17/07/2018

Un A320 d’applications militaires se confirme !

3158839322.jpg

Farnborough, Airbus Defence & Space confirme l’information donnée en février dernier (avia news 19.2) qu’il est en train d'élaborer des plans pour adapter l'A320 à un large éventail d'applications militaires, avec le besoin de remplacer les anciennes flottes d'avions de patrouille maritime en Europe.

La compagnie utilise le spectacle aérien de Farnborough pour décrire le potentiel de son produit modulaire multi-missions baptisé A320M3 dans des rôles qui pourraient également couvrir l'alerte précoce aéroportée, le renseignement, la surveillance et la reconnaissance et la collecte de renseignements électromagnétiques.

L'une des applications majeures pourrait venir d'une exigence franco-allemande de remplacer les plates-formes existantes Dassault ATL-2 Atlantique et Lockheed Martin P-3 Orion. Les partenaires plus tôt cette année ont confirmé leur intention de poursuivre un futur système de guerre aéroporté maritime, pour entrer en usage à partir de 2035 environ.

Des études de conception financées à l'interne sont en cours et l'entreprise s'attend à recevoir bientôt son premier soutien financier des gouvernements français et allemand pour faire progresser l'activité.

Si l’on se base sur les actuels avions Atlantique 2 (ATL2), ceux-ci vont rester en service jsuqu’en 2030 au plus tard. Par ailleurs, plusieurs marines utilisent encore les bons vieux P-3 « Orion » modernisés. Mais ceux-ci vont également devoir être remplacer d’ici 10 à 12 ans. Hors, si rien n’est fait en Europe, c’est Boeing et son P-8 qui risque de remporter la mise.

En repartant de « zéro » avec l’A320neo /A320M3 en mode « MPA » Airbus pourrait bien cette fois venir contrer son concurrent américain. En effet, la France et l’Allemagne ont un calendrier similaire pour le remplacement de leur flotte d’avion de lutte anti-sous-marine et anti-surface. Les deux pays pourraient donc devenir les premiers clients de cette nouvelle version.

Le futur A320neo MPA reprendrait certaines caractéristiques développées à l’époque pour l’A319 MPA. L’installation d’un terminal d'information embarqué (OIT) transfèrera les informations de situation et des capteurs aux membres d'équipage. Il améliorera également la coordination de l'équipage et l'évaluation de la mission.

L'A320neo MPA devrait recevoir un système d'armes anti-sous-marins et anti-surface. L'avion pourra transporter une variété d'armes à l'intérieur et sur les ailes-pylônes. La soute à bombes interne pourra abriter huit postes d'armes pour des torpilles, des charges de profondeur, des mines et d'autres armes ASW. Avec quatre points sous les ailes pouvant contenir des missiles pour attaquer des cibles navales ou terrestres.

Le futur système de mission ouverte de intègrera un ensemble de capteurs multi-missions. Les capteurs couplés à des systèmes de communication modernes permettent à l'aéronef d'effectuer des opérations dans un environnement d'opérations réseau centré (NCO). La suite complète de capteurs ASW suit et identifiera des cibles sous et sur l’eau. Les systèmes de mission comprendront un radar de surveillance, un interrogateur IFF, une tourelle IR / EO, un système acoustique et un détecteur d'anomalies magnétiques (MAD). L'A3320neo MPA disposera d'un système tactique entièrement intégré (FITS),

Photo :A320 MPA @ Airbus