24/09/2018

Air2030, Transmission des demandes d'offre pour la défense sol-air !

solair.jpg

Berne, armasuisse a transmis la première demande d’offre pour un nouveau système de défense sol-air de longue portée (DSA) aux organismes gouvernementaux des trois pays de fabrication. armasuisse attend les offres d’ici fin mars 2019. 

Sur la base des exigences publiées par le DDPS le 23 mars 2018, armasuisse a, le 21 septembre 2018, envoyé la demande d'offre pour un nouveau système de défense sol-air de longue portée aux organismes gouvernementaux des trois constructeurs concernés: la France (Eurosam SAMP/T), Israël (Rafael David's Sling) et les États-Unis (Raytheon Patriot). 

Les offres doivent notamment contenir les éléments suivants:

  • capacités du système proposé
  • coûts d’acquisition et d’assistance produit 
  • informations et propositions de coopération entre forces armées et autorités de passation des marchés 
  • indication quant à la possibilité de compensations

Évaluation et analyse des coûts et des bénéfices

Après prise de contact par leur organisme gouvernemental, les constructeurs ont la possibilité de soumettre leur offre à armasuisse jusqu’à fin mars 2019. armasuisse analysera ensuite les indications des constructeurs en utilisant, comme pour l’évaluation du nouvel avion de combat, les critères d’évaluation principaux pondérés suivants:  

  • efficacité (opérationnelle, autonomie) 55%
  • assistance produit (facilité d’entretien, autonomie dans l’assistance) 25% 
  • coopération 10%
  • compensations directes 10% 

Pour pouvoir comparer les candidats, armasuisse mettra en regard l’utilité globale du système de défense sol-air de longueur portée et les coûts d’achat et d’exploitation. 

Essais

armasuisse prévoit de réaliser les essais des détecteurs radar de chaque système à la fin de l’été 2019 en Suisse. armasuisse analysera les capacités des autres composants principaux tels que les missiles et le système de conduite sur la base de données supplémentaires obtenues soit en Suisse soit, si nécessaire, dans chaque pays de fabrication.    

Étapes suivantes du programme Air2030

Comme pour le nouvel avion de combat, armasuisse enverra en novembre 2019 aux organisations gouvernementales du nouveau système de défense sol-air de longue portée une deuxième demande d'offre prenant en compte les informations et les données recueillies. Celle-ci demandera aux constructeurs de proposer à armasuisse avant la fin mai 2020 l’offre la plus avantageuse possible pour la Suisse. Le rapport d’évaluation sera établi à la fin 2020 à partir des informations fournies et soumis au Conseil fédéral afin de décider du modèle.  

Défense sol-air de longue portée

Depuis la mise hors service du BL-64 Bloodhound en 1999, il existe une lacune dans la défense sol-air de longue portée. Un système de défense sol-air de longue portée permet de couvrir efficacement de grands secteurs. Quelques positions suffisent à couvrir la majeure partie des régions les plus densément peuplées de Suisse. L’utilisation à la fois d’un système de défense sol-air de longue portée et d’avions de combat dans un même secteur s’avère efficace et facilite la tâche des avions de combat. La défense sol-air de longue portée offre une protection permanente. En fonction de la situation, les avions de combat peuvent se tenir prêts au sol selon un degré de disponibilité élevé et n’être engagés qu’en cas de nécessité. (sources DDPS)

Photos : les systèmes en compétition potentielle : Le SampT, David’S Sling, Patriot Pac 3

 

Dossier Air2030 :

Demandes d’offres pour le nouvel avion de combat :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2018/07/06/demande-d-...

 

 

Commentaires

Le SAMP/T n'est pas français mais franco-italien.

Écrit par : Dknh | 24/09/2018

c'est nouveau que le Patriot soit en compétition ? il semble qu'au début il n'y etait pas ?

Écrit par : michel | 24/09/2018

@Dknh: Oui mais c'est la division France qui conduira l'offre.

@Michel: Si le Raytheon Patriot fait partie de la sélection dès le début du nouveau programme. A ne pas confondre avec le programme DSA20 avec l'Iris-SL et le CAMM-ER.

Écrit par : PK | 24/09/2018

Donc l’IRIS-T SLM et le CAMM-ER sont hors course? Pour le,dernier cela semble logique, mais l’IRIS-T SLM, c’est étonnant.

Les termes sont assez confus : Le RFP parle de sol- air long portée, SAMP-T = Moyenne Portée.
Qu’entend la défense sol-air Suisse avec le terme « longue portée »? Va-t-on abattre des hostiles... avant violation de l’espace aérien ?
C’était déjà délicat de mentionner des cibles d’artillerie au delà de la frontière....

Écrit par : Al&X | 24/09/2018

au final on étudie un système longue portée ? et moyenne et courte porté ca donne quoi

Écrit par : michel | 25/09/2018

@Michel : Le système moyenne portée est abandonné car les deux systèmes testés n'ont pas donné satisfaction.

Écrit par : Pk | 25/09/2018

@AI&X : Le SAMP T emporte deux type de missile l'Aster 15 et l'Aster 30. c'est le second à longue portée qui intéresse notre pays. Dans le cas d'un tir au-delà de la frontière sur des aéronefs, drones ou missiles balistiques veut démontre une situation de guerre complète en Europe et un engagement avec une communication avec nos voisins. De même pour l'engagement de l'aviation. En ce qui concerne protection contre des efet d'artillerie, celui-ci se ferait dans un cadre plus restreint soit lors du dernier tier d'engagement à portée réduite.

Écrit par : PK | 25/09/2018

@pk
Je suis un peu perdu par rapport au processus législatif chez vous. J'ai vu un article où il semblait vos forces politiques n'avaient pas encore validé le processus en deux partis (avia + defense sol-air). Pouvez-vous m'éclairer svp ?

Écrit par : herciv | 25/09/2018

@herciv: Effectivement, notre Ministre de la Défense propose de lier les deux achat avion& système sol-air dans un seul paquet, car il défend l'idée que les deux sont liés avec notamment la capacité de mise en réseau. En cas de de vote, il y a un risque pour certains que le "paquet" puisse être rejeté. Du coup les discussions au sein des chambres Fédérales sont ouvertes sur faut-il ou non lié les deux ?

Écrit par : Pk | 25/09/2018

Le pack complet ou séparé est un risque ?
Refus du pack complet = ni avion et ni DCA.
Le pack séparé est un risque ?
Acceptation du programme DCA.
Refus de l'achat d'avion.
Ce que veulent les politiciens est simple ... oui pour une DCA et non pour les avions.
Voilà leur projet, car plus personne ne veut d'avion.

Écrit par : michel | 25/09/2018

@Michel: la gauche ne veut rien du tout, elle va simplement mettre dos à dos les deux systèmes en faisant croire qu'elle préfère le système sol-air. Mais au final elle ne votera pas pour l'achat. Comme à chaque fois.

Écrit par : Pk | 25/09/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.