21/10/2018

La Belgique aurait choisi le F-35!

F-35A_flight_(cropped).jpg

Belgique: Le choix du F-35 pour remplacer les F-16 serait effectif. Plusieurs sources gouvernementales affirment que Charles Michel cherche la bonne manière de communiquer sur le sujet. Il ne va en effet, pas être facile de justifier ce choix face aux voisins européens !

Rien n'est confirmé pour l'heure, il faut attendre le communiqué officiel du gouvernement belge. Ce choix n'est pourtant pas une surprise, dès le début du concours,  de nombreux soupçons concernant un cahier des charges spécifique pour l'avion américain avaient été mentionnés. Certains avionneurs avaient même quittés le compétition parce qu'elle-ci semblait biaisée. A suivre...

 

 

Commentaires

Bonjour la cohésion européenne !

Écrit par : Hervés | 21/10/2018

Je me rappelle de votre premier sujet sur remplacement des F-16 en Belgique, PK, vous aviez dès le début eu de nombreux doutes sur la compétition et sur l'issue de celle-ci. Je n'arrivais pas à y croire et le fait est que vous aviez vu le résultat final. Bravo !

Écrit par : Florence | 21/10/2018

@Florence: merci à vous, mais rien de très glorieux en fait, les évidences étaient là, il sufisait de lire entre les lignes. Bon début de semaine à vous.

Écrit par : Pk | 21/10/2018

Bruxelles, capitale européenne qui fait le leçon de morale aux autres pays membre de l'UE sur la "préférence européenne" a préféré ... américain.
La Belgique c'est faite ce que je dis pas ce que je fais. Je pense qu'il serait temps de déplacer la capitale européenne à Strasbourg. Les belges sont un peu comme les anglais, ils prennent de l'europe ce qui les arrange et n'en veulent pas quand ça ne les arrange pas.

En tout cas qu'ils ne veulent pas pleurer si leurs F-35 leur coutent un bras à l'exploitation et qu'ils sont cloués au sol à cause des multiples problèmes.
Et tant pis pour eux, ils ne participeront pas au programme SCAF franco-allemand. Faudra pas venir pleurer pour participer à un vrai grand projet européen.

De toute façon je n'attendais pas grand chose, les belges ont toujours été sous l'emprise des américains et des pays bas, fallait pas s'attendre à ce qu'ils prennent le risque de décevoir ces deux pays dont ils ont trop peur.
C'est une bonne chose qu'on ait fermé récemment une école de l'air avec la Belgique, on n'a plus rien à leur apporter. Des amis ne sont plus des amis quand ils vous trahissent et abandonne ses amis.

Écrit par : Albert66 | 21/10/2018

Dommage !

Dommage pour la Belgique et les contribuables belges, avec les coûts effrayants de maintenance et les surcoûts du programme.
Dommage pour les pilotes belges, à qui on a oublié d'expliquer les nombreux problèmes d’asphyxie et d'hypoxie dont sont victimes depuis quelques années leurs collègues pilotes de F35.
Et dommage pour la FAéB, qui aurait pu disposer, avec le Rafale, d'un appareil bi-moteur (donc beaucoup plus "safe") et "proven at war".

Bons vols !

Écrit par : Eric LG | 21/10/2018

@hervès
On a passé notre temps sur air-defense.net à parler avec des belges qui nous soutiennent mordicus que les deux partis flamands sont pro-européens. Pourtant c'est à ces deux partis qu'on doit cette décision purement par haine du Rafale et de ce qu'il peut réprésenter.
J'avais espérer que l'eurofighter serve de solution permettant de sauver les apparences.

Attendons quand même une déclaration officielle pour savoir comment la Belgique arrivera à sauver son image européenne.

Écrit par : herciv | 21/10/2018

Qui est surpris ? La décision belge obéit de toute façon à une logique d'homogénéité d'équipement avec ses voisins d'Europe du Nord , le F 35 étant le successeur du F 16...Qu'on le déplore ou pas , il sera le chasseur standard européen pour les années qui viennent , pour le meilleur ou pour le pire , l'"Europe de la Défense" étant une chimère à laquelle ne semblent croire que les politiciens français , les plus béats des européistes . La France n'ayant pas bien sûr la surface politique et la puissance US , la messe était dite . Au surplus , il vaut certainement mieux pour Dassault de n'être pas engagé dans un partenariat compliqué avec l'industrie belge , un montage probablement coûteux (et douteux ?) pour quelques avions vendus .
Il sera intéressant maintenant de voir la suite de l'histoire en Allemagne . Le projet franco -Allemand (SCAF) semble bien fragile dans le contexte actuel , toujours pour les mêmes raisons , et l'apparente docilité allemande à accepter la maîtrise d'ouvrage française assez étonnante . Et nos "amis" anglais sont déjà en embuscade avec leur projet Tempest , prêts à servir de faux-nez à Boeing...

Écrit par : philbeau | 22/10/2018

Et une tuile pour la Belgique, Une !
Et maintenant l'Allemagne ...

Écrit par : Gian | 22/10/2018

Pour un des quelques pays fondateur de l'Europe, c'est triste !
Maintenant avec ses quelques zoziaux qui coûteront une blinde à maintenir, ca va être assez marrant. Mais la réponse sera facile : "c'est de la faute au gouvernement d'avant !".

Triste jour pour l'Europe.

Écrit par : bonplan | 22/10/2018

A mettre en parallèle avec la fermeture de l'école de pilotage franco-belge

http://psk.blog.24heures.ch/archives/2018/10/index-2.html

C'est triste !

Écrit par : Urgon | 22/10/2018

@Florence : comme l'indique PK, ce choix n'avait rien de particulièrement difficile à lire. Boeing, Saab et Dassault s'étaient retirés tous les trois en clamant que l'appel d'offre était fait sur mesure pour le F35... et c'étaient les premiers concernés. Le gv français a tenu le même discours et a présenté son offre, sans trop d'illusion dès le départ. Même Airbus a dénoncé l'appel d'offre.
.
La semaine dernière il y a eu, en cascade, la fermeture de l'école de pilotage conjointe entre la France et la Belgique transférée aux US, puis la démission de M. Van de Put : certains avaient même parié sur une annonce pour le F35 ce lundi.

.
Je continue à penser que pour ce pays, le F35 était le pire des choix parmi les 5 participants (même sans considérer le Rafale). Je ne répéterai pas les arguments serinés.
.
@philbeau : tout à fait d'accord sur le SCAF. Possible que les français partent seuls en distribuant ensuite la sous-traitance sur la base de la coopération sur le Neuron et en s'assurant a priori de commandes dans ces pays, parmi lesquels se trouve la Suède... W&S

Écrit par : v_atekor | 22/10/2018

Un choix qui n'est pas si anti-européen! Avant d’adhérer à UE il faut adhérer à l'OTAN. Anti extra-européen diriger par... Rien d'anormal. Donc l'EU n'est pas la liberté mais la vassalité! Les USA nous laissent et nous prennent de quoi survivre!

Écrit par : Loïc | 22/10/2018

Je pense que le F16 Block4 aurait été préférable au niveau technologie, efficacité tactique, retombées économique, moindre coûts, maitrise maintenance. A contrario, le F35 n'offre aucune de ces capacités.C'est un avion raté que les USA veulent vendre à d'autres pays ....avec de belles enveloppes en dessous de tables.

Écrit par : Lievyns | 22/10/2018

Ça prouve bien que l’UE ne fonctionne pas du tout, et ceci dans tous les sens du terme.
Aux prochaines votations, continuer à voter pour les juges étrangers qui doivent dire quand le Suisse doit manger et boire.

Écrit par : michel | 22/10/2018

C’était à prévoir. L’offre française aurai pourtant permit de démasquer (s’il le fallait encore) ce genre d’appel d’offre.

Écrit par : GBU | 22/10/2018

J'ai jeté un œil sur les commentaires de lalibre.be sur ce dossier. Même sans être français, et même en connaissant plus d'un des travers de mes voisins du nord, j'ai du mal avec le niveau de racisme de bien des commentaires. C'est un défouloir infect.
.
A bien y réfléchir, je ne suis pas certains que les français perdent tant que ça. Avec une population aussi remontée, je doute qu'un projet comme le SCAF puisse être porté dans la durée par ce pays. C'est typiquement le moment où une coopération directe entre pays devient délicate, et qu'une entité supranationale nécessaire... sauf que pour l'heure elle n'existe pas sur ces sujets.
.
Si finalement la France travaille exclusivement avec l'Allemagne, ou bien sur la base de la coopération industrielle du Neuron (option qui m'intéresserait à titre personnel) ce ne sera pas si mal.

Écrit par : v_atekor | 22/10/2018

@v_atekor: "Avant d’adhérer à UE il faut adhérer à l'OTAN."
Ah bon ? Il va falloir expliquer ça à l'Irlande, l'Autriche, la Suède et la Finlande.

Écrit par : kelkin | 22/10/2018

@kelkin : erreur de dentinaire.

Écrit par : v_atekor | 22/10/2018

@Lievyns: Heu block 4 ??? vous parler du Block70/75 viper ?

Écrit par : Marco | 22/10/2018

Pourquoi ne pas passer au BLOCK 4 du F16? Agile, maintenance aisée,etc... ce que le F35 n'a pas: c'est un avion raté que les USA essayent de vendre à l'étranger pour étouffer le déficit exorbitant du projet.

Écrit par : Lievyns | 23/10/2018

v_atekor tous les nouveaux pays de l’Est ayant adhéré à l’UE en 2005 ont été obligés – à la demande des États-Unis – d’adhérer d’abord à l’OTAN avant d’adhérer à l’UE.

Écrit par : Loïc | 23/10/2018

Je ne sais pas trop pourquoi je suis pris entre le feu de Kelkin et celui de Loïc. Quoiqu'il en soit, "l'obligation" a d'autres origine, surtout dans les anciens pays soviétiques.

Écrit par : v_atekor | 23/10/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.