29/06/2018

Airbus dévoile le Beluga XL !

BelugaXL-roll-out.jpg

Le premier BelugaXL est sorti de l'atelier de peinture en dévoilant une livrée spéciale qui lui donne l'apparence d'un « béluga ». La livrée était l'un des six choix soumis aux employés d'Airbus à travers un sondage auquel participaient 20’000 personnes. Avec 40% de votes en faveur, la livrée smiley a gagné.Le BelugaXL effectuera maintenant des tests de terrain avant le premier vol prévu à l'été 2018.

La décision de construire le BelugaXL a été prise en novembre 2014 pour répondre aux besoins de capacité de transport et de montée en puissance d'Airbus après 2019. Les nouveaux transporteurs aériens surdimensionnés sont basés sur le A330-200 Freighter, avec une large réutilisation des composants existants et équipements. Le premier des cinq BelugaXL partira en été 2018 et entrera en service en 2019.

Le BelugaXL est l'un des avions les plus volumineux, et tout à ce sujet en témoigne. Avec un fuselage avant bombé et une énorme surface de chargement, le BelugaXL est difficilement reconnaissable en tant que version de l'avion de ligne surdimensionné de l'avion de ligne Airbus A330-200 dont il est dérivé. "Nous avons l'A330 comme base", a déclaré Bertrand George, responsable du programme BelugaXL, "mais de nombreux changements ont été conçus avec succès, introduits dans l'avion et testés. Transformer un produit existant en super transporteur n'est pas une tâche simple. "

Ce BelugaXL initial devrait être opérationnel mi-2018. "Toute l'équipe a vraiment hâte de voir son premier vol et, bien sûr, sa livrée souriante", a déclaré George, se référant au sourire surdimensionné qui sera peint sur le «visage» du transporteur, le design gagnant de six options présenté aux salariés d'Airbus pour un vote début 2017.

Le programme BelugaXL a été lancé en novembre 2014 pour répondre aux besoins de transport croissants d'Airbus. Avec six mètres de plus, un mètre de plus et une capacité de levage de charge utile supérieure de six tonnes à la version BelugaST, le BelugaXL pourra transporter les deux ailes de l'A350 XWB en même temps, au lieu de l'aile simple actuellement sur le BelugaST. Au total, cinq BelugaXL devraient entrer en service pour les besoins de transport aérien d'Airbus.

 

Photo :le Beluga XL @ Airbus J.Reimondon

Commentaires

Les cinq Beluga ST seront progressivement retirés du service d'ici 2025.
Est-il possible de les retrouver sur le marché de l'occasion ?

Écrit par : Gian | 30/06/2018

Moi j'attends le Beluga XXL-maxi-super-plus qui pourra transporter des sections de fuselage d'A380... :-) Pour se déplacer à l'intérieur, faudra prendre un vélo :-) !

Écrit par : Luc | 30/06/2018

Les Beluga sont des avions à l'objectif très spécifique, je ne vois pas qui en aurait l'usage.
Si encore on pouvait les adapter au transport stratégique pour remplacer les antonov qui nous sont louer, pourquoi pas mais je ne crois pas que cela soit envisageable.

Écrit par : Montaudran | 30/06/2018

Bonjour Montaudran,
Certes il s'agit d'un avion spécifique, mais ne pourrait on envisager, dans le cadre de l'initiative européenne de transport, de racheter ces appareils et après renforcement structurel d'avoir à disposition une capacité limitée de transport stratégique.
En effet, cet appareil volent donc cela ne partirait pas d'une page blanche ni d'envies délirantes de chacun et pourrait "peut être" rester cohérent financièrement.
Qu'en pensez vous ?

Écrit par : Bob62 | 02/07/2018

Aucun intérêt.

Un A400M, avec la même charge utile à bord, va plus loin de presque 50%. Et la charge utile maximale est plus ou moins la même (autour de 35-40 tonnes).
Et s'il fallait renforcer le plancher pour par exemple emporter des blindés légers/moyens, la charge utile risquerait de diminuer encore plus.
Car l'A300 ST a été conçu pour transport des charges très volumineuses, mais pas forcément très lourdes.

Le seul intérêt d'un A300 ST serait pour le transport de charges volumineuses mais pas trop lourdes. Genre des hélicoptères, que l'on pourrait peut-être embarquer sans démonter certaines parties. Mais une telle solution ne serait envisageable que si les aéroports disposent d'équipements de chargement et de déchargement adaptés. Ce qui limite fortement l'intérêt vu que la plupart des aéroports ne doivent pas disposer de tels équipements...
Ou alors il faudrait d'abord envoyer un A400M avec un système de chargement aérotransportable, mais cela limite vraiment l'intérêt d'une telle solution.

Vous vouliez des capacités de transport stratégiques à relativement bas coût ? Il fallait acheter quelques C-17 tant qu'ils étaient encore produits. Comme le Canada, l'Australie, le Royaume Uni, l'OTAN, l'Inde et plusieurs pays du Golfe l'ont fait...

Écrit par : chris2002 | 02/07/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.