30/10/2018

Boeing travaille sur une version à haute vitesse de l’Apache !

ob_0b5e8e_u-s-army-boeing-ah-64e-apache-guardi.jpg

Les futurs hélicoptères seront beaucoup plus rapide que les appareils actuels et les hélicoptéristes travaillent sur le sujet pour pouvoir préparer la nouvelle génération. Mais dans l’attente de celle-ci Boeing teste d’éventuelles modifications de son hélicoptère d’attaque AH-64E « Apache » qui pourraient permettre d’accroître la vitesse et de réduire la traînée.

Ces modifications, connues sous le nom de AH-64E Block 2 « Compound », comprennent un grand échappement à aile fixe orienté vers l’arrière, une ailette verticale orientée vers le bas et une hélice de propulseur à l’arrière. L'appareil conserve le rotor de queue pour l'anti-couple. Ces modifications sont en cours d’essai dans la soufflerie de Boeing à Philadelphie, en Pennsylvanie, à une échelle de 30%. Les tests devraient se terminer en janvier.

p1734301.jpg

Boeing pense que ces modifications augmenteraient de 50% la vitesse et l'autonomie, deux fois sa durée de vie et permettraient un rendement énergétique amélioré de 24%, pour un prix majoré de 20%. L’AH-64E actuel est doté d’un système d’échappement orienté vers le haut, d’une ailette verticale orientée vers le haut et de seules ailes en bout de bras pour le transport d’armes.

Randy Bregger, responsable du programme Apache Advanced de Boeing, a déclaré lors de la conférence HELMOT (Conférence Helicopter Military Operations Technology) de la Vertical Flight Society, en Virginie, le 25 octobre dernier, que la compagnie espérait que ces modifications inciteraient l'armée américaine à acheter la nouvelle version et à réduire l'écart de production attendu avec l’arrivée de la nouvelle génération. En effet, la production de l'AH-64E s'achèvera vers 2032 et l'hélicoptère d'attaque Future Lift Lift (FVL) atteindra sa capacité opérationnelle initiale (CIO) vers 2045.

 

image.jpeg

Photo : 1 L’Actuel AH-64 E « Apache »2le projet d’Apache E Block 3Les futurs FVL @ Boeing

Commentaires

Joli !
De l’ingénierie pratique.
De l'évolution silencieuse plutôt que de la révolution. Je pense aux tilt-rotor qui ne me font pas rêver.
M'est avis que d'ici deux ans nos voisins Chinois auront suivi le même chemin.

Écrit par : Gian | 31/10/2018

Le balancier revient à son point de départ : ce principe d'hélice propulsive rappelle ce qui avait été testé pour le programme Comanche, le prédécesseur de l'Apache. Sans doute malheureusement, il avait été refusé en son temps pour des question de coûts. Mais aussi parce que cet hélicoptère était très en avance sur son temps (et sur certains esprits). Mais là, on y revient.

Écrit par : Badcox57 | 01/11/2018

Les hélos grandes vitesse et grande autonomie reviennent à la mode des deux côté de l'atlantique, car c'est le moyen le plus efficace de lutter contre le djiadisme, et les pickups traversant de grandes étendues. L'hélico est la solution lorsqu'on est sur site, mais pour aller sur site dans le désert depuis N'Djamena ou Bassora ça peut-être très compliqué et beaucoup trop long en autonomie et en temps.
.
Le contrerotatif est (évidemment) une solution qui avait été abandonnée pour cause de d'usure prématurée. Mais c'est évidemment du côté de l'aile fixe que tout les constructeurs bavent...

Écrit par : v_atekor | 04/11/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.