19/07/2018

Les EAU confirment la modernisation des F-16 !

967186987.jpg

Salon aéronautique de Farnborough, le ministère de la Défense des Emirats Arabes Unis (EAU) confirme la modernisation de sa flotte d’avions de combat F-16 E/F « Desert Falcon ».

Rappel : 

L’Emirat avait choisi en 2013 de passer commande du Lockheed-Martin F-16E/F «Desert Falcon» Block 60 à la surprise générale.

Les F-16 recevront  un nouvel ordinateur de contrôle de vol numérique de BAE Systems. C’est l’avionneur américain Lockheed-Martin qui assurera l’intégration la conception, la qualification, le test en vol et la certification de l'ordinateur de contrôle de vol. Cette mise à jour dit notamment permettre d’éviter une obsolescence de l’ensemble des systèmes.

Le F-16E/F «Desert Falcon» : 

Le F-16E/F «Desert Falcon» est une modernisation directement dérivée du F-16"Sniper" en usage à Taïwan par exemple. La dénomination «Desert Falcon» est utilisée principalement pour les exportations au Moyen-Orient. Le «Desert Falcon» anciennement le «Sniper» sont tous deux au standard Block60 qui comprend : 

L'avion dispose du radar AN/APG-80  de type AESA de Northrop-Grumman. Côté motorisation l’avion reprend le Pratt&Whitney F100-229. Le cockpit est entièrement numérique et permet l’usage de lunettes de vision nocturne.

Question armement : le «Desert Falcon» utilise le Raytheaon AIM-9X Sidewinder avec viseur de casque Boeing JHMCS, l’AIM-120 AMRAAM pour la portée moyenne. Pour l’attaque au sol, l’avion permet l’emport des bombes GBU-21v1 JDAM (Joint Direct Attack Munition) ainsi que l’ensemble des bombes GBU Enhanced Paveway à guidage laser.

lockheed martin. f-16 ef,desert falcon. eau,blog défense,aviation et défense,les nouvelles de l'aviation,modernisation avion de combat

Photos : 1 F-16 E « Desert Falcon » des EAU  2 Prototype destiné aux EAU @ Lockheed-Martin

 

 

Vol inaugural réussi pour le Beluga XL !

BelugaXL-FirstFlight-1.jpg

Le premier des cinq BelugaXL a atterri à Toulouse-Blagnac à 14:41 heures, heure locale, après avoir effectué avec succès son premier vol d'une durée de 4 heures et 11 minutes.

L'équipage présent dans le poste de pilotage pour accomplir ce vol se composait du commandant de bord, Christophe Cail, du copilote, Bernardo Saez-Benito Hernandez, et du mécanicien navigant d'essai, Jean-Michel Pin. Au cours de ce vol, Laurent Lapierre et Philippe Foucault ont surveillé les systèmes et les performances de l'avion en temps réel depuis la station d’essai en vol située dans l’appareil.

Suite à son premier vol, le BelugaXL fera l'objet d'un programme d'essais en vol de quelque 600 heures sur une période de 10 mois en vue de l'obtention de la Certification de Type avec une mise en service prévue dans le courant de l’année 2019.

Le programme BelugaXL a été lancé en novembre 2014 pour répondre aux besoins en capacité de transport d'Airbus en vue de la montée en cadence de l'A350 XWB et des augmentations des cadences de production des avions du programme monocouloir. Cinq avions seront produits de 2019 à 2023 pour remplacer progressivement les cinq BelugaST.

L'avion sera exploité sur 11 destinations pour transporter les composants avion de grande taille d'Airbus.

Dérivé de l'A330-200 Freighter (version cargo), le BelugaXL est équipé de moteurs Trent 700 de Rolls Royce. Le poste de pilotage abaissé, la structure de la soute ainsi que la partie arrière et l’empennage de l'avion ont été nouvellement développés en collaboration avec les fournisseurs et donnent à cet avion son allure distinctive.

Le BelugaXL est l'un des avions les plus volumineux, et tout à ce sujet en témoigne. Avec un fuselage avant bombé et une énorme surface de chargement, le BelugaXL est difficilement reconnaissable en tant que version de l'avion de ligne surdimensionné de l'avion de ligne Airbus A330-200 dont il est dérivé. "Nous avons l'A330 comme base", a déclaré Bertrand George, responsable du programme BelugaXL, "mais de nombreux changements ont été conçus avec succès, introduits dans l'avion et testés. Transformer un produit existant en super transporteur n'est pas une tâche simple. "

Ce BelugaXL initial devrait être opérationnel mi-2018. "Toute l'équipe a vraiment hâte de voir son premier vol et, bien sûr, sa livrée souriante", a déclaré George, se référant au sourire surdimensionné qui sera peint sur le «visage» du transporteur, le design gagnant de six options présenté aux salariés d'Airbus pour un vote début 2017.

 

BelugaXL-First-Flight-Landing-005.jpg

Photos : Le Beluga XL @ Airbus/ JB Accariez