prépare pour son programme du futur avion de combat le Mitsubishi ATD-X-2. Après avoir dévoilé des informations en ce qui concerne la motorisation, la base des futurs équipement d’armement, voici qu’il a dévoilé une matrice du futur radar AESA. L’antenne était placée sur un chariot d’essai au sol.

Cependant, sa forme et sa taille étaient similaires à celles du Mitsubishi APG-2 du Mitsubishi Heavy Industries (MHI) F-2, ce qui laisse supposer qu’elle celle-ci sera à l’essai sur l’actuel Mitsubishi F-2 actuellement en service. Ce nouveau radar sera un AESA) appelé «capteur RF multifonction», offrira une grande agilité du spectre, des capacités de contre-mesures électronique intégrée (MCE), ainsi que des mesures de supports électronique (MES), des fonctions de communication et éventuellement même les fonctions des armes à micro-ondes.

df-aesa1bradleyperrett-awstpromo.jpg

Le Mitsubishi ATD-X «Shinshin» : 

Le Mitsubishi ATD-X «Shinshin» est un prototype expérimental d’avion de combat de cinquième génération entièrement conçu au Japon. Il est développé par le ministère japonais de la défense.  Le principal entrepreneur du projet et Mitsubishi Heavy Industries (MHI). L’ ATD-X est un acronyme signifiant « Advanced Technology Demonstrator - X ». Shinshin signifie « le dieu de l'esprit ».

Ce programme a été lancé en 2009, suite au refus du gouvernement américain de vendre à l’exportation le Boeing F-22 «Raptor» en 2006.

L’ATD-X sera utilisé en tant que démonstrateur technologique et prototype de recherches pour déterminer la viabilité des technologies aéronautiques militaires avancées du Japon. L'appareil bénéficie de la poussée vectorielle tridimensionnelle: la poussée sera dirigée par trois palettes situées sur chaque tuyère, ce système a déjà été employé sur l'avion expérimental Rockwell X-31. Autre particularité, les commandes de vols électriques emploieront la fibre optique en lieu et place des câbles traditionnels, ce qui permettra un débit de données plus élevé et une immunité aux perturbations électromagnétiques. L'appareil embarquera un radar à antenne électronique (AESA). Une caractéristique encore en développement, baptisée littéralement « fonction d'auto-réparation des contrôles de vol » permettra à l'appareil de détecter automatiquement les dommages et les dégâts causés aux gouvernes de directions et d'ajuster l'utilisation des gouvernes restantes en conséquence, afin de garantir un vol stable et contrôlé.

Les spécifications de performance provisoires de l'ATD-X font états d’une masse maximale au décollage de 13.000 kg, un plafond de pratique de 65.000 pieds,un niveau maximum de Mach 2,25 (1,82 en mode supercruise) et un rayon d’action de 761 km et 2900km avec réservoirs largables. L’avion est motorisé par deux Ishikawajima-Harima Heavy Industries XF-5-1 de 10 tonnes de poussée (15 avec la post combustion) et dotés de tuyères à poussée vectorielle.

Maintien du projet :

Faute de moyens, le Japon a longement hésité sur l’avenir de son futur avion de combat, mais Tokyo semble maintenant sur la voie d’un développement définitif pour son futur avion indigène.

327EJ_X-2_nV2dVpJ.jpg

Photos : 1 ATD-X2 au roulage matrice du futur radar AESA Au décollage avec vue sur les tuyères à poussée vectorielle @ MHI

 

 

Commentaires

C'est un démonstrateur.
13 tonnes à vide me parait léger.
Dispose-t-il des soutes pour l'armement ?

Écrit par : Gian | 18/12/2018

d'après des informations, l'avion aurait 6 baies en interne pour missiles.
hummm y me semble le poids à vide serait de 8'900kg ? légèrement plus gros qu'un F16

Écrit par : michel | 18/12/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.