02/07/2018

Singapour prépare le remplacement des F-16 !

RSAF_F-16 taxi.jpg

Singapour prépare activement le remplacement de sa flotte d’avions de combat Lockheed-Martin F-16 avec un nouveau type de chasseur. Le remplacement devrait commencer à partir de 2030, a déclaré le ministre de la Défense le Dr Ng.

S'adressant aux médias, le ministre de la Défense a déclaré que le remplacement des F-16 faisait partie d'un effort à long terme visant à équiper une nouvelle génération d’avions de combat les forces armées singapouriennes pour affûter sa force tout en faisant face à la contraintes financière.

Il est nécessaire de remplacer les avions de chasse, qui ont maintenant 30 ans, car ils devraient devenir obsolètes au-delà de 2030, a déclaré le Dr Ng.

Pour l’instant les différents concurrents ne sont pas encore annoncés, mais la bataille s’annonce rude au sein des avionneurs occidentaux.

 Photo : F-16 singapourien @ FAS

Commentaires

Des avions de combat pour un pays qui fait 720 KM2.
Ça fait un peu étrange. À peine tu as décollé que tu es déjà en Malaisie, en Indonésie. On peut le concevoir dans le cadre d'un traité ,avec les 2 pays mentionnés plus haut.

Écrit par : byp | 03/07/2018

@Byp: certes le pays est petit effectivement, mais l’espace aérien ne se résume pas en deux dimensions mais en trois, soit un volume qui commence depuis le sol. Par ailleurs, peut importe la taille de ce volume aérien, la souveraineté et l’auronomie restent les principales raisons d’une force aérienne. Un traité pose de nombreux problèmes politiques et Singapour n’a de fait pas les mêmes visions que ses voisins.

Écrit par : Pk | 03/07/2018

Singapour, pays riche, peut attiser la convoitise de pays voisin, il est docn important d'avoir une aviation pouvant permettre d'intercepter des aviosn annemis voulant bombarder le pays, d'attaquer des bateaux menacants ou bombarder un aerodrome ennemi.
Pour ce contrat prévu pour 2030, le moins que l'ont puisse dire c'est qu'ils se donnent le temps, c'est long et étonnant pour un pays riche. En tout cas l'eurofighter et le rafale seront trop vieux, à part le F-35 (qui sera surement arrivé à maturité). Vu la taille du pays un biréacteur sera de toute façon inutile, et le F-35 avec sa version VTOL sera surement bien adapté.
Coté russe je ne suis pas certains que Singapour soit porté sur leur matériel

Écrit par : Albert66 | 03/07/2018

Il est fort possible que le prochain avion soit plus petit, du style au T-50 de KAI ou une version similaire, il faudra voir ce que certains fabricants proposeront sur le marché.

On le voit non seulement du coté aviation, mais coté force terrestre que des équipements plus petit, plus maniable et d'une force de frappe très agressive et très protéger contre toute arme offensive.

Écrit par : michel | 03/07/2018

@albert66

" Vu la taille du pays un biréacteur sera de toute façon inutile"

pour info singapour dispose de F15-SG (40)

Écrit par : Laurent10 | 03/07/2018

@Albert66 & Michel, Singapour dispose de gros moyens financiers et avec une armée très bien équipée, le prochain avion sera de grande qualité. A noter qu'avec le F-16, le pays est déjà sous l'influence de la propagande de Lockheed-martin et d'un certain F-35.

Écrit par : PK | 03/07/2018

@Laurent, le fait d'avoir de sF15 surdimensionné ne veut pas dire qu'ils continueront à faire la meme erreur. Peut etre que cette expérience du F15 leur prouvera que c'est un appareil inadapté

Écrit par : Albert66 | 03/07/2018

Singapour c'est vrai que le pays a beaucoup de ressource, mais un F15 ou F35 c'est pas un peu démesuré.
Ce pays n’a par chance pas le même problème que chez nous, le peuple ne décide pas duquel type d'avion, le pays aurait besoin pour sa protection.
Il y a la Suisse qui a aussi assez de ressource pour l'achat d'un avion, mais ce sont les politiciens et même le peuple sans connaissance qui décident.
le monde a l'envers.

Écrit par : michel | 03/07/2018

@albert66

"de sF15 surdimensionné"

vous pouvez nous expliquer cela ?

F15 vs F16 si on a le budget, on prend F15 (si on a le budget ...)

et ce que vous semblez estimer etre un probleme, son plus grand rayon d'action, sachant que le facteur kerosene est toujours un facteur limitatif NON NEGOCIABLE ( a sec c'est le crash) il n'y que pour vous que c'est une souci

- mission de defense aerienne: meilleur durée de patrouille et en cas de combat l'usage de la PC et autre manoeuvre est plus "libre".
(exemple, guerre des malouines, les mirage argentin presque a bout de kerosene au dessus des iles)

- mission de frappe tactique: outre de pouvoir aller plus loin en territoire adverse, l'autonomie donne des possibilité de contournement + donne une reserve pour pouvoir mener un combat aerien


+ singapour ayant commandé ces F15 en plusieurs lots, je pense qu'ils ont aprécié leur F15

Écrit par : Laurent10 | 03/07/2018

Regardez sur une carte la position de Singapour et vous verrez tout de suite pourquoi ils ont besoin d'une armée puissante (en particulier maritime et aérienne).
Au nord, à l'est et à l'ouest sont encerclés par la Malaisie. Pays musulman avec lequel Singapour entretien des relations pas forcément toujours très amicales.
Au sud, à même pas 20 km, il y a l'Indonésie, plus grand pays musulman, et pays très peuplé qui commence à s'équiper militairement.
Entre les deux (Singapour et Indonésie), il y a le détroit de Singapour, passage le plus rapide entre la Chine et l'Europe, et qui s'il était bloqué par les indonésiens (il y a d'autres passages un peu plus au sud, passant entièrement dans les eaux indonésiennes) pourrait asphyxier Singapour en déviant les flux maritimes par le sud de l'île de Batam.
A l'ouest, il y a le détroit de Malacca, situé entre les deux pays situés précédemment, et qui là aussi, s'il était bloqué par l'un ou l'autre protagoniste, pourrait asphyxier Singapour (et l'économie mondiale). En sachant aussi que ce détroit est essentiel au commerce mondial et pour l'approvisionnement en pétrole de la Chine. Et que la piraterie est toujours présente dans ces eaux.

Bref, Singapour a intérêt à avoir une armée forte pour pouvoir protéger ces intérêts, dans une zone qui n'est absolument pas l'Europe...

Écrit par : chris2002 | 04/07/2018

Je vois que personne n’évoque le climat stratégique très tendu de la région ... avec la course à l’armement impliquant Inde, Chine, Japon et autre Corée ... Singapour (et sa position géographique Stratégique ) se trouve sous pression.
Il sont poussés à s’armer ... et il leur faut maintenir une capacité dissuasive par rapport à ces voisins .

Donc il leur faut une aviation de pointe capable d’inquieter ces pays. Donc un appareil pertinent pour les 40 prochaines années.
Donc ... le marché cible est pour eux le même que celui des grandes nations : Soit on achète le F-35 qui est le premier prêt pour ces objectifs, soit on temporise et on attends l’offre des concurrents (Rafale F4, Gripen NG, Advanced Hornet et autres ...) qui va arriver durant la prochaine décennie

Écrit par : Dany40 | 04/07/2018

Le VRP de Lockheed à parlé !!!! Ça démarrerait pourtant bien commentaire... et puis Boooum! On nous place le tueur d’avions européens ! À propos les nouvelle m’a versions des Rafale, Gripen et Typhoon sont déjà en praparation d’un part et de l’autre que vous commandier l’un autre et le F-35 ceux-ci ne seront pas livrés avant 2025. AjoutNos pour terminer qu’aucune armée n’a encore suffisamment fait sa mue pour être totalement en réseau et cela prendra encore une dizaine d’année. Rien d’urgent sauf pour Lockeedet ses VRP auront une très forte cette concurrence.

Écrit par : Mathieu | 04/07/2018

@Dany40 : Je vais essayer de vous faire comprendre quelque chose, personne ne remet en doute les moyens et capacités intrinsèque du F-35 qui représente l’évolution de l’outil militaire aérien. Il n’y pas de mensonge en ce qui concerne les nombreux rapports du GAO et leurs critiques.
D’ailleurs l’évolution des aéronefs européens va dans le même sens en ce qui concerne la mise en réseau des systèmes de combat.
La critique touche deux phénomènes : Le premier est lié à une problématique de développement du F-35, qui en fait un appareil problématique en cas de panne du fonctionnement en réseau, d’un part et de l’autre des erreurs de gestion du programme qui ont conduit à une suite incroyable, mais bien réelles, de problèmes de mise au point. A noter que le nombre de « bug » à différents niveaux de l’avion et le plus élevé de toute l’histoire de l’aviation.
Si, tous les avions ont connu une période de « maladie de jeunesses », le F-35 a déjà reçu la palme et cela continue. Pour autant le F-35 offre un laboratoire unique en ce qui concerne la préparation à la mise en réseau ( qui n’est d’ailleurs pas encore acquise effectivement pour les diverses armées).
De l’autre, la critique concerne, le mode organisationnel de la maintenance qui oblige chaque pays utilisateur à devenir un client qui dépend complètement du « système Lockheed » mis en place avec une perte d’indépendance et de décision. Par ailleurs, le système F-35 et l’agressivité de Lockheed tend à réduire volontairement toute forme de concurrence aéronautique en Occident par des moyens totalement illégaux (promotions d’officiers ou de politiques à des postes clefs au sein de l’Otan par exemple).
Les critiques du F-35, cher Dany40 concerne bien ces deux éléments et non l’élément central révolutionnaire de celui-ci. Il semble donc qu’un problème de compréhension existe entre votre manière de défendre cet avion et les réactions hostiles émises par d’autres qui sont justifiées.
En ce qui concerne les étiquettes de « VRP pro-F-35 », elles proviennent, si vous me le permettez de la manière dont vous défendez le F-35 qui manque à mon sens de recul. Dans ce dossier, il est important de différencier les réalités de l’apport du F-35, de ses problèmes intrinsèques et politico-commerciaux. Et puis pour terminer, la minimisation des problèmes de cet avion n’arrange pas la situation et ceci à plus forte raison que certains pays (dont notamment la Suisse, la Finlande mais il y en d’autres) prennent très au sérieux dans la prochaine évaluation.

Écrit par : Steeve | 04/07/2018

@Foret10: : pas exactement, les propos du Général Lanata ont été déformés par Dany40, le Général n’est pas a fortiori en faveur du F-35, mais il déclarait il fallut rapidement développer le Rafale F4 avec une capacité de gestion d’un réseau intégré. Ce n’est pas pareil! Par contre je suis d’ccord avec l’explicationse Steeve, j’espere quelle sera comprise.

Écrit par : Marco | 04/07/2018

@Steeve : bien résumé

Écrit par : Jorge | 04/07/2018

@Steeve

Merci pour votre commentaire... sachez que nous sommes totalement d’accord. Mais attention aux effets de rumeurs qui troublent un peu votre lecture sur mes interventions. Quelques précisions :

- Vous ne trouverez aucun post de ma part expliquant que le F-35 est une arme parfaite ou absolue. L’idée de vénération de cet appareil de ma part vient de personnes considérant la moindre parole positive sur cet avion comme une hérésie ou une imbécilité. Je vous invite à parcourir avec attention le web francophone et vous trouverez facilement ces propos très discriminants contre toute personne niant l’idée d’une catastrophe F-35.
- Car la vérité sur mes propos est celle ci : je ne souscrit pas au discours massif et omniprésent qui depuis plus de 2 ans explique que le F-35 est une catastrophe opérationnelle annoncée ... faut il que j’évoque les surnoms comme « brique volante » pour réveiller certains souvenirs ?

Mon propos est juste d’expliquer, toujours avec faits à l’appui, que le F-35 sera un avion pertinent et donc qu’il remplira très bien ses missions ... ses utilisateurs auront un très bon outil.

Faire admettre cela, c’est déjà revenir de très très loin sur le web... mais les faits poussent depuis quelques mois certains détracteurs idéologues à plus de nuance ... la position devenant intenable.

Par contre l’autre étape sera plus difficile... faire réaliser que le F-35 ouvre la route et va faire référence en terme de capacités opérationnelles du fait qu’il est le premier à valider les capacités clefs identifiées par les militaires.... et c’est exactement ce que dit le Général Lanata devant la Commission de La Défense .

N’en déplaise à @Marco nier que le CEMA confirme ce propos c’est nier la réalité ... voici les paroles exactes de Lanata :
« 
Comme je vous l’ai indiqué dans mon exposé, j’observe une pression très importante de l’industrie aéronautique américaine en Europe, avec le déploiement progressif d’un avion de combat de dernière génération, le F-35. Ce dernier change la donne sur le plan des capacités opérationnelles en raison, principalement, de sa discrétion – il n’est pas détecté par les radars actuels – et de ses capacités de connectivité : il connecte massivement des informations avec les autres appareils du système de combat aérien »

Pour une clarté optimale ... définition de capacité opérationnelle selon le lexique administratif français :

« Puissance militaire disponible pour réaliser une mission déterminée. »

La raison à ces propos n’a rien à voir avec le parapluie ou l’influencre US ... Lanata l’explique en détail il s’agit de connectivité et de furtivité... et le F-35 est le seul à ce jour à fournir des solutions adaptées et opérationnelles aujourd’hui dans ces 2 domaines :

- Un concept furtif complet fonctionnant très bien et permettant de mener tout type de mission avec une SER extrêmement faible.
- Une nouvelle liaison de donnée MADL répondant aux impératifs de bande passante et de sécurisation des réseaux exprimées par les militaires.

Aucun autre avion ne proposera cela avant 10 ans ...

Ceci étant dit cela n’enlève rien à la gestion catastrophique du programme Jsf... j’ai déjà développé avec document à l’appui pourquoi pour moi il y a eu plus que ca. Pour moi il y a eu malversation et LM a été largement favorisé ... une entente frauduleuse avec l’USAF.

Écrit par : Dany40 | 04/07/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.