01/11/2018

Salon aéronautique de Zuhai, le J-20 en vedette !

The-Chengdu-J-20-was-shown-off-by-China-at-the-Zhuhai-air-show.-Image-courtesy-of-Wikipedia.-e1478107293833.jpg

Dans quelques jours,se tiendra le Salon aéronautiqueChina 2018 à Zhuhai du 6 au 11 novembre. L’occasion de découvrir plusieurs nouveautés chinoises et notamment d’en apprendre un peu plus sur le Chengdu J-20 « Weilong » qui sera présent.

Quatre J-20 de l'armée de l'air de l'Armée de libération du peuple (ALP) ont survolé l'aéroport de Zhuhai Jinwan vers 8 h 30 mardi. Deux formations de J-20, composées chacune de deux avions de combat, ont effectué un passage à basse altitude sur l'aéroport, après quoi l'une d'entre elles a effectué une performance en vol acrobatique en solo. Les avions de combat sont rapidement partis. Mais selon Song Zhongping, expert militaire et commentateur de télévision chinoise, l’avion devrait être présenté lors du salon. Ce premier passage marquait une phase de répétition avant l’ouverture du Salon.

Le J-20 pourrait présenter des performances de vol pour démontrer à quel point l'armée de l'air de la PLA l'a maîtrisée au cours des deux dernières années. Le J-20 affichera davantage de manœuvrabilité au combat qui devrait étonner les spectateurs lors du spectacle aérien.

Le Chengdu J-20 « Weilong » :

2867af978f024cce87504590dfc65817.jpg

Le mystérieux avion furtif chinois Chengdu J-20 »Weilong », ou puissant dragon, est l'un des avions de combat les plus perfectionnés selon les dires de l’avionneur chinois. L’avion est censé pouvoir répondre au F-22 américain.

Doté d’une aile de type delta et des plans canards à l'avant, le J-20 dispose de deux empennages verticaux en diagonale mobiles d'un seul bloc. Cependant, Il n'y a pas d'empennage horizontal mobile, les plans canards, les parties mobiles de l'aile delta et les deux empennages diagonaux suffisent à un contrôle optimum. L’avion est doté de la poussée vectorielle, permettant d'augmenter la maniabilité de celui-ci.

Pour l’instant, on ne connaît pas encore le modèle exact du moteur WS-10 qui équipe le J-20. Certains avancent en Chine, qu’il pourrait s’agit du WS-10-T2. Il semble par contre que la version du WS-10 est une dérivée du WS-10B qui incorpore les améliorations portées du WS-10G (14 200 kg), notamment au niveau de la structure de la soufflante et du compresseur. On estime la poussée à 14 tonnes avec postcombustion.

L’avion dispose d’une baie ventrale pour l’armement d’une longueur estimée à 4,5 mètres pour 3 mètres de largeur, l’avion semble pouvoir emporter quatre missiles air-air de moyenne portée PL-15 des missiles air-air à courte portée PL21. Par contre, les missiles air-air de courte portée sont localisés aux niveau des petites soutes latérales de chaque côté du fuselage à proximité des entrées d’air pouvant chacune recevoir un missile air-air PL-10.

 

Quelques données :

Le J-20 mesure 20,3 mètres de long et a une envergure de 12,9 mètres. Il est fabriqués à partir d’alliages avancés, avec un poids à vide d’environ 19 000 kg pour une masse maximum de 32 000 kg. L’avion affiche un plafond de 20 km et une vitesse maximale supérieure à Mach 2 (2 470 km / heure),

Les coûts de recherche et développement du J-20 ont été estimés à plus de 30 milliards de yuans (4,4 milliards de dollars), avec un coût par avion de 100 à 110 millions de dollars.

 

IMG_4202_SfM9Lsa.JPG

Photos :Le J-20 @ CCTV

 

Commentaires

A ce jour, il est difficile de savoir réellement ce qu'il vaut. Mais ce qui est certain, c'est que les chinois ont maintenant largement dépassé le stade du simple clonage de chasseurs russes.

Sinon, je trouve qu'il a vraiment de la gueule, je le trouve + élégant que le raptor.

Écrit par : ano | 01/11/2018

Les appendices aérodynamiques ventraux à l'arrière (un peu comme sur le F16) sous les dérives, c'est furtif ça ?

Écrit par : Gian | 02/11/2018

Mise à jour : la PLAAF annonce officiellement ce matin que plusieurs de ses J-20 avec la nouvelle livrée vont faire des démonstrations en vol durant le Salon de Zhuhai.

Écrit par : Pk | 02/11/2018

Il est joli, mais vu les formes j'ai de sérieux doutes sur son coté "furtif"... Mais peut-être qu'ils ont plus cherché un compromis furtivité/opérationalité

Écrit par : Ysgawin | 02/11/2018

19 tonnes à vide ... 32T en charge ...

- D'abord c'est vraiment une enclume .... ca fait vraiment beaucoup, une petite cure d'amaigrissement avec d'autres matériaux peut être ne serait pas du luxe ...
- Ensuite, 32T en charge, c'est pas énorme pour son poids à vide ... il doit bien embarquer au moins 8 ou 9T de Kero ... il ne reste pas grand chose pour la charge militaire ...

Écrit par : ano | 02/11/2018

@ano: C'est vrai qu'au final, il ne devrait pouvoir emporter que 6 à 7 tonnes de charge offensive au grand maximum. Mais vu le volume des soutes ventrales, il devra de toutes évidence utiliser des points d'emports externes pour emporter autant d'armement, ce qui n'est peut-être pas le but... si l'avion est réellement furtif.^^

Écrit par : Jo-ailes | 02/11/2018

@Gian
Effectivement, ces appendices (appelées quilles) ne contribuent pas à diminuer la SER, ça traduit en général un rattrapage de l'aérodynamique.

Écrit par : James | 05/11/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.