07/12/2018

Des PC-12 « Spectre » pour traquer les talibans !

2898919664.jpg

L'Afghanistan exploite des avions de type Pilatus PC-12 « SPECTRE » dans les missions destinées à la traque des talibans et la lutte contre les narcotrafiquants en matière de guerre-électronique (SIGINT).  L’avion peut également participer à la surveillance de la frontière avec le Pakistan, afin d’enrayer les passages clandestins.

Commandes américaines :

L’Afghanistan confirme avoir reçu 23 avions Pilatus PC-12 « SPECTRE » qui sont en service. Ces avions ont été commandés, par le Pentagone à travers la société Sierra Nevada Corporation, auprès de Pilatus Aircraft, soit 18 appareils en 2012 et 5 en 2015. C’est la société Sierra Nevada qui a ensuite aménagé les avions avant de les livrer au client.

 Une image d'un PC-12 « SPECTRE » avec ses  marquages afghans a été publiée sur le compte Twitter officiel du ministère de la Défense afghan. Jusqu'à présent, aucune annonce officielle n'avait été faite, quant à la réception de ces appareils. Pour la petite histoire, en Afghanistan la dénomination du PC-12 est « Dragon ».

Les appareils seraient exploités par les escadrons  1, 2 et 3, de l'escadre des missions spéciales de l’armée afghane (Afghan Special Mission Wing). Les escadrons 1 et 2 sont basés à Kaboul et le 3e escadron opérerait à partir de Kandahar. Il est intéressant de noter que cette capacité relève des forces d'opérations spéciales de l'armée nationale afghane (ANA) plutôt que de l'armée de l'air afghane (AAF), mais en tant que branche la mieux entraînée et la mieux financée des ANSF, elle est probablement la mieux placée pour utilisés ce type d’avion particulièrement sophistiqué.

Pas d’armement, mais affûté pour l’écoute :

Précisons d’emblée que le PC-12 « SPECTRE » n’emporte pas d’armement. Il s’agit d’un avion dérivé de la version civile du PC-12NG d’affaires. Le standard « SPECTRE » est spécialisé pour les missions de reconnaissance électronique de type «  SIGINT » (SIGnals INTelligence). L’avion dispose d’une caméra FLIR et de différents capteurs électroniques.  Les capteurs de bord sont capables de décrypter et d’écouter et localiser les émissions radios et électroniques adverses.

Le PC-12 « SPECTRE » est également  utilisé au sein de l’Armée irlandaise et au sein de l’US Air Force, il est dénommé U-28A « Eagle ».

Photo : PC-12 SPECTRE @ Pilatus

 

 

Commentaires

traquer du taliban ...ils ont un probleme les américains , ils ne controlent pas le pays apres 17 ans de guerre ....c est pathetique cette entetement a moins que ce soit pour goinfrer les industriels de l armement

Écrit par : samuel | 07/12/2018

Pathétique est le mot. Les Américains depuis le Vietnam perdent toutes les guerres. Un peu comme les Français depuis Napoléon. Le fric ne suffit pas pour gagner les guerres, telle est la leçon. Les soldats obèses ne valent pas grand chose sur le terrain. Et quand ces grassouillets flinguent un chef taliban et cent personnes de leur famille autour, ils ne font que participer au recrutement contre eux. Les Américains ont d'ores et déjà perdu toutes les guerres présentes et à venir. Un peuple de dégénérés. Le problème, c'est que les Européens s'efforcent de les imiter...

Écrit par : Géo | 08/12/2018

@Samuel & Géo : avant d'écrire il faut lire et notamment comprendre, on parle ici de l'ARMEE AFGHANNE qui tente de reprendre tant bien que mal un territoire complexe.

Écrit par : Sandra Meireless | 08/12/2018

L armée afghane ? on place une marionnette au pouvoir et on créait une armée.

Chaque jour , on lit que cette armée me fait pitié.

https://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2017/04/24/l-armee-afghane-minee-par-la-corruption_5116244_3216.html

https://www.rtl.be/info/monde/international/les-pertes-de-l-armee-afghane-risquent-de-devenir-intenables--1082340.aspx

Écrit par : samuel | 08/12/2018

"...le PC-12 « SPECTRE » n’emporte pas d’armement [en gras]." Le SPECTRE dénommé Dragon n'est pas armé... On aurait dû l'appeler Colombe ou Mésange :-) . Comme ça, les adeptes de la LFMG (Loi Fédérale sur le Matériel de Guerre) seraient encore plus rassurés.

Question à 2 balles : l'emport d'un pod de désignation laser est-il considéré comme de l'armement :-) ?

Blague à part, il sera intéressant d'avoir des Redex (retours d'expérience) concernant le comportement de l'avion sur le théâtre afghan : conditions "hot and high", résistance à l'ensablement du moteur et de l'avionique, taux de disponibilité, performances effectives.

Écrit par : Luc | 10/12/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.