31/10/2018

Canada : lancement d’une nouvelle demande d’offres pour remplacer les CF-18 !

DaDHMDeWkAUTgxO.jpg

Le gouvernement canadien a publié un nouveau projet de demande de propositions pour le concours visant à remplacer les avions de chasse Boeing F/A-18 (CF-18) « Hornet » en service au sein de la Royal Canadian Air Force RCAF. Les Services publics et Approvisionnement du Canada (PSPC) ont adressé des ébauches de demandes de proposition aux cinq fournisseurs éligibles.

Selon une annonce officielle de la PSPC, les cinq fournisseurs fourniront un retour d’information sur le projet dans environ huit semaines, ce qui permettra à PSPC de rédiger la demande de propositions finale. Le projet de capacité des avions de combat futurs (FFCP) destiné à remplacer la flotte de « Hornet » de la RCAF était initialement décrit dans le document de politique de défense d’Ottawa 2017 «Fort, sécurisé, engagé», dans lequel le gouvernement exposait un plan d’achat de 88 appareils dans le cadre d’une compétition.

La liste des fournisseurs admissibles comprend les équipes suivantes (en ordre alphabétique) :

  • États-Unis – The Boeing Company F/A-18 E/F “Super Hornet”.
  • États-Unis – Lockheed Martin Corporation F-35A “Lightning II”.
  • France – Dassault Aviation Rafale F3R.
  • Royaume-Uni – Airbus Defense and Space GmbH Eurofighter T3 “Typhoon II”.
  • Suède – SAAB AB JAS-39 Gripen E MS21

Le 26 octobre 2018, le gouvernement du Canada a posé un autre jalon important dans le cadre du processus visant à remplacer la flotte de chasseurs du Canada en soumettant l’ébauche de la demande de propositions (DP) aux fournisseurs admissibles, aux fins d’examen et de rétroaction. Les fournisseurs disposeront d’environ huit semaines pour fournir leurs commentaires. Ces commentaires seront utilisés a fin de peaufiner et finaliser la demande de propositions formelle. Ce processus continu d’être revue par un surveillant de l’équité indépendant et un examinateur tiers indépendant.

Veiller à ce que les fournisseurs aient l’occasion de fournir leur rétroaction est essentiel à la réussite globale de ce processus d’approvisionnement ainsi qu’à la sélection des bons chasseurs pour répondre aux besoins du Canada, tout en procurant des avantages économiques pour le pays.

Le gouvernement travaille avec diligence pour s’assurer que ce processus d’approvisionnement concurrentiel, ouvert et transparent se déroule dans le respect du calendrier.

es propositions seront rigoureusement évaluées en fonction des coûts, des exigences techniques et des avantages économiques. L'évaluation sera assortie d’un examen de l'incidence globale des soumissionnaires sur les intérêts économiques du Canada.

Tout soumissionnaire jugé responsable d'un préjudice causé aux intérêts économiques du Canada sera nettement désavantagé. Ce critère, ainsi que les lignes directrices qui en régiront l’application aux grands projets comme outil d’approvisionnement permanent, font actuellement l’objet de consultations distinctes. Les responsables à cet égard ont déjà rencontré les représentants des associations des industries de l’aérospatiale et de la défense, et au cours des prochains mois, ils continueront de consulter différents intervenants sur l’amélioration du critère. 

Tous les fournisseurs seront assujettis aux mêmes critères d'évaluation.

Prochaines étapes

  • Invitation à soumissionner officielle – transmise aux fournisseurs admissibles au printemps 2019
  • Soumission des propositions initiales au Canada par les fournisseurs admissibles – hiver 2019-2020 
  • Évaluation des propositions et négociations nécessaires – 2020-2021
  • Attribution d’un contrat prévue pour 2021 à 2022
  • Livraison du premier chasseur pour 2025

Photo :CF-18 en vol @ RCAF

Commentaires

encore a quoi ca leurs sers vu que c est pipoté d avance comme les anglais hollande norvege danmark belgique australie japon turquie et autres pays sous fifre des usa quelles pertes de temps

Écrit par : emmanuel | 31/10/2018

Voilà les canadiens presque calé avec nous en ce qui est du timing. J'ai quand-même le sentiment que les appareils US auront un avantage politique assez évident chez eux, mais avec les relations Canada-Trump, je peux me tromper... ^^

Au fait, il est noté dans cet article:
"Airbus Defense and Space GmbH Eurofighter T3 “Typhoon II”.", mais sur le site d'Airbus Defense (https://www.airbus.com/defence/eurofighter.html), c'est bien "Typhoon" qu'il est désigné, sans le "II"... ;)

Écrit par : Jo-ailes | 01/11/2018

Là encore je ne doute pas que la pression du voisin américain l'emportera. Le F-35 sera gagnant et est surement déja choisi.
On en arrive meme à se demander si l'appel d'offre et la "concurrence" n'est pas là uniquement pour faire baisser drastiquement le prix du F-35. Ce qu'à réussi à faire la Belgique.

Écrit par : Albert66 | 01/11/2018

Le F35 est pas forcément favoris vu qu'ils peuvent opter pour le F18SH mais bon vu la relation Boeing/Bombardier on peut en douter.

En tout cas il me semble impossible que les USA les laissent choisir un avion non US... même avec Trump insultant Trudeau, ils n'ont pas le choix.

Écrit par : Dknh | 01/11/2018

Ca dépends... Ils ont en général un cahier des charges assez précis qui demande, entre autres, une grosse autonomie en patrouille à cause de l'étendue de leur territoire et des zones nord qu'ils ont à contrôler dans le cadre de leurs missions OTAN. D'où le choix à l'époque du F18 bimoteur avec des gros réservoirs et des capacités d'emport de réservoirs externes importantes.
Et comme leurs missions sont surtout de la défense aérienne avec une petite part d'attaque, je mettrais bien un jeton sur le Typhoon... Même si je reste un fan du Rafale

Écrit par : Ysgawin | 01/11/2018

Je mise 5€ sur le F18 (Côté technique), 10€ sur le F35 (Côté politique).

Écrit par : v_atekor | 02/11/2018

Ysgawin
"Ca dépends... Ils ont en général un cahier des charges assez précis qui demande, entre autres, une grosse autonomie en patrouille à cause de l'étendue de leur territoire et des zones nord qu'ils ont à contrôler dans le cadre de leurs missions OTAN. D'où le choix à l'époque du F18 bimoteur avec des gros réservoirs et des capacités d'emport de réservoirs externes importantes."
Oui leur ADIZ est énorme et il y a très peu de base/ aéroport qui se prête à une surveillance depuis le grand nord. Il n'empèche, je pense que la fonte des glaces aidant ce n'est plus possible pour le canada de se reposer sur le caractère inhospitalier de cette zone. Is ont donc à mon avis devoir y investir massivement à mon avis pour au moins deux aéroports/bases navales. De là il faudra des appareils capable de couvrir beaucoup de territoires.

Écrit par : herciv | 02/11/2018

Je répète mon pronostic :

Le Canada va opter pour une flotte mixte F-18 / F-35 pendant la première décennie .... ensuite si les upgrade du F-35 vont dans le sens souhaité ils passeront au 100% F-35 quand l’avion sera mature

Écrit par : Dany40 | 03/11/2018

La nouvelle vient de tomber : Dassault Aviation jette l’éponge en ce qui concerne le remplacement des CF-18.

Écrit par : Pk | 07/11/2018

A peine étonnant !

Écrit par : Marco | 07/11/2018

Trudeau a beau faire des promesses le pays se dirige vers un avion US.

Écrit par : Hervé | 07/11/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.