14/10/2018

Les Alpha-Jet belges à vendre !

19450.jpg

La Défense belge a mis en vente 25 avions d'entraînement de type Alpha-Jet basés en France. La date limite de participation à cet appel d'offres, qui couvre les 25 avions ainsi que divers équipements, y compris les moteurs, la documentation technique et un simulateur, a été fixée au 7 novembre, selon un avis publié par la Direction générale de la Défense et des ressources matérielles (DG-MR).

L’Alpha-Jet, dont 33 avaient été acquis à l'origine en 1973, est entré en service entre 1978 et 1980 et approche maintenant de la fin de sa vie utile, malgré une mise à niveau effectuée à partir de 2000. La flotte d’Alpha-Jet belge est actuellement basée à Cazaux, dans le sud-ouest de la France, où ils sont gérés par la Franco Belgian Fighter Pilot School, une école de pilotage baptisée Advanced Jet Training School (AJETS) créée en 2004. Cette école cessera formellement d’exister en décembre prochain.

ob_e9c506_dark-bat-002.jpg

La Force aérienne belge, dans l'attente du choix par le gouvernement d'un nouveau chasseur pour succéder à son F-16, a décidé de transférer la formation de ses pilotes dès 2019, pour une «période intérimaire» au sein de la Joint Pilot Euro-NATO Joint Training, opérant depuis la base aérienne de Sheppard, près de Wichita Falls, dans le nord du Texas, pour former ses futurs pilotes de chasse. 

Fermeture de l’AJETS :

L’école franco-belge Advanced Jet Training School (AJETS), destinée à la formation de pilotes militaires, est officiellement fermée. Cela s'est passé le jeudi 11 octobre lors d'une cérémonie de clôture à la base aérienne BA120 de Cazaux, dans le département de la Gironde. Sous la direction des ministres de la Défense de l’époque: Michèle Alliot-Marie et André Flahaut, les forces aériennes française et belge ont procédé en 2003 à une coopération de grande envergure pour la formation de leurs pilotes. Cette coopération est le résultat d'une surcapacité d'avions Alpha-Jet modernisés, d'un quota minimum d'étudiants-pilotes belges et d'une pénurie d'avions d'entraînement au sein de l'Armée de l'Air française. Les Alpha-Jets belges ont eu droit à une mise à jour à mi-vie (midlife update), avec un nouvel affichage tête haute, une navigation GPS et des symboles de tir, de sorte que les appareils étaient plus modernes et mieux équipés que les Français.

belgique,alpha-jet belges,force aérienne belge,école de pilotage,jet école,jets,blog défense,aviation et défense,les nouvelles de l'aviation

 

Photos :Alpha-Jet belges aux sein de l’AJETS @ FAB

Commentaires

C‘est pas vrai! Nos amis européens et OTANéens ne sont même pas capable d’organiser une école de pilotage en Europe! Encore des devises qui partent aux USA....
Déjà que l’administration Trump veut que le loyer des bases européennes soit réglé par les Européens.
Les vassaux en leurs temps se rebellaient parfois... les Européens se font tondre.

Écrit par : Al&X | 14/10/2018

ça sent l'achat prochain de F35...

Écrit par : philbeau | 14/10/2018

J'aurais juré avoir vu un alphajet avec ces couleurs évoluer à Salon il y a 2 semaines, ça m'avait frappé tellement on est habitué à la livrée BBR de la patrouille de France.

Écrit par : v_atekor | 14/10/2018

Ça en dit long sur leur prochain avion de chasse ...

Écrit par : Gian | 15/10/2018

le gouvernement Français ferrait une bonne affaire en les rachetant... si nous avons encore un gouvernement souverain!

Écrit par : Loïc | 15/10/2018

Un coup de canif de plus pour l'Europe...mais existe elle encore..? Cela dit peut etre que quelques petits alpha jets en plus chez nous seraient les bienvenus..ne serait ce que pour cannibaliser..
Consolation on a encore Singapour à Cazaux..;chouette!

Écrit par : lotser68 | 16/10/2018

@Lotser58 : Bin non, l’Alpha jet c’est finit en France à part la PAF. Maintenant c’est le Pilatus PC21 qui entre en scène, un avion européen finalement. Heureusement qu’il a nos voisins suisses.

Écrit par : Hervés | 16/10/2018

17 PC-21 seulement ça suffit pour la formation avancée de tous les pilotes de l'AdA ?
Car ça ne me parait pas beaucoup...

Écrit par : chris2002 | 16/10/2018

@Cris2002: il faut y ajouter les simulteurs, un temps d’entretien plus court soit une meilleure disponibilité.

Écrit par : Hervés | 16/10/2018

Bah, toutes les armées de l'air européennes (sauf la Suisse, peut-être) seront bientôt des armées sans avions : moins cher à l'achat, moins cher à l'entretien.

Quand on n'est plus souverain et qu'on n'a d'autre ambition que de jouir de la société de consommation, ce n'est pas idiot, non ?

Écrit par : Franck Boizard | 16/10/2018

@Franck Boizard: Préciser votre pensée ? Avec les futurs SCaF et Tempest il y aura un avenir pour l'aviation de combat européenne. Par contre, il devient difficile pour chacun d'avoir une école de pilotage sur jet, c'est pour celà que Pilatus offre le PC-21 choisi par la France d'ailleurs.

Écrit par : Florence | 16/10/2018

@hervés @florence
Ce serait symapa d'avoir des chiffres de dispo de l'alphajet pour les comparer au PC-21.
Pour rester théorique si on a une dispo de 40% dans un cas et de 80% dans l'autre et bien on a potentiellement 2 fois plus de pilotes formables.

Écrit par : herciv | 18/10/2018

@herciv: selon Opex360, en 2013 les Alphajet avaient un taux de disponibilité de 37,80% (sans savoir si ce n'est que les français ou si les belges étaient aussi pris en compte).

http://www.opex360.com/2014/05/28/des-chiffres-sur-la-disponibilite-des-avions-de-larmee-de-lair-qui-manquent-de-precision/

Écrit par : Jo-ailes | 18/10/2018

@Jo-ailes
Merci beaucoup pour l'info et le lien. Le PC-21 est jeune et à mon avis sa dispo est proche de 80% voir mieux.
Ca permet de faire voler tous les élèves au moins une heure par jour en espérant que les profs soit suffisamment nombreux.

Écrit par : herciv | 18/10/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.