05/10/2018

L’AGM-88E validé sur Tornado ECR !

30.jpg

L'Aeronautica Militare Italiana (AMI, forces aériennes italiennes) a terminé les tests opérationnels du missile guidé anti-radar Raytheon AGM-88E AARGM (Advanced Anti-Radiation Guided Missile)

sur son avion de combat et de reconnaissance Tornado ECR. Les essais en vol ont été effectués au centre de guerre navale américaine de China Lake, en Californie, et ont abouti à deux frappes directes sur des cibles de défense aérienne. Ces tests réussis, la livraison d'AARGM aux unités opérationnelles va pouvoir se faire.

L’AGM-88E AARGM:

Le système AARGM est basé sur le missile original AGM-88 HARM développé par Texas Instruments et désormais produit par Raytheon. La version d'AARGM de l'AGM-88E est une mise à jour qui peut être appliquée aux armes existantes. En plus de disposer d'une antenne radar optimisée pour cibler les radars émetteurs, l'AARGM dispose d'un processeur de signal numérique et GPS. La principale différence, cependant, est que cela ajoute un chercheur de radar à ondes millimétriques pour un guidage terminal précis. Le nouveau système de guidage permet de cibler le missile sur des cibles non radar, lui permettant ainsi d’offrir une capacité tactiquement significative contre des cibles opportunistes sensibles au facteur temps. Pour ce faire le missile est doté un autodirecteur multimode pour contrer la capacité d'arrêt du radar ennemi. Le missile a une longueur de 417 cm, un diamètre de 25,4 cm et une envergure de 112 cm. Le poids du missile est de 361 kg. Il peut intercepter des cibles dans la plage de 60nm ou plus tout en volant à une vitesse de Mach 2+.

440px-AGM-88E_HARM_p1230047.jpg

Déjà opérationnel aux USA :

L ‘AGM-88 E est déjà opérationnel depuis 2012 et la pleine production a débuté cette année. L’arme est entrée en service au sein de l’US Navy et le Marine Corps sur le F/A-18C/D « Hornet » et le F/ A-18E/F « Super Hornet », ainsi que sur le EA-18G « Growler ». Le missile est également qualifié sur le F-35. Le Tornado ECR devient le quatrième appareil à pouvoir utiliser l’engin.

L’Italie a lancé un contrat d’acquisition de 171 millions de dollars avec le Naval Air Systems Command pour la production à plein tarif du Lot 7 de l’AGM-88E. Ce lot couvre la conversion de 32 AGM-88B fournis par le gouvernement américain dans la configuration AARGM.

098.jpg

 

 Photos : 1 & 3 Tornado ECR italien @ AMI/Duncan Monk 2l’AGM-88 E @ Raytheon

 

 

Le S-97 « Raider » a atteint les 200 nœuds !

raider.jpg

Sikorsky a révélé que son prototype d'hélicoptère S-97 « Raider » avait atteint plus de 200 nœuds (370 km/h) lors des tests effectués par le centre de développement de West Palm Beach. Cet exploit a été accompli par le second de deux prototypes, qui a repris les activités de test du «  Raider » en juin après que le premier aéronef eut subi un accident lors de l’atterrissage en août 2017.

Le programme en vol du S-97 « Raider » dépasse les attentes prévues par l’hélicoptériste Sikorsky et démontre sa vitesse, sa maniabilité et son agilité révolutionnaires. La technologie X2 représente un ensemble de technologies nécessaires au combat à venir, permettant au futur combattant de s’engager dans un conflit de haute intensité à tout moment, n’importe où.


Le «Raider» est basé sur la technologie du X-2 développé par Sikorsky à la fin des années 2000. Le démonstrateur X-2 est une plate-forme de 5’000 livres, alors que le «Raider» est d'environ 11’000  livres et permettra d’emporter jusqu’à six soldats en mode assaut. En mode reconnaissance, cet espace pourrait être utilisé pour l'équipement supplémentaire ou des munitions avec 2 pilotes et réservoirs de carburant auxiliaire. Outre, sa vitesse maximale presque deux fois supérieure, à 250 nœuds, le S-97 sera plus manœuvrable et aura une signature acoustique plus faible qu’un hélicoptère standard.

Le principe des rotors contrarotatifs coaxiaux à hélices propulsives offrent des vitesses de croisière allant jusqu'à 250 kt (253 mph), plus du double de la vitesse des hélicoptères classiques, selon Sikorsky. Le S-97 est propulsé par un moteur General Electric YT706, une variante du CT7. 

Pour Sikorsky, ces attributs permettront au S-97 d’égaler ou dépasser les exigences de l’US Army pour son prochain hélicoptère léger polyvalent, car celui-ci, sera en plus, très performant dans les opérations à haute altitude qui posent problème aux hélicoptères légers actuels.

3375231291.jpg

Photos : le S-97 « Raider » @ Sikorsky