22/08/2018

L’Algérie opte pour le Su-35 !

09.jpg

L’Algérie serait le troisième client à l’exportation pour le Sukhoi Su-35 « Flanker-E ». L’annonce a été faite lors de l’ouverture du salon Army 2018 par le patron de Rosoboronexport, Vladimir Mikheev. Sans le nommer pour des raisons contractuelles, ce client serait donc l’Algérie qui explore la piste du Su-35 depuis plusieurs années.

Le Su-35 « Flanker-E » devrait donc venir remplacer l’actuelle flotte de MiG-25 qui seront retiré du service à partir de la fin de l’anné. Il semble que la commande porte sur un total de 18 appareils, le début des livraisons se fera fin 2018 début 2019. Il semble également, que la perspective d’une commande de Su-32 pour l’Algérie se serait éloignée, la version export du célèbre bombardier Su-34 serait sous-équipée et ne satisferait pas la demande algérienne.

L’Algerie est le troisième client pour le Su 35 après la Chine et l’Indonésie.

Le Sukhoi Su.35 :

Le Su-35 « Flanker-E » est un appareil de la génération 4++.  Les caractéristiques de l'avion comprennent une nouvelle avionique numérique avec fusion des données, un nouveau réseau d'antennes radar progressive avec une longue portée de détection et de cibles aériennes. Son noyau est le système de gestion de l'information (SGI), qui intègre les sous-systèmes fonctionnels, logiques, d'information et de logiciels en un complexe unique qui assure l'interaction entre l'équipage et l'équipement. L'IMS comprend deux ordinateurs centraux numériques, dispositifs de commutation et de l'information. Le pilote dispose de deux écrans MFI affichage multi-fonctions de 9x12 pouces et une résolution de 1400x1050 pixels.

Le noyau du Su-35 dispose de deux doubles radars en bande X en réseau, à antennes progressives Irbis-E, soit un N-12 à l’avant et un N-011 dans la queue arrière. A l’avant le N-12 est monté sur une unité de commande hydraulique à deux étapes (en azimut et en rouleau). Le dispositif d'antenne scanne par un faisceau électronique dans l'azimut et l'angle d'élévation dans les secteurs non inférieure à 60°. L'unité d'entraînement en deux étapes électro-hydraulique tourne en outre l'antenne par des moyens mécaniques à 60 ° en azimut et 120 ° en roulis. Ainsi, en utilisant la commande électronique et mécanique tour supplémentaire de l'antenne, l'angle de braquage maximal du faisceau peut atteindre 120 °. Le radar Irbis-E détecte les cibles aériennes jusqu’à une portée maximale de 400 km. Le tout avec une nouvelle génération d'optique frontale.

89.jpg

Photos :Su-35 « Flanker-E »@ Petr Navratil

 

 

Commentaires

Avec cet avion Su-35 Flanker-E, l 'armee de lair algerienne est capable de tenir tete a toute agression exterieure que se soit avec les rafale , les eurofighter, les F15 F16 et aussi les F 35

Car cet avion est redoutable,avec son radar de bord a longue portee, il peut avec les nouveau missiles air air a longue porte neutraliser tout adversaire a des centaines de kilometres.

Les rafales n ont qu a faire attention quand ils s aventurent trop pres de l espace aerienne de l algerie.

Le ciel algerien sera interdit a quiconque osera atteindre a la souverainete de l algerie.

Écrit par : smain | 22/08/2018

Les tensions montent entre l’Algerie et le Maroc, ce dernier vient de relancer le service militaire obligatoire, et les deux pays se sont lancés dans la construction d’un mur entre les deux pays. On notera au passage que la presse n’en parle pas et préfère parler du Mur de Trump.

Écrit par : Liv | 23/08/2018

Les cellules seront neuves ?

Écrit par : Gian | 23/08/2018

Bruits de bottes de toutes parts. Le vase se remplit gentiment ... jusqu'au débordement ! Finalement les êtres humains sont tellement cons qu'ils vont s'anéantir tout seuls ...

Écrit par : Daniel COCHARD | 23/08/2018

@Daniel COCHARD: Il n'y aura pas de guerre entre le Maroc et l'Algérie. Quant aux spéculations de smain sur une attaque en provenance d'Europe, certains en Algérie sont bloqués en 1962, et je ne suis pas sûr qu'eux aient même connu cette époque - ni même leurs parents...
.
Cette évolution était dans les tuyaux, et ces dernières années ces avions servaient surtout au contrôle du Sahara, qui est grand et mal fréquenté.
.
En attendant, je ne suis pas sûr qu'aux yeux de la population, cet achat ait été la priorité. Du point de vue Européen comme Algérien, y a bien des risques militaires à prendre en considération, mais je ne crois pas que des Su35 puissent aider. Vu d'Europe - et d'Algérie - on attendu surtout de voir comment se réglera la succession de M. Bouteflika. W&S.

Écrit par : v_atekor | 23/08/2018

"smain"Les rafales doivent faire attention???? Attention à quoi...? les autres peuvent s'approcher?? Ca sent quelqu'un qui n'a pas pu profiter des subventions..internationales..et qui est frustré.
D'ailleurs dans le package Sukoï, le Pdt à vie peut maintenant aller se faire soigner chez les russes..eux récupéreront peut etre les factures d’hôpital..On est vraiment trop c...

Écrit par : lotser68 | 23/08/2018

@lotser68

il semble que vous ne prenez pas au serieux l armee de l air algerien, qui est peut etre la mieux equipee des pays du nord de l afrique comparee aux avions marocains tunisiens et lybiens et egyptiens .

Peut etre que le maroc avec le f16 est un opposant serieux , mais cet avion est plus petit et moins puissant que le su 35 , le f16 aura peut etre du mal a battre le su 35 en combat air air.

L egypte a le rafale mais on ne voit pas comment le rafale vendu a l egypte pourra descendre le su 35 pour les memes raisons que le f 16 marocain.

on peut penser que en rapport qualite prix, il vaut mieux prendre lle su 35 que le f 16 ou le rafale.

on peut etre presque sur qu une patrouille f 16 marocain ou une patrouille rafale egyptien ou meme francaise prefere rebrousser chemin si ils ont detecte une patrouille de su 35 algerien

car la probabilite en combat air air sera a l avantage des su 35.

Écrit par : smain | 23/08/2018

Je rejoins l'analyse de v_atekor. Cette commande était prévue et vise visiblement à remplacer un intercepteur qui a fait son temps (l'Algérie est le dernier pays à opérer le Mig-25).
Le Su-35 constitue un choix logique, une plate-forme proche des Su-30 en service, et peut-être une solution transitoire en attendant la disponibilité du Su-57. C'est l'occasion pour la force aérienne algérienne de bénéficier des performances d'un radar AESA qui sera à terme la norme dans les autres forces aériennes.

Écrit par : Didou | 24/08/2018

merci didou pour votre analyse sur le su 35 et l algerie

je suis totalement d accord avec ce que vous affirmez

Écrit par : smain | 24/08/2018

@smain : on peut éviter SVP les rodomontades nationalistes sans objet qui polluent les échanges entre intervenants sur un blog comme celui-ci ? Jusque là , c'était un plaisir de le lire , justement pour éviter la médiocrité qui devient lassante sur nombre d'autres forums...

Écrit par : philbeau | 24/08/2018

L'Armée Algérienne, sortant d'une décennie noire et d'un embargo militaire, ne s'évertue qu'à se remettre à niveau. Sa motivation - affirmée dans sa doctrine - est d'ordre purement DÉFENSIF : assurer la sécurité de SON territoire.
Quant au SU-35, sa dotation dans l'AAF était prévisible depuis l'essai de cet avion en Algérie courant 2015. Il ne se substituera pas aux MIG-25 (intercepteurs parmi les plus rapides au monde à plus de Mach3,2) qui, eux, seront prochainement remplacés par des MIG-31 et MIG-35, mais constituera une transition en l'attente de l'arrivée du PAK-FA (SU-57) de 5ème génération. Ces engins comme leurs missiles air-air n'ont d'autre finalité comme vocation qu'à assurer la défense de l'espace aérien du territoire.

Écrit par : Nass | 27/08/2018

L'Armée Algérienne, sortant d'une décennie noire et d'un embargo militaire, ne s'évertue qu'à se remettre à niveau. Sa motivation - affirmée dans sa doctrine - est d'ordre purement DÉFENSIF : assurer la sécurité de SON territoire.
Quant au SU-35, sa dotation dans l'AAF était prévisible depuis l'essai de cet avion en Algérie courant 2015. Il ne se substituera pas aux MIG-25 (intercepteurs parmi les plus rapides au monde à plus de Mach3,2) qui, eux, seront prochainement remplacés par des MIG-31 et MIG-35, mais constituera une transition en l'attente de l'arrivée du PAK-FA (SU-57) de 5ème génération. Ces engins comme leurs missiles air-air n'ont d'autre finalité comme vocation qu'à assurer la défense de l'espace aérien du territoire.

Écrit par : Nass | 27/08/2018

Le su 35 algérien sera sans aucun doute le fer de lance de l'interception de l'AAF mais pas pour l'instant.
En effet, la commande actuelle est l'oeuvre du CFDAT, autrement dit, du commandement des forces de défense aériennes du territoire, d'où le nombre peu élevé de su 35.
Ceci étant dit, l'AAF va très certainement commander des su 35 mais là, le nombre sera de 60 appareils au moins pour 4 escadrons au minimum, vu l'immensité du territoire algérien à couvrir.
L'appareil a été testé au niveau du polygone de Tamanrasset et les testes ont été plus que concluant en terme de radar, d'armement et de manoeuvres.
A l'heure actuelle, le su 35 rivalise avec tous les appareils OTAN et sa supériorité dans les airs sur ces derniers est indéniable.
L'Algérie continuera d'acheter pour encore très longtemps des appareils russes pour la simple raison que les russes nous offrent ce qu'il y a de mieux.
Le su 34 va également faire son entré dans le parc de l'AAF avec 12 appareils commandés, le redoutable bombardier Russe a fini par convaincre les analystes du CFA durant la campagne de Syrie.
On peut dire que la doctrine du CFA est restée la même, on achète des avions de chasse et des bombardiers russes, on a juste évolué du tout mig, au tout sukhoi, mais tout reste Russe pour ne pas avoir de mauvaise surprise.
La technologie américaine avec son fameux blue raython, immobilise n'importe qu'elle appareil dans le monde si le pentagone le souhaite, pour des raisons évidentes de politique internationale.
En attendant le su 57, le su 35 fera de l'Algérie et de son espace aérien, un espace encore plus sécurisé, ce qui n'est pas une mauvaise chose compte tenu des instabilités régionales multiples.

Écrit par : otto | 14/09/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.