22/07/2018

Le suédois Saab prêt à rejoindre le programme le Tempest !

europe, tempest, scar, saab. be a, dassault, futur avion européen, blog défense, aviation et défense

Lors de la présentation des résultats de l’entreprise Saab de janvier à juin 2018, le président-directeur général Håkan Buskhe a déclaré qu'il souhaitait se joindre au projet mené par le Royaume-Uni pour développer un avion de combat de pointe qui serait un pilier des programmes de défense pour les  deux décennies prochaines.

Alors que l’avionneur Saab évalue également le plan de combat franco-allemand concurrent, le programme Tempest financé par le ministère britannique de la Défense et incluant BAE Systems Plc et Rolls-Royce Holdings Plc attire davantage l'entreprise suédoise, a déclaré vendredi le directeur général Hakan Buskhe.

"Nous sommes entré dans de discussions plus intensives avec les Britanniques que les autres consortiums", a déclaré M. Buskhe lors d'un point de presse.

europe, tempest, scar, saab. be a, dassault, futur avion européen, blog défense, aviation et défense

Rappel :

Le développement d'un chasseur de sixième génération devaient donc rapprocher les fabricants d'avions de combat européens, en évitant de répéter trois modèles concurrents, mais après le vote du Brexit 2016, les gouvernements allemand et français ont annoncé un nouveau partenariat avec Airbus qui suggère que la Grande-Bretagne serait écartée.

Les Italiens proches du Tempest :

Du côté italien, Leonardo a déclaré dans le «camp» britannique et être en phase avec le projet anglais.

Des pays étrangers ?

Les autres candidats pour rejoindre Tempest sont le Japon et certaines nations en Asies. De plus, il semble du côté américain, l’avionneur Boeing est intéressé à se joindre au programme « Tempest ».

 Analyse: 

Comme je vous l'annonçais dernièrement, les deux projets européens suscitent la convoitise. Les anglais semblent se diriger vers une alliance Europe et à l'internationale, soit une option plus large que le projet SCAF. Autant la maquette présentée lors du dernier Salon de Farnborough ne ressemble en rélaité qu'à 30 ou 40% de se que sera le futur Tempest, autant le projet semble crisper la concurrence. Pour autant, sans accord politique viable sur le Brexit , il y aura bien deux projets en Europe, finalement les politiques européennes auront tuer dans l'oeuf un projet unique. 

europe, tempest, scar, saab. be a, dassault, futur avion européen, blog défense, aviation et défense

Photos :le programme Tempest@BAe

Commentaires

Il semblerait bien que le TEMPEST ait une longueur d'avance sur le SCAF.

Si la Suède rejoint les Anglais déjà qu'il y a le gouvernement qui finance le projet ce qui est une valeur sur et que le projet sera viable.

Le Brexit ? Il est fort possible qu'un jour proche, la France et l'Allemagne ouvrent une belle porte envers l'Angleterre à ce sujet afin de s'allier.

Ces prochains mois ... années ... il y aura du croustillant sur le ou les futurs avions de 6e génération.

Écrit par : michel | 23/07/2018

@michel : Comme le souligne DAssault, le tempest ressemble étrangement à celle du projet abandonné de Réplica proposé par BAe avant que les britanniques ne s'engagent définitivement sur le F35.
.
Pour le moment, on reste dans la manoeuvre politique pour intégrer le projet. Et la seule chose qui compte, à ce stade, ce n'est pas la maquette, ce n'est pas la technologie, ni même le besoin. Rien de tout ça n'a été arrêté.
.
La question est de savoir qui paie ? Et accessoirement qui a besoin d'avions de combats. Les français n'ont pas de sous - enfin, si mais pas pour se payer un nouvel avion quand ils en ont un qui n'arrive même pas à mi-vie ; les british, pas mieux, mais moins bien lotis côté finance pour cause de brexit. Saab n'est pas au mieux de sa forme.
.
Par contre, le FMI serine depuis déjà 2 ans à Mme Merkel d'augmenter sa dépense publique ; M. Trump demande à Mme Merkel d'augmenter de 1 point minimum sa dépense militaire pour arriver à 2%. Et l'Allemagne doit renouveler sa flotte de bombardiers. Si l'Allemagne fait ce qui lui est demandé, ça fait 30 milliards d'€ par ans disponibles pour la défense ; même avec la moitié, le SCAF peut être bouclé en 2025.
.

Pour le moment, s'il y a bien un projet qui a de l'avance, c'est le SCAF ; non pas parce qu'il a une maquette ou de jolis dessins, mais parce qu'il a un client intéressés capable de le financer.

Écrit par : v_atekor | 23/07/2018

@Michel: pas exactement, il y a encore 5 ans tout le monde s’accordait pour dire que le futur avion européen serait Franco-britannique. D’ailleurs anglais et français discutaient d’un projet commun il n’y pas si longtemps. Aujourd’hui les deux projets sont même stade. Par contre la bataille pour attirer des partenaires à débuté.

Écrit par : Pk | 23/07/2018

Les Français ne rejoindront pas le tempest.
Ils veulent un avion itar free!

Écrit par : Dkhn61 | 23/07/2018

@michel Le gouvernement du Royaume-Uni n’est pas le contributeur le plus fiable qu’il soit. Au contraire, il est plutôt réputé pour avoir stoppé des projets ambitieux qui étaient en phase d’essais (TSR-2 p.ex.). Quant à la présence d’un avionneur US (Boeing), c’est le loup dans la bergerie...

Écrit par : Al&X | 23/07/2018

@AI&X: le Tsr2 est un peu vieux, et il me semble que les anglais sont à l’or De nombreuses réussites ces dernières années. Et puis si l’Europe ne peut arriver à un consensus sur un seul avion et bien tant pis nous aurons deux choix. Le client choisira.
En ce qui concerne une éventuelle participation de Boeing et les risques, ne vaut-il pas mieux un avion européen avec une participation américaine ou un avion entièrement américain ?

Écrit par : marco | 23/07/2018

Le TEMPEST est une maquette sans cahier des charges et sans client. Le RU a bien annoncé un financement mais rien ne dit qu'il ne va pas faire les frais du Brexit qui coûte déjà un bras (https://www.lecho.be/opinions/carte-blanche/le-royaume-uni-victime-du-brexit/10027571.html).
LE SCAF c'est d'abord un cahier des charges commun entre a france et l'allemagne, après ce sera une maquette voir un démonstrateur. C'est ce cahier des charges qui sera proposé à des industriels avec Dassault en maitre d'oeuvre. Le SCAF a vocation a être Européen mais rien ne dit que les Indiens ou un autre ne pourront pas être intéressé.

Écrit par : herciv | 23/07/2018

@Herciv : Ah bon ?? Vraiment ! Vous travaillez à la com de chez Dassault ? Non parce que voyez-vous le cahier des charges du Tempest est le même que celui du SCAF. Simplement parce les deux projets ne sont en fait qu’une extraction des discussions antérieures qui ont été faites par Dassault et BAe à une époque ou les deux avionneurs pensaient travailler main dans la main.
Amusant de voir comment du côté français on tente de « minimisé » le Tempes,t voir de pratiquer une forme de « Bashing Tempest » de la part de certains qui se plaignaient du « Bashing Rafale » on inverse les rôles, mais dieu que la mémoire est courte.
Par ailleurs, la maquette n’est là que pour montrer l’une des possibilités, le projet tout comme le SCAF n’en est qu’à ses débuts. Question clients ? Le SCAF a-t-il des clients ? Non, seulement un potentiel non défini entre la France et l’Allemagne. Le Tempest ? Pareil pour l’Angleterre et probablement la Suède et l’Italie. Mais dans les deux cas tout reste à faire notamment en terme de financement.
Prétendre ici que l’Inde sera dans le programme SCAF est une hérésie, tout au plus ce pays sera un client futur de l’un des deux projets ou pas.
Pour terminer, je trouve amusant de voir comment en Europe on peut arriver à se « friter » en ce qui concerne deux projets porteurs, quant bien même l’un deux serait ouvert à l’international. Voilà encore une fois une attitude ridicule qui doit bien faire rire les gens de Lockheed Martin et qui arrange bien leurs affaires.

Écrit par : Jean-François | 23/07/2018

@Jean-François : il ne s'agit pas de ridiculiser le Tempest, simplement c'est une maquette dont la seule certitude est qu'elle ne vole pas. On est en plein dans des discussions pour organiser des alliance industrielles. Chacun essaie de proposer la plus belle robe à la mariée, mais pour le moment, si on sait qu'elle sera blanche, on ne connaît pas ses mensurations (et il se chuchote qu'elle aurait un amant!).
.
Alors en attendant le grand jour, on peut rigoler.

Écrit par : v_atekor | 23/07/2018

@Herciv & V Atekor : on parle de feuille de route pour le Tempest et du SCAF. D’un oui on parle de pays à pays mais il y a derrière une volonté politisée va à le brexit. Qu’eb Angleterre et en Suède le débat se passe d’indus à industriels ne changent rien et les appuis gouvernementaux ne sont pas loin.
Si il y a une forme de « bashing Tempest » vous ne pouvez le nier. Par ailleurs il n’y a rien de drôle la dedans, nous parlons d’un avenir de l’aéronautique en Europe et de milliers d’emplois à la clef. Pour le reste nous verrons comment avance ces deux probjets.

Écrit par : Jean-Francois | 24/07/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.