01/07/2018

Le Portugal sur le point de signer pour le KC-390 !

1361423495.jpg

Embraer est sur le point de conclure un accord avec le Portugal confirmant le pays comme premier client à l'exportation pour l’avion de transport et de ravitaillement KC-390. 

"Nous discutons avec le gouvernement du contrat final", a déclaré le directeur général de l'avionneur brésilien, Paulo Cesar Silva, lors d'une conférence de presse organisée à Lisbonne le 26 juin dernier.

Les négociations entre l’avionneur brésilien Embraer et le Portugal ont débuté, il y a un an sur un total à l’époque de cinq KC-390, avec une option pour un sixième, avec des livraisons à partir de 2021.

Au-delà des États-Unis, Embraer a sa plus grande présence industrielle à l'étranger au Portugal, avec plusieurs partie du KC-390 construites dans sa filiale Ogma,  un fabricant de pièces d'avion et un spécialiste militaire de maintenance, de réparation et de révision à Lisbonne. Embraer a également établi une usine d'aérostructures, principalement pour ses jets d'affaires, à Evora.

Au Brésil :

Embraer est sur le point de livrer le premier avion de série, soit le troisième KC-390 à être construit à la 11e escadre de l'armée de l'air brésilienne à Rio de Janeiro d'ici la fin de l'année. Le Brésil s'est engagé à mettre en place une flotte de 28 appareils.

Accident sans trop de conséquences :

Le 5 mai dernier un KC-390 a effectué une sortie de piste sur l’aéroport de Gavião Peixoto (situé à 300 km au Nord Ouest de São Paulo). L’avion de transport militaire brésilien était en train d’effectuer un essai au sol. L’avion d’essai ne s’est pas arrêté et a terminé sa course dans l’herbe à plus de 250m du bitume. Il n’y a aucun blessé à déplorer mais le KC-390 a subi d’importants dommages notamment au niveau de ses trains d’atterrissage et sur une partie du fuselage.  Les essais ont repris depuis et il ne devrait pas y avoir de grosse contrainte sur le programme. On attend cependant, les résultats finaux de l’enquête.

L’Embraer KC-390 :

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposeront de commandes «fly-by-wire» avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assureront d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage disposera de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permettra des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. 

L’avion aura une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion pourra être également aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5.

3428484671.jpg

 

Photos : 1KC-390 @ Alain Chelsi  2Le cockpit @ Embraer

Commentaires

Peut-on imaginer que l’accident du KC390 puisse gêner les contrats avec l’Argentine et la Tchéquie ?

Écrit par : Martin | 02/07/2018

@Martin, il y a eu des craintes les jours qui ont suivi l’accident, mais au final les discussions continuent pour ces deux pays en vue de prochaines commandes.

Écrit par : Pk | 02/07/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.